Skip to content

HTTPS clone URL

Subversion checkout URL

You can clone with
or
.
Download ZIP
Browse files

French Translation Added

and related repairs as indicated.
  • Loading branch information...
commit 23846387955388716102d797185751720e8f2657 1 parent 00cd3f1
@cmorganbg authored
Showing with 18,994 additions and 724 deletions.
  1. +6 −4 bg1npc.tp2
  2. +1 −1  bg1npc/phase2/dlg/x#coint.d
  3. +20 −23 bg1npc/phase3/challenge/dlg/x#challenge.d
  4. +2,157 −0 bg1npc/readme-bg1npc-french.html
  5. +742 −694 bg1npc/readme-bg1npc.html
  6. +1 −1  bg1npc/tra/english/x#challenge.tra
  7. +1 −1  bg1npc/tra/english/x#cosqu.tra
  8. +272 −0 bg1npc/tra/english/x#cosqu.tra.bak
  9. +1,202 −0 bg1npc/tra/french/bg1npc_tmp.tra
  10. +898 −0 bg1npc/tra/french/p#brlt.tra
  11. +38 −0 bg1npc/tra/french/p#centeo.tra
  12. +228 −0 bg1npc/tra/french/p#ciflirt.tra
  13. +1,673 −0 bg1npc/tra/french/p#corlt.tra
  14. +312 −0 bg1npc/tra/french/p#crnpc.tra
  15. +3 −0  bg1npc/tra/french/p#fw2700.tra
  16. +71 −0 bg1npc/tra/french/p#imanel.tra
  17. +1 −0  bg1npc/tra/french/p#imanl2.tra
  18. +7 −0 bg1npc/tra/french/p#wolf.tra
  19. +194 −0 bg1npc/tra/french/setup.tra
  20. +723 −0 bg1npc/tra/french/x#addial_tmp.tra
  21. +300 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantis.tra
  22. +77 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisaddlts_pr.tra
  23. +33 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisaddlts_pr_notosc.tra
  24. +192 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisbhaallts.tra
  25. +22 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantischallenges_pr.tra
  26. +73 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisdreamlts.tra
  27. +49 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisiniflirts_pr.tra
  28. +1,271 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantislts_pr.tra
  29. +39 −0 bg1npc/tra/french/x#ajantisnpc_talks_pr.tra
  30. +22 −0 bg1npc/tra/french/x#ajchal.tra
  31. +319 −0 bg1npc/tra/french/x#ajint.tra
  32. +410 −0 bg1npc/tra/french/x#ajpcfl_tmp.tra
  33. +13 −0 bg1npc/tra/french/x#ajroadd_pr.tra
  34. +159 −0 bg1npc/tra/french/x#alint.tra
  35. +502 −0 bg1npc/tra/french/x#alora.tra
  36. +16 −0 bg1npc/tra/french/x#aloran.tra
  37. +25 −0 bg1npc/tra/french/x#alorepl.tra
  38. +2 −0  bg1npc/tra/french/x#ar6001.tra
  39. +1 −0  bg1npc/tra/french/x#assist.tra
  40. +486 −0 bg1npc/tra/french/x#branw.tra
  41. +62 −0 bg1npc/tra/french/x#bri.tra
  42. +103 −0 bg1npc/tra/french/x#brint.tra
  43. +210 −0 bg1npc/tra/french/x#challenge.tra
  44. +18 −0 bg1npc/tra/french/x#chop.tra
  45. +351 −0 bg1npc/tra/french/x#coint.tra
  46. +577 −0 bg1npc/tra/french/x#coran.tra
  47. +1 −0  bg1npc/tra/french/x#coran1.tra
  48. +273 −0 bg1npc/tra/french/x#cosqu.tra
  49. +7 −0 bg1npc/tra/french/x#cru11.tra
  50. +1 −0  bg1npc/tra/french/x#da0125.tra
  51. +19 −0 bg1npc/tra/french/x#dav01.tra
  52. +19 −0 bg1npc/tra/french/x#dav02.tra
  53. +18 −0 bg1npc/tra/french/x#davi.tra
  54. +152 −0 bg1npc/tra/french/x#dybha.tra
  55. +303 −0 bg1npc/tra/french/x#dyint.tra
  56. +2 −0  bg1npc/tra/french/x#dylast.tra
  57. +414 −0 bg1npc/tra/french/x#dynah.tra
  58. +274 −0 bg1npc/tra/french/x#dynaquest.tra
  59. +1,975 −0 bg1npc/tra/french/x#dyro.tra
  60. +438 −0 bg1npc/tra/french/x#dyronpc.tra
  61. +126 −0 bg1npc/tra/french/x#edint.tra
  62. +343 −0 bg1npc/tra/french/x#edwin.tra
  63. +480 −0 bg1npc/tra/french/x#eldoth.tra
  64. 0  bg1npc/tra/french/x#eldothn.tra
  65. +92 −0 bg1npc/tra/french/x#elint.tra
  66. +175 −0 bg1npc/tra/french/x#faint.tra
Sorry, we could not display the entire diff because it was too big.
View
10 bg1npc.tp2
@@ -2,7 +2,7 @@
* "The BG1 NPC Project"
* Combined Tutu/BGT installer
* authored and coded by tons of dedicated people from all walks of life
- * Version 19 in progress
+ * Version 20 in progress
*/
/* Backup folder */
@@ -15,10 +15,11 @@ AUTHOR ~The BG1 NPC Project Team: forums.gibberlings3.net/index.php?showforum=45
// MODDER
/* WeiDU v204 allows tp2 level version listing in the .log, so no more tra changes */
-VERSION ~v19~
+VERSION ~v20~
/* launch the readme file immediately. If you want to disable the ReadMe, place two slashes before it, like // README */
-README ~bg1npc/readme-bg1npc.html~
+/* Isaya : display in native selected language if available, otherwise english */
+README ~bg1npc/readme-bg1npc-%LANGUAGE%.html~ ~bg1npc/readme-bg1npc.html~
ALWAYS
ACTION_IF FILE_EXISTS_IN_GAME ~FW0100.are~ THEN BEGIN
@@ -47,8 +48,9 @@ END
AUTO_TRA ~bg1npc/tra/%s~
LANGUAGE ~English~ ~english~ ~bg1npc/tra/english/setup.tra~
LANGUAGE ~Espanol (traducido por Clan DLAN)~ ~spanish~ ~bg1npc/tra/spanish/setup.tra~
+LANGUAGE ~Francais (traduit par les d'Oghmatiques)~ ~french~ ~bg1npc/tra/french/setup.tra~
-/* BEGIN The BG1 NPC Project: Required Modifications for v15 */
+/* BEGIN The BG1 NPC Project: Required Modifications */
BEGIN @1005
/* Tells other mods BG1NPC Core is installed */
COPY ~BG1NPC/Core/X#component.xx~ ~override/X#BG1NPCCore.G3~
View
2  bg1npc/phase2/dlg/x#coint.d
@@ -122,7 +122,7 @@ END
//== ~%tutu_var%COKSMTH~ IF ~InParty("coran") InMyArea("coran") !StateCheck("coran",CD_STATE_NOTVALID)~ THEN @47
//END
-I_C_T ~%tutu_scripts%LAVLEAD~ 0 X#CoranRill
+I_C_T ~%tutu_scripts%LAVLEAD~ 2 X#CoranRill
== ~%CORAN_JOINED%~ IF ~InParty("coran") InMyArea("coran") !StateCheck("coran",CD_STATE_NOTVALID)~ THEN @48
END
View
43 bg1npc/phase3/challenge/dlg/x#challenge.d
@@ -249,17 +249,15 @@ SAY @71
++ @52 + NoCourtship
END
-//Finale
+/* Finale */
-IF ~ GlobalGT("X#FightTale","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightGift","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightChallenge","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightDragon","GLOBAL",0)~ THEN BEGIN ChallengeFinale
-SAY @80
-++ @73 + AjantisPrize1
-++ @74 + CoranPrize1
-+ ~InParty("xan") Global("X#XANMatch","GLOBAL",1)
-!Global("X#XARomanceInactive","GLOBAL",1)~ + @75 + XanPrize1
-++ @52 + NoCourtship
-+ ~ InParty("xan") Global("X#XANMatch","GLOBAL",1)
-!Global("X#XARomanceInactive","GLOBAL",1)~ + @76 + NoCourtshipAtAll
+IF ~GlobalGT("X#FightTale","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightGift","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightChallenge","GLOBAL",0) GlobalGT("X#FightDragon","GLOBAL",0)~ THEN BEGIN ChallengeFinale
+ SAY @80
+ ++ @73 + AjantisPrize1
+ ++ @74 + CoranPrize1
+ + ~InParty("xan") Global("X#XANMatch","GLOBAL",1) !Global("X#XARomanceInactive","GLOBAL",1)~ + @75 + XanPrize1
+ ++ @52 + NoCourtship
+ + ~InParty("xan") Global("X#XANMatch","GLOBAL",1) !Global("X#XARomanceInactive","GLOBAL",1)~ + @76 + NoCourtshipAtAll
END
END
@@ -274,25 +272,25 @@ APPEND ~%CORAN_JOINED%~
/* Entertainment */
IF WEIGHT #-2 ~Global("X#FightTale","GLOBAL",5)~ THEN BEGIN CoranEntertain1
-SAY @81
-IF ~~ THEN DO ~SetGlobal("X#FightTale","GLOBAL",6) ClearAllActions() StartCutScene("X#CHALL5") StartCutSceneMode()~ EXIT
+ SAY @81
+ IF ~~ THEN DO ~SetGlobal("X#FightTale","GLOBAL",6) ClearAllActions() StartCutScene("X#CHALL5") StartCutSceneMode()~ EXIT
END
IF WEIGHT #-2 ~%BGT_VAR% Global("X#FightTale","GLOBAL",6)~ THEN BEGIN CoranEntertain2
-SAY @82
-IF ~~ THEN DO ~ClearAllActions() StartCutScene("X#CHAL11") StartCutSceneMode()~ EXIT
+ SAY @82
+ IF ~~ THEN DO ~ClearAllActions() StartCutScene("X#CHAL11") StartCutSceneMode()~ EXIT
END
/* Gift */
IF WEIGHT #-2 ~%BGT_VAR% Global("X#FightGift","GLOBAL",1)~ THEN BEGIN X#CoranChallengeGift
-SAY @83
-=@84
-=@85
-=@86
-=@87
-=@88
-IF ~~ THEN DO ~SetGlobal("X#FightGift","GLOBAL",2) GiveItemCreate("X#MIRC",Player1,1,0,0)~ EXIT
+ SAY @83
+ = @84
+ = @85
+ = @86
+ = @87
+ = @88
+ IF ~~ THEN DO ~SetGlobal("X#FightGift","GLOBAL",2) GiveItemCreate("X#MIRC",Player1,1,0,0)~ EXIT
END
END
@@ -318,7 +316,7 @@ CHAIN IF WEIGHT #-2 ~%BGT_VAR% Global("X#FightTale","GLOBAL",8)~ THEN ~X#ELLES~
== ~X#ELHAN~ @100
== ~X#ELLES~ @101
== ~X#ELHAN~ @102
-== ~X#ELLES~ @103 //Dramatic Irony. Lovely. :)
+== ~X#ELLES~ @103 /* Dramatic Irony. Lovely. :) */
== ~X#ELHAN~ IF ~Race(Player1,ELF)~ THEN @104
== ~X#ELHAN~ IF ~!Race(Player1,ELF)~ THEN @105
== ~X#ELLES~ @106
@@ -332,7 +330,6 @@ CHAIN IF WEIGHT #-2 ~%BGT_VAR% Global("X#FightTale","GLOBAL",9)~ THEN ~X#ELLES~
@110
== ~%CORAN_JOINED%~ @111
== ~X#ELLES~ @112
-
== ~%CORAN_JOINED%~ @113
== ~X#ELLES~ @114
== ~%CORAN_JOINED%~ @115
View
2,157 bg1npc/readme-bg1npc-french.html
2,157 additions, 0 deletions not shown
View
1,436 bg1npc/readme-bg1npc.html
742 additions, 694 deletions not shown
View
2  bg1npc/tra/english/x#challenge.tra
@@ -121,7 +121,7 @@ To prove their love and fealty? ~
@109 = ~*He bows stiffly in acknowledgement* Your Majesty.~
@110 = ~Walk with me, Coran and Lady...?~
@111 = ~<CHARNAME>, your Grace. <CHARNAME> of Candlekeep, the foster daughter of Gorion the Sage. ~
-@112 = ~I am pleased to make your acquaintance, even if it has happened under such... peculiar circumstances.~ ~ Coran Sullussaer, was it not?~
+@112 = ~I am pleased to make your acquaintance, even if it has happened under such... peculiar circumstances. Coran Sullussaer, was it not?~
@113 = ~I am flattered that your Grace remembers my name.~
@114 = ~Oh, it is quite memorable. *She gestures vaguely towards the Tree of Life's trunk*~
@115 = ~*He smiles sheepishly*~
View
2  bg1npc/tra/english/x#cosqu.tra
@@ -102,7 +102,7 @@ Amelia is apparently a succubus who is after some centuries old snuff-powders! S
@97 = ~So be it, but you do not know what you are missing!~
@98 = ~I'll go, then.~
@99 = ~Well, hello, then. And welcome to the Song of the Morning.~
-@100 = ~I must be taking you for someone else. Strange, I was sure that you were that <PRO_MANWOAMN> with roses... I need to study less.~
+@100 = ~I must be taking you for someone else. Strange, I was sure that you were that <PRO_MANWOMAN> with roses... I need to study less.~
@101 = ~Why do you carry withered flowers into the House of the Morning Lord?~
@102 = ~It is a long story, holy sister, but a maiden's heart will know no happiness until these roses are restored to life.~
@103 = ~Yes, my friend Coran is right. Someone's peace and quiet depends on whether these petals can be made red and fresh again.~
View
272 bg1npc/tra/english/x#cosqu.tra.bak
@@ -0,0 +1,272 @@
+@0 = ~A-ha! I can see from your faces, a bit burned and beaten, but rather self-content, that you have killed the demon... and here is her ring. Great! I am free now!~
+@1 = ~I suppose you have cleaned this dungeon of treasure? *sighs* I'll go look for some other ruins. Thanks for rescuing me!~
+@2 = ~'Thank you' does not buy meat and wine. Would not you express your gratitude in a more... materialistic way?~
+@3 = ~Wait, how were the roses involved?~
+@4 = ~Fare thee well, Natan... and stay out of trouble, will you? I may not happen along next time... ~
+@5 = ~What have you done?! The woman is a succubus, a demon! Long ago, a mage, who survived the fall of Ulcaster's School, invented a way to travel between the planes - those very powders. The succubus, whom he summoned to entertain him in his labors, has stolen the manual, but before she could get her claws on the powders, the mage warded the dungeon against her. Now she is free to travel between the planes... Oh, well... things happen, I guess. At least I am free from her spell now. Bloody roses!~
+@6 = ~I do not have any money - almost all that I have found, the succubus has taken. I have a few potions, but I hoped to sell them to sustain my living... for awhile... ~
+@7 = ~Potions will do.~
+@8 = ~You need money more than I. Fare thee well, Natan... and stay out of troubles, will you? I may not happen along next time...~
+@9 = ~Sorcery, that's how! I am but a thief... a good thief, <PRO_SIRMAAM>, but unaccustomed to dealing with things... unnatural. I came to Firewine for the same reason everybody does - treasure... and I saw a beautiful maiden outside the dungeon, collecting white wild roses in a small basket. She was so beautiful - it took my breath away. She could not get a flower from the very top of the bush, hanging just beyond her reach, so, naturally, I offered my help...~
+@10 = ~When I grabbed for the flower, thorns sprung from the stem, and the rose turned scarlet with my blood. The terrible woman laughed and took it from me... I was enslaved. The enchantment was not perfect, and sometimes I could do things out of my free will - and that's how I came upon the notes of that mage, who summoned the succubus here in the first place, and found his magic powders. Among his other supplies, I found a potion he called Dead Water, and I sprayed it over the damned roses.~
+@11 = ~The roses died, and my will was freed, but the demon was unrelenting. She said that she has time to wait... that I would either bring her the powders, or I would die in this dungeon. The rest you know... well, more or less. ~
+@12 = ~"Thank you" does not buy meat and wine. Would not you express your gratitude in a more... materialistic way?~
+@13 = ~Oh, I will be very cautious... Now, where did I meet that beggar who was selling a treasure map for Maztica? ~
+@14 = ~Easy come, easy go. They are yours. I must go now... life is too short to spend it on anything but adventure!~
+@15 = ~I adore Amelia...~
+@16 = ~The roses! Oh, by the gods, the roses! I... my will weakens by the second. Here, take this! That's what she wants! ~
+@17 = ~This woman... the demon... she tricked you! She will not leave, until she has the powders I gave you... I cannot say more now, but I swear that she is a being of pure evil. Please, please kill her and release me! ~
+@18 = ~I must run to the Mistress' call.~
+@19 = ~Hello there. Say, have you noticed a woman... the most beautiful woman you have ever seen, nearby?~
+@20 = ~Yes, and I have bad news for you - she is not going to marry you, pal.~
+@21 = ~Not that I can recall.~
+@22 = ~So, you are the man she was promised to? Be reasonable, get out of this ghastly place, and free the woman of her vow!~
+@23 = ~Yes, I have seen her, and I would like to hear your side of the story.~
+@24 = ~M-Marry? I would not marry that harpy for all the gold of Faerun... what did she say to you? Does she still have those bloody roses?~
+@25 = ~Erm... she said that she is your betrothed, and that she was supposed to give you an answer on her sixteenth birthday by presenting you with either red or white roses. Her roses are but dust now, though. Can't you act like a grown-up and go sort your relationship out? It would make my life so much easier...~
+@26 = ~I want to hear your side of the story first.~
+@27 = ~Amelia said that you'd try to sally her name! You will die for that!~
+@28 = ~Oh, good for you! If you see her - run for your life!~
+@29 = ~What do you know of her?~
+@30 = ~Well, to tell the truth, we did meet her. She said that she is your betrothed, and that she was supposed to give you an answer on her sixteenth birthday by presenting you with either red or white roses. Her roses are but dust now, though. Can't you act like a grown-up and go sort your relationship out?~
+@31 = ~What... what vow? What tale did that bitch cook up? Does she still have those bloody roses? ~
+@32 = ~Erm... she said that she is your betrothed, and that she was supposed to give you an answer on her sixteenth birthday by presenting you with either red or white roses. Her roses are but dust now, though. Can't you act like a grown-up and go sort your relationship out? ~
+@33 = ~I want to hear your side of the story first. ~
+@34 = ~Amelia said that you'd try to sally her name! You will die for that! ~
+@35 = ~I am but a thief... a good thief, <PRO_SIRMAAM>, but unaccustomed to deal with things... unnatural. I came to Firewine for the same reason everybody does - treasure... I saw her outside the dungeon, collecting white wild roses in a small basket. She was so beautiful; it took my breath away. She could not get a flower from the very top of the bush, hanging just beyond her reach, so naturally I offered my help...~
+@36 = ~My dear <PRO_MANWOMAN>, those are all lies!~
+@37 = ~When I grabbed for the flower, thorns sprung from the stem and the rose turned scarlet with my blood. The terrible woman laughed and took it from me... I was enslaved. She ordered me to go into the dungeon and search for treasure for her. At first I did not know what she wanted, but sometimes I managed to fight the compulsion to adore and to obey her and search on my own for the answers.~
+@38 = ~Go on...~
+@39 = ~So, she is some sort of an evil witch? I'll kill her for you, if you have a coin. Oh, and spare me the rest of this awful story.~
+@40 = ~One day I found a journal of a long-dead wizard.~
+@41 = ~This man escaped from the disaster in the Ulcaster School and settled here, studying in solitude... except for a succubus that he summoned from the Abyss. She... entertained him, but also found out that he had created a set of magical powders, which, once combined, allowed the opening of gates between the planes. No summons, no ships... just powders combined in the right way... and voil�! The portal is opened. She tried to steal the mage's powders and the manual...~
+@42 = ~The wizard, however, caught his demonic maiden red-handed, and she fled, carrying away the manual... but not the powders. He warded the ruins against her entry and continued living as a hermit, never bothering to recreate his notes. Among his other supplies I found a potion he called Dead Water, and I sprayed it over the damned roses.~
+@43 = ~Alas, the roses died, and my will was freed, but the demon was unrelenting. She said that she has time to wait... that I will either bring her the powders, or I will die in this dungeon. I choose to die in the dungeon... better than get my life sucked out of me drop by drop by a succubus - and I have no doubt she'd do that once I give her the powders.~
+@44 = ~Are you finished? Good. I am off to kill her then.~
+@45 = ~Maybe I can convince her to give you a break if we bring her the powder? Let me talk to her.~
+@46 = ~She said that you'd try to sally her name! You will die for that!~
+@47 = ~I think I'll just kill both of you and use the powders and manual myself.~
+@48 = ~Amelia charmed one of my companions, as well. I guess there is little to it but to go kill her and release both you and Coran.~
+@49 = ~I would not want to be you, pal. Fear not, however, I can kill the demon and set you free... for a good coin, that is.~
+@50 = ~So, you have fallen under her spell? Very well, let us fight. But you fight for succubus' honor! I'd rather die in battle than rot here or surrender to the demon!~
+@51 = ~Ah, a <PRO_MANWOMAN> of actions? I see. I cannot offer you money, but in the old wizard's cache I found rare potions - I will give them to you, if you bring me proof that the demon is dead. A ring from her toe will suffice - I know that it cannot be removed from her while she is alive. Hey, do not stare at me like that! I know because I know.~
+@52 = ~Amelia
+
+Amelia is apparently a being of evil who has enslaved Natan. We agreed to kill Amelia and free Natan.~
+@53 = ~Amelia
+
+Amelia is apparently a succubus who is after some centuries old snuff-powders! She had enslaved Natan to find them for her. We agreed to kill Amelia and free Natan.~
+@54 = ~I doubt she'd hold on to her end of the bargain. Besides, you will not really kill her - just cast her back into the Abyss, where she belongs. The Planes would be much better off without a succubus who can travel unobtrusively between them. Kill her, my good <PRO_LADYLORD>, I beg you. I cannot offer you money, but in the old wizard's cache I found rare potions - I will give them to you, if you bring me proof that the demon is dead. A ring from her toe will suffice - I know that it cannot be removed from her while she is alive. Hey, do not stare at me like that! I know because I know.~
+@55 = ~How do you know if I carry the potions on me, or if I have hidden them somewhere? How do you know that Amelia still has the manual?~
+@56 = ~I suppose I'll just have to trust my luck! Die, scum!~
+@57 = ~You are right. But I would not venture to kill a demon without some substantial reward to inspire my bravery...~
+@58 = ~Rats. All right, all right, I'll go kill her.~
+@59 = ~Greetings to you from a humble servant of Lathander, Rashel the Sunray.~
+@60 = ~What kind of aid can I give you?~
+@61 = ~Do you sell magical healing, or scrolls?~
+@62 = ~Can you tell us about the lands nearby?~
+@63 = ~When are you getting off? I have seen a cozy inn nearby, and was wondering if you'd join me for dinner?~
+@64 = ~Please, tell me about this temple.~
+@65 = ~The Most Radiant of Lathander Kelddath Ormlyr should be able to help you with this, my good <PRO_MANWOMAN>. He can be found in the Song of the Morning Temple. ~
+@66 = ~Is there anything else you wish to know?~
+@67 = ~No, thank you, Rashel. Have a good <DAYNIGHT>.~
+@68 = ~You are now in Beregost, my good <PRO_MANWOMAN>. It was a village once, under the protection of the School of Wizardry. The Ulcaster School it was called, for it was founded by Ulcaster, a conjurer of some renown, but it was ruined by Calishate mages out of fear.~
+@69 = ~But the Most Radiant of Lathander, Kelddath Ormlyr, frowns upon us talking of this haunted place, let alone approaching it.~
+@70 = ~Craumerdaun family of Amn has estates nearby and they breed fine horses, highly prized in Amn and Tethyr.~
+@71 = ~To northwest stands High Hedge, the estate of Thalantyr the Conjurer. He is a loner, I think, and doesn't welcome visitors. However, he's said to be interested in far-off places and things, so if you have anything peculiar for sale, you might try your luck.~
+@72 = ~When are you getting off? I have seen a cozy inn nearby and was wondering if you'd join me for dinner?~
+@73 = ~*Rashel's face lights up with pride.* The Song of the Morning is the name of our Temple, consecrated in the name of the Morning Lord, Lathander. We protect the good people of Beregost. The servants of the Morning Lord also tend temple fields of potatoes and herb flowers east of the road, and keep sheep on the slopes of the hill topped by the ruined school of Ulcaster.~
+@74 = ~The sheep are more easily watched there, preventing theft and raiding beasts from ravaging them. It allows us some control over expeditions into the ruins and to prevent expansion of Beregost.~
+@75 = ~Over the years, various Amnian merchants have shown a distressing tendency to lay claim to all land within easy reach of the Coast Way that's not strongly defended.~
