Skip to content
Permalink
Branch: master
Find file Copy path
Find file Copy path
Fetching contributors…
Cannot retrieve contributors at this time
254 lines (173 sloc) 12.6 KB

Coding Goûter, façon /ut7

Préambule

Le Coding Goûter, c'est un moment privilégié pour découvrir le plaisir de programmer avec ses enfants.

C'est aussi un format d'événement, librement reproductible : tout le monde peut accueillir un "coding goûter" et l'appeler ainsi, tant qu'il s'agit bien d'un événement au format Coding Goûter.

Mon souhait est que toute personne qui souhaite partager le goût du code avec ceux qu'elle aime puisse s'emparer de ce format et accueillir ses propres goûters, sans pour autant disposer de talents de pédagogue ou d'animateur-trice.

Dans ce souhait de partager, Julien, Jonathan et moi avons décrit l'[[esprit du Coding Goûter|http://codinggouter.org/doku.php?id=esprit]], en termes d'intention, et de résultat.

Le Coding Goûter se distingue d'autres formats d'ateliers où l'on apprend à programmer de bien des manières :

  • il n'y a pas de prof, ou plutôt, tout le monde est prof ;
  • c'est intergénérationnel : il n'y a pas de limite d'âge, et parents et grands-parents, apprennent tout autant que les enfants ;
  • c'est varié : chacun et chacune progresse sur la piste qui l'intéresse, à son rythme.

Malheureusement, en dépit de l'intention initiale des hôtes, il arrive que des rencontres annoncées comme Coding Goûter prennent la forme d'un atelier plus classique — et parfois même d'une salle de classe : les parents restent en recul et laissent leurs enfants apprendre, et seuls les « animateurs » désignés transmettent leur savoir, sous forme d'une progression pédagogique unique.

Aussi, pour ceux qui voudraient créer un Coding Goûter sans savoir comment faire, je livre plus bas la recette mise au point par /ut7, et qui donne des coding goûters tout à fait conformes à l'esprit décrit plus haut.

Notez qu'il ne s'agit que d'une recette. Il est probable que d'autres recettes aboutissent à des résultats tout aussi délectables.

Si je la livre ici, ce n'est que pour aider ceux qui se lancent à vivre un premier Goûter agréable. J'espère qu'ils sauront inventer leur propre recette, et qu'ils voudront la partager à leur tour.

La recette

Notre recette tient en quatre ingrédients principaux : une invitation, un lieu, un déroulement, et un gâteau.

En tant qu'hôte, je ne prépare pas de support pédagogique. Ce n'est pas nécessaire, au contraire même : cela nuirait à l'intention.

L'invitation

L'invitation, c'est l'ingrédient mystérieux.

J'invite des amis, ou des personnes que j'ai envie de rencontrer en personne. J'aime bien quand il y a suffisamment de personnes qui ont déjà goûté à la programmation.

En général, j'annonce d'abord une date et un lieu, et je vois qui va venir, après.

Ça peut être tentant de faire une super promotion du goûter, mais je ne le fais pas : ce qui compte pour moi c'est que ceux qui viennent aient bien compris qu'il ne s'agit pas d'un atelier où un animateur va prendre en charge leurs enfants.

J'explique bien la spécificité du format : ce n'est pas moi qui vais expliquer comment coder et quoi faire, ce sont les participants. Je préfère un petit goûter à un gros. Deux ou trois familles suffisent. Quand il y a trop de monde, je n'arrive pas à passer du temps avec mes enfants (alors que c'est quand même le but du jeu).

Juste avant le goûter, j'envois un petit message, pour aider les participants à se préparer. Voici un exemple :

Salut tous,

Dimanche prochain, c'est Coding Goûter ! Voici un petit topo classique pour s'y préparer.

Cela se passe à . Le rendez-vous est fixé à 14h15. On commencera sans faute à 14h30, et le Goûter prendra fin à 18h.

Pendant l'après-midi, tous les participants vont pouvoir jouer à programmer, les grandes personnes, tout comme les petites. On expliquera en détail le déroulement, au début.

D'ici là, voici quelques instructions pour aider les participants à se préparer. Et souvenez-vous : Les grandes personnes sont des participants comme les autres.

4 heures, ça peut être long, surtout pour les petits. N'ayez aucun scrupule à partir avant 18h. Mais tâchez de ne pas rater le début car il s'y passe des choses importantes. À la fin, il se passe des choses importantes aussi, mais moins.

