Skip to content
Rend l'écriture inclusive accessible aux personnes malvoyantes ou ayant d'autres difficultés de lecture
Branch: master
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Type Name Latest commit message Commit time
Failed to load latest commit information.
extension firefox
.gitattributes Create .gitattributes May 20, 2019
LICENSE
Page_de_tests.html
README.md
leia.xpi

README.md

Logo LÉIA

Soutenez LÉIA, faites un don !

Contact : a.mezurat@protonmail.com

LÉIA est sous licence Apache

Extension Firefox disponible ici


Dernières mises-à-jour (21/05/2019)

  • Extension fonctionnelle dans toutes les frames
  • Correction d'erreurs du dictionnaire
  • Raccourcis point médian et saisie prédictive fonctionnelle dans les <input /> sans type défini (type="text" par défaut)
  • Le remplacement de texte ne s'effectue plus dans les zones de saisie de texte (input, textarea)
  • Mise-à-jour de la page de tests

Évolutions à venir

  • Portage de l'extension sur les navigateurs Chrome et Opera.
  • Sur Firefox Mobile, correction de l'affichage de la page des préférences.
  • Saisie prédictive à rendre fonctionnelle sur les balises dotées de [contenteditable=true]
  • La fonction de surlignage prendra en compte tous les séparateurs (point, slash, tiret).
  • Dictionnaire prédictif à enrichir.
  • Dictionnaire de remplacement à simplifier pour de meilleurs performances.
  • Les mots composés tels que tout·e-puissant·e donnent tout toute-puissant puissante lorsque tout-puissant toute-puissante serait préférable.

LÉIA, c'est quoi ?

LÉIA est une extension pour le navigateur Firefox (et bientôt d'autres). Elle est vouée à améliorer l'accessibilité des personnes malvoyantes, non-voyantes ou ayant des difficultés de lecture aux sites internet qui auraient choisi de rédiger leur contenu en écriture inclusive.

LÉIA au Hackaton Écriture Inclusive 2018

Présentation de LÉIA au Hackaton

Les fonctionnalités de LÉIA

  • Supprimer les séparateurs et réécrire les phrases de façon intelligible par les lecteurs d'écran (en lisant le mot aux deux genres, ou au genre choisi par l'utilisateur·rice)
  • Surligner les terminaisons inclusives pour les mettre en évidence et simplifier la lecture
  • Accéder simplement au point médian grâce à un raccourci clavier simple [ ; ] + [ ; ]
  • Activer un dictionnaire prédictif permettant de compléter automatiquement des mots au masculin avec la terminaison au féminin

Comment ça marche ?

LÉIA est programmée en JavaScript. Cette extension se base notamment sur l'utilisation d'un dictionnaire, d'expressions régulières (RegExp), de fonctions iteratives et récursives.

Le script parcours l'architecture d'une page web à la recherche de motifs propres à l'écriture inclusive. En fonction du motif identifié, le script applique alors une règle spécifique et modifie la page avec une nouvelle écriture.

Exemple :
  • Le script détecte artisan·e·s
  • Il détecte le motif racine + suffixe masculin + séparateur + e + s
  • Le dictionnaire est convoqué pour retrouver le motif détecté, et propose le motif de sortie adapté.
  • Ici, la règle utilisée sera : racine + suffixe masculin + S + ESPACE + racine + suffixe féminin + S
  • Le script replace l'expression originale par artisans artisanes

Qu'est–ce que l'écriture inclusive ?

L'écriture inclusive, aussi appelée langage épicène ou encore langage non-sexiste, est une manière d'écrire le français afin de contrer la règle grammaticale qui veut que « le masculin l'emporte ». Le genre « neutre » en français étant exprimé exclusivement au masculin.

Peu importe le nombre de femmes qui composent un groupe, s'il compte un seul homme, on parlera de ce groupe au masculin. Le but est donc de faire de notre langue, le français, une langue qui représente mieux les individus dont elle parle et à qui elle s'adresse. L'écriture inclusive permet également de s'exprimer à propos de personnes ne se reconnaissant ni du masculin, ni du féminin (ex : personnes non-binaires).

L'écriture inclusive telle que nous la connaissons aujourd'hui ne date pas d'hier et est expérimentée depuis, au moins, les années 70. Cependant, sa popularisation est très récente. Adoptée par la RATP, la Marie de Paris, et certains manuels scolaires, elle fut finalement recommandée par le Haut Conseil à l'Égalité entre les Femmes et les Hommes en 2016 et est maintenant employée sur de nombreux sites d'annonces d'emploi, dans des journaux à grand tirage, etc.

À quoi ça ressemble concrètement ?

Par exemple, au lieu d'écrire :

« Les membres de la chambre haute sont désignés par le titre de sénateur »

On écrira :

« Les membres de la chambre haute sont désigné·e·s par le titre de sénateur·rice »

Même si nous devons nous réjouir de cette réforme de la langue française, celle-ci amène avec elle quelques complications.

Pourquoi c'est un problème ?

Le problème de l'écriture inclusive est qu'elle amène avec elle de nouvelles graphies (de nouvelles façons d'écrire les mots).