+@76 = ~Do you sell magical healing or scrolls?~
+@77 = ~Walk in the blessed light of the Sun, my good <PRO_MANWOMAN>.~
+@78 = ~I am not sure I know what you are up to, but I guess there is no harm in restoring a few flowers to life. I will ask 200 gold for the spell.~
+@79 = ~200 gold? We can buy a cart full of roses for that price! Blue roses, too! Huh, let us see if we can just kill Natan or do something else... cheaper.~
+@80 = ~Please do it, my good woman. Here is the money.~
+@81 = ~Have you ever heard of charity, my good woman? This is as goodly a deed as they come! We met a lady by the Firewine Bridge ruins, Amelia by name, and she is the most beautiful woman I have ever seen. Amelia's betrothed asked her to give him the final answer on her sixteenth birthday. If she agreed to their wedding she was to give him the white roses, and if she disagreed - the reds. Now, Amelia did not like the guy all that much, so she chose the red roses. Her louse of a fianc�, however, found a way to avenge his pride - he hid himself in the ruins, and Amelia, bound by her vow, cannot leave without giving him the flowers. She cannot enter the ruins, either - sounds like that wretch warded the entrance against her. So, we decided to help Amelia, restore the red roses to life, and deliver them to Natan.~
+@82 = ~As you wish. Walk in the blessed light of the Sun, my good <PRO_MANWOMAN>.~
+@83 = ~You need to restore the flowers to life to commit a goodly deed, then? I... I think I can help you. The spell will be unusual, but I will not ask for money - I am glad to help in a charitable cause.~
+@84 = ~As you wish, my good <PRO_LADYLORD>.~
+@85 = ~May the light of the Morning Lord guide you.~
+@86 = ~It is too faint and unusual, and I doubt that I can even sense it. But I can bless your companion, just in case. Unfortunately, I will have to do it for a price, as I am afraid my superiors would not agree that the spell is even necessary, let alone life-saving... I will need 100 gold pieces.~
+@87 = ~Bless Coran, acolyte, and use the money well to instill the love of light and goodness in the common folk and lords alike.~
+@88 = ~Now, that's a rip-off! We are out of here.~
+@89 = ~The bureaucracy and corruption of priests are well known. Maybe *that's* the evil you are smelling? But one cannot be too careful. Cast the spell, acolyte Rashel.~
+@90 = ~Doubt not, your money will be spent wisely.~
+@91 = ~May the light of the Morning Lord always shine in your heart. You have returned - do you seek help again? ~
+@92 = ~Yes, we decided to restore the roses for the cursed girl.~
+@93 = ~I changed my mind, Rashel. One cannot be too careful these days. Here are your coins; please, bless Coran.~
+@94 = ~I was just passing by and decided to say hello.~
+@95 = ~Who are you, and how do you know me?~
+@96 = ~I am flattered by your interest in my humble persona, but my heart belongs to the Morning Lord, to whom I serve and to whom all my time belongs.~
+@97 = ~So be it, but you do not know what you are missing!~
+@98 = ~I'll go, then.~
+@99 = ~Well, hello, then. And welcome to the Song of the Morning.~
+@100 = ~I must be taking you for someone else. Strange, I was sure that you were that <PRO_MANWOMAN> with roses... I need to study less.~
+@101 = ~Why do you carry withered flowers into the House of the Morning Lord?~
+@102 = ~It is a long story, holy sister, but a maiden's heart will know no happiness until these roses are restored to life.~
+@103 = ~Yes, my friend Coran is right. Someone's peace and quiet depends on whether these petals can be made red and fresh again.~
+@104 = ~It's a very interesting tale, actually... We met a lady by the Firewine Bridge ruins, Amelia by name, and she is the most beautiful woman I have ever seen. Amelia's betrothed asked her to give him the final answer on her sixteenth birthday. If she agreed to their wedding she was to give him the white roses, and if she disagreed - the reds. Now, Amelia did not like the guy all that much, so she chose the red roses. Her louse of a fianc�, however, found a way to avenge his pride - he hid himself in the ruins, and Amelia, bound by her vow, cannot leave without giving him the flowers. She cannot enter the ruins, either - sounds like that wretch warded the entrance against her. So, we decided to help Amelia, restore the red roses to life, and deliver them to Natan.~
+@105 = ~Ow! My hand... it bleeds again...~
+@106 = ~I feel a faint sense of evil on these roses... and on your companion. You, however, sound sincere and kind. Maybe I am mistaken.~
+@107 = ~You must be mistaken. Thank you for your help.~
+@108 = ~Well, we'll get soon enough to the bottom of this story. However, just in case... can you do anything to take away that evil presence from Coran and the roses? ~
+@109 = ~My pet here told me that you have the item I require - the powders. Hand it over, <CHARNAME>... ~
+@110 = ~I want to know the truth, before I announce my decision.~
+@111 = ~Of course, of course.~
+@112 = ~Of course, of course. But you should release your captives and give us something...~
+@113 = ~You took my companion captive, and you are telling me to be a good <PRO_GIRLBOY> and trade with you! I say the time is ripe for swords. ~
+@114 = ~I will give you the powders in exchange for my companion... and a bit of a reward.~
+@115 = ~What is the truth, mortal? Look in the mirror, <CHARNAME>, and you will see yet another young <RACE>... and that is the truth about you, of course. Yet there is another truth, the one that cannot be seen in the mirror - and it is a frightful one. Look at me as if you were a mirror - do not ask for the hidden truth. I am but a girl in need and I earned the item you hold.~
+@116 = ~What is the truth, mortal? Not so long ago, you were but a young <RACE>... and now you've grown tail feathers befit to a child of Murder. Are you happier for that? Are you any different? Here is truth about me: I am a girl in need, who earned the item you hold. Give it to me, and I shall release the pathetic Primer...~
+@117 = ~Give it to me, and I shall release the pathetic thieves...~
+@118 = ~*sigh* I do not want to stand here all day and bandy words with you. Here are the powders and suit your words - release the thief, or I will cut you down!~
+@119 = ~Frightful truth? What do you know about me, Amelia? Please, tell me, and the powders shall be yours!~
+@120 = ~Hmmm... you nearly convinced me... Release my companion, and a bit of a reward, added in the bargain, might just do the trick.~
+@121 = ~Your elusive wordiness proves that you are a villain, and I shall give you the same answer I give to every villain I meet. DIE!~
+@122 = ~I have it! I have it! Fare thee well, you, stupid primer!~
+@123 = ~I have it! I have it! Here, take this necklace. What is a trinket, compared to freedom?~
+@124 = ~Then today is the day you die, silly mortal!~
+@125 = ~'Twas pleasure doing business with you, girl.~
+@126 = ~'Twas a pleasure doing business with you... But I am afraid that you are not getting enough out of this deal, my hero. Allow me to add the sweetest kiss, a kiss you shall never forget, to the payment...~
+@127 = ~Now, that's a lovely way to seal the bargain!~
+@128 = ~My father, Gorion, taught me never to kiss strange women! Here are the powders, and suit your words - release the thieves, quickly!~
+@129 = ~I doubt that you could, but I wish to be away from this plane.~
+@130 = ~*she smiles viciously* It's a deal.~
+@131 = ~The frightful truth is that you are only a demi-<RACE>... the second blood that flows trough your veins is powerful and dark... Now, I must go. Follow me, my pets.~
+@132 = ~Come closer, sweetheart.~
+@133 = ~Phew, boring mortal, no spine, no flames... but I have no time for games. Give me the powders! Ha! I will be seeing you in the Nine Hells, <CHARNAME>! ~
+@134 = ~You have returned. Have your hearts softened to the plea of poor Amelia? Will you help me?~
+@135 = ~Oh, stop this comedy already, succubus. I have what you want. Will you buy it from me?~
+@136 = ~I... accidentally killed him. ~
+@137 = ~I heard Natan's side of the story, and I am inclined to believe him. I have come to banish you from the Material Plane and free the thief. Defend yourself, demon!~
+@138 = ~Natan told me that you are evil, and I'm inclined to believe him. I let my sword do the talking, when I meet with evil critters. Die, witch!~
+@139 = ~You were right. Natan had conjured some incomprehensible story accusing you of being a demon, of thievery, soul stealing... I wonder why he did not include a murder in the list? Rather unfair... At any rate, he is no man for you to be bonded to, so give me those roses, and I shall try to free you.~
+@140 = ~I decided to help you, after all. Natan was trying to tell me some complicated lie, and he is clearly not a man for a fair maiden, like you, to be bonded to.~
+@141 = ~Listen, your game is over. I will spare you, however, if you surrender the stolen manual, and swear not to hurt Natan.~
+@142 = ~You have it? Wonderful. Here is the magical item for your troubles... Give me the powders.~
+@143 = ~Everyone profits from the good honest trade. Except for poor Natan, of course, but his death is inconsequential. Farewell, Amelia, have fun with the powders.~
+@144 = ~So, Natan's story was true. I cannot return him to life, but I can cleanse my group of blood wrongly spilled and avenge him. Die, demon!~
+@145 = ~My hero! The magical item I promised you is not enough to reward such a courageous act... Let me give you a kiss you will not forget, a kiss that no mortal woman will rival...~
+@146 = ~The item is a sufficient reward, Amelia. Everyone profits from good, honest trade, and I am not the one to mix business with pleasure. Farewell, Amelia, and have fun with the powders. ~
+@147 = ~Not so fast! One measly item and a kiss? How about you give us the manual, and we split the powders in half? A fair deal... ~
+@148 = ~Kiss me then, beautiful, and kiss me hard. ~
+@149 = ~You killed him? Did he... did he have a pouch with powders on him? They are mine, and I would like to have them back. I will give you a magical item in exchange... ~
+@150 = ~I did not find any powders, Amelia, but I can return and search for them.~
+@151 = ~Hold on... there is more to this story, then? Maybe you are evil, then... and you tricked me into killing an innocent man! I cannot return him to life, but I can cleanse my group of blood wrongly spilled and avenge him. Die, witch!~
+@152 = ~Today is the day you die, silly mortal!~
+@153 = ~How very kind of you, my <PRO_LADYLORD>... There is one more favor I request of you. Nathan has powders on his person, powders that belong to me. I need them very much... to become free. Please, bring them to me. I must have them.~
+@154 = ~So, the petty thief figured it out? I underestimated him... and your companion. Alas for you that you are not biddable fools, after all. I will not allow you to roam free, knowing who I am! Today is the day you die, silly mortals!~
+@155 = ~Here, take this necklace. What is a trinket, compared to freedom?~
+@156 = ~Mortal, you are not a biddable fool, but still you are a fool. Do you think I shall allow you roam freely, knowing who I am? Today is the day you die!~
+@157 = ~Don't pay him any mind, <CHARNAME>, he is jealous...~
+@158 = ~No! He is right! There was something dire about a succubus' kiss! Stay away from me, demon, and let's exchange goods.~
+@159 = ~Your kisses... They kill, do they not? You wanted to murder me! Die, traitorous beast!~
+@160 = ~Pay him no mind, sweetheart...~
+@161 = ~Phew, boring mortal, no spine, no flames... Here, take this necklace. I never liked it, anyway.~
+@162 = ~He is nothing, darling, absolutely nothing. ~
+@163 = ~Please do, my friend, please do... I will reward you for bringing me those powders, for my freedom is in them - I feel it!~
+@164 = ~I am free, at last! My hero, you deserve more than the silly trinket. Allow me to give you the sweetest kiss you shall never forget.~
+@165 = ~That's really too much, Amelia.~
+@166 = ~Kiss me then, beautiful, and kiss me hard.~
+@167 = ~You are free? Without restoring the roses? You know, all of this sounds odd. I'd better kill you... in case you are evil.~
+@168 = ~You have the powders? Wonderful. Give them to me... quickly! I am losing my patience! Here is the magical item I promised you.~
+@169 = ~Hold on... how do the powders free you? I thought those were roses you needed? Odd. Maybe you are evil, then... and you tricked me into killing an innocent man! I cannot return him to life, but I can cleanse my group of blood wrongly spilled and avenge him. Die, witch!~
+@170 = ~You have the roses? My heart sings with joy at this sight! Soon I shall be free. Hurry, hurry! Into the dungeon!~
+@171 = ~*cough* Forgive me my hastiness, my good <PRO_LADYLORD>.~
+@172 = ~*She sobs*~
+@173 = ~OK, OK, give me your stupid roses!~
+@174 = ~Amelia
+
+Met an odd but most beautiful woman, Amelia. She asked us to restore to life some withered roses and give them to Natan - a rogue, who apparently hides somewhere in the Firewine ruins. Amelia said that I should take these roses to the Song of the Morning Temple in Beregost, to restore them.~
+@175 = ~You have yourself a very good day, Amelia.~
+@176 = ~Thank you, kind strangers, and thank you, Coran, for being so understanding. Take these roses to the temple in Beregost; ask the priest to restore them to life and once you are in the dungeon give them to Natan. He is... he was a rogue. I am afraid, however, that he is angry with me for my rejecting his love, and he may try to tell you some nonsense about me... please, do not believe him!~
+@177 = ~Your story - it sounds very suspicious to me. Rogues are not the type to ask for oaths...~
+@178 = ~Amelia
+
+Met an odd but most beautiful woman, Amelia. She asked us to restore to life some withered roses and give them to Natan - a rogue who apparently hides somewhere in the Firewine ruins. Amelia said that I should take these roses to the Song of the Morning Temple in Beregost to restore them.~
+@179 = ~What kind of tales, exactly?~
+@180 = ~If this cowardly dog tries in any way to dishonor you, my lady, he will be stopped. You have suffered enough. Here, give me those roses, and I vow to you that I shall do my best to free you.~
+@181 = ~Men... You tell me! Ready to invent anything, when they think that their tail was stepped on. Do not worry, sis, I'll see that he gets your roses!~
+@182 = ~Is there any other way to give the message to Natan? Perhaps a simple "I do not love you, and I will not marry you" on a scroll sealed with your signet ring? I do not really want to go to the temple.~
+@183 = ~Woe to me! How long will I be wandering unaided, desperate, desolate... *she sobs* ~
+@184 = ~Amelia
+
+Met an odd but most beautiful woman, Amelia. She asked us to restore to life some withered roses and give them to Natan - a rogue, who apparently hides somewhere in the Firewine ruins. Her story sounded strange and, anyway, I had no time for delivering flowers, so I declined to help her.~
+@185 = ~Would that I knew, my good <LADYLORD>. Some ward guards it against me. Whenever I want to enter, I am transferred to some far-away corner of Faerun. The last time I ended in Turmish... so I do not dare to try again.~
+@186 = ~This is all quite wondrous and strange. We will help you, my dear woman, to the best of our abilities.~
+@187 = ~I have no time for silly tales and roses. Let's get moving, comrades.~
+@188 = ~It is a common misconception, my good <PRO_LADYLORD>. In my fianc�'s Guild all sorts of oaths were given and taken. Some even involved family members... to tie them into their schemes entirely. I was young and foolish, and found it most enticing. Alas, his charms faded with distance and time, and now I would like to have my life back... if I still can, or to die in peace. Will you help me?~
+@189 = ~I see. Well, give me those roses, and I will try to release you from your oath.~
+@190 = ~That sounds more and more intriguing. Where are you from? I have heard of a number of Thief Guilds, and, in fact, I would like to record such an interesting custom as making a member's fianc�e give a solemn vow.~
+@191 = ~I see that you trust me not. Alas, I will be wandering unaided then... ~
+@192 = ~Oh, I do not know. It just occurred to me that Natan might be angry, and he was never a sweet-spoken man. He will lash me with his tongue, I am sure. He will call me a witch and tell other lies... only to get back at me, of course.~
+@193 = ~That sounds a bit excessive for a man rejected by his fianc�e... even if he is a rogue of the worst kind. Tell me, my dear, is there a grain of truth in those tales?~
+@194 = ~Amelia... I adore Amelia...~
+@195 = ~No, my lady, you will not! I am at your disposal.~
+@196 = ~Oh, it's quite noble of you, my good elf. Forgive me kindly for breaking up your small fellowship.~
+@197 = ~Amelia
+
+Met an odd but most beautiful woman, Amelia. She asked us to restore to life some withered roses and give them to Natan - a rogue who apparently hides somewhere in the Firewine ruins. Her story sounded strange, and, anyway, I had no time for delivering flowers, so I declined to help her. Coran, however, ran away to help the girl. Typical.~
+@198 = ~Oh, you are the most noble company I have ever met! Coran, my brave elf, will you take these awful dead roses from me?~
+@199 = ~'Twill be my pleas- Ow! Auw! They certainly kept their thorns!~
+@200 = ~Are you hurt, my poor hero? Ah, I'm so clumsy! I've scratched the most wonderful man I have ever met... you must think me so terrible. Now, allow me to bandage your wound with my handkerchief...~
+@201 = ~Gods, have pity on me! Amelia, Coran gets hacked to pieces every other day. The scratch is nothing!~
+@202 = ~Amelia
+
+We have encountered a maiden, apparently betrothed to a thief, who is hiding from her in the Firewine Bridge ruins. Apparently, Amelia cannot enter the ruins, but she cannot depart the area, either, until giving her fianc� a "yes" or "no" response - in the form of white and red roses, respectively. We agreed to restore to life a bunch of withered roses for her, and give it to this wretch, Natan. According to Amelia, it will set her free her from her vow.~
+@203 = ~He has a woman to take care of his wounds, Amelia. Fare thee well.~
+@204 = ~There is no need. Coran, remind me to box your ears later... after I've skinned you alive.~
+@205 = ~Hmm... good thing that we are going to a temple! They will have a priest at the ready, in case Coran perishes from his grievous hurts.~
+@206 = ~We will take most gentle care of our ailing comrade, Amelia. I am sure he will forget this terrifying flesh wound for the pain he has now in his heart.~
+@207 = ~Excuse me, whilst I gag. Just don't start reciting poetry, both of you, or I'll have your hides!~
+@208 = ~Amelia
+
+We have encountered a maiden, apparently betrothed to a thief, who is hiding from her in the Firewine Bridge ruins. Apparently, Amelia cannot enter the ruins, but she cannot depart the area, either, until giving her fianc� a "yes" or "no" response - in the form of white and red roses, respectively. We agreed to restore to life a bunch of withered roses for he,r and give it to this wretch Natan. According to Amelia, it will set her free her from her vow.~
+@209 = ~*smile* I am sorry to take my smitten comrade from you, my lady, but we better get moving, if we are to free you from the curse.~
+@210 = ~No, there is no other way... it has to be the red roses...~
+@211 = ~I'd cut you fresh roses in the closest garden, my darling, as many as you want!~
+@212 = ~No, it will not do, my dear friend. I need *these ones* restored and brought to Natan. *she sobs*~
+@213 = ~Oh? And why is that? How is one red rose different from another?~
+@214 = ~Please, do not cry. We are on our way to help you.~
+@215 = ~Well, you must know better - it's *your* curse, after all. We will go to the temple, restore the roses to life, and then we shall deliver them to Natan.~
+@216 = ~My kind <PRO_LADYLORD>, I will gladly trade tales with you, after you deliver me from this terrible curse. *sobs* Please... help me.~
+@217 = ~<CHARNAME>! Do not be so heartless... Look, she is nearly fainting!~
+@218 = ~I am sorry, Amelia, but I do not believe you. Either you tell me the truth, or I am not going to help you.~
+@219 = ~Wait... wait, <CHARNAME>, she is a... ~
+@220 = ~I feel... I feel Amelia calling me to come and serve her. I am afraid that the priestess and Natan are right - there is evil in those roses, and this... woman. I... I can resist for now, but not for long. We need to find Amelia, <CHARNAME>.~
+@221 = ~The Mistress calls! I must run!~
+@222 = ~Hail, lovely Lady! What are you doing in this desolate place?~
+@223 = ~*sigh* Now, Coran, please limit yourself to chasing real women. Gods be good! Did I really say that?~
+@224 = ~Blasted ruins! They're going to drive us all mad! Coran, come along, no living lady will ever wander this place... But there are plenty of ghosts in the ruins of Firewine...~
+@225 = ~I... I do not see anyone. Do you, Coran?~
+@226 = ~She is real... or surreal... I could see her vanishing in the mists and hear her singing. She sounded sad. Perhaps she needs help. Let us go search for her - she went eastwards.~
+@227 = ~Coran, when we need to go east, I will issue such an order. Now fall back in line.~
+@228 = ~Wow, that's elven-keen eyes and ears for you! East, you said? Off we go!~
+@229 = ~I see... A ghostly damsel in distress. Let me know, if you spot her again.~
+@230 = ~*you sigh* Another good deed? Alright, alright. Let us search for that weeping woman.~
+@231 = ~We came here to do other things! I will not be diverted by your foolish fantasies.~
+@232 = ~Yes, I see... er... I saw her. To be more exact, I have seen her vanishing into the mists and heard her singing. She sounded sad. Perhaps she needs help. Let us go search for her - she went in that direction, eastwards.~
+@233 = ~*You sigh* Another good deed? Alright, alright. Let us search for that weeping woman.~
+@234 = ~As you wish. But mark my words, there is a maiden out there, crying her heart out and... Ah, you are the type who does not care of anything but your own schemes.~
+@235 = ~Wonderful! I wonder, what was her name?~
+@236 = ~Roses opened too early that year.