Chaque participant pourra jouer à programmer. Si vous êtes impatient, n'hésitez pas essayer dès maintenant, en picorant dans cette liste d'outils que nous pourrons essayer ensemble : http://codinggouter.org/doku.php?id=outils_et_langages Et si vous avez d'autres idées, venez avec !

Ceux qui ont déjà une activité en tête pourront l'annoncer publiquement au début du Goûter. Vous pourrez alors inviter les autres à se joindre à vous, ou demander de l'aide ou des encouragements. Parlez-en avec ceux qui vous accompagnent, peut-être voudront-ils eux-aussi faire une annonce.

Si vous n'avez aucune idée de ce que vous allez faire, pas d'inquiétude : l'inspiration viendra pendant le Goûter. Une suggestion : sur le chemin du Goûter, tournez-vous vers les enfants qui vous accompagnent, et demandez : "Si tu savais comment faire, quel programme (ou jeu vidéo) voudrais-tu inventer ?".

Et si vous ne savez pas programmer, c'est tant mieux : vous donnerez à d'autres participants l'occasion de partager ce qu'ils ont déjà découvert.

N'oubliez d'apporter gâteaux à partager (fait maison c'est encore mieux), boissons, et ordinateurs (environ un ordinateur pour deux participants, c'est bien).

À dimanche :) -- Raphaël

Le lieu

À compléter :

  • Trop grand, pour pouvoir circuler.

  • Une connexion Internet.

  • Des prises de courant pour brancher les ordis.

  • Un vidéoprojecteur, et une surface pour projeter.

Un déroulement

C'est l'ingrédient secret.

En tant qu'hôte, je m'assure que le goûter alterne des temps de partage, et des temps où chacun explore de son côté. Voici un déroulement type :

- 14h15 : accueil (15)
- 14h30 : ouverture (15)
- 14h45 : 1ères patouilles (25)
- 15h10 : 1er spectacle (10)
- 15h20 : 2èmes patouilles (40)
- 16h00: 2ème spectacle (15)
- 16h15: dernières patouilles (45)
- 17h00 : dernier spectacle (25)
- 17h30 : clôture
- 17h45 : on range, et on dit au revoir

Notez qu'il n'y a pas de pause goûter planifié.

Je demande aux habitués de dessiner le plan sur un tableau. Avec des feutres en couleurs. Plus bas, je détaille certaines des phases.

Le gâteau

Le gâteau, c'est l'ingrédient magique :

  • Faire un gâteau, c'est avoir l'assurance qu'on va contribuer au goûter, même si on ne sais pas programmer (pas encore) ;
  • Disposer un gâteau et faire une belle table, c'est déjà partager, et faire que l'après-midi agréable pour toute la famille ;
  • Arrêter son activité, se lever pour aller admirer les gâteaux, c'est se souvenir qu'on a le choix ;
  • Manger un gâteau, c'est un moment de plaisir, ensemble.

Pour ceux qui ne savent pas faire de pâtisserie, ce n'est pas grave : pour un goûter réussi, on a besoin de boissons, d'assiette, et de décoration.

Quand ils arrivent, les participants diposent leur gâteau sur une table dédiée.

À tout moment, quiconque veut en manger peut venir se servir. Attention aux verres de boisson posés à côté des ordinateurs !

Le déroulement, en détail

L'accueil

Avec ma famille et celle de Jonathan, on se retrouve pour déjeuner, un dimanche. Puis à 14h, on va sur le lieu du Goûter. Ça nous laisse le temps de préparer les lieux (vérifier que le vidéoprojecteur et Internet fonctionnent, afficher le code du wifi), puis d'accueillir les invité/es.

Au fur et à mesure que les invités arrivent, on leur dit bonjour, et on les laisse disposer leur gâteau sur la table de goûter, trouver une table pour patouiller, brancher leur ordi.

L'ouverture

À l'heure annoncée, on commence tous assis en cercle, et j'explique ce qui va se passer. Chacun raconte ce qu'il/elle compte faire. C'est un moment où chacun/e peut repérer avec qui elle/il a des affinités. C'est aussi là qu'on prend rendez-vous pour les temps ensemble.

En tant qu'hôte, j'encourage tous les participants à se lancer dans les activités qui comptent vraiment pour eux : essayer un outils qu'ils ont repéré, regarder ce que font les autres, expliquer un truc qu'ils ont compris, etc ... Aussi, pendant l'après midi, chacun va vaquer à ses occupations, et il ne sera plus question de les interrompre pour écouter des instructions.

