Permalink
Branch: master
Find file Copy path
Fetching contributors…
Cannot retrieve contributors at this time
243 lines (153 sloc) 14.7 KB

Cloner un se3

Présentation

Le but est de se sortir très rapidement d'une situation critique à l'aide d'images récentes des disques du se3. Cela peut se produire lors d'une mise à jour du se3 pouvant poser problème ou si lors d'une migration (par exemple de Wheezy à Jessie) a lieu une coupure du réseau électrique ou autre événement imprévu de cet ordre, événement improbable mais dont la probabilité n'est pas à négliger.

Il est aussi tout à fait possible de restaurer cette image sur une machine virtuelle pour ses tests personnels. Ainsi, vous disposez d'une vm ayant exactement les mêmes paramètres que le serveur de prod. Il faut quand même faire quelques ajustements (proxy, utiliser un routeur virtuel ayant le même plan d'adressage ip que le se3).

Voici ce que nous vous proposons pour la fabrication des images des disques du se3 :

  • graver Clonezilla sur un CD
  • redémarrer le se3 via le CD pour se trouver avec Clonezilla en live
  • repérer le disque à transformer en une image
  • repérer un périphérique local : un disque externe usb convient (ou un NAS) ? Si j'ai la place, je peux utiliser celui qui me sert pour la vraie sauvegarde en créant à sa racine un répertoire /image_se3 par exemple.
  • lancer le clonage → la sauvegarde du disque dur contenant uniquement la racine, var et le swap a durée 24 minutes montre en main sur un disque externe usb 2.0. Cette sauvegarde fait une vingtaine de Go.
  • recommencer, avec le 2ème disque qui contient /home (par exemple), les étapes 3, 4 et 5 (si on a une autre vraie sauvegarde par script, cette opération n'est peut-être pas utile, mais sait-on jamais...)

Préparation de Clonezilla

Il s'agit de télécharger Clonezilla et de le graver sur un CD ou de le copier sur une clé usb, les deux solutions étant possibles.

Télécharger Clonezilla

On télécharge une archive de Clonezilla selon le média utilisé : CD ou clé usb. Comme le but est de mettre clonezilla sur un support externe, il sera bien plus pratique d'utiliser un client linux ou windows plutôt que de télécharger l'archive sur le se3 lui-même.

  • pour un CD
wget https://osdn.net/projects/clonezilla/downloads/67927/clonezilla-live-20170626-zesty-amd64.iso
  • pour une clé usb
wget https://sourceforge.net/projects/clonezilla/files/clonezilla_live_alternative/20170626-zesty/clonezilla-live-20170626-zesty-amd64.zip

Remarque : la version stable indiquée dans les lignes de commande ci-dessus est la 20170626-zesty(basée sur Ubuntu). Vérifiez [sur le site de Clonezilla](http://clonezilla.org/downloads/download.php?branch=stable ou http://clonezilla.org/downloads/download.php?branch=alternative) que c'est bien toujours la version stable/alternative et, si elle a changé, n'hésitez pas à modifier la référence correspondante.

Graver sur un CD

En mode graphique

  • Insérez un CD dans le lecteur de votre ordinateur
    Avec une taille supérieure à la taille de l'image iso (supérieure à 205 Mo environ)

  • Cliquez-droit sur l'archive téléchargée clonezilla-live-20170626-zesty-amd64.zip
    Dans le menu contextuel, choisir Graver sur le disque…
    Vous obtenez la fenêtre suivante :
    graver_cd_01

  • Lancez la gravure du CD
    Cliquez sur Graver
    Une confirmation est demandée…
    graver_cd_02
    Cliquez sur Effacer le disque

  • Plusieurs étapes lors de la gravure
    Après l'effacement du disque, a lieu la gravure de l'archive iso, la fermeture du disque, la création d'une somme de contrôle et enfin l'éjection du disque gravé.

Le CD contenant Clonezilla est prêt à être utilisé : voir ci-dessous.

En ligne de commande

… à venir …

Copier sur une clé usb

… à venir …

Préparation du support de sauvegarde

La sauvegarde peut-être faite sur un partage samba, mais il sera bien plus pratique d'effectuer cette sauvegarde sur un disque dur externe.

Le disque dur peut-être en partition fat32, ntfs, ext3 ou ext4. Un très grand nombre de formats sont pris en charge par Clonezilla. La sauvegarde est découpée en fichiers de 4Go, donc le format fat32 est aussi valable. Les sauvegardes sont compressées, un disque de 1To peut donc servir de sauvegarde pour un se3 placé sur un disque de 2 To.

