Script post-installation pour CentOS 7 + KDE
Switch branches/tags
Nothing to show
Clone or download
Fetching latest commit…
Cannot retrieve the latest commit at this time.
Permalink
Failed to load latest commit information.
config
README.md
menus.sh
postinstall.sh
profil.sh

README.md

Poste de travail CentOS 7 KDE

Voici le script de post-installation dont je me sers pour configurer "aux petits oignons" un poste de travail basé sur CentOS 7 et l'environnement de bureau KDE.

Prérequis

Le point de départ, c'est une installation par défaut de CentOS 7. Dans l'écran de sélection des paquets, on optera pour le groupe de paquets KDE Plasma Workspaces, mais sans cocher les options supplémentaires comme Applications KDE, Applications Internet, etc.

Le réseau n'est pas activé par défaut, il faut donc songer à l'activer explicitement.

Lors de la procédure d'installation, créer un utilisateur provisoire install.

Utilisation

Une fois qu'on a effectué le redémarrage initial, on peut se connecter en tant qu'utilisateur install et lancer une session graphique KDE.

L'utilitaire git ne fait pas partie d'une installation par défaut, il va donc falloir l'installer.

# yum install git

Récupérer le contenu de ce dépôt.

# git clone https://github.com/kikinovak/centos-7-desktop-kde

Lancer le script de post-installation.

# cd centos-7-desktop-kde
# ./postinstall.sh

L'affichage du script est assez laconique. Pour en savoir un peu plus sur le détail et la progression des opérations, on peut ouvrir un deuxième terminal et afficher le fichier journal "à chaud", comme ceci.

# tail -f /tmp/postinstall.log

Le script se charge automatiquement des opérations suivantes.

  • Basculer SELinux en mode permissif.

  • Désactiver l'IPv6.

  • Personnaliser le shell Bash pour root et les utilisateurs.

  • Personnaliser la configuration de Vim.

  • Configurer les dépôts de paquets officiels de manière prioritaire.

  • Effectuer la mise à jour initiale du système.

  • Configurer les dépôts tiers : EPEL, Nux, Adobe, ELRepo, Microlinux.

  • Installer une panoplie d'outils en ligne de commande.

  • Supprimer les applications inutiles.

  • Supprimer les polices TrueType exotiques qui encombrent les menus.

  • Installer une panoplie cohérente d'applications supplémentaires.

  • Personnaliser les entrées du menu KDE.

  • Installer le profil par défaut des nouveaux utilisateurs.

  • Installer une panoplie de polices TrueType avec le rendu Infinality.

  • Installer une collection de fonds d'écran.

  • Personnaliser le gestionnaire de connexion GDM.

Remarque importante : SELinux est basculé en mode permissif de manière temporaire afin de permettre aux admins de résoudre manuellement les éventuels blocages avant de rebasculer en mode renforcé.

Une fois que le script est arrivé à terme, on peut créer un nouvel utilisateur.

# useradd -c "Nicolas Kovacs" kikinovak
# passwd kikinovak
# usermod -a -G wheel kikinovak

Une fois qu'on s'est reconnecté, il ne reste plus qu'à supprimer l'utilisateur install provisoire.

# userdel -r install

-- (c) Nicolas Kovacs, 2018