Skip to content
VeloKino est un dispositif qui transforme l'énergie du mouvement en réaction interactive
Branch: master
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Type Name Latest commit message Commit time
Failed to load latest commit information.
_esquisses
_etudes
_inspiration
_projets
_shematik
.gitignore
README.md
index.html

README.md

veloKino

VeloKino est une recherche-création axée sur la réinjection cinétique en interactivité.

Issues de variations autour des vélos stationnaires interactifs, Vélokino explore le registre expressif entre un effort fourni et une réponse audiovisuelle.

Spécifiquement appliquée au mouvement de rotation cyclique, Vélokino à pour objectif d'être une installation interactive autoalimentée et intégrée au contexte urbain.

Par son usage, l'installation cherche à suggérer une réflexion sur la consommation électrique individuelle et collective grandissante à l'ère du numérique.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une maitrise en Média expérimental à l'UQAM réalisé par Guillaume Arseneault et débuté à l'automne 2013.

objectifs

  • Créer un dispositif qui transforme l'effort du mouvement en réponse audiovisuelle
  • Transformer l'énergie produite en phénomènes audio lumineux
  • Développer une expérience individuelle et collective

intentions

VéloKino est une installation interactive alimentée par l’effort de l’interacteur. VéloKino utilise une série de roue chacun couplés à une dynamo, un condensateur, une diode électroluminescente, un haut-parleur et un microprocesseur. Cet amalgame génére des compositions uniques lorsqu’un ou des utilisateurs sollicite l’installation.

VéloKino ce veut une oeuvre qui inspire le changement d’un rapport de consommation avec l’énergie nécessaire pour nous divertir. VeloKino s'inscrit dans le média povera et est fortement influencée par des oeuvres comme agit POV Cette création s’articule autour de l’effort à fournir par le ou les participants pour alimenter lumières, haut-parleurs et électronique de contrôle. Le tout, dans l’objectif de créer un support audiovisuel, interactif autoalimenté et intégré au contexte urbain qui suggère par son utilisation une réflexion sur la consommation électrique individuelle et collective.

Thématique

VéloKino explore la thématique de la dépendance énergétique en établissant une corrélation entre l’effort à fournir pour illuminer et émettre des sons. Ce projet se veut une critique de l’industrie du divertissement qui requiert un déploiement toujours de plus en plus important en terme d’énergie, de ressources matériel et de déchets technologique.

En ce sens, VéloKino combat l’obsolescence en utilisant un matériel volontairement simple. Bien que limité, VéloKino cherche à exprimer un registre maximum d’expression à travers le minimalisme de la technologie qu’il utilise. VéloKinos questionne en ce sens la notion de «Mur» technologique en fixant le support dans une dynamique d’évolution de la programmation et non par le remplacement du matériel.

Genre

VéloKino est une étude sur l'interactivité qui explore les relations d’expression entre un témoin lumineux, un haut-parleur, un microprocesseur et une source d’énergie fournie par un interacteur. C’est une installation extérieure urbaine autoalimentée qui peut s’intègrer à un support déjà existant, soit les bornes de vélo-libre-service. Chaque unité stationnaire révéle un comportement unique autonome qui s’harmonise, lorsqu’utilisé par plusieurs.

Traitement esthétique

Dispositif :

  • Intégrer le dispositif de la manière la plus transparente possible tout en ayant une réflexion adéquate quant à la résistance du matériel aux intempéries, aux vandalismes et aux vols.
  • Utiliser des bornes existantes en effectuant que très peu de changement à leur fonctionnement. La borne doit demeurer utilisable en tout temps.
  • Favoriser le soulèvement de la roue arrière dans l’optique d’une intégration transparente et portable
  • Favoriser l’utilisation de technologie verte peu couteuse, durable et remplaçable en cas de bris.
  • permettre aux vélos non-Bixi de participer également
  • intégrer un chargeur de téléphone pour maximiser l’utilisation transversale du dispositif

Interaction et interactivité:

  • Établir une corrélation évolutive entre l’effort fourni et une réponse audio lumineuse.
  • Vectoriser une dynamique lorsque plusieurs utilisateurs utilisent le dispositif en même temps.
  • Programmer une personnalité unique pour chacune des unités de VéloKino. (réponse audiolumineuse) Sonore : - Le spectre sonore sera volontairement limité au registre du microprocesseur soit très près de l’esthétique «chiptune».
  • Lumière : - Explorer l’expression potentielle d’un unique pixel unique disposant de contrôle sur l’intensité du rouge du vert et du bleu.

originalité

Bien que plusieurs installations utilisant des vélos stationnaires ont déjà eu lieu à travers le monde et même à Montréal, l’équation entre intégration dans l’espace public, portabilité et expression artistique reste à explorer. C’est le traitement unique de chacun des dispositifs, son alimentation autonome et son design portable et ancrable qui constitue les clef de voute de ce projet. Ce dispositif se veut mobile, reproductible et adaptable à différents contextes de diffusion.

aspect expérimental

Aller chercher un maximum de registre d’expression à travers un minimum de composante soit un haut-parleur, un microprocesseur à très faible consommation électrique et une diode électroluminescente RGB. Développer des technologies d’alimentation électrique telle que le moteur-roue, optimiser les performances électriques en utilisant des super-condensateurs, trouver un moyen éco responsable d’assurer la gestion du courant.

diffusion

  • Une collaboration avec l’organisme Bixi est à planifier.
  • une diffusion de type furtive serait à tester en processus d’expérimentation
  • une diffusion en collaboration avec le partenariat du Quartier des spectacles est à envisager. Je n’écarte pas la possibilité de coupler le système comme interface de contrôle pour un système de projection architecturale.
  • Le projet est exportable dans toutes les villes du monde disposant d’un service de vélo libre-service (Paris, Bruxelle, Toronto, Londres, etc. )

incertitudes

  • Obtention des interfaces Bixi : faillite potentielle de Bixi, collaboration de leur part nécessaire.
  • Similitudes avec le projet : CHAMP DE PIXELS au parc Émilie-gamelin 2010
  • Installation du dispositif en ville : Collaboration nécessaire du PQDS
  • Indestructibilité relative du matériel et du design : installation urbaine au centre-ville
  • cout de matériaux
  • Recherche et développement technologique étendu
You can’t perform that action at this time.