Metafont/Ocr/TeX/Donald Knuth/Adrian Frutiger/
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Type Name Latest commit message Commit time
Failed to load latest commit information.
archive
letters
png
screenshot
README.md
exe.sh
fontlog.txt
ocr-pbi-canonique-def.mf
ocr-pbi-canonique-set.mf
ocr-pbi-canonique.log
ocr-pbi-canonique.mf
ocr-pbi-canonique.pfa
ocr-pbi.ttf
print.py
specimen.html
variable.mf

README.md

Ocr-PBI

Ocr-PBI est une fonte libre dévellopée par Lise Brosseau et Antoine Gelgon. Cette monospace est réalisée grâce au langage de programmation Metafont. Ce projet est un fork du projet de l'Ocr-B metafont fait dans les débuts 90 par Norbert Schwarz.

Specimen

Ce caractère est pensé pour un projet en particulier, le site de la Petite Bibliothèque Infernale de l'Agence du Doute. Cependant nous encourrageons la réapropriation de son code et de ses formes, par d'autres pour d'autres contextes. Fork this.

Specimen

Le code source des fichiers metafont (.mf) est sous la license libre GNU/GPL. Les fichiers fontes type : TrueType (.ttf), OpenType(.otf) .. sont sous la license Syl Open Font License

###Les programmes prérequis

Pour exécuter la fonte il vous faut plusieurs programmes.

###Description des fichiers

Pour pouvoir exécuter cette fonte il faut la totalité des fichiers .mf de ce dossier à la même racine.

  • ocr-pbi-canonique.mf // est le fichier réunissant l'entièreté des fichiers sources. C'est le fichier à exécuter pour générer la fonte.

  • ocr-pbi-canonique-set.mf // l'ensemble des fonctions ce trouve dans ce fichiers.

  • variable.mf // sont les variables simples à modifier. Par exemple changer le type et la taille du trait, la largeur de la chasse et la hauteur des lettres.

  • letters/ // dans ce dossier on trouve les fichiers séparés des glyphs.

  • ocr-pbi-canonique-def.mf // un fichier avec le reste des glyphs.

  • exe.sh // le script d'exécution.

  • print.py // petit script en python pour changer le fichier le .pfa en .ttf.

  • speci.html // permet de visualiser l'ensemble des lettres directement après l'exécution.

###Générer la fonte

Si tout les programmes prérequis sont correctement installés, exécution de la fonte se fait simplement dans le terminal. Il faut aller au dossier source avec la commande cd. Puis entrer cette ligne : bash exe.sh ocr-pbi-canonique a

###Création d'un nouveau glyph

Pour créer un nouveau glyph il faut faire de préférence un fichier séparé, enregistré dans le dossier letters/. Exemple pour la lettre bas de casse a il faut créer un fichier a.mf dans letters/bdc/.

lettre a

%--- a ---

o.s[97][1]:= (3.5,8.5)--(3.5,0.65);

o.s[97][2]:= (0,8.65){left}..(-2,8.05)..(-3,6.9)..(-3.5,4.6){down}..
             (-3,2.35)..(-2,1.2)..(-1,0.73)..(0,0.6){right}..
             (1,0.73)..(2,1.2)..(3,2.35)..(3.5,4.6){up}..(3,6.9)..(2,8.05)..cycle;
o.i[97]:=2 ;

Un tracé est déclaré par o.s[code HTML du caractère][numéro du tracé]:=. Ici le code HTML du caractère a est &#97 mais nous ne marquons que le nombre de ce code donc 97.

La dernière ligne o.i[code HTML du caractère]:= nombre de tracés total ici il y a 2 tracés. Les points d'encrages du tracé sont écrits (x,y). Pour faire une courbe entre deux points on utilise .. et -- pour tracer une droite.

Le tracé peut-être orienté grâce à {up}, {down}, {right}, {left} ou bien par {(x,y)}.

