Skip to content
Permalink
Branch: master
Find file Copy path
Find file Copy path
Fetching contributors…
Cannot retrieve contributors at this time
184 lines (133 sloc) 8.12 KB

Merci de vous être inscrits à la « gazette BlueHats » !

blue hats, c’est qui ?

Les « blue hats » sont toutes les personnes qui souhaitent montrer qu’elles contribuent à des logiciels libres développés et/ou utilisés par l’administration publique : les agents publics impliqués dans le développement de ces logiciels, bien sûr, mais aussi tout citoyen qui reconnaît que son action pour des logiciels libres aide concrètement des projets de l’administration.

Les « blue hats » portent des chapeaux bleus pour montrer leur attachement à l’administration publique : il n’y a pas un unique chapeau bleu, chacun invente le sien, il doit juste être bleu !

Une gazette, pour quoi faire ?

La gazette « blue hats » est la contribution de la DINSIC au mouvement blue hats.

Le but de cette lettre bimensuelle est de partager des informations sur l’utilisation et le développement de logiciels libres dans et pour l’administration. Elle servira aussi à donner une vue d’ensemble des activités du réseau de compagnonnage blue hats. En la lisant, vous découvrirez des projets que vous pourrez tester ou suivre ; en y contribuant, vous partagerez vos initiatives et vos découvertes.

Dois-je demander l’autorisation ?

Vous voulez organiser un événement blue hats ? Faites-le et dites-le nous ! Pas besoin d’autorisation. Envoyez-nous les comptes-rendus de vos ateliers et de vos événements, aussi modestes soient-ils, nous pourrons les relayer via la gazette.

S’approprier et faire évoluer la POCOS

La « POCOS » c’est le petit nom de la politique de contribution open source de l’Etat, officielle depuis mai 2018. Cette politique répond à la question : en tant qu’agent public, comment puis-je contribuer à un logiciel libre existant ou en publiant un nouveau logiciel libre ?

La version 1 de la POCOS est sortie en mai 2018, mais des corrections sont toujours en cours, n’hésitez pas à faire les vôtres :

https://github.com/disic/politique-de-contribution-open-source/

Pour toute question : opensource@data.gouv.fr

Le hackathon GLPI du ministère de l’Intérieur

GLPI est un logiciel libre de helpdesk destiné, entre autres, au suivi de tâches ou de travaux. Lundi 18 mars a eu lieu dans les locaux du Ministère de l’Intérieur un hackathon interministériel pour rendre l’interface de GLPI accessible aux personnes non voyantes.

Cette opération a eu lieu en présence d’experts de l’accessibilité numérique et du RGAA, de développeurs, d’experts du produit GLPI et de personnes non voyantes et expertes dans leurs outils d’accessibilité. A l’exception d’une développeuse de la communauté GLPI, tous étaient des agents de différentes administrations (DINSIC, Intérieur, Préfecture, INSEE, Pôle Emploi, Éducation Nationale, etc.)

Cette journée a permis d’établir des constatations sur le code de l’application, d’écrire un rapport sur ce produit et de tester certaines modifications du code pour la rendre accessible. La documentation du produit a aussi été évaluée et des correctifs ont été appliqués. La prochaine étape consistera à présenter ces travaux à l’éditeur du produit afin qu’il implémente les correctifs, améliore la qualité du code pour le rendre plus accessible, pour respecter les référentiels d’accessibilité.

Ce hackathon était aussi l’occasion de découvrir cette forme de travail collaboratif et de mettre les agents acteur de l’amélioration de leurs outils de travail. Pour les développeurs, c’était aussi le moyen de comprendre certains mécanismes de l’accessibilité numérique et d’être plus efficaces dans la mise en place de ces normes de développement.

Nul doute que cette opération pourra se renouveler sur d’autres logiciels avec une équipe encore plus soudée par cette expérience.

