Skip to content
Carte choroplèthe interactive de France
JavaScript
Find file
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Failed to load latest commit information.
data
lib
tools
README.md
choropleth.css
choropleth.js
index.html

README.md

Carte de France choroplèthe interactive

Démonstration

http://kerneis.github.com/france-choropleth/

Explications

La fonction renvoyée par le code Javascript dans le champ de texte est appliquée à chaque subdivision administrative; la carte est ensuite colorée en fonction de la valeur associée par la fonction à chaque territoire. La granularité des subdivision est réglable par l'intermédiaire de la liste déroulante : départements, arrondissements, cantons ou communes.

Cette fonction reçoit deux arguments. Le premier est une fonction qui permet récupérer les valeurs statistiques associées à la subdivision courante ; si une valeur n'est pas disponible à ce niveau de granularité, elle est recherchée successivement dans les niveaux supérieurs. La liste des valeurs disponibles est affichée en bas de la page. Le second argument est un objet contenant diverses propriétés de la subdivision courante (extraites de la base Géofla de l'IGN). Elle doit renvoyer un nombre, entier ou flottant.

Il est également possible d'accéder aux données statistiques par l'intermédiaire de la variable data. Par exemple, pour l'abstention au second tour de la présidentielle 2012 dans le canton 02 du département 45 : data.canton["4502"]["pres_2012_T2_Abstentions"]

La légende est automatiquement calculée entre le minimum et le maximum des valeurs obtenues pour la France entière. Cet intervalle est divisé en autant d'intervalles que le nombre de couleurs choisi, ou bien linéairement (intervalles de même taille), ou bien à l'aide de quantiles (même nombre de territoires dans chaque intervalle).

L'échelle dite « linéaire symétrique » agit de façon un peu magique (et porte très mal son nom, je suis ouvert à des propositions plus pertinentes). Si l'intervalle des valeurs contient zéro, elle le centre en zéro ; s'il ne contient pas zéro, elle le fait débuter (ou finir s'il est négatif) à zéro. Elle est particulièrement utile pour visualiser des variations (différence à la moyenne par exemple), associée à une palette de la catégorie « divergeante ».

Les palettes de couleurs ont été conçues par Cynthia Brewer. Elles sont très mal nommées, mais j'ai simplement essayé de coller aux noms originaux.

Gabriel Kerneis gabriel@kerneis.info

Something went wrong with that request. Please try again.