Pour fermer un tracé on utilise cycle.

###Injecter les variables x et y

Pour permettre à la fonte de pouvoir changer de chasse ou de hauteur on peut injecter les variables x et y dans les glyphs. Specimen

Pour ça il suffit d'écrire *x et *y dans les coordonnées des points(le * est le signe multiplié). La description du a deviendra donc:

%--- a ---

o.s[97][1]:= (3.5*x,8.5*y)--(3.5*x,0.65*y);

o.s[97][2]:= (0*x,8.65*y){left}..(-2*x,8.05*y)..(-3*x,6.9*y)..(-3.5*x,4.6*y){down}..
             (-3*x,2.35*y)..(-2*x,1.2*y)..(-1*x,0.73*y)..(0*x,0.6*y){right}..
             (1*x,0.73*y)..(2*x,1.2*y)..(3*x,2.35*y)..(3.5*x,4.6*y){up}..(3*x,6.9*y)..(2*x,8.05*y)..cycle;

o.i[97]:=2  ;   o.m[97]  := 0.65;

La valeur de ces variables peut être changée dans le fichier variable.mf.

###Varier le type et la taille du tracé

Toujours dans le fichier variable.mf on peut faire varier le type et la taille du tracé. Specimen Grâce aux variables strokeX et strokeY on change la largeur, avec strokeRotate on change son inclinaison (en degré)

La variable penStyle définit le style de forme du trait. La valeur 0 corespond à un trait de forme carré(pensquare), la valeur 1 à celui de forme circulaire(pencircle).

Specimen

strokeX:=70;
strokeY:=50;
strokeRotate:=45;
penStyle:=0;

Specimen

strokeX:=70;
strokeY:=50;
strokeRotate:=0;
penStyle:=1;

###Faire différentes versions d'un glyph

Dans le fichier variable.mf il y a une variable Version. Cette variable permet d'activer des glyphs alternatifs dans la fonte. Exemple un autre dessin du a.

speci

o.s[97][1]:= (3.5*x,8.5*y)--(3.5*x,0.65*y);
o.s[97][2]:= (0*x,8.65*y){left}..(-2*x,8.05*y)..(-3*x,6.9*y)..(-3.5*x,4.6*y){down}..
             (-3*x,2.35*y)..(-2*x,1.2*y)..(-1*x,0.73*y)..(0*x,0.6*y){right}..
             (1*x,0.73*y)..(2*x,1.2*y)..(3*x,2.35*y)..(3.5*x,4.6*y){up}..(3*x,6.9*y)..(2*x,8.05*y)..cycle;
o.i[97]:=2  ;

if Version=2:
  o.s[97][1] := (-1*x,5.5*y)..(-2.45*x,7*y)..(0*x,8.65*y){right}..(2.75*x,7*y)..(2.85*x,5*y)--
                (2.85*x,0.65*y);
  o.s[97][2] := (2.85*x,5.05*y){left}..(0*x,5*y)..(-2*x,4.6*y)..(-3*x,3.7*y)..
                (-3.25*x,2.7*y){down}..(-3*x,1.8*y)..(-1*x,0.6*y)..(1*x,1.15*y)..(2*x,2.05*y)..
                (2.85*x,3.25*y);
  o.i[97]:=2  ;
fi

if Version=3:
  o.s[97][1] := (-2.45*x,7.8*y)..(0*x,8.65*y){right}..(2.05*x,8*y)..(2.85*x,6*y)..(2.85*x,4*y)--
                (2.85*x,0.65*y);
  o.s[97][2] := (0*x,5.5*y)..(-3.25*x,3*y){down}..(-3*x,2*y)..(0*x,0.6*y)..(2.85*x,3*y)..cycle;
  o.i[97]:=3 ;
fi

Ici pour créer une nouvelle version il faut faire une condition if.

if Version=2:
  % ici mettre le dessin du glyph
fi