La messagerie TCHAP présentée au FOSDEM

TCHAP est le nom de l’application basée sur Riot Matrix. Une version de TCHAP doit bientôt être disponible pour les agents publics. Lors du FOSDEM de février 2019, Matthew Hodgson a présenté l’utilisation prochaine de Matrix par les administrations françaises :

https://matrix.org/blog/2019/02/04/matrix-at-fosdem-2019/

L’Open Source Observatory évoque blue hats

L’open Source Observatory (OSOR) cite l’initiative blue hats dans leur dernière lettre d’information. Ils incitent les autres pays européens à prendre exemple sur cette démarche communautaire pour renforcer la place du libre dans les administrations publiques.

https://joinup.ec.europa.eu/news/les-blue-hats

Le libre chez les Entrepreneurs d’intérêt général (EIG)

Le programme Entrepreneurs d’Intérêt Général permet à l’administration de s’ouvrir à des talents du numérique pour résoudre des défis publics en 10 mois.

La troisième promotion du programme réunit 32 datascientistes, designers et développeurs autour de 15 défis. Lors de son lancement en février, les EIG et leurs mentors ont eu une présentation générale de la place du logiciel libre dans les défis EIG :

https://speakerdeck.com/bluehats/les-logiciels-libres-dans-le-cadre-du-programme-entrepreneur-dinteret-general

Une présentation plus ciblée sur les enjeux autour de la publication de logiciels libres par l’administration a été faite lors d’un atelier EIG mi-mars :

https://speakerdeck.com/bluehats/du-logiciel-libre-ecrit-par-ladministration-publique

Pour un récit plus détaillé de la place du libre dans la promotion EIG 2018, vous pouvez lire cet article de blog :

https://entrepreneur-interet-general.etalab.gouv.fr/blog/2018/11/14/administrations-eig-et-logiciel-libre.html

Les dépôts de codes sources d’organismes publics

Antoine Augusti, développeur à Etalab et EIG Link pour la troisième promotion du programme Entrepreneur d’intérêt général a développé une API exposant les métadonnées des dépôts de code source publiés par des organismes publics.

https://github.com/etalab/data-codes-sources-fr

Prenez une minute pour vérifier que votre organisme public est bien listé dans ce fichier et ouvrez une issue ou une pull request si ce n’est pas le cas :

https://github.com/DISIC/politique-de-contribution-open-source/blob/master/comptes-organismes-publics

L’API doit continuer d’évoluer et voir s’adjoindre une interface de navigation.

Focus sur le Geotrek et Geonature

Témoignage de Camille Monchicourt, responsable du pôle Système d’informations du Parc national des Écrins :

« Le Parc national des Écrins utilise des logiciels libres depuis de nombreuses années. Pour y contribuer à notre tour, nous avons fait le choix de publier nous aussi nos applications sous licence libre. Pour cela, nous développons des outils génériques pour répondre à nos besoins spécifiques, que ce soit pour des projets réalisés en interne ou sous-traités. Au-delà du fait de publier nos développements sur une forge sous licence libre, pour que ceux-ci soient réellement utilisés et enrichis par d’autres structures, nous avons compris qu’il fallait aussi les documenter, les illustrer, prendre du recul pour anticiper d’autres contextes d’utilisation de nos outils, utiliser des frameworks et standards, mais aussi présenter et communiquer sur ces outils pour les faire connaître.

C’est ainsi que nous avons construit des communautés avec aujourd’hui plus de 100 structures utilisatrices de nos outils Geotrek et GeoNature. Nous animons ces communautés avec de l’information régulière, des rencontres annuelles, des workshops, des groupes de travail et de nombreux projets mutualisés »

Pour en savoir plus, lisez le retour sur le workshop GeoNature, outil de gestion et de diffusion de données de biodiversité :

http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/geeks-geonature-carburent

Invitez des blue hats !

Vous connaissez des personnes qui contribuent à des logiciels libres développés ou utilisés dans l’administration ? Offrez-leur un chapeau bleu et invitez-les à s’inscrire à cette gazette !

https://frama.link/bluehats-list

Une suggestion ? Une nouvelle à partager ?

Faites-nous en part en répondant tout simplement à ce message ou en écrivant à bluehats@etalab.gouv.fr

Merci d’avance pour vos contributions !

You can’t perform that action at this time.