Skip to content
Permalink
Browse files
translation update: af by Hendrik and FR Context Help by JRM
git-svn-id: http://svn.osgeo.org/qgis/trunk/qgis@15689 c8812cc2-4d05-0410-92ff-de0c093fc19c
  • Loading branch information
macho committed Apr 9, 2011
1 parent 1d7a49f commit d87237a32077505b6779e54b7caa912a68b7f55e
@@ -11,7 +11,7 @@
# ALWAYS USE UTF-8 WHEN WRITING THIS FILE!
#
Arabic|Assem Kamal, Latif Jalil
Bulgarian|Захари Савов
Bulgarian|Захари Савов, Jordan Tzvetkov
Chinese Simplified|Zhang Jun
Chinese Traditional|Nungyao Lin
Croatian|Zoran Jankovic

Large diffs are not rendered by default.

@@ -0,0 +1,20 @@
<h3>Create a new PostGIS connection</h3>
<h3>Cr�er une nouvelle connexion PostGIS</h3>
Vous devez conna�tre le nom de l'h�te, le port d'acc�s, le nom d'utilisateur et le mot de passe permettant d'acc�der au serveur de base de donn�es.
<h4>Param�tres requis</h4>
<ul>
<li><label>Nom>/label> - un nom d�crivant cette connexion ("Serveur voirie")
<li><label>H�te</label> - le nom d'h�te du serveur (p. ex. test.qgis.org)
<li><label>Base de donn�es</label> - nom de la base � laquelle se connecter
<li><label>Port</label> - port sur lequel PostgreSQL �coute. Par d�faut, il s'agit du 5432. Dans le doute, demandez � votre administrateur.
<li><label>Nom utilisateur</label> - un nom d'utilisateur ayant les acc�s � cette base
<li><label>Mot de passe</label> - votre mot de passe
</ul>
<h4>Options</h4>
<ol>
<li><label>Enregistrer le mot de passe</label> - enregistre votre mot de passe pour que n'ayez pas � le resaisir � chaque fois. Le mot de passe est stock� en clair dans les pr�f�rences de QGIS.
<li><label>Uniquemenr regarder la table geometry_columns</label> - normalement QGIS examines chaque table de la base pour voir si il y a une table de g�om�trie pour l'ajouter � la liste des couches. Cocher cette case demande � QGIS de ne lister que les tables qui ont une entr�e dans leur colonne g�om�trique.
<li><label>Uniquemenr regarder dans le sch�ma public</label> - cela limite la recherche aux couches ayant le sch�ma public
</ol>
<h4>Tester la connexion</h4>
En cliquant sur le bouton<label>Tester la Connexion</label>, un essai est fait sur la base en utilisant les param�tres sp�cifi�s. C'est une bonne fa�on de v�rifier que ces param�tres fonctionnent avant d'enregistrer la connexion.
@@ -0,0 +1,21 @@
<h3Créer une nouvelle couche SpatiaLite</h3>
Vous pouvez utiliser cette fenêtre pour créer une nouvelle couche Spatialite et/ou une nouvelle base Spatialite.
<h4>Base de données</h4>
Choisissez une base de données dans la liste déroulante. Cette liste est remplie par vos connexions Spatialite précédentes. Si vous n'avez aucune connexion existante ou si vous voulez créer une nouvelle base, cliquez sur le bouton (<label>...</label>) à la droite de la liste.
<h4>Nom de la couche</h4>
Entrez un nom pour la couche que voulez créer. Le nom doit être composé d'un mot. Vous pouvez utiliser des tirets bas (_) si nécessaire.
<h4>Colonne géométrique</h4>
Entrez un nom pour la colonne géométrique ou laissez le nom par défaut.
<h4>Type</h4>
Choisissez le type de géométrie que vous désirez pour cette couche.
<h4>EPSG SRID</h4>
Entrez le numéro EPSG pour l'identifiant de la référence spatiale (SRID). Par défaut c'est le SRIS WGS 84 qui est sélectionné. Cliquez sur le bouton <label>Trouver un SRID</label> pour changer le système de coordonnées de référence si besoin. Cet SRID doit exister dans la table spatial_ref_sys de votre base.
<h4>Créer une clé primaire auto-incrémentée</h4>
Le fait de cliquer sur cette case ajoutera une clé primaire à la nouvelle couche. Cette clé sera auto-incrémentée, ce qui signifie que vous n'aurez pas à saisir manuellement sa valeur à chaque ajout d'entités dans la couche.
<h4>Nouvel attribut</h4>
Ajoutez l'attribut désiré en cliquant sur le bouton <label>Ajouter à la liste d'attribut</label> après avoir spécifié le nom et le type. Seulement les types entier, réel et chaîne de caractère sont supportés.<br/>
La longueur et la précision sont inutiles dans une base Spatialite, vous n'avez donc pas besoin de les spécifier.
<h4>Liste d'attributs</h4>
Dans cette section vous pouvez voir la liste des attributs existants. Pour en effacer, sélectionnez-le et cliquez sur le bouton <label>Effacer l'attribut sélectionné</label>.
<p>
Cliquez sur <label>OK</label> pour créer la couche et fermer la fenêtre. Cliquez sur <label>Appliquer</label> pour appliquer les modifications sans quitter la fenêtre et sur <label>Annuler</label> pour fermer la fenêtre sans modifications.
@@ -0,0 +1,4 @@
<h3>Extension Flèche Nord</h3>
Affiche une flèche indiquant le Nord sur le canevas de la carte.
<p>
Il n'y a qu'un seul style disponible. Vous pouvez ajuster l'angle de la flèche ou laisser QGIS l'orienter automatiquement. Vous pouvez indiquer dans quel coin du canevas doit apparaître la flèche.
@@ -0,0 +1,5 @@
<h3>Fenêtre d'ouverture de couche vectorielle</h3>
Cette fenêtre est utilisée pour ajouter des données vectorielles au canevas de QGIS. Les vecteurs sont des données spatiales décrites en utilisant des figures géométriques telles que les lignes, polygones et points.</p>
QGIS peut ouvrir un grand nombre de formats, y compris ceux de la bibliothèque OGR tels que les Shapefile d'ESRI ou les MIF/MID/TAB de MapInfo.</p>
QGIS supporte également les couches PostGIS d'une base de données PostgreSQL et Spatialite. Le support d'autres formats (p. ex. les fichiers de texte délimité comme le CSV) est fourni par des extensions. Une liste des formats supportés peut être trouvée dans l'Annexe A.1 du manuel utilisateur.</p>
Des descriptions détaillées sur la manière de travailler avec des données vectorielles sont données dans le chapitre 4 "Les données vectorielles".
@@ -0,0 +1,99 @@
<h3>Options</h3>
Cette boîte de dialogue vous permet de sélectionner quelques options de base de QGIS.
Il y a 8 onglets:
<p>

