Skip to content
Permalink
Branch: master
Find file Copy path
Find file Copy path
Fetching contributors…
Cannot retrieve contributors at this time
115 lines (69 sloc) 12.3 KB
id title permalink next
hooks-intro
Introduction aux Hooks
docs/hooks-intro.html
hooks-overview.html

Les Hooks sont arrivés avec React 16.8. Ils vous permettent de bénéficier d’un état local et d'autres fonctionnalités de React sans avoir à écrire une classe.

import React, { useState } from 'react';

function Example() {
  // Déclare une nouvelle variable d'état, qu’on va appeler « count »
  const [count, setCount] = useState(0);

  return (
    <div>
      <p>Vous avez cliqué {count} fois</p>
      <button onClick={() => setCount(count + 1)}>
        Cliquez ici
      </button>
    </div>
  );
}

Cette nouvelle fonction useState est le premier « Hook » que nous allons explorer, mais cet exemple est juste un petit aperçu. Ne vous inquiétez pas si vous n’y comprenez rien pour le moment, ça va venir vite !

Vous pouvez commencer à apprendre les Hooks à la page suivante. Dans celle-ci, nous vous expliquons pourquoi nous avons ajouté les Hooks à React et comment ils vous aideront à écrire des applications géniales.

Remarque

Les Hooks sont apparus dans React 16.8.0. Lors de la mise à jour de React, n'oubliez pas de mettre à jour tous les modules, dont React DOM. React Native prendra en charge les Hooks dans sa prochaine version stable.

Vidéo de présentation {#video-introduction}

Lors de la React Conf 2018, Sophie Alpert et Dan Abramov ont présenté les Hooks, suivis de Ryan Florence qui a montré comment refactoriser une application pour les utiliser. Regardez la vidéo ici :


<iframe width="650" height="366" src="//www.youtube.com/embed/dpw9EHDh2bM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Pas de rupture de compatibilité {#no-breaking-changes}

Avant de continuer, remarquez bien que les hooks sont :

  • Complètement optionnels. Vous pouvez essayer les Hooks dans quelques composants sans réécrire le code existant. Mais vous n’avez pas à apprendre et utiliser les Hooks dès maintenant si vous ne le souhaitez pas.
  • 100% rétro-compatibles. Les Hooks préservent la compatibilité ascendante.
  • Disponibles maintenant. Les Hooks sont disponibles depuis la version 16.8.0.

Les classes en React ne sont pas menacées. Vous pouvez en apprendre davantage sur la stratégie d'adoption progressive des Hooks en bas de cette page.

Les Hooks n'invalident pas vos connaissances des concepts de React. Les Hooks fournissent plutôt une API plus directe pour les concepts React que vous connaissez déjà : props, état local, contexte, refs et cycle de vie. Comme nous le verrons plus tard, les Hooks offrent également un nouveau moyen puissant de les combiner.

Si vous voulez juste commencer à apprendre les Hooks, n’hésitez pas à aller directement à la page suivante ! Vous pouvez également continuer à lire cette page pour en apprendre davantage sur les raisons pour lesquelles nous ajoutons les Hooks et sur la façon dont nous allons commencer à les utiliser sans réécrire nos applications.

Raisons {#motivation}

Les Hooks résolvent une grande variété de problèmes apparemment sans rapports en React, que nous avons rencontrés pendant cinq ans d'écriture et de maintenance de dizaines de milliers de composants. Que vous appreniez React, l'utilisiez quotidiennement ou préfériez une bibliothèque différente avec un modèle de composants similaire, vous pourriez reconnaître certains de ces problèmes.

Il est difficile de réutiliser la logique à état entre les composants {#its-hard-to-reuse-stateful-logic-between-components}

React n'offre aucun moyen « d’attacher » un comportement réutilisable à un composant (par exemple, le connecter à un état applicatif). Si vous utilisez déjà React depuis quelques temps, vous avez peut-être déjà rencontré les props de rendu et les composants d'ordre supérieur qui tentent d'apporter une solution. Mais ces approches exigent la restructuration de vos composants lorsque vous les utilisez, ce qui rend le code plus lourd et difficile à maintenir.

Si vous examinez une application React typique dans les React DevTools, vous verrez un véritable « enfer d'enrobage » de composants perdus dans des couches de fournisseurs et consommateurs de contexte, composants d'ordre supérieur, props de rendu et autres abstractions. On pourrait les filtrer dans les DevTools, mais ils sont symptomatiques d’un problème plus profond : React a besoin d'une meilleure primitive pour la réutilisation des logiques à état.

Avec les Hooks, vous pouvez extraire la logique à état d'un composant pour la réutiliser et la tester de façon indépendante. Les Hooks vous permettent de réutiliser de la logique à état sans modifier la hiérarchie de vos composants. Ça facilite le partage des Hooks entre plusieurs composants, voire avec la communauté.

Nous parlerons de ça plus en détail dans Construire vos propres Hooks.

Les composants complexes deviennent difficiles à comprendre {#complex-components-become-hard-to-understand}

Nous avons souvent dû maintenir des composants qui étaient simples au départ, pour devenir d'ingérables ramassis de logiques à état et d'effets de bord. Chaque méthode de cycle de vie contient un mélange de logiques sans aucun rapport. Par exemple, des composants peuvent récupérer des données dans les méthodes componentDidMount et componentDidUpdate. Toutefois, cette même méthode componentDidMount pourrait contenir d’autres logiques dédiées à la configuration d'écouteurs d'événements, qui seront à leur tour nettoyés dans la méthode componentWillUnmount.

