Skip to content
Permalink
master
Switch branches/tags
Go to file
 
 
Cannot retrieve contributors at this time

Conseiller Numérique (CN)

On parle aussi de C2N = Coopérative des Conseillers Numériques, qui représente des collectifs de conseillers numériques.

Le conseiller numérique externe (CN) fait office de :

  • responsable informatique (CTO/CIO) à temp partiel pour des petites structures,
  • ou pour soutenir un CTO existant avec "des" second regards,
  • ou encore pour assurer un interim (sauf exceptions, à temps partiel)
  • ou bien pour soutenir un projet de transformation/transition numérique,
  • ou encore pour réaliser un audit et une médiation (doutes ou litiges internes avec CTO ou externes fournisseurs informatiques).

Une partie des CN sont aussi des formateurs certifiés, et tous sont attentifs à la transmission des savoirs, que ce soit sur:

  • l'usage et les pratiques sur les outils numériques,
  • ou concernant les flux d'informations et de savoirs propres aux clients.

Rôles

Liaison

Assurer le lien entre les entrepreneurs, les décideurs; et le monde numérique, la technologie, les fournisseurs informatiques.

  • Comprendre et expliciter les enjeux: traduire et rendre compréhensible les concepts numériques
  • Soutenir les rôles CxO internes, avec un regard indépendant des vendeurs

Sobriété

Comprendre les moyens et capacités de ses clients, pour adapter des solutions aux réels besoins et moyens.

  • Un audit simplifié pour:
    • valider l'état de la documentation des infrastructures informatiques existantes, identifier les manques
    • identifier les capacités et la culture numérique des équipes existantes
    • identifier et classifier les données numériques exploitées, avec leurs flux et leurs sécurisations
    • valider ou établir le catalogue des services numériques, et leurs criticités.
    • répertorier les coûts et les frais, pour identifier les adéquations au marché et aux nécessités.
  • Établir des RFI (Request For Information) simplifiés avec des questionnaires pour élargir à plus de solutions sur le marché, et intégrer les questions pertinentes propres à la situation du client, à moindre frais.

Défenseur

Défendre l'intérêt des consommateurs/acheteurs/clients et non celui des vendeurs/éditeurs/intégrateurs numériques

  • Un conseiller numérique ne prend pas de commissions ou rétro-commissions sur une solution achetée par un de ses clients.
    • Ou du moins, pas sans l'exposer clairement et en toutes transparences.
  • Un CN qui fait aussi office de centrale d'achat, devrait revendre au prix d'achat tout en facturant ses frais financiers et de gestion.
    • S'il prend en charge des appels d'offres, il doit le faire avec transparence et de préférence avec un contrôle via un tiers CN.
    • L'appel d'offre devrait être émis par et pour la centrale d'achat (même si c'est pour le compte d'un seul de ses clients)
    • Un RFI répondu par un membre du réseau C2N doit être fait avec transparence (déclaré au client).

La plupart des conseillers indépendants ne font pas office de centrale d'achat, mais recommandent aux solopreneurs et PME de rejoindre une coopérative existante ou d'en créer une pour leur propre métier via une association corporative. Nous fournissons aide et support pour la création de telles corporations pour soutenir une coopétition constructive au lieu d'un compétition destructive.

Veille technique

  • Rester "à jour" et "lucide" sur les dernières technologies, afin d'en évaluer les risques aussi.
  • investiguer sur les évolutions métiers des clients, surveiller les opportunités et risques, techniques, anthropologiques et économiques.

Stratège numérique

Proposer des stratégies et des innovations prérennes

  • Simplexifier les solutions existantes.
  • Appliquer des standards ITIL (v4), Hermes, ou similaires, de façon adaptée et réduite au nécessaire et réellement utile.
  • optimiser et assurer une adéquation aux standard généraux: Agile, Lean...
  • Collaborer et soutenir les standards métiers, techniques et économiques, mais aussi les bonnes pratiques.