Le disque peut contenir d'autres fichiers. De ce fait, l'utilisation du disque dur externe servant à la sauvegarde par le script sauve_se3.sh peut convenir.

NB : L'image clonezilla constituée de plusieurs fichiers en tout genre sera enregistrée automatiquement dans un répertoire portant le nom que vous donnerez à cette image. Si vous souhaitez que cette image soit dans un sous-répertoire, alors il faut le créer avant. Ce sous-répertoire ne doit pas contenir d'espace.

Clonage d'un disque du se3

Une fois un CD ou une clé usb prêt, on peut redémarrer le se3, et lancer la création des images des disques durs.

Quelques remarques

Évidemment, le serveur sera indisponible pendant un certain temps… Pensez à prévenir les utilisateurs ; mais le mieux est de choisir un moment où aucun utilisateur n'est présent, ou du moins le moins possible.

Si le serveur est sur des partitions classiques sans LVM, et que les home et /var/se3 sont sur des disques séparés, alors la sauvegarde sera relativement rapide (compter une demi-heure pour la sauvegarde suivie de vérification). En effet, le disque ne contient que la racine /, la partition /var et le swap.

Cette opération sera à répeter avant chaque changement important concernant le se3 (et aussi après, si tout s'est bien déroulé). Une gestion rigoureuse n'est pas à négliger…

Lancement de Clonezilla

On met le CD dans le lecteur de CD ou bien on branche la clé usb sur le port usb puis on redémarre le se3 sur ce média pour obtenir Clonezilla en live.

Un certain nombre de choix successifs doivent être réalisés :

1. Choisir la bonne langue et le bon codage clavier
Si le clavier est toujours en qwerty, il faut alors utiliser Choisir un clavier dans la liste complète, puis PC-azerty-Same As X11

2. Choisir le mode device-image disque/partition vers/depuis image
image2

3. Choisir de monter un périphérique local
Une liste des supports possibles de sauvegarde apparait
(disque dur, partage samba, connexion en ssh,…).
periphérique-à-choisir
On branche le disque dur externe puis on attend quelques secondes que le disque dur externe soit bien détecté par le système (on ne voit pas, ici, si le disque est bien reconnu, mais on pourra le vérifier dans l'étape d'après).
On appuie sur Entrée
Clonezilla va donc faire un du listing de tous les disques locaux.

Sur la photo suivante, Clonezilla a bien détecté :
→ le disque dur du se3 à sauvegarder de 2 To (sda)
→ le disque dur de sauvegarde de 1To (sdb)
disques détectés
Comme indiqué sur l'image, on effectue la combinaison de touches CTRL+C pour quitter cette fenêtre et passer à la suivante.

Une analyse de chaque partition va être faite

4. Choisir le bon disque de sauvegarde
sdb dans le cas présent…
choix-disque-de-sauvegarde

Clonezilla étant un livecd basé sur Débian (ou Ubuntu selon la version choisie) , il possède une arborescence Linux et donc un répertoire home. Clonezilla a donc besoin de créer la sauvegarde dans son répertoire /home/partimag/.

Le disque de sauvegarde sera monté automatiquement par le livecd comme son /home/partimag (home qui n'a rien à voir avec celui du se3 évidemment, Clonezilla faisant exactement la même chose pour une image d'un poste Windows). Aucun répertoire n'est à créer et aucune manipulation en ligne de commande n'est à faire.

5. Choisir où placer l'image du se3
Cette image sera mise automatiquement dans un répertoire qui portera le nom que vous donnerez à l'image :

  • directement à la racine du disque (choisir Done)
  • ou dans un sous-répertoire (choisir Browse)

Si on choisit Done, l'image sera donc à la racine du disque : choix-rep-de-sauvegarde

Remarque : si vous vouliez que cette sauvegarde soit dans un sous-répertoire, vous pouvez utiliser la combinaison de touches CTRL+ALT+F2 pour ouvrir un deuxième terminal. On se connecte en root en faisant sudo su puis Entrée. Il faut ensuite aller dans le répertoire /home/partimag et créer le sous-répertoire mkdir nom_du_répertoire. Une fois celui-ci créé, on retourne dans l'écran précédent en utilisant la combinaison de touches CTRL+ALT+F.

*6. Choisir le mode débutant
Le mode débutant est bien plus simple à utiliser que le mode expert qui propose des options inutiles pour une simple sauvegarde du se3.

