Skip to content

HTTPS clone URL

Subversion checkout URL

You can clone with
or
.
Download ZIP
Browse files

Merge pull request #378 from progit-fr/sync_with_en

Sync with en
  • Loading branch information...
commit c208c4aa5d8dad234b815ab6a0305c8bcd082bd1 2 parents 9b390c2 + 49b7ac2
@jnavila jnavila authored
View
2  fr/01-introduction/01-chapter1.markdown
@@ -11,7 +11,7 @@ Un gestionnaire de version est un système qui enregistre l'évolution d'un fich
Dans les exemples de ce livre, nous utiliserons des fichiers sources de logiciel comme fichiers sous gestion de version, bien qu'en réalité on puisse l'utiliser avec pratiquement tous les types de fichiers d'un ordinateur.
Si vous êtes un dessinateur ou un développeur web, et que vous voulez conserver toutes les versions d'une image ou d'une mise en page (ce que vous souhaiteriez assurément), un système de gestion de version (VCS en anglais pour *Version Control System*) est un outil qu'il est très sage d'utiliser.
-Il vous permet de ramener un fichier à un état précédent, de ramener le projet complet à un état précédent, de comparer les changements au cours du temps, de voir qui a modifié quelque chose qui pourrait causer un problème, qui a introduit un problème et quand, et plus encore.
+Il vous permet de ramener un fichier à un état précédent, de ramener le projet complet à un état précédent, de visualiser les changements au cours du temps, de voir qui a modifié quelque chose qui pourrait causer un problème, qui a introduit un problème et quand, et plus encore.
Utiliser un VCS signifie aussi généralement que si vous vous trompez ou que vous perdez des fichiers, vous pouvez facilement revenir à un état stable.
De plus, vous obtenez tous ces avantages avec peu de travail additionnel.
View
3  fr/02-git-basics/01-chapter2.markdown
@@ -441,7 +441,7 @@ Si vous avez auparavant modifié et indexé le fichier, son élimination doit ê
C'est une mesure de sécurité pour empêcher un effacement accidentel de données qui n'ont pas encore été enregistrées dans un instantané et qui seraient définitivement perdues.
Un autre scénario serait de vouloir abandonner le suivi de version d'un fichier tout en le conservant dans la copie de travail.
-Ceci est particulièrement utile lorsqu'on a oublié de spécifier un patron dans le fichier `.gitignore` et on a accidentellement ajouté un fichier dans l'instantané, tel qu'un gros fichier de journal ou une série d'archives de compilation `.a`.
+Ceci est particulièrement utile lorsqu'on a oublié de spécifier un patron dans le fichier `.gitignore` et on a accidentellement indexé un fichier, tel qu'un gros fichier de journal ou une série d'archives de compilation `.a`.
Pour réaliser ce scénario, utilisez l'option `--cached` :
$ git rm --cached readme.txt
@@ -683,6 +683,7 @@ Le tableau 2-2 donne une liste des options que nous avons traitées ainsi que d'
--relative-date Affiche la date en format relatif (par exemple "2 weeks ago" : il y a deux semaines) au lieu du format de date complet
--graph Affiche en caractères ASCII le graphe de branches et fusions en vis-à-vis de l'historique
--pretty=<format> Affiche les *commits* dans un format alternatif. Les formats incluent `oneline`, `short`, `full`, `fuller`, et `format` (où on peut spécifier son propre format)
+ --oneline Option de convenance correspondant à `--pretty=oneline --abbrev-commit`
### Limiter la longueur de l'historique ###
View
30 fr/04-git-server/01-chapter4.markdown
@@ -685,7 +685,7 @@ Il se peut qu'elle subisse aussi occasionnellement quelques corrections qui sont
[gldpg]: http://sitaramc.github.com/gitolite/progit.html
[gltoc]: http://sitaramc.github.com/gitolite/master-toc.html
-Gitolite est une couche de gestion d'accès posée au dessus de Git, reposant sur sshd et httpd pour l'authentification.
+Gitolite est une couche de gestion d'accès posée au dessus de Git, reposant sur `sshd` et `httpd` pour l'authentification.
L'authentification consiste à identifier l'utilisateur, la gestion d'accès permet de décider si celui-ci est autorisé à accomplir ce qu'il s'apprête à faire.
### Installation ###
@@ -696,20 +696,20 @@ Vous n'avez pas besoin d'accès root si Git, Perl et un serveur compatible OpenS
Dans les exemples qui suivent, un compte `git` sur un serveur `gitserver` sera utilisé.
Pour commencer, créez un utilisateur nommé `git` et loggez-vous avec cet utilisateur.
-Copiez votre clé publique SSH depuis votre station de travail en la renommant `VotreNom.pub`.
+Copiez votre clé publique SSH depuis votre station de travail en la renommant `<votrenom>.pub` (nous utiliserons `scott.pub` pour l'exemple de cette section).
Ensuite, lancez les commandes ci-dessous :
- git clone git://github.com/sitaramc/gitolite
- gitolite/install -ln
+ $ git clone git://github.com/sitaramc/gitolite
+ $ gitolite/install -ln
# suppose que $HOME/bin existe et apparaît dans $PATH
- gitolite setup -pk $HOME/VotreNom.pub
- # Par exemple, je lancerais 'gitolite setup -pk $HOME/sitaram.pub'
+ $ gitolite setup -pk $HOME/scott.pub