<a href="#general">General</a><br/>
<a href="#ren">Rendu & SVG</a><br/>
<a href="#map">Outils cartographiques</a><br/>
<a href="#over">Revêtement</a><br/>
<a href="#digit">Numérisation</a><br/>
<a href="#crs">SCR</a><br/>
<a href="#loc">Paramètres du lieu (locale)</a><br/>
<a href="#net">Réseau et Proxy</a><br/>

<a name="general">
<h4>General</h4>
</a>
Sur cet onglet, vous pouvez définir les options générales d'ouverture et d'enregistrement de votre projet, l'apparence de la carte par défaut, le thème de votre icône de favori et bien d'autres options.

<a name="ren">
<h4>Rendu & SVG</h4>
</a>
Dans cet onglet, vous pouvez définir les options générales de rendu pour les couches de cartes.<br>
Par défaut, QGIS rend toutes les couches visibles chaque fois que le canevas de la carte doit être rafraîchi.
Les événements qui déclenchent une actualisation de la fenêtre de visualisation cartographique incluent:

<ul>
<li>L'ajout d'une couche
<li>Panoramique ou zoom
<li>Changement de taille de la fenêtre cartographique de QGIS
<li>Changement de la visibilité d'une couche ou de plusieurs couches
</ul>
QGIS vous permet de contrôler le processus de rendu de plusieurs manières:<p>
Vous pouvez définir une option de manière à toujours charger de nouvelles couches, et ce, sans les dessiner.<br>
Cela signifie que la couche sera ajoutée à la légende de carte (tables des matières de QGIS), mais sa case de visibilité dans la légende sera désactivée par défaut.
Pour spécifier cette option, décochez la case<label>Par défaut, les couches supplémentaires sont affichées</label><p>
Vous pouvez définir une option pour mettre à jour l'affichage de carte dès qu'un nombre d'entités est dessiné.
<br>
Par défaut, QGIS n'affiche aucune entité pour une couche jusqu'à ce que la couche entière n'a été affichée.
Pour actualiser l'affichage en fonction du nombre d'entités affichées, définissez une valeur appropriée comme <label>Nombre d'entités à dessiner avant d'actualiser l'affichage</label>
Fixer une valeur de 0 empêche l'actualisation de l'affichage avant que toutes les entités aient été rendues (ce qui est la valeur par défaut).
Fixer une valeur trop faible entraîne de mauvaises performances tel que la fenêtre de visualisation cartographique est continuellement mise à jour
lors de la lecture des entités. La valeur suggérée pour commencer est 500.