7. Choisir le type de sauvegarde :

  • ou savedisk pour le disque entier
  • ou saveparts pour ne sauvegarder que quelques partitions

Remarque : on peut restaurer seulement quelques partitions avec une image de disque entier. De même, si on ne souhaite sauvegarder que les partitions racines /, /var et swap parce qu'on a d'autres sauvegardes des home et /var/se3. Dans ces cas, on utilisera saveparts.

8. Choisir le disque qui sera sauvegardé
celui qui contient la racine du se3
NB : le disque de sauvegarde (sdb), ayant été choisi pour y mettre l'image du disque,
n'apparait plus dans la liste des disques à sauvegarder
choix-disque-se3

9. Choisir le nom de la sauvegarde
Par exemple : se3-wheezy-avant-samba-4.4_date
choix-nom-image

10. Choisir de vérifier le disque du se3
Utile uniquement pour les partitions Linux ,ce qui est donc le cas ici. On en prendra pas l'option "réparer automatiquement".

11. Choisir de vérifier l'image sauvegardée
verif-image-se3

12. Appuyer sur la touche y pour enfin lancer la sauvegarde après la demande de validation

Et voilà, la sauvegarde du se3 est en cours…
sav-en-cours

Redémarrer le se3

Une fois l'image effectuée, et s'il ny en a pas d'autres à réaliser, vous pouvez redémarrer le se3 pour reprendre son fonctionnement normal.

N'oubliez pas d'enlever le CD ou la clé usb.

Restauration d'une image sur un des disques du se3

Et oui, la catastrophe est arrivée… mais vous avez une image Clonezilla qui va vous permettre de remettre en ordre de marche votre se3. Suivez le guide !

Avant de commencer, il convient de préciser qu'une restauration doit toujours être faite avec une version de Clonezilla au moins aussi récente que celle ayant servi à la sauvegarde (il peut-être indiqué "disque cible trop petit" alors que le disque fait pourtant la bonne taille.

La procédure est quasi similaire à celle de la sauvegarde, à l'exeption près qu'il faudra choisir "restore disk" au lieu de "save disk".

  • choisir "device-image disque/partition vers/depuis image/partition"
  • choisir "Monter un périphérique local"
  • Brancher le disque du externe contenant les sauvegardes et attendre quelques secondes
  • On vérifie que le disque de sauvegarde et le disque du se3 sont bien détectés (CTRL+C pour continuer).
  • On choisit le disque dur de sauvegarde pour être monté sous /home/partimag du livecd restore3
  • On se place dans le répertoire contenant la sauvegarde puis on va sur 'done' (la racine si on a pas utilisé de sous répertoire. Dans ce cas, le nom de la sauvegarde apparait dans la liste).
  • On choisit le 'mode débutant' (le mode expert n'est pas utile pour une restauration simple).
  • On choisit 'restoredisk' si on veut restaurer le disque entier, ou 'restoreparts' si on veur restaurer seulement une partition du se3.
  • On choisit la sauvegarde que l'on souhaite restaurer (exemple : se3-avant-samba-4.4). restore3
  • On indique quel disque dur sera à restaurer (l'idéal étant de ne garder dans le serveur seulement le disque à rstaurer pour éviter toute confusion. Si tous les disques sont présents, il faut bien regarder la taille des disques our éviter d'écraser le mauvais). restore3
  • Si l'image a été vérifiée lors de sa création, il n'est pas utile de vérifier si elle est bien restaurable.
  • CHoisir ce que fera le livecd après restauration (reboot, halt).
  • Valider deux fois pour lancer la restauration.

Une fois le disque restauré, on rallume le serveur normalement après avoir oté le live-cd cd 'Clonezilla'.

*Remarque: Si vous diposez d'un second disque dur identique à celui du se3, il peut-être judicieux de restaurer la sauvegarde sur ce disque (avec un ordinateur ouvert et déconnecté du réseau pour éviter un conflit d'ip avec 'deux se3'), déjà pour vérifier que tout fonctionne bien et aussi pour gagner du temps en cas de crash disque/problème logiciel puisqu'il suffira de les échanger. Les ordinateurs de l'établissement pourront fonctionner en attendant qu'une restauration des homes et var/se3 soit faite.

**ATTENTION: Si vous restaurez l'image sur un autre serveur, il est probable que la carte réseau ne soit plus reconnue comme eth0. Il faut alors éditer le fichier /etc/network/interfaces pour modifier eth0 par eth1,2,ou plus. Une modification dans l'interface de la configuration du dhcp sera aussi à faire pour remplacer eth0 par la nouvelle valeur.

Références