Le code mutuellement lié dont les évolutions doivent rester cohérentes est divisé en plusieurs parties, alors que du code sans rapport finit par être combiné en une seule méthode. Ça ouvre grand la porte à l’introduction de bugs et incohérences.

Il est fréquemment impossible de découper ces composants en d’autres plus petits, car la logique à état est éparpillée. Ils sont également difficiles à tester. C'est la raison pour laquelle de nombreux utilisateurs de React préfèrent l’associer à une bibliothèque externe de gestion d'état applicatif. Toutefois, ça rajoute souvent encore davantage d'abstraction et vous oblige à jouer entre les fichiers, ce qui complexifie la réutilisation de ces composants.

Pour mettre un terme à ces soucis, les Hooks vous permettent de découper un composant en petites fonctions basées sur les parties qui sont intrinsèquement liées (comme la configuration d'un abonnement ou la récupération de données), plutôt que de forcer leur découpe sur base des méthodes de cycle de vie. Il est aussi possible de gérer l'état local d'un composant avec un réducteur, pour le rendre plus prévisible.

Nous verrons tout ça plus en détail dans Utiliser le Hook d’effet.

Les classes sont déroutantes pour les gens comme pour les machines {#classes-confuse-both-people-and-machines}

En plus de rendre plus difficiles la réutilisation et l’organisation du code, nous avons remarqué que les classes peuvent constituer une barrière significative à l'apprentissage de React. Vous devez comprendre comment this fonctionne en JavaScript, d’une façon très différente de la plupart des langages. Vous devez vous souvenir de lier les gestionnaires d'événements. Sans certaines propositions de syntaxes encore instables, le code est très verbeux. Les gens peuvent parfaitement comprendre les props, l’état local, et le flux de données descendant mais lutter néanmoins avec les classes. La distinction entre fonctions composants et composants à base de classes, ainsi que les situations où leur usage respectif est approprié, conduisent à des désaccords même entre développeurs React expérimentés.

En outre, React est sorti il y a environ cinq ans, et nous voulons nous assurer qu'il reste pertinent pour les cinq prochaines années. Comme Svelte, Angular, Glimmer, et d'autres l'ont montré, la compilation anticipée de composants recèle un fort potentiel, surtout si elle ne se limite pas aux gabarits. Récemment, nous avons expérimenté autour du component folding en utilisant Prepack, et les premiers résultats sont encourageants. Toutefois, nous avons constaté que les composants à base de classes peuvent encourager des approches involontaires qui empêchent de telles optimisations. Les classes présentent aussi des problèmes pour l’outillage actuel. Par exemple, les classes ne sont pas efficacement minifiées, et elles rendent le rechargement à chaud peu fiable. Nous voulons présenter une API qui permet au code de rester plus aisément optimisable.

Pour résoudre ces problèmes, les Hooks nous permettent d'utiliser davantage de fonctionnalités de React sans recourir aux classes. Conceptuellement, les composants React ont toujours été proches des fonctions. Les Hooks tirent pleinement parti des fonctions, sans sacrifier l'esprit pratique de React. Les Hooks donnent accès à des échappatoires impératives et ne vous obligent pas à apprendre des techniques complexes de programmation fonctionnelle ou réactive..

Exemples

L’aperçu des Hooks est un bon moyen de commencer à apprendre les Hooks.

Stratégie d'adoption progressive {#gradual-adoption-strategy}

TL;DR : nous n'avons aucune intention de retirer les classes de React.

Nous savons que les développeurs React se concentrent sur la sortie de leurs produits et n'ont pas le temps d’explorer chaque nouvelle API qui sort. Les Hooks sont tout nouveaux, et il serait peut-être sage d'attendre que davantage d’exemples et de tutoriels soient disponibles avant d'envisager de les apprendre ou de les adopter.

Nous comprenons aussi que la barre pour ajouter une nouvelle primitive à React est extrêmement haute. Pour les lecteurs curieux, nous avons préparé une RFC détaillée qui explore plus en détail les raisons derrière les Hooks, et fournit une perspective supplémentaire sur certaines décisions de conception et sur des sources d'inspiration.

Point très important : les Hooks fonctionnent côte à côte avec du code existant, vous pouvez donc les adopter progressivement. Il n'y a aucune raison pressante de migrer vers les Hooks. Nous conseillons d'éviter les « réécritures intégrales », en particulier pour les composants existants complexes à base de classes. Il faut ajuster un peu son modèle mental pour commencer à « penser en Hooks ». À en croire notre expérience, il vaut mieux s'habituer aux Hooks dans de nouveaux composants non-critiques, et s'assurer que toutes les personnes de l'équipe sont à l'aise avec. Après avoir essayé les Hooks, n’hésitez pas à nous faire vos retours, qu'ils soient positifs ou négatifs.

Nos voulons que les Hooks couvrent tout les cas d'usages des classes, mais nous continuerons à prendre en charge les composants à base de classes jusqu’à nouvel ordre. Chez Facebook, nous avons des dizaines de milliers de composants écrit en tant que classes, et nous n’avons absolument pas l'intention de les réécrire. Au lieu de ça, nous avons commencé à utiliser les Hooks dans le nouveau code, côte à côte avec les classes.

Questions fréquemment posées {#frequently-asked-questions}

Nous avons préparé une FAQ des Hooks qui répond aux questions les plus couramment posées sur les Hooks.

Prochaines étapes {#next-steps}

Arrivé·e sur cette fin de page, vous devriez avoir une idée plus claire des problèmes résolus par les Hooks, mais de nombreux détails restent sans doute obscurs. Ne vous en faites pas ! En route pour la page suivante, dans laquelle nous commencerons à apprendre les Hooks par l'exemple.

You can’t perform that action at this time.