<a name="map">
<h4>Outils cartographiques</h4>
</a>
<h5>Identifier</h5>
Le paramètre de <label>Mode</label> détermine quelles couches seront affichées par l'outil <label>Identifier</label>.
En passant à <label>de haut en bas</label> au lieu de <label>Couche courante</label> les attributs de toutes les couches identifiables
seront montrés dans l'outil <label>Identifier</label>.
<h5>Outil de mesure</h5>
Ici, vous pouvez définir un ellipsoïde de calculs de distance, les unités de mesure et de la couleur préférée de la ligne d'étirement.
<h5>Panoramique et Zoom</h5>
Vous permet de définir les actions de la molette souris et un facteur de zoom.


<a name="over">
<h4>Revêtement</h4>
</a>
Définit un algorithme de placement pour les étiquettes.Choisir entre <label>Point central (plus rapide)</label>, <label>chaine (rapide)</label>, <label>popmusic tabu chain (lent)</label>,
<label>popmusic tabu (lent)</label> et <label>popmusic chain (très lent)</label>.

<a name="digit">
<h4>Numérisation</h4>
</a>
<h5>Étirement</h5>
Dans l'onglet <label>Numérisation</label> vous pouvez définir des paramètres de largeur et de couleur de ligne de numérisation.
<h5>Accrochage</h5>
Ici vous pouvez définir la tolérance d'accrochage à l'échelle d'un projet <p>
Vous pouvez sélectionner <label>Sur un sommet</label>, <label>Sur un segment</label> ou <label>Sur un sommet et un segment</label> comme mode d'accrochage par défaut.
Vous pouvez également définir une valeur de tolérance d'accrochage par défaut et un rayon de recherche pour l'édition des sommets.
La tolérance peut être réglée dans les unités de la carte ou en pixels.

L'avantage de choisir des pixels réside dans le fait que la tolérance d'accrochage ne change pas besoin d'être changée après des changements de zoom.<p>
Une tolérance d'accrochage peut être définie directement sur une couche en allant dans le menu<label>Propriétés</label> > <label>Propriétés du projet..</label>.
Dans l'onglet <label>General</label>, dans la section <label>Numérisation</label>, vous pouvez cliquer sur you can click on <label>Options d'accrochage...</label>
pour permettre et ajuster le mode accrochage et la tolérance d'accrochage sur une couche de base.
<h5>Marqueurs de sommets</h5>
Vous pouvez définir un style de sommet tel qu'un <label>Cercle semi-transparent</label>, <label>une croix</label> ou <label>Aucun style de marqueur</label> ainsi
que la taille du marqueur; vous pouvez également choisir de ne montrer les marqueurs de sommets rien que pour les entités sélectionnées.
<h5>Entrez les valeurs d'attributs</h5>
Par défaut, après avoir numérisé une nouvelle entité, QGIS vous demande d'entrer des valeurs d'attributs pour cette entité.
Cochez <label>Supprimer les fenêtres d'avertissements lors de la création de chaque entité</label> vous permet de renseigner les attributs ultérieurement.
<a name="crs">
<h4>SCR</h4>
</a>
QGIS ne fixe plus le Système de Coordonnées de Référence (SCR) d'une carte selon le SCR de la première couche ajoutée. Quand vous débutez une nouvelle session QGIS avec des couches qui n'ont pas de SCR, vous avez besoin de vérifier et de définir le SCR pour ces couches.
Ceci peut être fait de manière globale dans cet onglet. <p>
La valeur de SCR par défaut <i>proj=longlat +ellps=WGS84 +datum=WGS84 +no_defs</i> est prédéfinie dans QGIS, mais peut bien sûr être changée, et la nouvelle définition sera enregistrée pour les sessions ultérieures de QGIS.