+When winds came and ice storms
+The roses blooming, red and fair
+Turned into monsters with thorns.~
+@237 = ~I hear you, beautiful... who are you? What are you? A spirit? ~
+@238 = ~Coran... Coran, I do not know what I am. Probably a ghost.~
+@239 = ~All I know is that I was to give an answer to the man I was promised to. He went into those dungeons in search of his fortune... and never came back. I swore to give him a red rose on my sixteenth birthday if I rejected his love, and a white one if I accepted it... and the oath brought me here. I cannot enter the place; I cannot find him... cannot give him the flowers.~
+@240 = ~I wander around with a basket of withered roses - O, cruel fate!~
+@241 = ~Red or white roses?~
+@242 = ~Red...~
+@243 = ~I am sure we can help you... um, what did you say was your name?~
+@244 = ~Amelia... my name is Amelia.~
+@245 = ~Lady Amelia, there will be no trouble at all for us to cut you some fresh roses, exorcise the dungeon, lay that cavalier of yours to his grave, and free you from your oath. A smile, my Lady?~
+@246 = ~Kind sir, I am delighted to meet a man of such exceptional gallantry and one so handsome... but your friend - <PRO_HESHE> is frowning... I would not want you to...~
+@247 = ~We will help you, my dear woman, to the best of our abilities.~
+@248 = ~Good eye, wench. Indeed, we have no time for charity and roses.~
+@249 = ~Why can't you enter the dungeon by yourself, Amelia? ~
+@250 = ~Of course, Amelia. I will bring the powders to you.~
+@251 = ~Powders? So Nathan did not lie...~
+@252 = ~You lied to me about the roses! Nathan was right about you, then!~
View
1,202 bg1npc/tra/french/bg1npc_tmp.tra
1,202 additions, 0 deletions not shown
View
898 bg1npc/tra/french/p#brlt.tra
898 additions, 0 deletions not shown
View
38 bg1npc/tra/french/p#centeo.tra
@@ -0,0 +1,38 @@
+@0 = ~Attendez... Je ne r�sisterai pas. Tuez-moi, mais je voudrais d'abord vous parler de cette mal�diction qui m'afflige : afin de soulager ma conscience.~
+@1 = ~Ma mal�diction : c'est la seule chose dont je me souvienne maintenant. J'�tais belle et puissante avant.~
+@2 = ~Une sorci�re exotique, avec de nombreux pouvoirs, et de nombreux pr�tendants qui se pressaient � ma porte. Mais je ne voyais qu'un homme, Jon Irenicus. Il �tait un grand et puissant magicien, le seul homme digne de mon coeur, enfin c'est ce que je croyais. Bien que je d�sirais Jon, il ne faisait pas attention � moi, car il �tait mari� � une autre, Dame Tanova.~
+@3 = ~Je vous en prie, continuez, c'est une histoire formidable !~
+@4 = ~Jon �tait mari� ?! Je... Je pense avoir entendu parl� de lui. Je croyais qu'il �tait amoureux d'Ellesime, et qu'il avait perdu son... euh... go�t pour le charme des femmes...~
+@5 = ~J'ai donc complot�, et j'ai fini par trouver un plan pour d�barrasser le monde de Tanova. Lorsque ce fut fait, et Tanova morte, j'�tais triomphante, mais pas pour longtemps. Jon devint fou furieux, et d�couvrit l'identit� de la meurtri�re de son �pouse, en se servant de sa puissante magie.~
+@6 = ~Il arriva � ma tour, et je lui en autorisa l'acc�s, d�sireuse de consommer enfin notre amour. Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon ami, vous me tueriez.~ ~Il arriva � ma tour, et je lui en autorisa l'acc�s, d�sireuse de consommer enfin notre amour. Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon amie, vous me tueriez.~
+@7 = ~L'histoire de Centeol
+
+Lorsque nous avons ensorcel� l'�norme cr�ature gonfl�e qui se nomme Centeol, celle-ci nous a racont� une histoire int�ressante. Il semblerait qu'elle ait �t� condamn�e � sa forme actuelle par un puissant mage nomm� Jon Irenicus. Le r�le de Tanova ne semble pas �tre clair.~
+@8 = ~Jon, perdre son go�t prononc� pour les femmes ?! *elle rit avec amertume* Mais bien s�r...~
+@9 = ~Il en avait suffisamment... pour Tanova. J'ai donc complot�, et j'ai fini par trouver un plan pour d�barrasser le monde de Tanova. Lorsque ce fut fait, et Tanova morte, j'�tais triomphante, mais pas pour longtemps. Jon devint fou furieux, et d�couvrit l'identit� de la meurtri�re de son �pouse, en se servant de sa puissante magie.~
+@10 = ~Il arriva � ma tour, et je lui en autorisa l'acc�s, d�sireuse de consommer enfin notre amour. Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon ami, vous me tueriez.~ ~Il arriva � ma tour, et je lui en autorisa l'acc�s, d�sireuse de consommer enfin notre amour. Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon amie, vous me tueriez.~
+@11 = ~Je... Je vois.~
+@12 = ~Ce n'est pas ce qui nous a �t� dit par une... euh... une autre source.~
+@13 = ~L'histoire de Centeol
+
+Lorsque nous avons ensorcel� l'�norme cr�ature gonfl�e qui se nomme Centeol, celle-ci nous a racont� une histoire int�ressante. Il semblerait qu'elle ait �t� condamn�e � sa forme actuelle par un puissant mage nomm� Jon Irenicus. Le r�le de Tanova ne semble pas �tre clair.~
+@14 = ~La pluie dans cet endroit... elle est sal�e. Une pluie de larmes... Cela m'aurait consol� de savoir que notre mort aurait �t� pleur�e, m�me si cela constituerait une bien maigre consolation...~
+@15 = ~Le monde est d�j� empli de chagrin, mais cela ne suffit pas pour certaines personnes...~
+@16 = ~J'ai donc complot�, et j'ai fini par trouver un plan pour d�barrasser le monde de Tanova. Lorsque ce fut fait, et Tanova morte, j'�tais triomphante, mais pas pour longtemps.~
+@17 = ~Les instants de bonheur ne sont que des lucioles dans la p�nombre...~
+@18 = ~Jon devint fou furieux, et d�couvrit l'identit� de la meurtri�re de son �pouse, en se servant de sa puissante magie.~
+@19 = ~Je me suis dout� que ce serait le cas.~
+@20 = ~Il arriva � ma tour, et je lui en autorisa l'acc�s, d�sireuse de consommer enfin notre amour.~
+@21 = ~Mais quelle folie s'�tait empar�e de vous, femme ? Ah, c'�tait l'amour... Bien s�r, bien s�r. Comment ai-je pu l'oublier ?~
+@22 = ~Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon ami, vous me tueriez.~ ~Jon m'immobilisa avec ses sorts, puis il me condamna � ce corps, en m'entourant d'araign�es pour me nourrir et me garder en vie. Alors, voyez-vous, si vous �tiez mon amie, vous me tueriez.~
+@23 = ~Prenez garde aux souhaits que vous formulez, ma dame. Bien que nous ne soyons pas en position de d�livrer le coup fatal � un ennemi aussi puissant que vous et � vos sous-fifres, quelqu'un d'autre en serait peut-�tre capable.~
+@24 = ~Vous souhaitez mourir � cause de votre apparence et � cause des araign�es ? Et si je vous disais que le sort qui vous a �t� jet� n'est qu'une simple illusion, et que je pourrais vous en d�barrasser en un instant... est-ce que cela vous rendrait... heureuse ? Ou est-ce que vous r�aliseriez que...~
+@25 = ~Vous... vous en seriez capable ? Oh, je vous en conjure, messire ! Je vous en prie...~
+@26 = ~Femme, ne comprenez-vous pas que cela ne vous rendra pas plus heureuse ?~
+@27 = ~Bien s�r que si. Je r�cup�rerai ma vie !~
+@28 = ~Oui, et puisque cette vie est... oh, � quoi bon ? Retrouvez donc votre corps.~
+@29 = ~Mon corps... Ah, je suis de nouveau belle ! Je suis splendide...~ [ELFFF03]
+@30 = ~La temp�te sera � la mesure de ma fureur... La pluie tombe pour toutes mes blessures...~
+@31 = ~La vengeance est tout ce qu'il me reste. Il n'y a rien d'autre. Vengeance pour ce que Jon m'a fait.~
+@32 = ~Et.. JE... VAIS... L'AVOIR !~
+@33 = ~*soupir* Une autre bonne d'action qui ne restera pas impunie. J'ai piti� de ce Jon, qui qu'il soit, car femme d�daign�e...~
View
228 bg1npc/tra/french/p#ciflirt.tra
@@ -0,0 +1,228 @@
+@0 = ~*Vous ouvrez les yeux. L'aube est proche, mais le ciel au-dessus de vous est encore sombre et piquet� d'une myriade d'�toiles scintillantes. L'air est charg� d'un calme assoupi. Pendant un moment, vous restez allong�e, �coutant le silence, vous demandant ce qui vous a r�veill�e... Un �trange pressentiment... pas d'ennemis surgissant des t�n�bres, pas non plus ces r�ves agit�s que vous avez faits r�cemment, mais le sentiment qu'il se trame quelque chose de merveilleux et que vous seriez stupide de dormir pendant ce temps. Pendant des nuits comme celle-ci, la Toile Magique de Toril semble aussi tangible que votre propre corps. Pas un son ne fr�le la canop�e de la for�t.*~
+@1 = ~Finalement, une �trange tache de lumi�re, au-del� des branches basses du grand arbre sous lequel vous vous �tes install�e pour la nuit, attire votre attention. Vous repoussez le feuillage sombre et d�couvrez la statue d'un elfe, l� o� il n'y en avait pas auparavant. Elle bouge... et vous reconnaissez soudain Coran. Sa peau lisse a pris une teinte argent�e dans la lueur douce des �toiles, la m�me que la ros�e scintillante sur l'herbe obscure, l� o� ses pieds nus ne laissent pas de traces.*~
+@2 = ~*Tandis que les �toiles s'effacent, Coran danse seul. C'est une danse ancienne, � la fois exub�rante et �puisante. Il se cambre en arri�re, agile et nu comme seul peut l'�tre un elfe dans la nuit. Il fr�le l'herbe de ses doigts. Ses muscles se bandent et se rel�chent alors que Coran se rel�ve : une vague glissant � la surface de la rivi�re. D'un mouvement vif et fluide, sa jambe gauche et deux bras se tendent vers le haut et se rejoignent en un bourgeon serr� au-dessus de sa t�te. Le genou de l'elfe se presse contre son visage. Le bourgeon s'ouvre et deux bras minces se l�vent vers le ciel. La nuit est l'amante de l'elfe et il l'embrasse avant de s'agenouiller.*~
+@3 = ~*Lentement, Coran se dresse sur la pointe des pieds et s'�tire vers le ciel. Ses cuisses gonflent sous l'effort, mais le mouvement est aussi naturel que les ondulations de l'herbe. Une chanson inaudible le pousse encore et, comme s'il parvenait � peine � se contenir, Coran danse � petits pas puis se lib�re et court. Trois fois, il s'arr�te, chaque fois pour un fouett� plus passionn� et plus long. Il est le vent, le vent cruel, qui chasse au loin les brumes de la nuit. Ensuite, il est � nouveau bourgeon. Ondulant gracieusement du torse tandis que le vent auroral de la chanson souffle, il s'ouvre au soleil. Au v�ritable soleil... car le premier rayon vert p�le envahit le ciel.~
+@4 = ~*Coran inspire profond�ment et repousse les boucles sombres de ses cheveux loin de ses yeux, fatigu�. Mais il sourit comme le devrait toujours un danseur... m�me si personne ne le regarde. Subitement, vous r�alisez qu'il vous a remarqu�e depuis longtemps, et que son large sourire, satisfait, vous est destin�. Son excitation, peut-�tre, est seulement en partie d�e � sa danse passionn�e et la nuit pourrait bien ne pas avoir �t� l'amante que l'elfe d�sirait.*~
+@5 = ~*Vous rougissez et vous cachez.*~
+@6 = ~*Vous retournez son sourire � Coran et regagnez votre couche, la t�te pleine de souvenirs.*~
+@7 = ~*Vous baissez les yeux et toussez, mal � l'aise...*~
+@8 = ~*Vous murmurez* Ce n'�tait qu'un r�ve... *et, comme mu par ce signal, Coran ramasse ses v�tements au sol et s'�loigne.*~
+@9 = ~*Vous marchez hardiment jusqu'� Coran et, alors que le soleil se l�ve, vous le saluez en ex�cutant la plus ancienne de toutes les danses.*~
+@10 = ~*Le corps de votre amant scintille de ros�e du matin, et sa bouche couvre la v�tre chaque fois que vous �tes sur le point de g�mir de plaisir. Pas un son ne fr�le la canop�e de la for�t... jusqu'� ce que les oiseaux matinaux ne s'�veillent et n'emplissent l'air de ce qui sonne � vos oreilles comme un tintamarre improbable. Coran s'�carte de vous et reste allong� dans l'herbe, r�p�tant votre nom. Vous vous �tes aim�s pendant quelques minutes, et cela aurait pu n'�tre qu'un r�ve, si ce n'est que votre corps tremble encore au souvenir de la passion ardente de votre �treinte.*~
+@11 = ~*Les flammes du feu de camp ont d�cru jusqu'� ce qu'il ne reste plus que des cendres noires, parsem�es d'�clats rouge rubis ici et l�. La conversation s'est �teinte et, un par un, vos compagnons ont rejoint leurs couches. Coran vous a observ�e toute la nuit, sous ses long cils, souriant avec chaleur chaque fois que vos yeux se sont rencontr�s.*~
+@12 = ~*Alors que vous vous appr�tez � vous lever pour les imiter, Coran se redresse rapidement et vient jusqu'� vous.*~
+@13 = ~*Vous encourageant � vous rassoir sur le sol, il drape une couverture autour de vos �paules et explique :*~
+@14 = ~J'ai rep�r� un rossignol dans les buissons. Reste avec moi, ma douce, �coutons-le un moment.~
+@15 = ~*Pendant quelques temps, vous restez blottis l'un contre l'autre en silence, les bras de Coran vous enla�ant confortablement. Alors, comme mu par un signal, l'oiseau se met � chanter. Alors que les notes sonnantes s"entrem�lent en un air d�licat, Coran glisse son visage contre votre nuque et la couvre de baisers furtifs.*~
+@16 = ~*Vous vous levez brusquement, vous lib�rant de l'�treinte de Coran, et vous �loignez.*~
+@17 = ~*Vous laissez Coran vous embrasser aussi longtemps que dure la chanson de l'oiseau, puis vous vous endormez, ennivr�e par cette exp�rience.*~
+@18 = ~*Vous vous cambrez en arri�re, repoussant la couverture.*~
+@19 = ~*De la langue, Coran trace d�licatement une ligne br�lante en partant de votre nuque, tandis que ses doigts lestes d�font les liens de vos v�tements, vous d�nudant, expert, jusqu'� la taille. La bouche titillante de l'elfe s'aventure m�me plus bas, ses l�vres et ses mains explorant impatiemment des territoires encore vierges. Quand la voix du rossignol se fait plus forte, il pince doucement votre peau de ses dents, puis ses l�vres de velours vous fr�lent � peine. Le chanteur invisible lance des piaillements rauques entre ses trilles argent�es. Les caresses et le chant de l'oiseau forment une harmonie parfaite.*~
+@20 = ~*La pluie et le brouillard colorent le monde en gris. L'air, l'herbe, les arbres, le sol et vous-m�me : tout est d�tremp�, dirait-on. Coran surgit � vos c�t�s, un sourire mutin sur les traits.*~
+@21 = ~Laisse-moi t'apprendre � te dissimuler dans la brume.~
+@22 = ~*Il vous fait signe de vous arr�ter et se rapproche encore de vous.*~
+@23 = ~Le secret est de rester compl�tement immobile.~
+@24 = ~*Et c'est ce que vous faites, �coutant le murmure de l'eau. Un petit ruisselet descend du front haut de Coran le long de sa joue et il l'attrape d'un mouvement rapide de la langue.*~
+@25 = ~*Il dit doucement* : nous sommes cach�s aux yeux de tous.~
+@26 = ~*Vous commencez � trembler de froid et dites � Coran de se remettre en mouvement.*~
+@27 = ~*Vous levez le visage et fermez les yeux. L'eau coule sur votre figure...*~
+@28 = ~*Vous vous approchez de Coran jusqu'� ce que vos corps se touchent presque et articulez en silence :* R�chauffe-moi...~
+@29 = ~*Quand vous ouvrez � nouveau les yeux, Coran observe, affam�, l'eau qui dispara�t sous le col de votre cape. Vous devinez que ce soir, vous partagerez vos draps avec un amant des plus passionn�s.*~
+@30 = ~*Coran vous serre �troitement contre lui, puis prend votre visage dans ses paumes. Alors que la chaleur de son corps commence � vous parvenir au travers de l'�toffe, Coran baisse son visage vers le v�tre. Il touche doucement vos l�vres de sa langue, les priant de s'ouvrir. Quand vos l�vres s'entrouvrent, sa langue trouve son chemin vers le bas, pulsant dans votre bouche, r�pliquant les mouvements des hanches de Coran. Un merveilleux sentiment de chaleur na�t au plus profond de votre �tre, de la m�me mani�re qu'entrechoquer deux silex fait na�tre le feu.*~
+@31 = ~*La petite pi�ce est tout simplement trop �touffante pour s'endormir. Peut-�tre les propri�taires des innombrables auberges bon march� de la C�te des Ep�es appartiennent-ils � une organisation encore plus secr�te que les Mages Cagoul�s, tous d�vou�s � asphyxier leurs clients. Coran doit avoir le m�me sentiment que vous car il rel�che son �treinte et quitte le lit que vous partagez.*~
+@32 = ~*Il ouvre la fen�tre et sort la t�te au dehors, prenant un grand plaisir dans le vent chaud et sal� de la Porte de Baldur qui s'engouffre dans la pi�ce. Satisfait, Coran quitte la fen�tre et enl�ve sa chemise.*~
+@33 = ~*Le vent joue avec ses cheveux, repoussant des m�ches sauvages contre ses �paules nues. Coran marche vers le lit et vous soul�ve facilement hors des couvertures. L'elfe vous porte jusqu'� la fen�tre et vous assied doucement sur le rebord.*~
+@34 = ~*L'image de votre silhouette contre le carr� de la fen�tre, illumin� de lune, am�ne Coran � avaler difficilement sa salive. Ses yeux suivent vos courbes, et son regard s'attarde l� o� le vent joueur a press� le tissu fin de vos v�tements contre votre corps.*~
+@35 = ~*Coran tend la main, caressant votre peau au travers du tissu l�ger, et explique d'une voix basse...*~
+@36 = ~Trop belle, trop belle pour se contenter de regarder...~
+@37 = ~<CHARNAME>, tu t'extrais d'un bain de sang sur un tapis de boutons de roses, nue et douce. Le sang de tes ennemis pourrait �tre p�tales de fleurs, s'accrochant � ton corps envieusement, ou un trac� sensuel dessin� au henn� par une main frivole, ou du vin renvers� dans l'abandon, invitant une bouche assoiff�e � s'y d�salt�rer...~ [CORANB]
+@38 = ~Coran, es-tu fi�vreux ? Je ne me suis pas encore... baign�e. Et certainement pas dans du sang.~
+@39 = ~Arr�te �a, tu me fais peur !~
+@40 = ~Quoi... Qu'est-ce que tu racontes ?~
+@41 = ~As-tu �cout� un barde morbide ? Du style qui chante que l'amour et la mort sont les deux facettes de la m�me pi�ce ?~
+@42 = ~Je vois que la chanson dont Eldoth nous a gratifi�s hier soir, en nous regardant si suggestivement, a touch� ton coeur.~
+@43 = ~*doucement* Est-ce la mani�re dont tu m'imagines � pr�sent ? Pendant de nombreuses ann�es, je me suis interrog�e sur mon v�ritable h�ritage. A pr�sent, le connaissant, j'aimerais ne pas l'avoir fait.~
+@44 = ~Oh, langue de miel, tu transformes la plus mena�ante des perspectives en quelque chose de merveilleux.~
+@45 = ~Nous explorerons cette nouvelle facette de notre passion, mon amour. Elle renferme du danger, mais aussi quelque chose de si excitant, de si...~
+@46 = ~C'�tait une m�taphore. Je faisais allusion au massacre de ceux qui s'opposent � toi et que nous combattons chaque jour.~
+@47 = ~Oh ? Eh bien, tr�s �labor�.~
+@48 = ~M�taphore ? *doucement* Est-ce ainsi que tu m'imagines d�sormais ? Pendant de longues ann�es, je me suis interrog�e sur mon v�ritable h�ritage. A pr�sent que je le connais, je souhaiterais ne pas l'avoir fait.~
+@49 = ~Essaies-tu de me dire qu'embrasser l'h�riti�re du Seigneur du Meurtre est excitant ?~
+@50 = ~Et ce que tu es m'effraie, et pourtant, m'attire.~