Accompagner les changements nécessaires

  • Avec une implication en amont des équipes opérationnelles (Lean)
  • Faciliter les apprentissages et la résilience.
  • Soutenir au mieux la prérennité (Agile, ITIL, Standards métiers, Open source)
  • Soutenir aussi la transition écologique

Comment

Adapté aux moyens:

Nombre d'associations ou de PME ou indépendants, ne peuvent disposer d'un expert numérique à plein temps.

  • Minimalisation: Nos experts mettent en oeuvre des solutions et stratégies, documentations et délégations, afin de réduire la nécessité de leur présence/interventions.
    • Audit simplifié en partant des flux de données: http://data.ict-a.ch
    • Documentation réduite au strict nécessaire
  • Exploitation des solutions Cloud et libres: ICT-a ne se limite pas aux seuls ténors (coûteux) du marché (en collaboration avec www.CloudReady.ch, www.OpenRomandie.ch, ...)

Veille technique et anhropotechnique (intelligence collective)

Résilience

  • Un seul cerveau est aussi "faillible" et tous sont mortels: Il est nécessaire d'intervenir en binome, ou plus.
  • Le CN collabore aussi en s'assurant d'un bon "backup", qui fait aussi office de second regard.
  • Un espace collaboratif sécurisé et partagé avec les clients assurent une documentation accessible.

Autonomie

Les clients sont généralement rendus captifs, d'un marché "Cloud" ou de services qui cherchent à générer des monopoles de rentes. Le CN doit agir à l'inverse afin de soutenir une meilleure autonomie et contrôle de leurs données, aux clients/usagers, quand cela fait du sens.

Indépendance et transparence

Sans être affilié et assujetti à un vendeur, ou un fabriquant, l'expert reste relativement neutre.

  • Un conseiller numérique ne peut fondamentalement pas être revendeur/intégrateur d'une solution du marché.
  • En cas de délégation d'achats (pour facilitation, rabais de masse: coopérative d'achat) les marges et rabais sont totalement réaffectés aux clients (transparence).
    • Le travail est par contre rémunéré soit via un forfait, ou une facturation au temps passé,
    • Il est important de ne pas prendre de commissions en % pour éviter le conflit d'intérêts.
    • Il est possible en revanche, de prendre un % sur les économies réalisées au bénéfice du client (mais guère recommandable).

Respect des affaires

Un conseiller numérique reconnait la valeur d'une mise en relation "business". Les apporteurs d'affaires ont droit sur l'ensemble du chiffre réalisé avec un client apporté, à:

  • 10% la première année (durant 12 mois, à la date de la première facture)
  • 5% la seconde année (durant les 12 mois suivant)
  • Il est possible de modifier ces conditions, par exemple dans une activité en sous-traitance, mais par défaut, c'est un minimum normalisé.
  • Cette commission est portée dans la comptabilité et à la connaissance du client, en toute transparence. Si l'apporteur ne peut pas percevoir sa commission, de part ses autres engagements, cette commission est mise au crédit de la coopérative des conseillers, et l'apporteur enregistré comme donateur.
  • Si un client est déjà connu du CN, mais n'a pas été facturé sur les 2 dernières années, est à nouveau apporté par un tiers, le CN ne reniera pas son devoir de 10%+5%, ou 5% sur une seule année si déjà facturé moins de 24 mois avant, mais plus de 12 mois. Moins de 12 mois, aucune commission n'est exigible, mais à bien plaire, nous recommandons de laisser 5% sur l'affaire rapportée.

Déontologie

Les experts avec une signature @ICT-a.ch ou @C2N.ch sont tous signataires de la charte http://kalix.ict-a.ch, mais aussi:

Voir aussi

  • Blog ICT-a sur les techniques numériques, sécurité, systèmes, trucs et astuces, bon à savoir...
  • Blog QuickLearn sur la formation, les apprentissages et la culture numérique, avec supports gratuits "en ligne".
  • Blog CloudReady sur le cloud computing (l'informatique dans le nuage) et sur l'anthropotechnique numérique.
  • Blog BotReady sur les Bots (robots numériques) et les Intelligences artificielles