<a name="lov">
<h4>Paramètres du lieu (locale)</h4>
</a>
Vous informe sur les paramètres régionaux actifs du système. Pour modifier le système, cochez <label>Forcer la nationalité du système</label> puis redémarrez QGIS.
<a name="net">
<h4>Réseau et Proxy</h4>
</a>
Cochez <label>Utiliser un proxy pour l'accès internet</label> pour définir un hôte, un port, un utilisateur et un mot de passe.
@@ -0,0 +1,38 @@
<h3>Ajouter une table PostGIS</h3>
Cette fenêtre permet d'ajouter des couches PostGIS (des tables avec une colonne géométrique) au canevas de QGIS.
<p>
<a href="#connect">Connexions</a><br/>
<a href="#add">Ajouter des couches</a><br/>
<a href="#filter">Filtrer une couche</a><br/>
<a href="#search">Options de recherche</a><br/>

<a href="#connect">
<h4>Connexions</h4>
</a>
<ul>
<li> Choisissez une connexion dans la liste déroulante et cliquez sur le bouton <label>Connecter</label>.
<li>S’il n'y a pas de connexion existante, utilisez le bouton <label>Nouveau</label>pour en créer.
<li>Pour modifier une connexion, cliquez sur le bouton <label>Editer</label>.
</ul>

<a name="add">
<h4>Ajouter des couches</h4>
</a>
Pour ajouter une couche :
<ol>
<li>Chosisez la connexion voulue dans la liste déroulante.
<li>Cliquez sur <label>Connecter</label>.
<li>Repérer la couche que vous voulez et cliquez dessus pour la sélectionner.
<li>Vous pouvez en sélectionner plusieurs en maintenant la touche Ctrl du clavier lorsque vous cliquez.
<li>Cliquez sur <label>Ajouter</label>.
</ol>

<a name="filter">
<h4>Filtrer une coucher</h4>
</a>
Pour filtrer une couche avant de l'ajouter à la carte, faites un double clic sur son nom ou utilisez le bouton <label>Construire une requête</label>. La nouvelle fenêtre qui s'ouvre vous permet de remplir une déclaration SQL pour trier les enregistrements de cette table.

<a name="search">
<h4>Options de recherche</h4>
</a>
Cocher la case <label>Options de recherche</label> active des options supplémentaires de recherche pour des types de colonnes différentes et utilise 2 modes de recherches : <label>Joker</label> ou <label>Expression rationnelle</label>.
@@ -0,0 +1,14 @@
<h3>Extension Échelle graphique</h3>
Elle dessine une échelle graphique sur le canevas de la carte.
<p>
Vous pouvez contrôler le style et l'emplacement ainsi que l'étiquetage de la barre d'échelle. QGIS ne permet que l'affichage dans les mêmes unités que la carte active. Si vos couches sont en mètres alors, votre barre ne pourra afficher des pieds. De la même manière, vous ne pouvez afficher une distance en mètre si votre carte a comme unité les degrés décimaux.</p>
<p>
Pour ajouter une barre d'échelle :
<ol>
<li>Choissez l'emplacement dans la liste <label>position</label></li>
<li>Choissez le style dans la liste <label>Style de la barre d'échelle</label></li>
<li>Sélectionnez la couleur de la barre dans la liste <label><Couleur de la barre/label></li>
<li>Définissez la taille de la barre et de ses étiquettes dans la caisse <label>Taille de la barre</label></li>
<li>Assurez-vous de cochez la case <label>Activer l'échelle graphique</label></li>
<li>Vous pouvez cocher la case <label>Arrondir automatiquement lors du changement de zoom</label> pour que les segments affichés soient toujours d'un chiffre rond (50, 100, etc.).</li>
</ol>
@@ -0,0 +1,3 @@
<h3>Ajouter une table SpatiaLite</h3>
Pour définir une nouvelle connexion, cliquez sur le bouton <label>Nouveau</label> et utilisez le navigateur de fichier pour sélectionner votre base de de données SpatiaLite qui se présente sous la forme d'un fichier avec une extension <i<.sqlite</i><p>
Les connexions que vous créez seront mémorisées pour de prochains usages et disponibles via le menu déroulant.
@@ -0,0 +1,38 @@
<h3>Paramètres du plugin Graphes Routiers</h3>
<p>Graphes Routiers est une extension pour QGIS écrite en C++ qui calcule le chemin le chemin le plus court entre 2 points sur n'importe quelle polyligne et trace ce chemin au-dessus du réseau routier.
</p>
<p>
<a href="#creating">Unités de l'extension</a><br/>
<a href="#topologyTolerance">Tolérance de topologie</a><br/>
<a href="#layerSettings">Paramètres de l'onglet "Transportation layer"</a><br/>
</p>