+@51 = ~Ta nature passionn�e que j'ai tant appr�ci�e prend � pr�sent une autre signification, plus dangereuse. Chacune de ses facettes, seule, me plongerait dans une liaison, mais les deux ensemble... Ma t�te me tourne comme si elle voulait s'envoler et mon coeur bat, mena�ant de se briser dans ma poitrine, quand je pense � toi ainsi...~
+@52 = ~Hanali Celanil nous apprend que l'amour est chaud et dor�. De toi, femme, une autre passion �mane, sombre et rouge, et donne le vertige aux hommes.~
+@53 = ~Je... Je pr�f�rerais qu'elle soit chaude et dor�e.~
+@54 = ~Tes paroles sont folles, Coran, et cette lueur dans tes yeux me met mal � l'aise.~
+@55 = ~Qu'as-tu fait au Coran plein de l�g�ret� que je ch�rissais, monstre ?~
+@56 = ~*soupirer* C'est �a.~
+@57 = ~Je n'ai jamais vu quelqu'un chez qui l'amour et la mort sont � ce point enlac�s, et si... s�duisants. Le carnage devient excitant en ta pr�sence. Tu m'as montr� la nouvelle signification de l'amour, que je n'avais fait que deviner auparavant. Quand j'aimais avec le plus de force, je me retrouvais � la lisi�re de la mort, presque, souffrant dans le plaisir. A pr�sent je sais pourquoi.~
+@58 = ~Je ne pense pas que j'aime beaucoup cette id�e. J'ai toujours r�v� d'amour du genre tendre et heureux.~
+@59 = ~Pourtant, tu ne peux plus l'oublier et de surcro�t, tu ne peux pas t'emp�cher d'�tre qui tu es.~
+@60 = ~Ah, les passions en toi trouvent rarement leur expression dans les mots. Mais la mani�re dont tu aimes...~
+@61 = ~Tu l'as d�vor�, ma douce, et le spectre qui se tient devant toi est envahi des nouvelles passions que tu as r�v�l�es en lui.~
+@62 = ~Je t'ai transform� en monstre ! Non, mon maudit g�niteur l'a fait ! Et moi qui pensais qu'�tre orpheline aurait l'avantage que mes proches n'interf�reraient pas dans ma vie amoureuse !~
+@63 = ~Je me battrai pour que tu redeviennes comme avant, Coran. Je ne veux pas d'un amant envo�t�. Je veux un tendre bien-aim� qui vit au travers de mes baisers, pas qui meurt en les buvant.~
+@64 = ~Que je sois maudite si je comprends un mot de ce que tu es en train de raconter !~
+@65 = ~Je pense que c'est l'une de tes "humeurs". J'esp�re que ce nouveau jouet �motionnel sera oubli� d'ici une semaine.~
+@66 = ~Un amour doux et tendre est attirant, en particulier pour ceux qui ont peu aim� avant. Si tu essaies de m'aimer ainsi, je l'accepterais. Mais je serais transport� si tu arr�tais de contr�ler ta nature.~
+@67 = ~Est-ce ainsi, ma douce ? Ta pauvre t�te ne suit pas les �v�nements aussi bien que la main qui tient ton �p�e, dans ce cas. Peu importe. Ton sang comprendra ce que je disais au moment opportun.~
+@68 = ~Je ne connais pas l'avenir, ma douce. Toi non plus. Contentons-nous d'aller de l'avant.~
+@69 = ~Moi j'ai tourn� la page, ma douce, et j'ai d�couvert le nouveau chant de la passion. Que cela soit effrayant, sauvage, inhabituel ! Ce sont les pages vides qui me font peur.~
+@70 = ~Si sublimement �rotique. Dans de nombreux livres, les bardes m'ont racont� que la femme doit �tre une vierge pure pour qu'un homme trouve son "v�ritable amour", mais je ne crois pas ces livres. Le d�sir, qui ne grandit qu'en s'assouvissant, la bravoure et la sinc�rit�, voil� l'amour. L� o� s'avance l'amour, la puret�, la fid�lit�, le devoir, l'honneur... tous deviennent t�t ou tard des excuses pour ceux qui cherchent le contr�le en tout.~
+@71 = ~Il n'y a pas de contr�le. Seulement de l'ivresse et du d�sir. Seulement de l'amour.~
+@72 = ~*Un regard elfique en coin, lumineux et taquin, s'arr�te sur vous.*~ [X#BLANK]
+@73 = ~*Coran siffle avec admiration, mais discr�tement, lorsque vous passez devant lui.*~
+@74 = ~Par Hanali, je n'ai jamais vu plus radieuse paire d'yeux.~
+@75 = ~Tu es une oeuvre d'art, ma douce. Pour tout dire, �a ne me d�rangerait pas d'avoir des milliers de peintures et de statuettes te repr�sentant dans ma cabane.~
+@76 = ~Quelle vision pour des yeux douloureux et un coeur souffrant ! Ne te d�tourne pas, ma douce, cela va me plonger dans... dans la m�lancolie.~
+@77 = ~*Coran place sa paume �troite sur son coeur.* Il vient de sauter un battement, l� maintenant, <CHARNAME>.~
+@78 = ~Oh, belle demoiselle, je suis �pris et gis en ruines � tes pieds.~
+@79 = ~Et je m'�croule davantage, d�sormais poussi�re. Marcheras-tu sur moi ou t'agenouilleras-tu aupr�s de ce qui reste de moi, le m�langeras-tu aux eaux cicatrisantes de l'amour et me reformeras-tu, comme neuf ?~
+@80 = ~Je ne sais pas comment des pieds aussi l�gers peuvent laisser des empreintes aussi profondes dans mon coeur.~
+@81 = ~Tes chevilles sont divines, ma douce. Divines.~
+@82 = ~*Coran soupire.*~
+@83 = ~Je ne peux pas dire que te rencontrer m'a rendu insouciant face � la mort - je n'ai jamais �t� du genre � craindre de mourir - mais je commence � comprendre ce sentiment.~
+@84 = ~Tu es Hanali faite chair, <CHARNAME>, mais de plus en plus souvent, quand tu parles, je me retrouve � t'�couter, plut�t qu'� te contempler.~
+@85 = ~Un sage elfe m'a dit un jour qu'une fois qu'on a appris � organiser et g�rer quatre personnes, cela signifie qu'on peut en organiser et g�rer n'importe quel nombre.~
+@86 = ~Je n'ai jamais appris � commander, mais toi, ma douce, tu pourrais diriger une arm�e.~
+@87 = ~*Coran ouvre sa paume et vous pouvez y voir quelques gemmes scintillantes pr�lev�es dans votre butin.*~
+@88 = ~Tu es une gemme, <CHARNAME>, brillante et pr�cieuse.~
+@89 = ~*Il pousse les gemmes du pouce, puis les remet en pluie dans une bourse : un arc-en-ciel de couleurs et de lumi�re.*~
+@90 = ~Tu es le plus parfait des joyaux, taill� par le ma�tre le plus dou� : toi-m�me.~
+@91 = ~Une facette seulement te manque : l'amour, ma douce. Je donnerais tout pour �tre le joaillier qui l'y ajoutera.~
+@92 = ~Tes l�vres sont une rose �ternellement en fleur.~
+@93 = ~Pas tout � fait ouverte, non. Un bouton taquin qui s'est �panoui juste assez pour promettre la beaut� compl�te d'une fleur m�re.~
+@94 = ~Et c'est un baiser.~
+@95 = ~Ne cherche pas l'amour partout, mais sois toujours pr�te � le trouver, <CHARNAME>.~
+@96 = ~Je pense que tu vivras � jamais dans les chansons, <CHARNAME>.~
+@97 = ~Non, tu es une chanson...~
+@98 = ~Ton oeil gauche est ma lune, et ton droit mon soleil. Ainsi, je marche dans la lumi�re, m�me aux endroits les plus sombres.~
+@99 = ~Tes oreilles sont parfaites, � part pour une chose : elles ne semblent pas entendre mes suppliques.~
+@100 = ~J'ai �crit un po�me sur ta nuque. Puis je l'ai br�l�.~
+@101 = ~J'ai �crit un ouvrage sur ta nuque. Puis je l'ai br�l�.~
+@102 = ~J'ai cr�� une biblioth�que et chacun des livres s'y trouvant parlait de ta nuque.~
+@103 = ~Je l'ai br�l�e aussi.~
+@104 = ~Pourquoi lutter avec des mots imparfaits, quand on peut contempler la perfection ?~
+@105 = ~*Le regard de Coran, hardi et brillant, suit les courbes de votre poitrine.*~
+@106 = ~*Coran glisse un doigt le long de votre nez.*~
+@107 = ~*Il atteint le bout, mais recule, sans descendre sur vos l�vres.*~
+@108 = ~Quand tes cils battent ainsi, je pense aux ailes d'un papillon... et avant d'avoir pu y songer, mon coeur est plein de ces arcs-en-ciel vivants et tremblants.~
+@109 = ~Ta voix cr�e de doux �chos dans mon coeur, m�me quand tu hurles un cri de guerre, <CHARNAME>.~
+@110 = ~*Il prend vos mains dans les siennes, et les place de mani�re � ce que vos paumes forment une coupe, comme si vous �tiez sur le point de recueillir de l'eau dans un ruisseau.*~
+@111 = ~*Il d�signe l'int�rieur.*~
+@112 = ~Mon �me est juste ici.~
+@113 = ~J'envie ta ceinture. Si seulement je pouvais enlacer ta taille comme elle le fait...~
+@114 = ~*Votre amant, Coran, n'est jamais loin de vous, guettant inlassablement une opportunit� de vous embrasser, de vous toucher, de vous �treindre. Comme maintenant.*~ [X#BLANK]
+@115 = ~*Il glisse son bras autour de votre taille et vous attire aussi pr�s de lui que possible.*~
+@116 = ~*Un sourire satisfait, paresseux, apparait sur le visage de Coran tandis qu'il vous reluque, appr�ciatif.*~
+@117 = ~*Il touche votre joue et murmure :*~
+@118 = ~Plus douce qu'une plume, plus souple que la soie.~
+@119 = ~*Il vous serre �troitement contre sa poitrine* Ma douce...~
+@120 = ~*Sa paume caresse vos fesses.*~
+@121 = ~*Il embrasse le sommet de votre nuque et ses l�vres voyagent plus bas, puis sur le c�t�, et pr�s de votre oreille, de plus en plus insistantes.*~
+@122 = ~*Coran vous soul�ve dans ses bras et vous embrasse.*~
+@123 = ~Si seulement il y avait un lit couvert de soieries ou un champ de fleurs printani�res aux alentours...~
+@124 = ~*Ses l�vres touchent l'extr�me bout de votre nez.*~
+@125 = ~Merveilleux...~
+@126 = ~*Ses doigts grimpent avec souplesse le long de votre dos.*~
+@127 = ~La conqu�te a commenc�, mon G�n�ral.~
+@128 = ~*Il se penche vers vous et murmure � votre oreille, son souffle chaud chatouillant votre peau :*~
+@129 = ~Ma douce, j'ai envie de toi.~
+@130 = ~Les �toiles, mon amour, sont les seules perles qui conviendraient pour te faire un collier.~
+@131 = ~*souriant avec une ironie personnelle* J'ai des pens�es si douces et �tranges, quand je te regarde.~
+@132 = ~*Il vous embrasse lentement, go�tant chaque recoin cach� de votre bouche.*~
+@133 = ~Hmmmm... C'est du jasmin. Comment fais-tu cela... un go�t diff�rent chaque fois ?~
+@134 = ~*Un sourire ravi courbe ses l�vres.*~
+@135 = ~Nous danserons magnifiquement ce soir, ma douce, toi et moi, tandis qu'une fl�te et qu'un violon chanteront la passion.~
+@136 = ~*Apparemment, il tenait un pissenlit derri�re son dos, et avant que vous n'ayez pu faire quoi que ce soit, il a souffl� dessus, et vous vous retrouvez dans un nuage de graines duveteuses.*~
+@137 = ~*Il prend votre main et la porte � ses l�vres.*~
+@138 = ~Exquise.~
+@139 = ~*Deux baisers suivent : un � l'ext�rieur et un � l'int�rieur de votre paume.*~
+@140 = ~Comme je le disais : "Exquise." *Il semble h�siter � rel�cher votre main.*~
+@141 = ~*rigole* On dit qu'il est romantique de sauver les belles demoiselles... et je le ferais, ma douce, si tu avais jamais besoin d'�tre sauv�e.~
+@142 = ~Jusqu'ici, c'est moi qui suis compl�tement perdu par l'amour.~
+@143 = ~Oh, sauve-moi, douce demoiselle.~
+@144 = ~J'ai aim� de nombreuses femmes, <CHARNAME>.~
+@145 = ~N'en sois pas effray�e, tu as captur� mon coeur comme aucune ne l'avait jamais fait.~
+@146 = ~Je prie chaque nuit � Hanali pour que mon bonheur dure jusqu'� l'aube. Et chaque matin, je prie pour qu'il dure jusqu'� la tomb�e de la nuit.~
+@147 = ~Je sais ce qu'ils disent de moi, et ce que signifient ces sages grimaces derri�re mon dos...~
+@148 = ~Je m'en fiche. Laissons-les dire que nous nous s�parerons avant le lever de la nouvelle lune.~
+@149 = ~Je ne te laisserai pas filer, � pr�sent que je t'ai.~
+@150 = ~On dit qu'un mot prononc� est un mensonge.~
+@151 = ~C'est vrai. Je dis : "Je t'aime, <CHARNAME>" et �a ne d�crit pas une once de ce que je ressens.~
+@152 = ~*Il jette sa cape devant vous.*~
+@153 = ~Une beaut� devrait marcher sans mettre de la boue sur ses pieds.~
+@154 = ~*Sa langue fr�le bri�vement votre oreille.*~
+@155 = ~*Il se contente de rester l� et de vous regarder, un sourire timide sur ses l�vres.*~
+@156 = ~*Il vous attrape dans ses bras, vous fait tournoyer dans une danse folle, et vous couvre de baisers. Tout cela en l'espace d'un bref instant.*~
+@157 = ~*Une mine triste appara�t sur son visage. Il se d�tourne rapidement, murmurant. Vous pensez avoir entendu :* "Qui croirait un bouffon..."~
+@158 = ~Les r�ves, <CHARNAME>, sont des cr�atures voraces.~
+@159 = ~Ils ne deviennent que plus gourmands, plus affam�s lorsqu'ils festoient des sucreries de la r�alit�.~
+@160 = ~Pourtant, voici le paradoxe. J'ai r�v� d'une femme id�ale, la plus belle, la plus excitante. Je pensais que je la chercherais � jamais, et que je ne la trouverais jamais.~
+@161 = ~Et elle se tient devant moi, et ne dispara�t pas dans un nuage de fum�e lorsque je la touche.~
+@162 = ~*Coran vous installe sur ses genoux et enlace votre taille. Il vous embrasse dans le cou, sous l'oreille.*~
+@163 = ~Tu m'as demand� de t'apprendre les runes de la passion, ma belle. Voici la premi�re.~
+@164 = ~*Il place un large ruban de velours autour de votre cou et le ferme. Un pendentif - un galet blanc avec une rune rouge - se l�ve sous votre gorge avec chacune de vos inspirations. Il est chaud contre votre peau, comme ses doigts. Le pendentif a la forme d'un demi-coeur. Coran porte la seconde moiti�.*~
+@165 = ~La premi�re rune repr�sente l'Amour-Espoir, l'attente de l'amour, le r�ve fantasque. C'est lui qui s'impose aux jeunes hommes et femmes lorsqu'ils rencontrent pour la premi�re fois quelqu'un qui leur fait r�aliser que l'amour existe, et qu'ils sont vuln�rables aux charmes d'Hanali. Parfois, les gens se f�nent au fil du temps, et apr�s avoir go�t� aux autres vins d'Hanali, aiment � nouveau de cette mani�re. Certains ne peuvent aimer que comme �a.~
+@166 = ~Ce soir, <CHARNAME>, nous allons dormir dans des lits s�par�s, et r�ver l'un de l'autre, ou rester �veill�s, savourant la premi�re caresse du d�sir.~
+@167 = ~*Alors que le dernier tour de garde touche � sa fin, Coran se glisse sous vos draps et vous d�couvre jusqu'� la taille. Avec surprise, vous r�alisez que le collier runique a disparu.*~
+@168 = ~Hanali Celanil, qu'elle soit b�nie, t'a accept�e dans son giron...~
+@169 = ~J'ai fait un r�ve que j'avais d�j� eu avant ma premi�re amante, ma douce, celui d'une chasseresse habill�e d'ombre marchant vers moi au travers des sous-bois. Elle se rapproche de plus en plus, mais n'est jamais � ma port�e. Parfois, je peux deviner ses yeux brillants, ou la courbe fi�re de sa m�choire, alors qu'elle tourne la t�te. Je t'ai � moiti� devin�e, � moiti� reconnue.~
+@170 = ~*Alors que Coran murmure, ses doigts trouvent leur chemin jusqu'� la vall�e secr�te de votre corps.*~
+@171 = ~Je peux rel�cher la tension que tes propres r�ves t'ont apport�e, ma douce, si tu le d�sires.~
+@172 = ~Non... Je veux qu'elle reste jusqu'� ce que nous ayons le temps de nous unir dans l'amour.~
+@173 = ~Fais-le, mon amour, et je te dirai ce que j'ai vu...~
+@174 = ~*tremblant* Je t'en prie, Coran...~
+@175 = ~Oh, Hanali ! Je vais trouver de la glace... de l'eau froide... quelque part...~
+@176 = ~*A voix basse, vous lui racontez vos propres visions, tandis qu'il vous lib�re.*~
+@177 = ~*Dans le silence, � part pour vos soupirs, il vous lib�re.*~
+@178 = ~*Coran sourit et vous donne un baiser rapide sur la joue, tandis qu'il fixe une cordelette de cuir orn�e d'une rune d'Hanali autour de votre poignet, comme un bracelet.*~
+@179 = ~La seconde rune est pour le flirt, l'amour qui ne regarde pas en arri�re et ne regrette rien, quand les amants se joignent et se s�parent en un instant, empruntent des routes diff�rentes, prennent d'autres amants, puis reviennent l'un vers l'autre, riant et plaisantant.~
+@180 = ~*Il s'�tire � vos c�t�s et vous attire sur lui.*~
+@181 = ~Chevauche-moi ce soir, ma douce, souris-moi sciemment, sans crainte, car tu sais que demain, tu pourrais changer de monture, ou pas...~
+@182 = ~*Coran vous sourit plaisamment et d�pose un bassin d'eau parfum�e sur le sol. A sa demande, vous le laissez vous d�shabiller. Il prend de l'eau dans une grande �ponge et la presse au-dessus de votre t�te. Le courant chaud d�ferle sur votre corps, emplissant l'air de l'odeur de la lavande et du bois de santal.*~
+@183 = ~*Apr�s vous avoir tremp�e et d�barrass�e de la poussi�re et de la boue du jour jusqu'� satisfaction, Coran vous s�che avec un large drap.*~
+@184 = ~*Il semble que ses affirmations sur la m�morisation de chaque centim�tre de votre corps �taient vraies, � en juger par la mani�re dont la robe qu'il a apport�e vous sied parfaitement. De la soie souple, de la douce dentelle et des broderies fantaisistes : la tenue est joliment faite pour une femme de haut statut et de bon go�t. Coran fixe un rang de gemmes dans vos cheveux, la pierre runique parmi elles.*~
+@185 = ~*Il recule de quelques pas et descend gracieusement sur un genou, main sur le coeur.*~
+@186 = ~Ma dame, la troisi�me rune d'Hanali renvoie � l'Amour du Statut, quand le statut social de votre bien aim� participe � la romance. Je m'incline devant vous, ma Haute Dame de la Cour d'Amour, et � ce que vous avez accompli dans le champ de votre choix. J'esp�re que mes talents ne vous sont pas rest�s invisibles. Je d�pose mes prouesses � vos pieds, et j'esp�re que vous r�aliserez que je suis le meilleur d'entre les meilleurs, m�me si c'est moi-m�me qui l'affirme.~
+@187 = ~*Coran s'approche et d�pose la quatri�me rune sur le sol, � vos pieds. Il commence � parler � l'air au-dessus de votre �paule.*~
+@188 = ~Une autre forme d'amour est l'Amour-D�sir pour un partenaire interdit, inaccessible.~
+@189 = ~*Il s'�loigne alors, et quand vous ramassez la rune, vous voyez qu'il y a une note en-dessous. Il y est �crit : "Pense � toutes les barri�res qui nous s�parent, et toutes les bonnes raisons pour lesquelles nous ne devrions pas �tre ensemble. Voyons lequel d'entre nous se fatiguera le premier de rester loin de l'autre.*~
+@190 = ~*Coran touche discr�tement votre poignet et murmure, l�vres � votre oreille.*~
+@191 = ~Qu'as-tu d�cid�, ma douce ? Devrons-nous d�sormais nous contenter de r�ver de nous �treindre passionn�ment ?~
+@192 = ~Coran, j'ai r�fl�chi longtemps et s�rieusement. Tu es un roublard, un vagabond, et tu mijotes des mauvais coups. Mon devoir envers mon p�re adoptif et ma qu�te devraient m'avoir consum�e tout enti�re. Et pourtant, je n'ai jamais cess� de penser � toi, et j'ai souffert quand tu marchais si pr�s de moi, et pourtant si loin. Coran, je pense que j'ai compris le sens de la quatri�me rune d'Hanali.~
+@193 = ~*Vous lib�rez votre main et vous �cartez de Coran.*~
+@194 = ~*Quand vous �tes l'un et l'autre dissimul�s derri�re des branches basses et du feuillage, Coran vous soul�ve et vous presse contre le tronc lisse, vous caressant et vous embrassant avec fi�vre.*~
+@195 = ~Oh, Hanali, j'avais peur que tu ne me reviennes pas...~
+@196 = ~*Vos v�tements glissent sur vos hanches, ais�ment, comme s'ils devinaient votre impatience. Coran vous p�n�tre et tout ce qui se passe dans le monde devient trivial compar� aux mouvements que vous faites ensemble.*~
+@197 = ~*Lorsqu'il trouve un coin s�r, Coran vous soul�ve et vous d�pose sur un rocher, vous caressant et vous embrassant avec fi�vre.*~
+@198 = ~Oh, Hanali, tu aimes quand c'est dangereux...~
+@199 = ~*Vos v�tements glissent sur vos hanches, ais�ment, comme s'ils devinaient votre impatience. Coran vous p�n�tre et tout ce qui se passe dans le monde devient trivial compar� aux mouvements que vous faites ensemble.*~
