Probabilités et Statistiques de Jacques Harthong
Switch branches/tags
Nothing to show
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Failed to load latest commit information.
images
tex
.gitignore
.travis.yml
Le Photocopillage.md
README.md
build
setup

README.md

Probabilités et Statistiques de Jacques Harthong

Ce dépôt a vocation à favoriser la préservation et la diffusion du cours de Probabilités et Statistiques de Jacques Harthong:

Télécharger le PDF

L'auteur aujourd'hui décédé l'avait diffusé en open-source à l'adresse:

Ce lien ne fonctionne plus aujourd'hui. Il peut toutefois être utilisé sur la Wayback Machine qui archive une partie des contenus d'Internet:

Le Cours d'Analyse est disponible sur les archives ouvertes HAL sous une licence Creative Commons 4.0 (Attribution / NonCommercial / ShareALike) grâce aux soins de Mathias Legrand mathias.legrand@mcgill.ca. Il s'agit ici de faire le même travail pour le cours de Probabilités et Statistiques.

Il y a peu de doute sur l'attitude qu'aurait Jacques Harthong quant à la diffusion de ce document ; dans son pamphlet "Le Photocopillage", il s'exprime ainsi:

Le principal problème que je veux soulever n'est pas le paiement des droits d'auteurs. La plupart des universitaires ou chercheurs ont déjà un revenu confortable ; cette question du paiement des droits est pour eux secondaire. Mais justement grâce à cela, on pourrait diffuser de nombreux manuels ou monographies pour beaucoup moins cher, pour un prix qui couvrirait juste les frais d'impression et l'organisation de la diffusion auprès des libraires. Tout le coûteux travail de conception, rédaction, typographie, correction, mise en page, étant effectué gratuitement par les auteurs. Trouvez-vous acceptable que les livres soient vendus à des prix qui comptent tout ce travail, alors qu'il est effectué gratuitement mais que les éditeurs en empochent le fruit ? La plupart des auteurs de manuels ou monographies de recherche travaillent gratuitement, et au lieu que cela se traduise pour l'étudiant ou la bibliothèque par des prix modiques, cela est détourné pour ce racket. Je ne propose pas de faire la révolution, mais je soutiens ce qu'on appelle l'économie solidaire, le secteur associatif, les mutuelles, les coopératives. Dans l'édition, ce secteur reste à créer (ou plus exactement à sortir de la marginalité).

(texte intégral ici)

A ma connaissance, cet ouvrage, fut édité en 1996 par "Diderot Editeur Arts Sciences" (ISBN: 2841340708), mais n'est plus disponible à la vente. Sa notice bibliographique peut être trouvée sur le site de la BNF.