DNS zones manager. Configure your own dns zone in your browser, get a name on the Internet!
Perl Perl 6 Shell Other
Switch branches/tags
Nothing to show
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Failed to load latest commit information.
bin
cli
conf
environments
init
lib
public
t
views
.gitignore
LICENSE
MANIFEST
MANIFEST.SKIP
Makefile.PL
config.yml
cpanfile
notes.txt
readme.markdown

readme.markdown

DNSmanager (en)

This project is about managing DNS zones with a simple website, providing a name to anyone on the Internet. It is bound to the netlib.re project. This service let you manage your dynamic IP address with your domain so you don't need DynDNS anymore, and it's all libre software !

The association managing the infrastructure behind this service is Alsace Réseau Neutre, which is an ethical ISP based in Alsace, France. Don't be shy, go ask your questions !

Tools

TODO

  • zone delegation
  • REST API
  • captcha ?

Installation (base)

I suggest using perlbrew and cpanm for the installation, to not change your current environment. So install them then :

perlbrew install perl-5.18.0
perlbrew switch perl-5.18.0
perlbrew exec sh init/deploiement.sh all

Contribution (but only to the user interface)

If you want to contribute only on the application interface, you don't need to install and configure all the applications involved in the production release of dnsmanager. First, uncomment "isviewtest" on conf/config.yml then :

perlbrew install perl-5.18.0
perlbrew switch perl-5.18.0
perlbrew exec sh init/deploiement.sh installdep
perlbrew exec sh init/deploiement.sh perlmodules

Finally, to run the application with fake views :

perlbrew exec plackup --port 3000 bin/app.psgi

DNSmanager (fr)

Ce projet est un programme de gestion de zones DNS à partir d'un site web simple, permettant à chacun d'avoir un nom sur Internet. Il est lié au service en ligne netlib.re. Ce service en ligne peut remplacer avantageusement DynDNS puisqu'il est basé sur du code libre, et une association s'occupe de son maintien (Alsace Réseau Neutre, éthique++).

De manière factuelle :

  • des utilisateurs peuvent s'enregistrer puis

    • ajouter, supprimer, modifier des zones DNS
    • mettre à jour un enregistrement A ou AAAA automatiquement via un script
  • des administrateurs sont là pour

    • supprimer des zones, des utilisateurs
    • vous aider sur IRC (#arn sur irc.geeknode.org) ! \o/

installation (base)

L'installation de l'application se fait de préférence via perlbrew et cpanm ce qui permet d'installer les bibliothèques sans toucher à votre installation de Perl. Installez ces programmes puis faites :

perlbrew install perl-5.18.0
perlbrew switch perl-5.18.0
perlbrew exec sh init/deploiement.sh all

Contribuer (uniquement à l'interface)

Si vous souhaitez contribuer à l'interface, il suffit de décommenter la ligne indiquant "isviewtest" dans le fichier de configuration conf/config.yml. À partir de là, vous pouvez installer l'application comme ceci :

perlbrew install perl-5.18.0
perlbrew switch perl-5.18.0
perlbrew exec sh init/deploiement.sh installdep
perlbrew exec sh init/deploiement.sh perlmodules

Puis pour faire vos tests :

perlbrew exec plackup --port 3000 bin/app.psgi

Ce qu'il reste à faire

  • délégation de zone
  • API REST
  • captcha ?

Un point sur le code

Le code de dnsmanager est composé de la manière suivante :

  • cli/ : regroupe les commandes à utiliser en ligne de commande, afin d'administrer facilement la base de donnée et les zones, et faire des tests. Il y a également le code du démon qui tourne sur les machines clientes pour gérer la mise à jour de l'adresse IP dynamique.

  • conf/ : contient la configuration du serveur, à savoir conf.yml pour indiquer où sont les serveurs de nom, comment y accéder pour mettre à jour les zones, quel est le répertoire à utiliser pour mettre les fichiers temporaires… et reserved.zone qui indique quelles sont les zones réservées par l'administrateur (ex: on ne veut pas que quelqu'un enregistre www.NDD).

  • init/ : regroupe les scripts permettant de mettre en place le serveur et la base de données.

  • lib/ : contient la majorité du code, qui est découpée en MVC, à savoir :

    • lib/MyWeb/App.pm : le contrôleur, s'occupe des routes
    • lib/rt/App.pm : les routes, qui font office de modèles, effectuent les actions à entreprendre (ajout, suppression, modification de zone et d'utilisateur)

Mais lib contient également toute la bibliothèque logicielle qui effectue les actions, avec principalement une interface à l'authentification, la récupération, modification et la suppression de zones et d'utilisateurs avec le fichier lib/app.pm.

  • lib/configuration.pm : gère la configuration du serveur

  • lib/copycat.pm : copie des fichiers entre les serveurs

  • lib/db.pm : gère les interactions avec la base de données

  • lib/encryption.pm : chiffre les données

  • lib/fileutil.pm : fonctions utilitaires pour gérer les fichiers

  • lib/getiface.pm : récupère l'interface logicielle pour gérer un type de serveur de noms (Bind9, NSD, Knot…), les interfaces sont dans lib/interface/

  • lib/remotecmd.pm : effectue une commande à distance (comme recharger un fichier de configuration dans Bind9)

  • lib/util.pm : quelques fonctions utilitaires

  • lib/zone.pm : gère les zones DNS (en général, s'occupe de recharger les configuration, mettre à jour les zones, etc)

  • lib/zonefile.pm : gère les fichiers de zone

  • public/ : les fichers statics du serveur web

  • views/ : les différentes vues de l'application

La délégation de zone

Le principe de délégation est de laisser une personne héberger elle-même son serveur DNS. Elle va gérer elle-même sa zone, on aura juste un enregistrement de sa zone "bla.netlib.re." qui pointera vers son adresse IP via un enregistrement de type NS et un autre de type A. Ces enregistrements devront se faire directement dans notre zone DNS (netlib.re. ou codelib.re.).

Pour gérer la délégation de zone, il l faut :

  • mémoriser que la personne a une zone déléguée, non gérée par notre interface actuelle mais par une autre interface à faire, ce qui implique de toucher à la BDD
  • qu'elle puisse ajouter son (ses) adresse(s) IP pour la délégation
  • ajouter un enregistrement de type NS dans notre zone (net|code)lib.re
  • mettre à jour le numéro de série de notre zone
  • indiquer à notre serveur primaire de reload la zone