+@200 = ~*Coran place la cinqui�me rune entre vos seins, et sa main s'attarde, empaumant vos courbes. Quelques baisers taquins descendent sur votre peau, sa joue press�e contre votre cuisse.*~
+@201 = ~*Il vous jette un regard interrogatif, et il n'est pas besoin d'explication. La cinqui�me rune repr�sente le d�sir de la chair, la passion du sexe, de l'amour physique, et vous c�l�brez son appel puissant jusqu'� vous endormir, encore imbriqu�s, �puis�s.*~
+@202 = ~*Coran s'installe prudemment � c�t� de vous et prend votre main dans la sienne. Il place la rune autour de votre doigt.*~
+@203 = ~La sixi�me rune d'Hanali est pour l'amour du foyer, quand les amants incluent la famille, la demeure et les g�n�rations futures dans leur relation. C'est une rune complexe et un sentiment � l'avenant. Elle repr�sente une profonde solidarit�, une profonde amiti�... Une union.~
+@204 = ~*Il presse doucement vos doigts.* Mais, ma douce, je ne suis pas la meilleure personne pour en parler.~
+@205 = ~*Coran vous berce dans ses bras et vous vous endormez d'humeur tranquille, nich�e contre sa poitrine.*~
+@206 = ~*L'ongle de Coran trace une ligne le long de votre �pine dorsale. Alors que vous fr�missez instinctivement, il lie la septi�me rune d'Hanali autour de votre genou. Il est possible que ses mains tremblent.*~
+@207 = ~*Il reste silencieux pendant un moment, avant de vous mordre doucement au lobe de l'oreille et de parler � voix basse.*~
+@208 = ~La septi�me rune d'Hanali est la plus sombre, et elle d�signe l'Amour-Tourment. Certaines pauvres �mes ont m�me �crit sur l'Amour-Haine ou l'Amour-Mort, douloureux, d�vorant, sans merci. Mais m�me sur les parchemins intouch�s d'Hanali, on parle d'amour plein de suspicion, d'attaques et de contre-attaques, de fiert� excessive... Un tel amour, dit-on, cause des suicides parmi les N'Tel'Quess, et nous autres, le Beau Peuple, devrions rechercher illumination et confiance dans notre lien spirituel quand nous en sommes empoisonn�s et que l'amant impliqu� est de notre propre race.~
+@209 = ~Mon amour, la bonne mani�re d'apprendre cette rune, m'a-t-on dit, est de chercher sa trace dans l'harmonie du chant d'amour, et de la remplacer par l'un des six autres runes. C'est pourquoi c'est la derni�re des runes d'Hanali.~
+@210 = ~Cite, � pr�sent, laquelle des six tu souhaites utiliser pour te prot�ger du tourment de la septi�me.~
+@211 = ~L'Amour-Espoir.~
+@212 = ~L'Amour-Flirt.~
+@213 = ~L'Amour-du-Statut.~
+@214 = ~L'Amour-D�sir.~
+@215 = ~L'Amour-Passion.~
+@216 = ~L'Amour-du-Foyer.~
+@217 = ~Je ne dois pas me d�fendre. C'est la seule sorte d'amour qu'il existe.~
+@218 = ~*Coran est captiv� par vos yeux, y d�couvrant, refl�t�s, un d�sir aigu et une envie rouge de sang.*~
+@219 = ~Alors tu ne comprends rien. Bon, tu n'es pas la premi�re, et tu ne seras pas la derni�re, ma douce. Viens ici, et oublions toute cette affaire.~
+@220 = ~*Pendant la nuit, vous r�vez d'une mer de sang fondu, un puits o� prennent leur source le d�sir et la luxure. Des vagues fondent vers vous avec une intention f�roce, leurs caresses enflamm�es br�lent votre chair et d�chirent votre �me. Coran est sur la rive oppos�e. Vous l'atteignez, regardant votre main devenir flamme et lui fondre en argent, que vous buvez avec gourmandise, assoiff�e. Vous sentez le r�ve s'�loigner, alors que vous vous dissolvez lentement en col�re, d�sir, douleur...*~
+@221 = ~C'est ta rune la plus forte, <CHARNAME>. Cela ne veut pas dire que tu n'aimeras que de cette mani�re, mais ce sont les amours dans lesquels ton coeur et ton esprit se d�lectent.~
+@222 = ~*Vous marchez le long d'une large avenue, bord�e des deux c�t�s par des tilleuls par�s de leur feuillage or-et-miel. Plus haut, sur la colline, se trouve un manoir spacieux, de grandes fen�tres ouvertes au vent du printemps et au soleil. C'est un endroit empli de musique, de rire, de beaut�, et par-dessus tout, d'amour. Avec fiert�, vous pensez que vos propres enfants ne seront jamais tourment�s par la question de savoir qui �taient leurs parents et o� ils se trouvent, ne devront jamais voyager sans savoir quel endroit ils peuvent appeler "foyer", n'auront jamais � se r�signer � l'id�e que l'amour et la chaleur r�sident loin de chez eux dans le monde. En y r�fl�chissant, vous avez depuis longtemps d�pass� ces pens�es douloureuses et votre solitude d�sesp�r�e.*~
+@223 = ~*Coran et vous profitez peu du sommeil pendant la nuit, vous retrouvant dans la passion, �veill�s, avides des caresses de l'autre, riant, hors d'haleine, du monde scintillant. Quand vous dormez, vos r�ves sont lumineux et fugaces, mais emplis de ce m�me rire essouffl� et des doux g�missements qui ponctuaient vos heures de veille.*~
+@224 = ~*Pendant la nuit, vous r�vez de la fr�n�sie d'un Tournoi du Roi, o� les faveurs sont accord�es � de braves chevaliers et o� le vainqueur donne une rose � la plus belle dame d'entre toutes. Mais votre esprit ne s'attarde pas sur l'homme auquel vous �tes li�e aux yeux du monde, ni sur le troph�e, car vous savez qu'il sera v�tre, ou sur rien d'autre qui se passe � l'instant. Vos pens�es sont pos�es sur un voyageur venu d'un pays lointain, un �tranger, qui vous a pass� un gobelet avant qu'on ouvre les festivit�s. Vos doigts se sont touch�s... vos doigts se sont touch�s pour la huiti�me fois en autant d'ann�es, et vous avez reconnu quelqu'un qui est revenu encore et encore, tuant des chevaux et des hommes juste pour toucher vos doigts gant�s...*~
+@225 = ~*Cette nuit, vous r�vez de foules aux balcons, vous acclamant, vous, l'h�ro�ne la plus c�l�br�e des royaumes. Les plus riches et les plus nobles des hommes s'inclinent devant vous et vous jettent des regards curieux. Ils murmurent au sujet d'un homme, dont la c�l�brit� �gale la v�tre, et des �pisodes flamboyants de la cour que vous vous �tes faite l'un � l'autre. Vous souriez pour vous-m�me. Le monde aime r�ver et r�pandre des rumeurs, mais vous seule connaissez la v�rit�.*~
+@226 = ~*Cette nuit, vous r�vez d'un carnaval, de joie sauvage, de musique et de vin coulant dans les rues. Masqu�e et v�tue de v�tements raffin�s et brillants, vous dansez dans la foule, un homme apr�s l'autre essaie de capter votre attention, vos doux baisers et vos rires. L'un de vos courtisans semble plus grand et plus infatigable que les autres. C'est � lui que vous jetez des oeillades appuy�es depuis votre masque � plumes, des oeillades qu'il vous renvoie volontiers. La nuit promet d'�tre longue et le matin vous trouvera emplie de l'excitation famili�re d'avoir un nouvel amant.*~
+@227 = ~*Cette nuit, vous r�vez d'un lac baign� de lune entre des dunes argent�es. Des lys poussent dans le sable, leurs fleurs s'inclinent lentement dans le vent. De l'autre c�t� du lac, sur la berge �loign�e, quelqu'un construit un bateau. Vous observez l'armature qui pointe vers le ciel et un soupir s'�chappe de vos l�vres. Vous allez encore vous asseoir ici de nombreuses nuits avant que ce bateau ne l�ve les voiles et ne traverse le lac. Pendant de nombreuses nuits, vous r�verez encore d'un s�duisant constructeur de bateaux.*~
View
1,673 bg1npc/tra/french/p#corlt.tra
1,673 additions, 0 deletions not shown
View
312 bg1npc/tra/french/p#crnpc.tra
@@ -0,0 +1,312 @@
+@0 = ~Youhou ! *chuchote* Coran est mignon, hein ?~
+@1 = ~*rougit* Oui, c'est vrai.~
+@2 = ~C'est son agilit� qui m'attire, plut�t que son joli minois. *donner un petit coup de coude � Alora et lui faire un clin d'oeil* Si tu vois ce que je veux dire.~
+@3 = ~Alora ! Je n'ai aucune envie de parler de Coran ! Vraiment pas.~
+@4 = ~Je crois... je crois qu'il m'aime bien.~
+@5 = ~Yi-ha ! Quelqu'un en pince pour Coran ! Youhou ! <CHARNAME> aime Coran !~
+@6 = ~Oui, m'dame, bien s�r que j'vois ! Mais, euh, il est tellement agile qu'en fait, aucune femme ne peut le retenir.~
+@7 = ~Ah, j'y arriverai. Tu verras.~
+@8 = ~Et alors ? Ce n'est pas comme si je voulais l'�pouser ou quelque chose du genre.~
+@9 = ~Aucune femme HUMAINE, s'il te pla�t. *sourit myst�rieusement*~
+@10 = ~Tu as raison. *soupire*~
+@11 = ~Eh bien, tu as mis le doigt droit dessus. Je ferais mieux de ne pas craquer pour son charme bon march�.~
+@12 = ~Youhou ! Et je pense qu'il est subjugu�. *glousse* Dommage qu'il soit subjugu� environ une fois par semaine.~
+@13 = ~Ah, je le ferai perdre cette habitude. Tu verras.~
+@14 = ~Et alors ? Ce n'est pas comme si je voulais l'�pouser, ou quelque chose du style.~
+@15 = ~Par une femme HUMAINE, s'il te pla�t. *sourit myst�rieusement*~
+@16 = ~Euh... *baisse les yeux* Bien s�r...~
+@17 = ~C'est tr�s bien, alors. Couple parfait, pas d'illusions et tout �a.~
+@18 = ~Bizarre, hein ? J'aurais jur� que tu cherchais davantage qu'une amourette. Mais qu'est-ce qu'un halfelin sait des <PRO_RACE>s ?~
+@19 = ~Un truc elfique, hein ? Tr�s bien, alors.~
+@20 = ~*serre <CHARNAME> dans ses bras* Non, non, pas de soupirs en ma pr�sence ! Dis, tu veux faire des roues ? �a me tire toujours les hommes de l'esprit !~
+@21 = ~Voudriez-vous �couter ma derni�re composition, <CHARNAME> ? Elle s'intitule "Premier Amour" et �num�re, avec des exemples illustratifs, les diverses folies d'un engouement na�f.~
+@22 = ~D'accord, allez-y.~
+@23 = ~Non, contentez-vous de la mettre par �crit, et je pourrai l'empiler proprement dans la bo�te o� je garde d�j� vos "Une Femme et la Nature Sauvage", "Le Coeur est Entente" et "Qui Puis-Je Croire dans ce Monde en Mouvement Constant..."~
+@24 = ~J'ai peur de ne pas �tre capable d'appr�cier la beaut� enti�re de votre composition, Eldoth. En g�n�ral, les choses de cette nature sont les plus touchantes lorsqu'on se trouve dans le m�me �tat d'esprit que le h�ros lyrique. Malheureusement, l'auditrice qui ne partage par le sentiment du h�ros lyrique a tendance � glousser trop souvent ou � vomir sur le pied du barde jusque quand celui-ci atteint l'apog�e de son �loquence...~
+@25 = ~Etes-vous certain que vous ne plagiez pas cette histoire rash�mi sur une fille qui portait toujours ses v�tements froiss�s et... ah, peu importe, chantez votre chanson.~
+@26 = ~Une demoiselle aimant pour la premi�re fois
+Visita une sorci�re toute rid�e
+"Si je succombe � l'amour, ah !
+Ma cervelle va s'envoler
+Je vous en prie, dites-moi que c'est faux !"~
+@27 = ~Et la Sorci�re r�pondit (et c'est ici qu'on chante tous en coeur !)~
+@28 = ~"Oh, si, si c'est vrai,
+N'en doute jamais,
+Les filles aimantes sont connues
+Pour emplir leurs t�tes de vent !"~
+@29 = ~Ce n'est qu'une broutille, cela dit,
+Quand les z�phyrs enchant�s de l'amour vous saisissent.
+On a le temps d'en payer le prix
+Quand on s'�crase comme une g�nisse.~
+@30 = ~O� allez-vous ? Il y a encore quarante-quatre couplets !~
+@31 = ~*avec un sourire d�sagr�able* Je vois que, dans votre infinie sagesse, vous appr�ciez mes conseils. Je vais vous la retranscrire avec plaisir, <CHARNAME>, et pour la post�rit�, car j'ai d�couvert une source presque in�puisable d'inspiration sur ce sujet pr�cis.~
+@32 = ~Je ne ferai plus allusion � ce sujet, alors, m'dame, jusqu'� ce que vous soyez � nouveau dans des conditions propices � distinguer vos besoins de vos d�sirs.~
+@33 = ~*renifle l'air* Une odeur d'homme �mane de toi, <CHARNAME>.~
+@34 = ~*rougit et murmure* Faldorn, pas besoin d'en faire... une chose connue de tous.~
+@35 = ~*renifle l'air, en imitant Faldorn* Oui, et une odeur de fum�e de bois, et de sueur et de sang, et de cet immonde �lixir que tu m'as fait ingurgiter pour me "soigner".~
+@36 = ~Et alors ?~
+@37 = ~*en col�re* Ferme ta grande bouche, barbare !~
+@38 = ~*avec f�licit�* On ne peut cacher une rivi�re dans sa poche.~
+@39 = ~Qu-que veux-tu dire ?~
+@40 = ~*acquiesce* Peut-�tre as-tu raison. HE, TOUT LE MONDE ! J'ai couch� avec Coran.~
+@41 = ~Mais on peut en remplir une outre et la mettre hors de vue... au moins pour un temps. M'y aiderais-tu, Faldorn ?~
+@42 = ~Oui, mais l'odeur d'homme est la plus forte et la plus int�ressante d'entre toutes.~
+@43 = ~J'ai un amant, Faldorn, et je ne veux pas que cela devienne... trop notoire.~
+@44 = ~*sourit, avec bonheur* Je... je suis amoureuse, Faldorn.~
+@45 = ~Int�ressante ?!~
+@46 = ~Cela augure du meilleur pour la meute lorsque le chef prend un compagnon.~
+@47 = ~La Nature est fi�re de toutes les choses qu'elle cr�e ou induit. Elle veut qu'elles soient reconnues et admir�es. Ton visage r�v�lera � tout le monde que tu as fait ton choix.~
+@48 = ~Coran ? Oui, j'aurais d� le deviner. Chaque cr�ature recherche sa propre esp�ce.~
+@49 = ~Coran ? Grrr-rrr ! Il y a de meilleurs partenaires pour toi aux alentours... mais les b�tards ont souvent plus de vie en eux, donc c'est peut-�tre un choix sage.~
+@50 = ~Alors, on dirait que tu t'es trouv� quelqu'un, hein ? Qui aurait pens� que ce serait ce vieux Coran ? Je suis certaine que Gorion serait heureux pour toi, cela dit.~
+@51 = ~Merci, Imoen. Cela signifie beaucoup pour moi, vraiment.~
+@52 = ~*sourit* Merci, mais j'ai remarqu� que tu le regardais de temps en temps, du coin de l'oeil.~
+@53 = ~Merci. Je sais que Gorion le serait. A pr�sent, tout ce que nous avons � faire est de trouver quelqu'un pour toi, comme �a Winthrop pourra enfin arr�ter de s'inqui�ter.~
+@54 = ~Hum... Un roublard comme amant ? Je ne suis pas certaine que Gorion approuverait, mais merci quand m�me, Imoen.~
+@55 = ~*Para�t un peu embarrass�e, et rejette vos paroles d'un geste* Quoi ? J'�tais, euh, juste, hum, en train de v�rifier qu'il n'essayait pas de me surprendre. Ouais, c'est tout.~
+@56 = ~Ne t'en fais pas. Je plaisantais. Je sais que tu n'es pas vraiment int�ress�e.~
+@57 = ~Vraiment ?~
+@58 = ~H�, ouais, clair. Le jour o� ce vieux Gros-Plein-d'Soupe arr�tera de s'inqui�ter sera le jour o� j'arr�terai de fureter � droite � gauche.~
+@59 = ~Oui, tu as raison.~
+@60 = ~Cela dit, �a ne veut pas dire que nous ne pouvons pas t'aider � te trouver quelqu'un...~
+@61 = ~Quoi ? Vraiment, c'est pas le cas.~
+@62 = ~D'accord. Je l'admets, il est mignon � regarder, mais c'est tout. Ce n'est vraiment pas mon genre. *Elle prend un air s�rieux* Et �a n'a pas int�r�t � aller plus loin, ou je ferai en sorte que tu le regrettes.~
+@63 = ~H�, je plaisantais, mais j'ai compris le message. Cette conversation restera entre nous.~
+@64 = ~Vraiment ? Eh bien, Imoen, je pourrais justement aimer me venger de cette fois o� tu as dit � tout le monde que j'avais le b�guin pour Dreppin, � Ch�teau-Suif.~
+@65 = ~Tu n'es pas s�rieuse, si ?~
+@66 = ~Ne t'en fais pas. Et je garderai l'oeil ouvert pour te trouver quelqu'un.~
+@67 = ~Eh bien, il y a Minsc. Bien s�r, c'est le garde du corps de Dynah�ir, mais c'est l� toute l'�tendue de leur relation. Un homme grand comme �a ne peut qu'avoir un grand coeur. Et tu aimes bien Bouh. Hmm, peut-�tre que toi et Bouh...~
+@68 = ~Il y a Xan. Je suis certaine que deux oppos�s iraient bien ensemble.~
+@69 = ~Il y a toujours Yeslick. Tu sembles plut�t bien t'entendre avec lui. Tu lui poses sans cesse des questions et �coute ses histoires. Et il a un... nom tellement s�duisant.~
+@70 = ~Que dirais-tu d'Edwin ? Il se vante toujours du savoir secret thayen des arts sensuels. Je peux m�me l'imaginer dans mon esprit l� maintenant... Un choc de couleurs ! Un choc de passions !~
+@71 = ~Je sais ! Je sais ! Que dirais-tu de...~
+@72 = ~H�, �a suffit ! Tu es vraiment malade, tu sais !! Je n'aime pas Bouh comme �a !~
+@73 = ~Bien, Bouh c'�tait un peu extr�me. Mais, et Minsc lui-m�me ?~
+@74 = ~Je ne l'aime pas non plus !~
+@75 = ~Oh, calme toi. Je garderai les yeux ouverts au cas o� je croise quelqu'un qui te convienne.~
+@76 = ~Bien, peut-�tre que s'il parvenait � surmonter son destin et son d�sespoir, je pourrais, mais je ne pense pas que �a arrivera jamais. A moins qu'un de mes plans le concernant ne fonctionne !~
+@77 = ~Eh bien, il y a Minsc. Bien s�r, c'est le garde du corps de Dynah�ir, mais c'est tout ce qu'il y a de leur relation. Un homme grand comme �a ne peut qu'avoir un grand coeur. Et tu aimes bien Bouh. Hmm, peut-�tre que toi et Bouh...~
+@78 = ~Eeeek ! D�gueulasse ! Je lui parle comme �a parce qu'il me fait penser � un grand-p�re, du genre que j'aurais aim� avoir. Ce n'est pas parce que je ressens quelque chose de romantique pour lui.~
+@79 = ~Je sais. Je plaisantais simplement. Je pense qu'il te voit de la m�me mani�re.~
+@80 = ~Oui-oui.~
+@81 = ~*l'air EXTREMEMENT f�ch�e* VEUX-TU QUE JE TE FASSE MAL ?~
+@82 = ~Pardon...~
+@83 = ~Bon, c'est mieux ! Edwin, beurk !~
+@84 = ~Oh, ma douce, les minutes s'�ternisaient, alors que j'attendais que tout le monde s'endorme. Je suis presque fou de d�sir...~
+@85 = ~Oh, Henali... Tu vois, Minsc...~
+@86 = ~*glousse sans pouvoir s'en emp�cher.*~
+@87 = ~*tr�s s�rieusement* Coran, je ne t'ai pas fait mal, si ?~
+@88 = ~Minsc, contente-toi d'aller dormir et comme �a *personne* ne sera bless�. S�rieusement.~
+@89 = ~Pour quelqu'un qui se soucie des sentiments de <CHARNAME>, tu agis de mani�re sacr�ment insensible. Regarde-la !~
+@90 = ~*sourire* Oh, elle fait ce qu'il faut, Coran.~
+@91 = ~Shar-Teel, il a raison. Tu n'aides personne. Laisse-le vivre.~
+@92 = ~*vous �loigner*~
+@93 = ~Quoi ? Vous deux, vous faites �quipe contre moi ? Seul un imb�cile resterait pour faire face � de telles furies !~
+@94 = ~Est-ce que la petite <CHARNAME> a besoin d'aide ? La derni�re fois que le m�chant elfe a dit �a, elle a g�mi de souffrance pendant un long moment.~
+@95 = ~*grogne* Oh, non !~
+@96 = ~Oh, peut-�tre que c'�tait Coran, alors. En fait, c'�tait "Oh, oui...", quelque chose du genre. Hum... Minsc est persuad� que la vaillante <CHARNAME> ne pourrait pas faire de mal � Coran.~
+@97 = ~Bouh ? Bouh, qu'est-ce que tu fais ? Ce n'est pas un derri�re mal�fique que tu mords, c'est le mien !~
+@98 = ~Si c'est le cas, c'�tait la douleur la plus douce du monde.~
+@99 = ~Qu'est-ce qui se passe ici ? Je vous ai laiss�s, les enfants, seuls pendant une minute et... Coran, je t'ai sp�cifiquement dit de mettre ta couche � l'autre bout du camp par rapport � <CHARNAME>.~
+@100 = ~Ch-Ch�rie, peut-�tre n'est-ce pas notre... notre r�le d'interf�rer. Je... Je viens juste de t-trouver une libellule particuli�rement int�ressante. Allons-nous... en et allons y jeter un coup d'oeil.~
+@101 = ~Ne vous inqui�tez pas, Minsc. Ils ne peuvent se faire du mal, et ils ne seront pas pris par surprise par nos ennemis.~
+@102 = ~Par la hache de Tempus ! Vous pourriez faire moins de bruit, tous les deux. Minsc n'est pas le seul qui ne puisse trouver le sommeil avant le tout dernier "Oh, <CHARNAME>".~
+@103 = ~*glousse* Bien dit, Minsc ! Et je te promets, Coran, que si tu fais mal � ma copine, je l'dirai � Minsc !~