-Enfin, de retour sur la station de travail, lancez `git clone git@gitserver:gitolite-admin`.
+Cette dernière commande crée un nouveau dépôt Git appelé `gitolite-admin` sur le serveur.
+Enfin, de retour sur la station de travail, lancez `git clone git@gitserver:gitolite-admin`.
C'est fini !
Gitolite est à présent installé sur le serveur ainsi qu'un nouveau dépôt appelé `gitolite-admin` qui a été cloné sur la station de travail.
-L'administration de gitolite passe par des modifications dans ce dépôt suivies d'une poussée sur le serveur.
+L'administration de Gitolite passe par des modifications dans ce dépôt suivies d'une poussée sur le serveur.
### Personnalisation de l'installation ###
@@ -726,16 +726,16 @@ Une fois l'installation terminée, vous pouvez basculer vers le clone `gitolite-
conf/ keydir/
$ find conf keydir -type f
conf/gitolite.conf
- keydir/sitaram.pub
+ keydir/scott.pub
$ cat conf/gitolite.conf
repo gitolite-admin
- RW+ = sitaram
+ RW+ = scott
repo testing
RW+ = @all
-Notez que « sitaram » (le nom de la clé publique pour la commande `gl-setup` ci-dessus) détient les permissions en lecture/écriture sur le dépôt `gitolite-admin` ainsi qu'une clé publique du même nom.
+Notez que « scott » (le nom de la clé publique pour la commande `gl-setup` ci-dessus) détient les permissions en lecture/écriture sur le dépôt `gitolite-admin` ainsi qu'une clé publique du même nom.
L'ajout d'utilisateurs est simple.
Pour ajouter une utilisatrice appelée « alice », demandez-lui de vous fournir une clé publique SSH, renommez-la `alice.pub`, et placez-la dans le répertoire `keydir` du clone du dépôt `gitolite-admin` sur la station de travail.
@@ -752,8 +752,8 @@ Cette distinction ne sert que lors de *l'utilisation* de la « macro ».
@oss_repos = linux perl rakudo git gitolite
@secret_repos = fenestra pear
- @admins = scott # Adams, not Chacon, sorry :)
- @interns = ashok # get the spelling right, Scott!
+ @admins = scott
+ @interns = ashok
@engineers = sitaram dilbert wally alice
@staff = @admins @engineers @interns
@@ -845,7 +845,7 @@ Référez-vous à la documentation pour plus de détails.
### Dépôts « joker » ###
Gitolite permet de spécifier des dépôts avec jokers (en fait des regex Perl), comme par exemple, au hasard, `devoirs/s[0-9][0-9]/a[0-9][0-9]`.
-Un nouveau mode de permission devient accessible (« C »).
+Un nouveau mode de permission devient accessible (`C`).
En suivant ces schémas de nommage, les utilisateurs peuvent alors créer des dépôts dont ils seront automatiquement propriétaires, leur permettant ainsi de leur assigner des droits en lecture ou lecture/écriture pour d'autres utilisateurs avec lesquels ils souhaitent collaborer.
Référez-vous à la documentation pour plus de détail.
@@ -860,7 +860,7 @@ Si vous étiez réticent à donner aux utilisateurs des droits de rembobiner (`R
Gitolite vous affiche à quels dépôts vous pouvez accéder et avec quels droits.
Ci-dessous un exemple :
- hello sitaram, this is git@git running gitolite3 \
+ hello scott, this is git@git running gitolite3 \
v3.01-18-g9609868 on git 1.7.4.4
R anu-wsd
View
2  fr/07-customizing-git/01-chapter7.markdown
@@ -521,7 +521,7 @@ Si vous remplacez une image dans votre projet et lancez `git diff`, vous verrez
@@ -1,12 +1,12 @@
ExifTool Version Number : 7.74
-File Size : 70 kB
- -File Modification Date/Time : 2009:04:21 07:02:45-07:00
+ -File Modification Date/Time : 2009:04:17 10:12:35-07:00
+File Size : 94 kB
+File Modification Date/Time : 2009:04:21 07:02:43-07:00
File Type : PNG
View
8 fr/08-git-and-other-scms/01-chapter8.markdown
@@ -509,9 +509,9 @@ Toutes vos données, branches et tags sont à présent disponibles sur le serveu
### Perforce ###
L'autre système duquel on peut souhaiter importer les données est Perforce.
-Un outil d'import Perforce est aussi distribué avec Git, mais seulement dans la section `contrib` du code source.
-Il n'est pas disponible par défaut comme `git svn`.
-Pour le lancer, il vous faut récupérer le code source de Git que vous pouvez télécharger à partir de `git.kernel.org` :
+Un outil d'import Perforce est aussi distribué avec Git.
+Si votre version de Git est antérieures à 1.7.11, celui-ci n'est disponible que dans la section `contrib` du code source.
+Dans ce dernier cas, pour le lancer, il vous faut récupérer le code source de Git que vous pouvez télécharger à partir de `git.kernel.org` :
$ git clone git://git.kernel.org/pub/scm/git/git.git
$ cd git/contrib/fast-import
@@ -764,7 +764,7 @@ Si vous lancez ce script, vous obtiendrez un contenu qui ressemble à ceci :
new version one
(...)
-Pour lancer l'outil d'import, redirigez cette sortie dans `git fast-import` alors que vous vous trouvez dans le répertoire Git dans lequel vous souhaitez importer.
+Pour lancer l'outil d'import, redirigez cette sortie dans `git fast-import` alors que vous vous trouvez dans le projet Git dans lequel vous souhaitez importer.
Vous pouvez créer un nouveau répertoire, puis l'initialiser avec `git init`, puis lancer votre script :
$ git init
Please sign in to comment.
Something went wrong with that request. Please try again.