Bien que l'orthographe grammaticale ne soit pas fondamentalement bouleversée, elle l'est suffisamment pour poser des problèmes d'interprétation par les lecteurs d'écran et les plages braille, dispositifs destinés à l'appréhension du langage écrit par les personnes malvoyantes. Mais aussi à des personnes ayant des difficultés avec la lecture (personnes dyslexiques par exemple).

Voici deux articles qui en parlent :

L'écriture inclusive s'emploie généralement avec des caractères spéciaux - point médian (·) ou puce (•) qui sont mal interprétés, soit le point (.) ou le tiret (-) qui sont déjà voués à d'autres usages syntaxiques. De plus, tous les lecteurs d'écran n'interprètent pas ces séparateurs de la même façon.

L'accessibilité web a toujours été une surcouche informatique pénible pour les développeur·euse·s qui ne s'en préoccupent que rarement pour de diverses raisons : manque de temps ou d'information à ce sujet, difficultés à trouver des normes universelles acceptées par tous les navigateurs et systèmes d’exploitation, ou encore parce que les personnes malvoyantes sont parfois considérées comme une minorité pour laquelle il est peut intéressant d'accorder du temps et de l'argent.

Partant de ce constat, et après avoir constaté sur internet que de nombreuses personnes malvoyantes regrettaient de ces nouvelles normes, il m'a semblé intéressant de chercher une solution la plus universelle possible pour que l'écriture inclusive soit également accessible pour les personnes malvoyantes. Et donc, une écriture inclusive réellement inclusive !

Recherche sur les usages populaires de l'écriture inclusive

L'élaboration de ce programme, qui a commencé fin 2017 est particulièrement complexe pour diverses raisons :

Les guide de rédaction en écriture inclusive actuellement disponibles, proposent rarement plus de 20 règles de terminaisons. De plus, étant non codifiées officiellement, le même mot peut être retrouvé écrit de diverses façons (exemple : amoureux·euse, ou amoureux·se).

Après de longues recherches, j'ai identifié une soixantaine de terminaisons différentes différenciant le masculin du féminin. Il a donc fallu extrapoler des règles avec des terminaisons non disponibles dans les guides, soit par analogie avec les graphies existantes, soit en recherchant des usages populaires (sur internet, dans la presse, etc).

De plus, comme l'écriture inclusive s'emploie parfois avec le tiret (-) ou le point (.), il faut faire en sorte que le script ne modifie pas des mots "ressemblant à de l'écriture inclusive". C'est notamment problématique concernant les mots composés avec tirets et des sigles et acrronymes avec points.

Remerciements

Merci à Julie Moynat pour les retours et pour son article, à l'équipe d'incluZor·e pour nos échanges, et à plein d'autres ami·e·s anonymes pour leurs conseils et soutiens :)

Ressources utilisées pour mener à bien ce projet

Livres

BORDE Davy, 2016. Tirons la langue – Plaidoyer contre le sexisme dans la langue française. Éditions Utopia.

ZACCOUR Suzanne & LESSARD Michaël, 2018. Manuel de grammaire non sexiste et inclusive. Éditions Syllepse.

Brochures

Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes (HCE), 2016. Pour une communication publique sans stéréotype de sexe. Édité par La documentation Française.

HADDAD Raphaël & BARIC Carline, 2016. Manuel d'écriture inclusive. Édité par l'agence Mots-Clés.

Sites internet

https://regex101.com/ - test des expressions régulières

https://stackoverflow.com/ - conseils de programmation (forum de développeurs et développeuses)

https://fr.wiktionary.org/ - vérification de l'orthographe, de la conjugaison, des accords

http://dict.xmatiere.com/ et https://www.listesdemots.net - recherche de suffixes M/F

https://www.feminin-pluriel.exionnaire.com/ - quelques déclinaisons irrégulières au féminin

bertrandboutin.ca (hors ligne) - d'autres exceptions de noms et d'adjectifs au féminin

https://www.github.com/ - pour l'hébergement du développement du script

https://www.lelutinduweb.fr/blog/ - blog sur l'accessibilité web

http://romy.tetue.net/ - articles sur l'accessibilité web et l'écriture inclusive

https://epicene.info/marqueurs.html - comparaison des caractères marqueurs d'écriture inclusive

https://codepen.io/vincent-valentin/full/woGLVL - réflexion sur les graphies de l'écriture inclusive

https://developer.mozilla.org/ - documentation sur la création d'add-on Firefox

Programmes

Mozilla Firefox - navigateur concerné par l'add-on

Notepad++ - programmation en JavaScript

KobaSpeech, NVDA, Talkback, JAWS - test des synthèses vocales logicielles

Les initiatives sympa

Épicène - Normaliser et faciliter l'usage de l'écriture inclusive

La disparition est un jeu éducatif textuel qui a pour but l'apprentissage de écriture inclusive

Dictionnaire Français Hunspell compatible avec l'écriture inclusive + Dictionnaire Firefox

Alt0183 - Adoptez un caractère inclusif !

Les initiatives moins sympa

Désinclusive - Bloqueur d'écriture inclusive + Extension Firefox

No-inclusive

Blocut | Bloqueur écriture inclusive

You can’t perform that action at this time.