+@104 = ~Cette promiscuit� vous fait m�riter cette sc�ne humiliante.~
+@105 = ~Cochon pr�tentieux de m�le !~
+@106 = ~*rit* Tu pensais que tu tenais toujours son coeur dans ton poing ? M�le stupide !~
+@107 = ~*secoue la t�te et crache par terre* Quel cr�tin !~
+@108 = ~Deviens-tu faible, femme ? Non, pas possible. Oh, je sais ! Tu vas le faire toi-m�me !~
+@109 = ~La prochaine fois, essaie de m'avertir d'un cri avant de me pousser. �a ne devrait pas �tre difficile vu ton amour des hurlements.~
+@110 = ~La prochaine fois, *tu* m'avertis !~
+@111 = ~Qu'est-ce que c'est suppos� vouloir dire ?~
+@112 = ~J'ai vu une femme pleurer � cause de ce morceau de merde, voil� ce que �a veut dire !~
+@113 = ~Un jour, tu �tais tout soie et bonbons et le suivant... Typiquement masculin !~
+@114 = ~Shar-Teel, c'est simplement que �a n'a pas march� entre <CHARNAME> et...~
+@115 = ~Ah ouais ? Voyons voir si nous pouvons nous arranger pour que tu ne puisses plus blesser la moindre femme ! *tire son �p�e*~
+@116 = ~<CHARNAME>, tu t'es acoquin�e avec un darthiir ! *fronce le nez* Pouah.~
+@117 = ~Je n'ai pas rep�r� de m�le drow tra�nant dans les parages, alors je me suis content�e d'un elfe.~
+@118 = ~Drizzt est le seul drow m�le que nous ayons rencontr� et il a eu l'air plus int�ress� par les gnolls que par mes charmes subtils. Alors voil�.~
+@119 = ~Oui, et c'est merveilleux ! Tu devrais essayer un jour !~
+@120 = ~Pouah toi-m�me. Retire ton long nez de mes affaires.~
+@121 = ~Je ne m'acoquine pas avec un elfe, Viconia. Je suis *amoureuse* de *Coran*.~
+@122 = ~*soupir* Et ?~
+@123 = ~*r�veusement* Si nous �tions � Menzzoberranzan, j'aurais pu l'utiliser pour orchestrer ta chute. H�las, dans cet horrible monde, un tel crime racial n'est que bavardage.~
+@124 = ~Do'Urden ? Hmmm... A Menzzoberranzan, sa maison �tait cupide. Incons�quente, mais cupide. Malice Do'Urden se croyait la nouvelle Matrone Baenre, sans aucun doute.~
+@125 = ~M�me s'il est du sang Do'Urden, il n'aurait pas fait un bon compagnon. Il n'est rien qu'un exil�, vu son comportement. Il n'a rien d'un pillard et de surcro�t, il a adopt� les mani�res d'un surfacin.~
+@126 = ~Pouah. C'est *pire* qu'un elfe, bien que le ramener � la botte pourrait �tre distrayant.~
+@127 = ~Viconia DeVir ne partage pas les jaluks ! *siffle* J'ai tu� ma soeur quand elle a os� prendre mon �poux comme amant.~
+@128 = ~Et ton mari... il n'a pas... euh... object� ?~
+@129 = ~Je n'avais pas l'intention de *partager* avec toi, chienne ! Il y a plein d'elfes disponibles.~
+@130 = ~*glousse* Voil� qui est *tr�s* drow. Tu es tout simplement fascinante, Viconia !~
+@131 = ~Un bon amant doit �tre plus doux que la soie, et s'accrocher � toi de la m�me mani�re. Le darthiir est trop insolent et rigide.~
+@132 = ~Hmm... fouette-le, jalil, si tu vas encore l'utiliser. Certains ne jurent que par �a. Je peux te faire une petite d�monstration de comment proc�der convenablement...~
+@133 = ~Les surfacins, pouah ! Cela dit, d'autres disent qu'affamer un darthiir est la mani�re la plus efficace de briser son temp�rament, sans avoir � utiliser la gu�rison pour se d�barrasser des cicatrices.~
+@134 = ~Fascinant.~
+@135 = ~Une combinaison des deux, peut-�tre, serait plus efficace.~
+@136 = ~Wouah... Des coups de fouet, la privation de nourriture... Je pr�f�re une m�thode plus radicale, Viconia.~
+@137 = ~Merci pour ce moment si �clairant, Viconia.~
+@138 = ~Oui... C'est ce que j'ai dit. S'acoquiner.~
+@139 = ~Non, ce n'est pas la m�me chose ! L'amour, Viconia, c'est... euh... laisse-moi essayer de t'expliquer. L'amour, c'est un souhait intense du meilleur, coupl� au d�sir aigu de l'autre.~
+@140 = ~Tu ne comprends rien, Viconia.~
+@141 = ~�a suffit ! Rabaisser notre amour ne te m�nera nulle part.~
+@142 = ~Tr�s bien. S'acoquiner, en effet.~
+@143 = ~Bien s�r que non, stupide surfacienne. Je l'ai tu� en premier, pour ne pas g�cher le plaisir d'entendre les cris de ma soeur.~
+@144 = ~*La pr�tresse drow grimace et crache devant vos pieds.* Imb�cile de la surface, je ne suis pas aussi pervertie que toi, � laisser un elfe toucher mon corps !~
+@145 = ~Tu sembles moins idiote que le reste des cr�atures dont le cerveau a �t� ass�ch� par les rayons sauvages du soleil. Peut-�tre te favoriserai-je de mes conseils.~
+@146 = ~Cela fut tent�, mais ils meurent trop vite pour que les effets b�n�fiques apparaissent.~
+@147 = ~C'est � dire ?~
+@148 = ~*sourit doucement* De l'amour tendre et du souci, Viconia.~
+@149 = ~Les vexations. Bien que cela n'ait l'air de rien compar� au fouet, sur le long terme, rien ne plie aussi bien un m�le !~
+@150 = ~Je leur dis que le jour o� ils cesseront de me plaire est le jour o� ils mourront.~
+@151 = ~Si je le raconte � tous ceux qui veulent savoir, ce ne sera plus ma mani�re secr�te, si ?~
+@152 = ~Rien que tu puisses jamais comprendre, Viconia.~
+@153 = ~Ce n'est qu'une foutaise de surfacin. *crache* Tu devrais moins marcher sous la fournaise du jour, alors seulement commencerais-tu peut-�tre � penser droit.~
+@154 = ~Mais alors tu te limites quant � savoir quand tuer ! Et rien n'est plus excitant que de lui ouvrir les veines au pic de la passion. Une ultime et parfaite fois avant de passer � un autre m�le.~
+@155 = ~Quelle id�e splendide ! Une autre Moman ! Dites-moi, ch�re <CHARNAME>, dans combien de temps devons-nous nous attendre � avoir *trois* futurs cadavres, plut�t que juste vous deux ?~
+@156 = ~*rougit et s'�loigne*~
+@157 = ~N�cromancien, comprendre la mort suffit pour une seule personne. N'essaie pas de d�crypter la vie, car tu risquerais d'y perdre les miettes qui te restent d'esprit.~
+@158 = ~Peu de temps, si je te coupe en deux. Ah-ah.~
+@159 = ~*jette un regard � Coran et sourit* Qui sait ?~
+@160 = ~Pfff ! La vie n'est que le stade larvaire de la mort et n'a pas besoin d'�tre comprise. Pas plus que la mort, en fait. Ce n'est rien d'autre que l'organisation b�n�fique de gentilles Momans, partout dans le monde, en vue de notre am�lioration et de notre amusement.~
+@161 = ~Hmm. Deux "moi" est un concept complexe, mais positif. Vas-y, alors.~
+@162 = ~*Coran vous rend votre sourire.*~
+@163 = ~Euh... pourquoi perdons-nous notre temps � parler � un d�ment, ma douce ?~
+@164 = ~<CHARNAME>, je me disais justement : et si nous... Ki-kivan ? Bon, j'imagine que j'aurais d� r�aliser qu'il y avait plus entre vous � la mani�re dont tu la regardais. Mais j'avais �cart� cette possibilit�... jusqu'� maintenant.~
+@165 = ~Ma douce, vous ne lui rendez pas service, en restant silencieuse vous aussi, vous savez �a ?~
+@166 = ~*Avec un soupir, vous relevez la t�te de la poitrine de Kivan et la tournez de c�t� pour jeter un coup d'oeil � Coran* Tu es toujours l� ?~
+@167 = ~Tu es subtil et s�duisant, Coran. C'est juste que je choisirais Kivan plut�t que toi n'importe quel jour de la semaine et deux fois le dimanche.~
+@168 = ~Pour la derni�re fois, je ne suis pas "votre douce". Et tu m�nes un combat perdu d'avance, Coran. Non, pas perdu... Tu m�nes un combat que d'autres, � savoir Kivan et moi, n'ont jamais men�. Je suis d�sol�e si tu t'es m�pris, mais j'ai �t� amicale avec toi, rien d'autre. Mon coeur n'appartient qu'� un seul homme : Kivan.~
+@169 = ~Kivan... Ecoutez-moi. Ce n'est pas que j'appr�cie Coran. C'est le cas, mais �a n'a pas d'importance. C'est simplement que ce que j'ai fait �tait mal, depuis le d�but. Vous n'aimez que D�h�riana... et je suis fatigu�e de me mentir � moi-m�me. Et n'essayez m�me pas de me d�tromper. Je suis d�sol�e que les choses se soient d�roul�es de cette mani�re, et j'esp�re que vous pourrez... me pardonner.~
+@170 = ~Je sais. Kivan. Je voulais juste... Cela s'est produit, simplement. Je n'ai pas pu m'emp�cher de tomber amoureuse de Coran.~
+@171 = ~Vrai. Kivan, je m'ennuie. Je veux un amant souriant, du rire et de la joie dans ma vie...~
+@172 = ~*Vous vous retournez brusquement pour faire face � Coran, vous interposant, protectrice, entre lui et Kivan* Comment oses-*tu* le juger, Coran ?! Toi, qui ne sais m�me pas ce que signifie le mot "amour" ? *Vous refaites face � Kivan et prenez sa joue dans votre paume* Ne l'�coutez pas, mon amour... Vous �tes innocent et... mon �me, mon corps, mon esprit... Tout enti�re... je me languis de vous et de vous seul.~
+@173 = ~Je ne veux pas de querelles. Restons tous amis et je demeurerai *soupir, que les dieux m'en donnent la force* c�libataire.~
+@174 = ~Non, ce n'est pas moi. C'est un *autre* Coran. Celui qui aimait <CHARNAME>. Dommage qu'elle ne l'ait pas remarqu�. Dommage qu'elle ne l'ait pas aim� en retour. Je vous laisse � vos roucoulements.~
+@175 = ~Ah ! Il est agr�able de voir une femme qui, m�me au pic de la passion, a toujours suffisamment d'esprit pour reconna�tre les meilleures qualit�s d'autres hommes. *Sourit, malicieux* Dommage que tu ne m'aimes pas, <CHARNAME>... Mais... quand tu en auras assez de ton amour d�primant, regarde dans ma direction. Mais je vois que tu t'impatientes de pouvoir retourner au passe-temps que j'ai interrompu sans le vouloir. Bonne suite, ma dame.~
+@176 = ~*Le sourire de Coran devient sardonique* Bien s�r. Quel dommage que personne ne s'y soit joint : la Bataille pour le Coeur de <CHARNAME> aurait pu �tre amusante. Je vais vous laisser � vos roucoulements.~
+@177 = ~Eh bien... *tousse* Je d�teste vraiment ces situations embarrassantes. Mais j'approuve compl�tement la mani�re dont mon compagnon a entam� les choses... *Coran glisse les bras sous votre chemise et vous attire � lui.* Cependant, je vais continuer un peu diff�remment. *Coran vous embrasse avec faim et urgence, �cartant vos l�vres avec sa langue.*~
+@178 = ~Bon, Coran, tu es sans doute habitu� � ce que les femmes viennent � toi directement depuis le lit de leurs maris, mais je ne trouve pas la situation tr�s stimulante.~
+@179 = ~Pas si vite, mon doux elfe. Je dois encore voir si j'aime ta mani�re de faire la cour.~
+@180 = ~Mmmm... C'est exactement ce que je voulais depuis le d�but... *glousse* mais tu es bien trop habill� pour l'occasion, cher amant. *Vous commencez � d�pouiller Coran de ses v�tements.*~
+@181 = ~Quel dommage.~
+@182 = ~Oh, je peux te parler des nombreuses dames qui m'ont aim�, mais j'ai peur qu'aucune d'entre elles ne soit morte... Es-tu certaine de le vouloir ?~
+@183 = ~Toi, nabot pervers ! Ecarte-toi de moi !~
+@184 = ~Je ne vais pas te donner la carte qui m�ne � mon coeur, Coran. Un conseil cependant. J'en ai entendu assez sur ces "autres femmes" pour me durer toute une vie.~
+@185 = ~Hum... oui. Mais tu es un gars plein d'imagination, et les j�r�miades ne sont pas ton fort. Alors surprends-moi avec une approche plus cr�ative.~
+@186 = ~*Vous repoussez Coran.* Oh, mets ton ego, et tout le reste, au repos, elfe. Je suis fatigu�e de vous deux. Les hommes ne sont bons qu'� deux choses de toute fa�on : coucher, quand ils ne prennent pas subitement les choses au s�rieux, et tuer, mais pas n�cessairement dans cet ordre.~
+@187 = ~Il n'y a rien � pardonner... *vous embrasse doucement* Puissiez-vous rencontrer quelqu'un qui vous pla�t davantage.~
+@188 = ~Ainsi c'est moi qui suis malvenu ici ? Je suis surpris et attrist� par vos paroles, <CHARNAME>, je... *Kivan fait volte-face et s'�loigne sans un mot de plus.*~
+@189 = ~*Les mains de Kivan se posent, protectrices et apaisantes, sur vos �paules.* Melamin, Coran ne sait pas ce qu'il dit. Il m�ne un combat que personne n'a jamais rejoint.~
+@190 = ~*Regardant Coran* C'est un homme bon, dans le fond.~
+@191 = ~Dans le fond, oui. Mais ce n'est pas lui que je veux, Kivan.~
+@192 = ~*Vous attirez l'attention de Kivan en touchant doucement son menton du bout de vos doigts* Kivan...~
+@193 = ~*Rire* Oui, et un meilleur archer que toi. Ne suis-je pas stupide ? Mais c'est ce qu'on appelle des amants...~
+@194 = ~*Quelque chose que vous n'avez jamais vu auparavant se produit : Kivan sourit. Oui, un vrai sourire : chaleureux, authentique, m�me un peu mutin, et ses yeux sombres brillent avec vivacit�. Kivan se penche vers vous, vous embrasse doucement et profond�ment, glissant � nouveau ses mains sous votre chemise. Toute pens�e concernant Coran quitte votre esprit.*~
+@195 = ~*Kivan ferme d�licatement votre chemise et vous serre fermement contre sa poitrine. Ses doigts glissent, caressant, dans votre chevelure. Personne ne pourrait douter de ce que vous et Kivan �tiez en train de faire.~
+@196 = ~Sesa'min, kela. S'il vous pla�t, partez.~
+@197 = ~*avec la grimace moqueuse qui est si naturelle sur son visage* Ainsi tu "as" r�chauff� son lit avant moi. Pas quelque chose que j'aurais imagin�, �a non, avec tous ces discours sur l'amour mort et les liens bris�s. *Ses yeux sont sur vous, � pr�sent* Mais je ne suis pas surpris, cependant, elle est plut�t... s�duisante.~
+@198 = ~*Coran*. Je r�pondrai de mes manquements. Mais pas devant vous.~
+@199 = ~*Les yeux � nouveau sur Kivan* Ton seul manquement a �t� de ne rien me dire, Kivan...~
+@200 = ~Pourquoi ?~
+@201 = ~Je sais que tu n'es pas du genre causant, mais par Henali, combien de temps encore comptais-tu rester silencieux ?! Jusqu'� ce que nous nous rencontrions sous ses draps ?~
+@202 = ~*calmement mais fermement* Je ne permettrai pas que vous disiez du mal de ma dame.~
+@203 = ~*soupire* Ta dame. Kivan, "ta" dame me sourit de mani�re tr�s douce depuis un certain temps, maintenant. La piti�, mon ami, a gagn� quelques coeurs, mais quand la piti� fait son lit, ce n'est jamais aussi doux ou accueillant que celui que font la passion et l'amour. Regarde les choses en face, Kivan, <CHARNAME> ne t'aime plus.~
+@204 = ~La promiscuit� que tu imposes � <CHARNAME> ces derniers temps pourrait mener � un attachement romantique, Coran. Mon Ordre sourcille face � ces choses, car trop souvent ce sont les graines de passions funestes qui d�truisent l'amour entre camarades, une chose essentielle au succ�s de tout groupe d'aventuriers.~
+@205 = ~*� bout de souffle* M'aimes-tu, Ajantis ?~
+@206 = ~Coran, permets-moi d'�tre honn�te. J'aimerais avoir autour de moi davantage de personnes dignes de v�ritables liens d'amiti� et d'amour, et malheur � toi si tu oses � nouveau interpr�ter mes paroles de mani�re frivole. Je trouve que tu fais un compagnon d'aventure insatisfaisant : non pas en prouesse au combat, mais en esprit et temp�rament.~
+@207 = ~Tu ne m'aimes pas, alors. Aimes-tu <CHARNAME> ?~
+@208 = ~Bien s�r que j'aime <CHARNAME>, mais pas d'une fa�on que tu pourrais comprendre. C'est une femme d'authentique vertu et de grande sagesse. Je suis convaincu qu'elle d�tectera ton influence corruptrice � temps.~
+@209 = ~J'esp�re bien ! Elle a d'incroyablement gros... euh... yeux.~
+@210 = ~<CHARNAME> est une femme vertueuse et elle est fid�le � la voie de la vertu, et c'est pour cela que je l'aime, mais pas d'une mani�re que tu puisses comprendre. Je suis convaincu qu'elle percevra ton influence corruptrice � temps.~
+@211 = ~Je doute de <CHARNAME> comme je doute de toi. Cependant, je ferai mon devoir et resterai fid�le � ma parole.~
+@212 = ~Je ne peux m'emp�cher d'avoir piti� de toi, Ajantis.~
+@213 = ~Et je ne peux m'emp�cher d'avoir piti� de toi.~
+@214 = ~Aie confiance, paladin. Peut-�tre est-ce l� une semence de la camaraderie et de l'amour dont tu r�ves tant. Et pour qu'elle puisse grandir dans mon �me, je t'en prie : contente-toi de montrer l'exemple en silence.~
+@215 = ~*Tape Ajantis sur l'�paule* Mais ne sois pas d�courag�, mon ami. Il y a des femmes aux alentours qui ne sont pas amoureuses de moi. Cette fille drow ne regarde que toi, je te le jure.~
+@216 = ~QUOI ?! Je pr�f�rerais un serpent � cette cr�ature malfaisante et pervertie.~
+@217 = ~*tousse* Les go�ts diff�rent... mais fais � ta guise.~
+@218 = ~Tu arbores le temp�rament d'un guerrier, Coran, mais ton app�tit ne l'atteint pas.~
+@219 = ~*soupire* On ne peut go�ter qu'un morceau � la fois pour l'appr�cier convenablement.~
+@220 = ~Bah, plus c'est mieux. Il pourrait y avoir des jours de disette � venir.~
+@221 = ~*sourit* Pas avec autant de plats app�tissants dans les parages...~
+@222 = ~Ah ! Voil� une parole de guerrier ! Une bouch�e de jambon et de la bi�re pour la faire descendre, voil� un festin pour ceux de notre esp�ce ! Bois � Tempus avec moi, Coran !~
+@223 = ~Bouch�e de... Oh... Branwen, j'aurais d� me douter que tu n'�tais pas du style � m'affronter dans un duel de bons mots mais avec toutes les plaisanteries qui me sont destin�es ces derniers temps, j'ai vu un autre sens dans tes paroles.~
+@224 = ~Esp�ce de chien rus� ! *Rit et donne un coup de coude � Coran.* Je te ferai un clin d'oeil quand je plaisante, elfe.~
+@225 = ~A pr�sent, � Tempus et � la victoire !~
+@226 = ~Coran, je me sens oblig�e de Te dire qu'il est peu sage de Ta part de courtiser <CHARNAME>. Pas que j'ai beaucoup d'espoir que Tu tiendras compte de mes mises en garde, cependant...~
+@227 = ~*moqueur* En effe-e-e-et...~
+@228 = ~*soupire* Pourtant, je devine que Tu es du genre dont le coeur change avec aisance... et il se pourrait justement que, dans le cas qui nous occupe, un tel changement soit bienvenu.~
+@229 = ~Es-tu jalouse, ma magnifique sorci�re ?~
+@230 = ~Quoi, bien s�r, je suis jalouse. Comment une femme digne de ce nom pourrait-elle Te regarder et ne pas r�ver de T'avoir dans son lit ? *renifle de d�go�t* Fais ce que Tu veux, mais �coute-moi au moins en ceci : ne fais pas d'enfant � <CHARNAME>.~
+@231 = ~Comme c'est... gentil de ta part de penser � une telle chose. *grommelle* Maintenant je crois que je comprends pourquoi Minsc est si heureux de parler � un hamster.~
+@232 = ~Je vois que ma th�orie sur l'utilit� de toutes les formes de vie est � nouveau confirm�e. Si l'on ne peut pas �tre un exemple chatoyant que les autres peuvent admirer (comme moi, par exemple), au moins peut-on servir d'horrible avertissement.~
+@233 = ~Des desseins plus �lev�s, comme la qu�te de la gloire de Thay, ne me permettent pas d'avoir le regard perp�tuellement dans le vide, la poitrine charg�e de soupirs et l'esprit absolument incapable de penser (enfin, si je promeus les processus en cours dans sa t�te pr�c�dent l'incident au rang de "pens�es") comme c'est le cas de nos sujets infest�s par l'amour, ici pr�sents.~
+@234 = ~*sourit* Tes manigances ne te prot�geront pas de l'amour, Magicien Rouge.~
+@235 = ~Et je devrais ajouter baver et se r�pandre en platitudes � la liste. Ce sont les sympt�mes manifestes de cette maladie induite par les femelles et ces signes devraient �tre guett�s � tous moments.~