L'ouverture, c'est le dernier moment possible pour donner les règles du jeu. Les mots que j'emploie donnent le ton, aussi j'y fais attention. Je m'efforce de me montrer familier, et bienveillant.

Voici la checkliste de ce que je raconte pendant l'ouverture :

  • souhaiter la bienvenue ;
  • rappeler ce qui nous rassemble : on est ici pour s'amuser et programmer et partager ensemble ;
  • énoncer la règle : les parents sont des participants comme les autres ;
  • énoncer la règle : aucune activité n'est obligatoire ;
  • raconter le déroulement, et quoi faire pendant chaque phase : 3 cycles "patouilles et spectacle", suivi d'une clôture
    • le goûter c'est quand on veut
    • pendant les patouilles :
      • si vous avez envie de programmer quelque-chose, lancez-vous,
      • si vous ne savez pas comment faire, demandez de l'aide à vos voisins ;
      • si vous ne savez pas quoi programmer, copiez vos voisins ;
    • pendant les spectacles :
      • ceux qui le souhaitent peuvent montrer ce qu'ils ont programmé ;
      • si ça ne marche pas, montrez-le quand-même ;
      • promis, on va applaudir, quoi qu'il arrive.
  • ajouter de petits défis à relever pendant le goûter,
  • si vous savez faire quelque chose, expliquez-le à au moins une personne,
  • demandez de l'aide au moins une fois à quelqu'un que vous ne connaissez pas.
  • faire un tour de parole des participants, en demandant de répondre à trois questions :
    • ton prénom (les plus timident peuvent se contenter de répondre à cette question),
    • ce que tu comptes faire pendant le goûter, et ce pour quoi tu auras besoin d'aide,
    • ce que tu sais déjà faire et où tu peux apporter ton aide.

Les patouilles (ou l'"exploration dispersée")

Chacun part dans sa direction. Des groupes se forment, naturellement.

Au début, certains sont perdus. Il peut être tentant de venir anticiper les demandes d'aide des participants perdus. Surtout quand on est l'hôte.

La première patouille est courte, c'est normal !

Les spectacles

  • Soutien inconditionnel. On applaudit !
  • Valoriser l'apprentissage plus que le résultat ;
  • Attention à la connectique ;
  • Intervenir le moins possible tout en maintenant un niveau de confort acceptable pour ceux qui montrent et ceux qui regardent ;
  • Les questions sont les bienvenues ;
  • On peut revenir pour montrer sa progression.
  • Encourager les questions, aider ceux qui répondent quand ils ne trouvent pas les mots.

5 minutes avant le spectacle, je fais le tour des tables pour repérer ceux qui veulent montrer quelque chose.

La première phase de patouilles est très courte. C'est pour que le premier spectacle arrive vite. Souvent, il y a peu de choses à voir, rien n'est encore terminé, et ce n'est pas grave. Ce qui compte, c'est que les débutants voient des choses qui les inspirent, et que ceux qui ont démarré soient encouragé/es à continuer.

Le dernier spectacle est souvent le plus dense : c'est là que certains timides osent se lancer, et c'est la dernière occasion de se faire applaudir ! Il vaut mieux être très au point sur les branchements entre vidéoprojecteur et ordi, pour aller vite pendant les transitions entre démonstrateurs.

La clôture

Un bon moyen de terminer. Le moment pour un autre rendez-vous.

On utilise un bâton de parole, assis en cercle, on se félicite, on se raconte ce qu'on a aimé, et ce qu'il faudra essayer différemment la prochaine fois pour que ça se passe encore mieux, et on se dit au revoir.

Petite histoire des Coding Goûters à /ut7

/ut7 est une coopérative de quelques "programmeurs" - c'est le nom de ceux dont le métier est de "coder". Nous aimons inventer de nouvelles manières d'apprendre et d'enseigner.

/ut7 est le berceau des coding goûters : c'est dans nos bureaux que les tous premiers Goûters ont eu lieu, en 2011.

Nous avons d'abord improvisé, pour nos propres enfants et nous, de petits rendez-vous. Étaient invités les familles de nos ami(e)s et des ami(e)s de nos ami(e)s.

Puis d'une séance à l'autre, nous avons amélioré le déroulement des Goûters, en essayant différentes formules, et en ne gardant que ce qui marchait bien.

Depuis la première fois, nous avons accueilli plus de 40 Coding Goûters. Bien que des variations apparaissent encore, nous avons identifié une trame générale. C'est cette trame qui est décrite plus haut.

You can’t perform that action at this time.