<a name="creating">
<h4>Unités de l'extension</h4>
</a>
<p> Vous pouvez ajuster les unités de la distance calculée et de la mesure de temps du chemin.
Sélectionnez les unités de distance via le menu déroulant <label>Unités de distance</label> et <label>Unités de temps</label>.</p>
<a name="topologyTolerance">
<h4>Tolérance de topologie</h4>
</a>
<p><label>Tolérance de topologie</label> - la distance entre les unités du projet.
Si la distance entre deux points tombe en dessous de la tolérance de la topologie, ils sont considérés comme étant un seul et même sommet.
Une tolérance de topologie plus grande que zéro ralentit l'execution de l'extension, tout comme vous pouvez également utiliser des sources de données non idéales. </p>

<h5>Remarque</h5>
<p>L'extension de Graphes Routiers considère deux routes comme liées si elles ont un noeud commun. Un noeud est uniquement identifié par ses coordonnées.
Cependant, des erreurs dans le processus de numérisation peuvent apparaître. Les erreurs se produisent parfois lorsque le réseau est transformé d'un système de coordonnées de référence à l'autre. Cela pourrait provoquer le fait que l'extension de Graphes Routiers considère les routes connectées comme étant déconnectées. Dans ce cas, la tolérance de topologie devrait être fixée dans une valeur plus grand que zéro.
</p>

<a name="LayerSettings">
<h4>Paramètres de l'onglet "Couche de transport"</h4>
</a>
<p><label>Le paramètre "Couche"</label> - la couche de données des routes</p>
<p><label>Le paramètre "Champ de direction"</label> - la valeur de ce champ indique comment l'extension interprète les couches d'entités.
<label>Valeur "pour l'aller"</label> - la direction du mouvement correspond à l'ordre des points dans une entité.
<label>Valeur "pour le retour"</label> - la direction du mouvement correspond à l'ordre inverse des points dans une entité.
<label>Value pour deux directions "pour les deux sens"</label> - les deux sont possibles.</p>
<p>Le champ de vitesse</p> - champ contenant la vitesse enregistrée sur la route.</p>

<h5>Paramètres par défaut</h5>
<p>Si la table des attributs de votre couche linéaire ne contient pas les champs obligatoires ou les champs contiennent des valeurs inattendues, l'extension va utiliser les valeurs par défaut. Vous pouvez les définir dans l'onglet par défaut.<label>Paramètres par défaut</label>.</p>
@@ -0,0 +1,14 @@
<h3>Trouver le chemin le plus court</h3>
<p>Graphes Routiers est une extension pour QGIS écrite en C++ qui calcule le chemin le chemin le plus court entre 2 points sur n'importe quelle polyligne et trace ce chemin au-dessus du réseau routier. Avant d'utiliser cette extension, il convient de la configurer. Ceci peut être fait dans le menu <label>Extensions &rarr; Graphes Routiers &rarr; Paramètres</label></p>
<p>
<a href="#howto">Comment faire ?</a><br/>
</p>

<a name="howto">
<h4>Comment faire ?</h4>
</a>
<p> Vous pouvez sélectionner les points de début et de fin de trajet avec les boutons de sélection à la suite des champs. Le fait de presser sur le bouton <label>Calculer</label> va lancer le calcul du chemin le plus court en utilisant le critère d'optimisation sélectionné dans la liste déroulante nommée <label>Critère</label>.
Le bouton <label>Exporter</label> vous permet d'exporter le chemin le plus court dans une nouvelle couche vectorielle, et le bouton <label>Effacer</label> effacera tous les champs et supprimera les points et le chemin le plus court calculé à partir du canevas de la carte.</p>

<h5>Remarque</h5>
<p>Afin de lier les points de départ et d'arrivée de la route au réseau routier, l'extension Road Graph sélectionne le point le plus proche ou un arc du graphe. En fait, il peut se lier à n'importe quelle partie du réseau routier. Néanmoins, un itinéraire et ses caractéristiques ne prennent pas en compte la distance du point de départ pour le réseau routier et du réseau routier au point d'arrêt.</p>

0 comments on commit d87237a

Please sign in to comment.