+@236 = ~Ecoute donc, simien, *j'ai* con�u un plan parfait (que je suis suffisamment g�n�reux pour partager avec ceux qui souffrent) pour une immunit� compl�te.~
+@237 = ~La cl� de ce plan simple et pourtant expert pour �viter l'inoculation permanente de la "maladie d'amour" est de trouver des d�fauts. (Et de penser seulement � eux, sans s'arr�ter, quand on se trouve touch� par cette fi�vre qui r�pand un "sentiment �trange de chaleur".)~
+@238 = ~O� en �tais-je ? Ah. En effet, toutes les femmes ont des d�fauts, simplement parce que ce sont des femmes. (Bien que je n'ai pas encore rencontr� de femme que je n'aurais pas pr�f�r�e � n'importe quel homme.) En v�rit�, je suis certain que tout le monde a des d�fauts... l'unique exception notable � cette r�gle �tant, bien s�r...~
+@239 = ~*ricane* Une id�e �cul�e, Edwin, je t'assure, et tous ceux qui ont essay� ont �chou� � repousser l'amour de cette mani�re.~
+@240 = ~Non seulement tu oses m'interrompre, imb�cile, mais tu m'interromps avec...~
+@241 = ~Je fais la pr�diction, Edwin Odesseiron de Thay, que tu succomberas � une femme stupide et gloussante, qui te v�n�rera, et vous trouverez l'un et l'autre la stupidit� et les gloussements charmants. Ainsi j'ai parl�, moi, Coran.~
+@242 = ~Ah oui, je ne nie pas que j'ai mon succ�s aupr�s des adeptes de sexe f�minin. Mais cette pr�diction ne pourrait pas �tre exacte, car sa logique est d�ficiente. Une femme qui me v�n�re ne pourrait en aucun cas �tre stupide.~
+@243 = ~*Edwin jette un regard rapide dans votre direction.* (Ou le pourrait-elle ?)~
+@244 = ~Ma ch-ch�rie, es-tu s�re que c'est une b-bonne id�e ?~
+@245 = ~Oui, j'en suis s�re.~
+@246 = ~Coran, comme tu le sais peut-�tre, Khalid et moi-m�me avons �t� s�lectionn�s pour �tre les tuteurs de <CHARNAME>.~
+@247 = ~Oh, vraiment ? Cela doit m'�tre sorti de l'esprit, puisque tu ne me l'as dit que trois fois hier.~
+@248 = ~Peut-�tre vais-je pr�parer une certaine �corce de ma connaissance pour am�liorer ta m�moire. Le go�t est �pouvantable, mais je suis certaine qu'un jeune elfe dans ton genre serait pr�t � faire n'importe quoi pour rem�dier � ce probl�me.~
+@249 = ~*grince des dents* Ne t'inqui�te pas tant, Jaheira. Je me souviens que vous �tes les tuteurs de <CHARNAME>.~
+@250 = ~Bien. Alors �coute mes paroles et �coute-les bien. Khalid n'approuve pas...~
+@251 = ~Ch-ch�rie, je... ce n'est pas tellement que je n'ap-prouve pas, c'est juste que je pense qu-que...~
+@252 = ~*fronce les sourcils* Nous ne t'approuvons pas comme soupirant potentiel de <CHARNAME>.~
+@253 = ~Alors vous avez mes condol�ances, car �a doit �tre douloureux pour vous de nous voir nous s�duire l'un l'autre.~
+@254 = ~C-Coran, ce que Jaheira e-essaie de dire est que peut-�tre il serait m-mieux que vous tourniez le regard v-vers une autre femme. P-peut-�tre une femme plus �g�e, avec plus d'exp�rience...~
+@255 = ~Je la veux elle, alors. *d�signe Jaheira*~
+@256 = ~Coran, ce n'est pas dr�le. Vous s-savez que Jaheira est ma femme.~
+@257 = ~*avec douceur* L'aurais-tu �galement oubli� ? Peut-�tre devrai-je tripler la dose de cette �corce *tr�s* am�re pour soulager tes troubles de la m�moire.~
+@258 = ~Je la boirai par seaux entiers si vous nous laissez, � <CHARNAME> et � moi, le droit de d�cider qui convient � qui.~
+@259 = ~*ricane* Cette �corce a un... effet secondaire malheureux, Coran. Elle ternit l'esprit de l'homme et annule son d�sir.~
+@260 = ~*soupire* Et ta langue semble en �tre enti�rement faite, druide.~
+@261 = ~Faut plus s'secouer, elfe. Y'a encore rien qui soit tomb� d'l'un ou l'autre d'entre vous qui vaille la peine d'�tre ramass� par un compagnon.~
+@262 = ~*roule des yeux* Oh, les joies de voyager avec des nains.~
+@263 = ~Coran, je ne voudrais pas interf�rer, mais ne pensez-vous pas que <CHARNAME> est...~
+@264 = ~Quoi ?~
+@265 = ~La mani�re dont vous regardez <CHARNAME>, Coran. Et soupirez comme si votre poitrine �tait sur le point d'exploser.~
+@266 = ~*am�rement* Je pensais que tu ne voulais pas interf�rer...~
+@267 = ~Je suis de tout coeur avec vous si vous avez finalement rencontr� l'amour v�ritable... Si vous l'aimez r�ellement...~
+@268 = ~Euh... Kivan, un amour non v�ritable, �a n'existe pas.~
+@269 = ~Ne pensez-vous pas que vous ne devriez pas tenter de s�duire une pauvre orpheline, � peine sortie de ses couches, qui est pourchass�e par un ennemi monstrueux pour des raisons inconnues ? Elle est tellement douce, innocente...~
+@270 = ~Kivan, tu r�alises que tu me traites injustement de ravisseur d'enfants, n'est-ce pas ? <CHARNAME> est adulte, tu sais.~
+@271 = ~N'avez-vous pas assez de noblesse pour l'aimer de loin, pour un temps ? Au moins jusqu'� ce que les probl�mes qu'elle traverse soient r�gl�s ?~
+@272 = ~As-tu un oeil sur la fille toi-m�me, pour �tre si subitement si �loquent afin de me d�tourner de ma poursuite ?~
+@273 = ~*soupire*~
+@274 = ~H�, l'elfe. Je n'ai rien contre l'fait que tu t'arranges ton propre nid. Garde juste � l'esprit que l'�p�e est plus rapide que la langue.~
+@275 = ~�a d�pend la langue de qui. Je suis un rapide. *cligne de l'oeil*~
+@276 = ~Une compagnie d'aventuriers, et presque tout le monde est amoureux ! Ah, c'est tellement romantique !~
+@277 = ~C'est chose merveilleuse que d'�tre amoureux.~
+@278 = ~Oui ! Oh Coran, il n'y a que vous qui me compreniez, on dirait... � part Eldoth, bien s�r.~
+@279 = ~C'est dr�le... Je n'y avais jamais pens� avant.~
+@280 = ~Qu'est-ce qui est dr�le ?~
+@281 = ~Les m�mes personnes qui n'arr�tent pas de me dire qu'Eldoth va m'abandonner, s'attendent � ce que vous laissiez tomber <CHARNAME>... sauf <CHARNAME>, je suppose. *glousse*~
+@282 = ~Nous... nous leur prouverons � tous qu'ils ont tort, et nous en rirons dans vingt ans.~
+@283 = ~N'est-ce pas, Coran ?~
+@284 = ~Peut-�tre. Ou, alors, dans vingt ans, tu auras du mal � te souvenir de qui �tait Eldoth. Alors quel est l'int�r�t de s'en inqui�ter aujourd'hui ?~
+@285 = ~Ma douce...~
+@286 = ~*crache sur le sol* Des f�es...~
+@287 = ~Tu disais, Viconia ?~
+@288 = ~Darthiir, <CHARNAME> a essay� de m'expliquer, hier, ce qu'�tait la piti�. Elle a dit que c'est un chagrin compatissant pour quelqu'un qui souffre ou est troubl�. Pouah. Je pense que je ressens cette �motion en ce moment, � observer deux cr�atures path�tiques dans leur tentative maladroite de copuler. Une race qui, par une maigre erreur de la fortune, a l'opportunit� de procr�er, devrait le savourer davantage.~
+@289 = ~Qui aurait cru que l'amour fut assez puissant pour qu'une drow maussade se sente... hum... presque normale ? Essaie d'�tre heureuse pour autrui, une fois, Viconia.~
+@290 = ~Autrui ? Pourquoi est-ce qu'une jalil perdrait son temps avec autrui ? Je ressentais cela envers moi-m�me, moi qui suis si diminu�e que je dois voyager avec de faibles darthiiri plut�t que de les sacrifier pour plaire � Shar. *soupire*~
+@291 = ~Et peut-�tre apaiser Lloth au passage. Vraiment, tu es une personne charitable de nous laisser, <CHARNAME> et moi-m�me, en vie...~
+@292 = ~Ne prononce pas le nom du tra�tre devant moi ! De plus, j'ai d�j� tu� des elfes et n'ai pas re�u le pardon de la Reine Araign�e. Je sers Shar, darthiir, et le sang de mes ennemis �clabousse le sol pour la louer elle, et elle seule. Pour Shar !~
+@293 = ~Est-ce que serrer un corps f�minin et chaud contre le votre pendant la nuit cr�e une illusion d'immortalit� ?~
+@294 = ~Et d'invuln�rabilit�. Et de beaucoup d'autres choses en plus. Essaie, � l'occasion, Xan.~
+@295 = ~Pour quoi ? Un moment de plaisir, puis viennent les t�n�bres.~
+@296 = ~Un moment ? *tapote Xan sur l'�paule* Nous devrions discuter, un de ces jours...~
+@297 = ~Parmi les gens de ma race, elfe, nous prenons notre temps avec les choses, pour �tre s�rs de pouvoir en d�pendre : qu'il s'agisse du support des tunnels de mine, des chemises de maille ou... de la s�duction.~
+@298 = ~L'amour d'aujourd'hui est le m�me qu'� ton �poque, Yeslick... Souris un peu.~
+@299 = ~Oui, en effet ! Il a toujours besoin de respect et de bonnes mani�res. Et ceci ? Bouscul�, mon gar�on, pas convenablement r�fl�chi. Retiens ces paroles, cela ne finira pas bien.~
+@300 = ~Ma�tre nain, la vie est trop courte et le destin trop capricieux pour tergiverser ! J'aurais cru que tu comprendrais cette philosophie, d�sormais, � d�faut de l'appr�cier.~
+@301 = ~Bah ! *secoue la t�te*~
View
3  bg1npc/tra/french/p#fw2700.tra
@@ -0,0 +1,3 @@
+@0 = ~Vous entendez le grincement des roues d'un chariot et vous �cartez au bord de la route.~
+@1 = ~Un chariot noir tir� par des chevaux de m�me couleur vous d�passe, ramenant Gorion vers sa derni�re demeure, � Ch�teau-Suif.~
+@2 = ~Vous enterrez Gorion sous un petit cairn de pierres, l� o� il est tomb�.~
View
71 bg1npc/tra/french/p#imanel.tra
@@ -0,0 +1,71 @@
+@0 = ~Salut, voyageurs. Cet elfe en manteau correspond � la description qui m'a �t� donn�e. Etes-vous Kivan de Shilmista ?~
+@1 = ~Boule de neige, au pied ! Vivegriffe, EXCUSE-toi ! Terreur, laisse notre visiteur tranquille ! Minette, ne bouge pas, tu es une bonne fille... Croc, cesse de baver partout sur ce bon monsieur. Il n'est pas notre proie.~
+ ~Boule de neige, au pied ! Vivegriffe, EXCUSE-toi ! Terreur, laisse notre visiteuse tranquille ! Minette, ne bouge pas, tu es une bonne fille... Croc, cesse de baver partout sur cette bonne dame. Elle n'est pas notre proie.~
+@2 = ~Ainsi, vous savez tuer, � ce qu'il para�t. Tr�s bien.~
+@3 = ~Vous joindrez-vous � moi, Imanel ?~
+@4 = ~Ai-je droit � une r�compense ?~
+@5 = ~Ouep, c'�tait sympa.~
+@6 = ~*En gloussant* Vous avez fait ce que je voulais que vous fassiez. Vous ne m'�tes plus d'aucune utilit�. Soyez-moi reconnaissant de vous laisser partir la vie sauve.~
+ ~*En gloussant* Vous avez fait ce que je voulais que vous fassiez. Vous ne m'�tes plus d'aucune utilit�. Soyez-moi reconnaissante de vous laisser partir la vie sauve.~
+@7 = ~Ce serait assez juste.~
+@8 = ~Adieu alors. Si vous grandissiez un peu, mellonamin, vous pourriez peut-�tre devenir une compagne acceptable � mes yeux. Bonne chasse.~
+@9 = ~Adieu alors. Bonne chasse.~
+@10 = ~*En riant* En parlant de r�compense, il y avait d'ailleurs une prime sur votre t�te. Je pense que cet argent est pour moi ! Vous �tes affaibli et ne repr�senterez pas un bien gros combat. Par tous les dieux, que j'aime les proies stupides !~
+ ~*En riant* En parlant de r�compense, il y avait d'ailleurs une prime sur votre t�te. Je pense que cet argent est pour moi ! Vous �tes affaiblie et ne repr�senterez pas un bien gros combat. Par tous les dieux, que j'aime les proies stupides ! ~
+@11 = ~Vous, <PRO_RACE>, vous semblez �tre � la t�te de ce... groupe. Qu'en dites-vous ?~
+@12 = ~Lame d'Argent, vous nous avez fait perdre assez de temps avec votre bavardage. Kivan est mon ami. Je me battrai � ses c�t�s, quel que soit l'adversaire. Son ennemi est mon ennemi.~
+@13 = ~*Vous* pouvez vous joindre � *moi*, si vous le souhaitez.~
+@14 = ~Oh, vous d�sirez une autre compagnie que celle de ces b�tes � vos pieds ?~
+@15 = ~Que font l� tous ces loups ?~
+@16 = ~*En gloussant* Les ordures collent entre elles. �a fera plus de butin. Je r�p�te ma question : quelqu'un appr�cie-t-il un style de vie lib�r� parmi vous ? Ou n'importe quel style de vie, d'ailleurs ?~
+@17 = ~Vous �tes du genre ambitieux, n'est-ce pas ? Prouvez-moi que vous m�ritez que je vous traite en chef. Tuez ce r�deur, que je vous voie � l'oeuvre.~
+ ~Vous �tes du genre ambitieuse, n'est-ce pas ? Prouvez-moi que vous m�ritez que je vous traite en chef. Tuez ce r�deur, que je vous voie � l'oeuvre.~
+@18 = ~Et si on fichait la paix � ce r�deur et que vous preniez sa place dans le rang ? Je vous appr�cie bien plus... mais je ne veux pas que l'on dise de moi que j'ai dress� l'�p�e contre mes compagnons.~
+@19 = ~Cela va sans dire. A dire vrai, je suis surpris que ce geignard ait surv�cu aussi longtemps dans mon entourage.~
+ ~Cela va sans dire. A dire vrai, je suis surprise que ce geignard ait surv�cu aussi longtemps dans mon entourage.~
+@20 = ~Ce n'est pas l'attitude que je souhaite voir chez mes esclaves... ou mes compagnons, bien s�r. Je devine qu'aujourd'hui est le jour de votre mort.~
+@21 = ~Parfait. Laissez-moi m'installer confortablement pendant que vous commencez le massacre.~
+@22 = ~Mes loups me tiennent lieu de compagnie. Cela dit, je suis impliqu�e dans toutes sortes de missions, et il m'arrive le plus souvent d'avoir besoin de quelqu'un qui marche sur deux pieds et parle le Commun. Bien s�r, je n'accepterai pas � mon service quelqu'un qui me soit tout � fait inconnu, c'est pourquoi je vous demanderai de passer un petit test. Tuez ce r�deur, l�, que je vous voie � l'oeuvre.~
+@23 = ~Calmez-vous, dame. *Je* ne vais pas *vous* servir. En revanche, *vous* pouvez vous joindre � *moi*, si vous le souhaitez.~
+@24 = ~Boule de neige attaque ! Vivegriffe, EN AVANT ! Terreur, �tripe-les ! Minette, sois une bonne fille et TUE ! Croc, cesse de baver partout sur ce bon monsieur et arrache-lui la gorge, pour commencer !~
+ ~Boule de neige attaque ! Vivegriffe, EN AVANT ! Terreur, �tripe-les ! Minette, sois une bonne fille et TUE ! Croc, cesse de baver partout sur cette bonne dame et arrache-lui la gorge, pour commencer !~
+@25 = ~<CHARNAME>, goth en gothamin ar' mellon en mellonamin - ennemi de mon ennemi et ami de mon ami - par le premier arbre qui ait cr� sur le site de Shilmista et par la derni�re ombre qu'il projettera avant la fin de toutes choses, je jure de donner mon sang pour vous.~
+ ~<CHARNAME>, goth en gothamin ar' mellon en mellonamin - ennemie de mon ennemi et amie de mon ami - par le premier arbre qui ait cr� sur le site de Shilmista et par la derni�re ombre qu'il projettera avant la fin de toutes choses, je jure de donner mon sang pour vous.~
+@26 = ~Il semblerait que nous soyons alli�s dans cette bataille, <CHARNAME>, malgr� nos r�ticences.~
+@27 = ~Rien ne blesse davantage qu'une trahison. Vous aviez mon amiti�, maintenant vous voulez avoir ma t�te ? Venez ; essayez de l'arracher de mes �paules, alors.~
+
+
+@28 = ~C'est moi.~
+@29 = ~Laconique et pertinent.~
+@30 = ~Mon nom est Imanel Lame d'Argent.~
+@31 = ~Je serais bien dispos�e � engager une conversation mondaine, mais Tazok m'a pr�cis� que c'�tait votre femme qui parlait pour deux. *soupir*~
+@32 = ~Tazok est un de mes amis, au cas o� vous n'auriez pas compris la subtilit� de mon allusion.~
+@33 = ~C'est mon arc que vous tenez.~
+@34 = ~Oh, oui, Tazok n'aurait pas su quoi en faire, vu qu'il a �t� fait par les elfes et enchant� pour que seuls les elfes puissent s'en servir. C'est une arme agr�able, Kivan.~
+@35 = ~Je l'appr�cie.~
+@36 = ~D�h�riana m'a donn� cet arc pour notre mariage. S'il demeure en vous une once d'honneur, vous me le rendrez, Foi-mentie.~
+@37 = ~Foi-mentie ? Je peux voir que vous avez un certain sens de l'humour. J'appr�cie cela chez les hommes.~
+@38 = ~Du moins, j'esp�re que c'est ce que c'�tait. Ou �tes-vous vraiment l'une de ces path�tiques cr�atures qui prennent au s�rieux les voeux des r�deurs ?~
+@39 = ~Je plains ceux qui se parjurent, pas ceux qui ont tenu leur parole.~
+@40 = ~Aucun sens de l'humour, alors ?~
+@41 = ~Comme c'est d�cevant ! H� bien, parlons affaires alors, vous voulez bien ? J'ai un coeur g�n�reux, et j'ai besoin d'hommes. Les fichus cr�tins avec lesquels je voyageais se sont fait tuer quand vous avez saccag� notre camp. *Elle hausse les �paules* Qu'attendez-vous de simples Na'N'Tel'Quess ? Vous, vous �tes un Elfe, au moins.~
+@42 = ~Je suis dispos�e � vous laisser une chance - je vous prendrai sous mon aile protectrice et vous apprendrai la vie, Kivan.~
+@43 = ~Je ne m'allierai pas � votre cause.~
+@44 = ~Oh, vous ne comprenez pas que votre seconde option est une pierre tombale avec votre nom dessus ? �a calme, hein ?~
+@45 = ~J'ai �t� pay�e pour rapporter votre t�te � Tazok. Mon intention est de *respecter mon voeu*, si vous ne me donnez pas une raison de vous �pargner.~
+@46 = ~Refusez mon offre, et votre path�tique D�h�riana ne sera pas veng�e. Si vous acceptez... Je vous aiderai � coincer Tazok. Apr�s tout, il ne manquerait pas d'insister pour que je tranche votre jolie gorge, avec toute l'obstination de sa race inf�rieure.~
+@47 = ~Quand la perspective de gain est �quivalente, je m'allie de pr�f�rence avec le parti le plus mignon, et vous avez cet avantage sur Tazok, Kivan.~
+@48 = ~Hmmm... si vous vous lavez un peu.~
+@49 = ~Tazok n'est plus, Lame d'Argent.~
+@50 = ~Na�f, en plus... D�licieux ! Non, Kivan, Tazok n'est pas mort. Tazok est au service d'un chef du Tr�ne de Fer, et ce dernier l'a ramen� � la vie.~
+@51 = ~Il y a l� une le�on pour vous - les ma�tres prennent quelquefois soin des chiens qui les servent bien.~
+@52 = ~Oh non, pas encore les *m�mes* paroles ! Ne commettez pas l'erreur de me prendre � la l�g�re, mellonamin.~
+@53 = ~Je redoute le jour o� je traiterai d'ami quelqu'un comme vous, mais je ne vous sous-estime pas. Vous avez l'air d'une meurtri�re accomplie, Imanel Lame d'Argent.~
+@54 = ~Alors vous choisissez de mourir.~
+@55 = ~*Soupir* Et j'�tais m�me pr�te � vous rendre votre arc... apr�s que nous en ayons trouv� un meilleur.~
+@56 = ~Je ne peux pas me promener ind�finiment avec un arc ayant pour inscription un "mela en' coiamin Kivan". "Mon bien-aim� Kivan..." - et ce n'est pas le pire.~
+@57 = ~Je me demande pourquoi votre petite femme n'a pas utilis� un parchemin pour y inscrire tout ces absurdit�s et vous le donner ? Ah, je sais ! Elle �tait certaine que cet arc ne quitterait jamais vos mains...~
+@58 = ~Comme c'est �mouvant.~
+@59 = ~Tuer quelqu'un de ma race n'est pas quelque chose que je souhaite faire, Imanel. Laissez-moi vous escorter jusqu'aux quartiers du Poing Enflamm� ou aupr�s de toute autre autorit� � laquelle vous souhaiteriez vous rendre. Peut-�tre vous reste-t-il encore une chance de vous racheter.~
+@60 = ~Kivan, vous �tes un imb�cile, et vous serez bient�t un imb�cile mort. Quelqu'un a-t-il un cerveau parmi vous ? Rejoignez-moi, et nous aurons tout plein d'or et d'amusement ensemble.~
+@61 = ~Le stupide r�deur, �videmment, devra �tre tu�....~
View
1  bg1npc/tra/french/p#imanl2.tra
@@ -0,0 +1 @@
+@0 = ~Boule de neige, attaque ! Vivegriffe, EN AVANT ! Terreur, �tripe-les ! Minette, sois une bonne fille et TUE ! Croc, abats-moi �a !~
View
7 bg1npc/tra/french/p#wolf.tra
@@ -0,0 +1,7 @@
+@0 = ~Je sens la proie... Oouuuhh... Waouuuuuh...~
+@1 = ~Grrr ! Ma meute est forte. Oouuhhhh... Waooouuuhhh. Elle-loup nous conduit... Waooooouhhh...~
+@2 = ~Le sang d'elfe est frais
+Le sang d'elfe est rouge
+Je d�chirerai sa chair
+Je go�terai ses boyaux...
+H�, je sais bien que �a ne rime pas, mais je suis un loup, pas un barde. Et je d�teste la critique tardive... Waoooouhh... waoouuuuhh...~
View
194 bg1npc/tra/french/setup.tra
@@ -0,0 +1,194 @@
+@1000 = ~Tutu detecte : contactez www.gibberlings3.net si besoin d'aide~
+@1001 = ~BGT detecte : contactez www.gibberlings3.net si besoin d'aide, en cas de Mega-Installations consultez d'abord www.spellholdstudios.net~
+@1002 = ~Il faudrait installer ce mod dans votre repertoire BG2, Tutu, EasyTutu ou dans votre repertoire BGT, apres les conversions telles que BGT ou Tutu.~
+@1003 = ~Veuillez commencer une nouvelle partie pour beneficier de ce composant.~
+@1004 = ~Le composant "modifications necessaires" du BG1 NPC Project n'a pas ete installe.~
+@1005 = ~BG1 NPC Project : modifications necessaires~
+@1006 = ~BG1 NPC Project : bavardages, quetes et interjections~
+@1007 = ~BG1 NPC Project : bavardages, quetes et interjections~
+@1008 = ~BG1 NPC Project : modification et ajout de portraits~
+@1009 = ~BG1 NPC Project : ajouter des portraits de PNJs non-recrutables pour les dialogues et les quetes~
+@1010 = ~BG1 NPC Project : romances~
+@1011 = ~BG1 NPC Project : romance de Coran, elements de base (contenu adulte)~
+@1012 = ~BG1 NPC Project : romance de Dynaheir, elements de base (contenu adolescent)~
+@1013 = ~BG1 NPC Project : relation avec Shar-Teel, elements de base (contenu adulte)~
+@1014 = ~BG1 NPC Project : romance de Branwen, elements de base (contenu adolescent)~
+@1015 = ~BG1 NPC Project : romance de Xan, elements de base (contenu adolescent)~
+@1016 = ~BG1 NPC Project : romance d'Ajantis, elements de base (contenu adolescent)~
+@1017 = ~BG1 NPC Project : conflits de romance pour personnage feminin, Ajantis - Xan - Coran~
+@1018 = ~Romance [Coran]~
+@1019 = ~BG1 NPC Project : zones de Bois-Manteau accessibles au chapitre 1~
+@1020 = ~Rendre accessible le Pavillon de Bois-Manteau (premiere zone de Bois-Manteau uniquement)~
+@1021 = ~Rendre accessibles les quatre zones de Bois-Manteau (tout sauf les mines)~
+@1022 = ~BG1 NPC Project : donner a Edwin son portrait de BG2~
+@1023 = ~BG1 NPC Project : donner a Imoen son portrait de BG2~
+@1024 = ~BG1 NPC Project : donner a Jaheira son portrait de BG2~
+@1025 = ~BG1 NPC Project : donner a Minsc son portrait de BG2~
+@1026 = ~BG1 NPC Project : donner a Viconia son portrait de BG2~
+@1027 = ~BG1 NPC Project : donner a Kivan son portait issu du mod "Kivan and Deheriana Companions"~
+@1028 = ~Rythme de romance de Coran (standard : 1 heure)~
+@1029 = ~La romance de Coran n'est pas installee.~
+@1030 = ~Rythme de romance de Coran (45 minutes)~
+@1031 = ~Rythme de romance de Coran (30 minutes)~
+@1032 = ~Rythme de romance de Coran (15 minutes)~
+@1033 = ~Rythme de romance de Coran (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1034 = ~Rythme de romance de Dynaheir (standard : 1 heure)~
+@1035 = ~La romance de Dynaheir n'est pas installee.~
+@1036 = ~Rythme de romance de Dynaheir (45 minutes)~
+@1037 = ~Rythme de romance de Dynaheir (30 minutes)~
+@1038 = ~Rythme de romance de Dynaheir (15 minutes)~
+@1039 = ~Rythme de romance de Dynaheir (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1040 = ~Rythme de romance de Xan (standard : 1 heure)~
+@1041 = ~La romance de Xan n'est pas installee.~
+@1042 = ~Rythme de romance de Xan (45 minutes)~
+@1043 = ~Rythme de romance de Xan (30 minutes)~
+@1044 = ~Rythme de romance de Xan (15 minutes)~
+@1045 = ~Rythme de romance de Xan (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1046 = ~Rythme de romance de Shar-Teel (standard : 1 heure)~
+@1047 = ~La romance de Shar-Teel n'est pas installee.~
+@1048 = ~Rythme de romance de Shar-Teel (45 minutes)~
+@1049 = ~Rythme de romance de Shar-Teel (30 minutes)~
+@1050 = ~Rythme de romance de Shar-Teel (15 minutes)~
+@1051 = ~Rythme de romance de Shar-Teel (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1052 = ~Rythme de romance de Branwen (standard : 1 heure)~
+@1053 = ~La romance de Branwen n'est pas installee.~
+@1054 = ~Rythme de romance de Branwen (45 minutes)~
+@1055 = ~Rythme de romance de Branwen (30 minutes)~
+@1056 = ~Rythme de romance de Branwen (15 minutes)~
+@1057 = ~Rythme de romance de Branwen (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1058 = ~Rythme de romance d'Ajantis (standard : 1 heure)~
+@1059 = ~La romance d'Ajantis n'est pas installee.~
+@1060 = ~Rythme de romance d'Ajantis (45 minutes)~
+@1061 = ~Rythme de romance d'Ajantis (30 minutes)~
+@1062 = ~Rythme de romance d'Ajantis (15 minutes)~
+@1063 = ~Rythme de romance d'Ajantis (lent : 1 heure 30 minutes)~
+@1064 = ~BG1 NPC Project : possibilite d'envoyer les PNJs attendre dans une auberge~
+@1065 = ~BG1 NPC Project : alterations~
+@1066 = ~Sword Coast Stratagems a deja installe ce composant. Pour utiliser la version BG1 NPC Project, veuillez d'abord desinstaller la version SCS.~
+@1067 = ~Alora apparait a la Maison des Merveilles~
+@1068 = ~BG1 NPC Project : emplacement initial d'Alora~
+@1069 = ~Alora apparaitra a la Maison des Merveilles, comme dans le jeu original.~
+@1070 = ~Alora apparait a Gullykin~
+@1071 = ~Veuillez commencer une nouvelle partie pour qu'Alora apparaisse a Gullykin, pres de la porte de la fabrique de vin.~
+@1072 = ~Eldoth apparait a Bois-Manteau~
+@1073 = ~BG1 NPC Project : emplacement initial d'Eldoth~
+@1074 = ~Eldoth apparaitra � Bois-Manteau, comme dans le jeu original.~
+@1075 = ~Eldoth apparait au carrefour de Chateau-Suif, de Brasamical et de Beregost~
+@1076 = ~Veuillez commencer une nouvelle partie pour qu'Eldoth apparaisse au carrefour, pres de l'obelisque.~
+@1077 = ~Quayle apparait au Pont de la Porte de Baldur~
+@1078 = ~BG1 NPC Project : emplacement initial de Quayle~
+@1079 = ~Quayle apparaitra au Pont de la Porte de Baldur, comme dans le jeu original.~
+@1081 = ~Quayle apparait au Festival de Nashkel~
+@1082 = ~Veuillez commencer une nouvelle partie pour que Quayle apparaisse au Festival de Nashkel, pres du spectacle de Gazib le Magnifique.~
+@1083 = ~Tiax apparait a la Porte de Baldur~
+@1084 = ~BG1 NPC Project : emplacement initial de Tiax~
+@1085 = ~Tiax apparaitra a la Porte de Baldur, comme dans le jeu original.~
+@1086 = ~Tiax apparait a Beregost~
+@1087 = ~Veuillez commencer une nouvelle partie pour que Tiax apparaisse a Beregost au premier etage de l'auberge de Feldpost.~
+@1088 = ~Accelerateur de bavardages par Jason Compton~
+@1089 = ~Vous avez deja installe l'accelerateur de bavardages.~
+@1090 = ~BG1 NPC Project : verification de la presence de Walking Speeds de TutuFix~
+@1091 = ~BG1 NPC Project : dialogues inities par le joueur~
+@1092 = ~BG1 NPC Project : empecher Shar-Teel de mourir avant qu'elle rejoigne le groupe~
+@1093 = ~Ce composant n'est utile que pour une installation avec Tutu.~
+@1094 = ~BG1 NPC Project : ajustement de reputation grace a des bardes~
+@1095 = ~Incompatible avec BGT :
+Veuillez utiliser le composant equivalent de Sword Coast Strategems pour BGT.~
+@1096 = ~Romance [Dynaheir]~
+@1097 = ~Romance [Xan]~
+@1098 = ~Romance [Shar-Teel]~
+@1099 = ~Romance [Branwen]~
+@1100 = ~Romance [Ajantis]~
+@1101 = ~Les fonctionnalites apportees par ce composant sont soit deja incluses, soit remplacees par un de vos mods deja installe.~
+@1102 = ~Choisissez l'une des options suivantes :
+[1] 1 heure de temps reel entre les dialogues de romance (standard)
+[2] 45 minutes de temps reel entre les dialogues de romance
+[3] 30 minutes de temps reel entre les dialogues de romance
+[4] 15 minutes de temps reel entre les dialogues de romance
+[5] 1 heure 30 minutes de temps reel entre les dialogues de romance (version lente)~
+@1103 = ~Selectionnez le rythme de romance de Coran :~
+@1104 = ~Selectionnez le rythme de romance de Dynaheir :~
+@1105 = ~Selectionnez le rythme de romance de Shar-Teel :~
+@1106 = ~Selectionnez le rythme de romance de Branwen :~
+@1107 = ~Selectionnez le rythme de romance de Xan :~
+@1108 = ~Veuillez taper une des options : 1, 2, 3, 4 ou 5 puis appuyer sur Entree.~
+@1109 = ~Rythme : 1 heure de temps reel entre les dialogues de romance (standard)~
+@1110 = ~Rythme : 45 minutes de temps reel entre les dialogues de romance~
+@1111 = ~Rythme : 30 minutes de temps reel entre les dialogues de romance~
+@1112 = ~Rythme : 15 minutes de temps reel entre les dialogues de romance~
+@1113 = ~Rythme : 1 heure 30 minutes de temps reel entre les dialogues de romance (version lente)~
+@1114 = ~Journal de Sarevok enrichi par SixofSpades~
+@1115 = ~BG1 NPC Project : ajustements du journal de Sarevok~
+@1116 = ~Changement des dates dans le journal de Sarevok uniquement.~
+@1117 = ~Selectionnez le rythme de romance d'Ajantis :~
+@1118 = ~Achen Dell~
+@1119 = ~Cailan~
+@1120 = ~Faizah Tin~
+@1121 = ~Rance~
+@1122 = ~Vail~
+
+// WeiDU prompts
+@-1000= "Le mod %TP2_FILE_NAME% contient"
+@-1001= "composants optionnels distincts.
+Pour gagner du temps, vous pouvez choisir ce que vous souhaitez faire d'eux
+au niveau general plutot que de repondre aux questions pour chacun.
+"
+@-1002= "Que faut-il faire de tous les composants qui NE sont PAS ENCORE installes ?
+Les [I]nstaller, les [S]auter, dem[A]nder pour chacun ? "
+@-1003= "Que faut-il faire de tous les composants qui sont DEJA installes ?
+Les [R]einstaller, les s[U]pprimer, les [S]auter, dem[A]nder pour chacun ? "
+
+// Termes non standards pour s'adapter au fait que l'instruction AUTHOR renvoie au forum du projet
+@-1004= "S'IL VOUS PLAIT, postez le contenu du fichier"
+@-1005= "dans le forum de"
+
+@-1006= "Installer le composant ["
+@-1007= "] ?
+[R]einstaller, co[N]server, s[U]pprimer ou [Q]uitter ? "
+@-1008= "] ?
+[I]nstaller, [N]e pas installer ou [Q]uitter ? "
+
+@-1009= "Entrez une partie du nom du module : "
+
+@-1010= "Reinstallation du composant ["
+@-1011= "] "
+@-1012= "Reinstallation dans la langue"
+
+@-1013= "Suppression de l'ancienne installation de ["
+@-1014= "] au prealable..."
+@-1015= "SUPPRESSION REUSSIE DE L'ANCIEN"
+
+@-1016= "Installation en cours"
+@-1017= "ERREUR pendant l'installation de ["
+@-1018= "], retour a l'etat anterieur"
+@-1019= "INSTALLATION REUSSIE"
+@-1020= "Saute"
+@-1021= "Suppression de ["
+@-1022= "] (composant #"
+@-1023= ")"
+@-1024= "SUPPRESSION REUSSIE DE ["
+
+@-1025= "] ?
+[R]einstaller, co[N]server, s[U]pprimer, [Q]uitter ou choisir un parmi :"
+@-1026= "] ?
+[N]e pas installer, [Q]uitter ou choisir un parmi :"
+@-1027= " (installe actuellement)"
+
+@-1028= "Souhaitez-vous afficher les composants de ["
+@-1029= "] ?
+[Y]Oui, [N]on ? "
+
+@-1030= "] ?
+choisir un parmi :"
+@-1031= "] ?
+[R]einstaller, co[N]server, [Q]uitter ou choisir un parmi :"
+@-1032= "INSTALLATION ECHOUEE A CAUSE D'ERREURS"
+@-1033= "INSTALLATION AVEC DES ALERTES"
+@-1034= "Souhaitez-vous afficher les instructions (ReadMe) ? [Y]Oui [N]on"
+@-1035= "Dans la langue"
+
+@-1036= "Saute le GROUPE ["
+@-1037= "] pour cause d'absence des pre-requis."
+
+@-1038= "dem[A]nder pour chaque composant, tout [S]auter, ou choisir une selection pre-definie :"
+@-1039= "dem[A]nder pour chaque composant, [R]einstaller la configuration courante, tout s[U]pprimer, tout [S]auter, ou choisir une selection pre-definie :"
View
723 bg1npc/tra/french/x#addial_tmp.tra
723 additions, 0 deletions not shown
View
300 bg1npc/tra/french/x#ajantis.tra
@@ -0,0 +1,300 @@
+/* Viconia, avec interpellation du PJ */
+@0 = ~Votre pr�sence perverse est une honte pour ce groupe !~
+@1 = ~Merci, Ajantis. Tu as un talent remarquable pour te r�p�ter sans cesse, tout en �chouant � r�ellement dire la moindre chose.~
+@2 = ~Alors permettez-moi d'�tre plus explicite. Vous �tes une meurtri�re en fuite, la servante d'une d�esse des t�n�bres et une cr�ature malveillante, �gocentrique et manipulatrice ! Vous �tes un affront � toutes les valeurs morales qui comptent pour ce groupe !~
+@3 = ~Tu m'ennuies, jaluk. La conversation �chappe aux talents de ton maudit sexe. Je te...~
+@4 = ~Je ne vois pas pourquoi nous devrions abriter un...~
+@5 = ~Je te sugg�re de t'adonner � une basse t�che quelconque, ce sera...~
+@6 = ~... serpent meurtrier tel que vous !~
+@7 = ~... plus adapt� � ta fichue masculinit� !~
+@8 = ~<CHARNAME> ! Je ne peux plus le supporter ! Nous devons nous d�barrasser de la drow...~
+@9 = ~Vous pouvez encore demeurer � nos c�t�s pendant un jour, mais pass� ce d�lai, vous avez tout int�r�t � avoir quitt� notre �quipe, en route pour je ne sais quel trou obscur dont vous vous �tes extirp�e. Sinon, je m'occuperai de vous de mes propres mains ! Puisse Heaum avoir piti� de votre �me noire !~
+@10 = ~Ajantis a raison. Je soutiens sa d�cision, Viconia.~
+@11 = ~Ajantis, calme-toi. Ceci n'est pas n�cessaire.~
+@12 = ~Ainsi soit-il.~
+@13 = ~Vous �tes fous, surfacins ! Compl�tement fous, en v�rit� ! Oloth plynn jal !~
+@14 = ~Je... Je n'ai aucun recours. J'imagine que je dois me plier � tes ordres. Mais sache que je me m�fierai de toute trahison. Tu as int�r�t � t'assurer que le paladin est fid�le � sa parole, <CHARNAME>.~
+@15 = ~Peuh ! Jal khaless lueth jal rivven phuul waela.~
+@16 = ~<CHARNAME>, j'esp�rais que vous verriez la n�cessit� de ceci.~
+@17 = ~Si tu oses ne serait-ce que poser la main sur moi, jaluk, je...~
+@18 = ~Un jour, drow, � moins que vous ne changiez vos mani�res mal�fiques, la justice de Torm s'appliquera � vous par le tranchant d'une �p�e.~
+
+/* Alora, avec intervention d'Edwin */
+@19 = ~Je dois te pr�venir, ma petite, je ne puis tol�rer pareil comportement plus longtemps ! Je te le dis : arr�te ces vols tant que tu es jeune et que tu peux te r�former sans douleur.~
+@20 = ~H�, quoi ? Mais c'est comme �a que je survis. Oui... Je mourrai... mourrai si je ne vole pas, Ajantis !~
+@21 = ~Mourir ? Qu'est-ce que tu veux dire ? Je dois l'avouer, je n'ai jamais entendu pareille chose auparavant. Tu plaisantes, je suppose.~
+@22 = ~Oh... Ajantis, comment te sentirais-tu, si tu ne mangeais pas pendant toute une journ�e ?~
+@23 = ~Mal, probablement, bien qu'un homme devrait se nourrir de sa foi seule...~
+@24 = ~Euh, j'sais rien d'manger sa foi, mais je te le dis, si je dois passer une journ�e sans voler, mes pauvres petites mains vont �tre pleines de crampes, et j'aurai de ces vertiges...~
+@25 = ~Je me sentirai mal, Ajantis, tr�s mal...~
+@26 = ~Vraiment ?~
+@27 = ~Cela s'appelle la kleptomanie, esp�ce de b�che, une maladie comme une autre.~
+@28 = ~*renifle* Oh, Edwin, tu es toujours si compr�hensif...~
+@29 = ~Oh, je ne savais pas... Je suis vraiment d�sol� si je t'ai offens�e, petite-femme ! Nous devons nous rendre � un temple, dans ce cas, pour te d�barrasser de cette pestilence !~
+@30 = ~M'en d�barrasser ? Hmm... tu vois, Ajantis, je sais d'avance, je le sais, qu'aucun pr�tre ne peut gu�rir mon... affliction. C'est une mal�diction ! Une punition divine qui m'a �t� impos�e par... par... la grande femme � barbe ! C'est elle qui m'a maudite ! Je me suis moqu�e d'elle � la foire et �a m'est arriv� ! *pleure* Pourquoiiiiiiiiiii ?~
+
+/* Coran, qui a refus� de s'occuper du b�b� */
+@31 = ~C'est un jour bien triste que celui o� un homme refuse d'accomplir son devoir, lequel devrait �tre premier et primordial, dans son coeur et son esprit. Comment peut-on abandonner sa propre chair, son propre sang, aux vents du destin ?~
+@32 = ~Briel est vent, je te l'accorde. Br�lante, mais vent. Cela dit, elle a l'air de s'occuper de la gamine, pourquoi ne pas la laisser faire ?~
+@33 = ~Ne t'inqui�tes-tu pas de l'enfant, au moins, si tu ne parviens pas � te soucier de la m�re ?~
+@34 = ~Hmm... Laisse-moi r�fl�chir. J'ai donn� la vie � cet enfant... deux fois, de surcro�t. Mais je doute que ma pr�sence soit vraiment requise pour que celle-ci continue.~
+@35 = ~Mais la responsabilit� de son bien-�tre est autant la tienne que celle de sa m�re. J'esp�re sinc�rement que tu as au moins l'intention d'aider � son �ducation en rassemblant autant d'or que possible.~
+@36 = ~Oh, j'enverrai de l'argent � Briel, bien s�r. Peut-�tre en sera-t-elle m�me reconnaissante. A la fin, je sais ce qu'il se produira, de toute fa�on : elle trouvera un autre cr�tin d'humain � �pouser. En fait, si tu es � ce point inquiet pour elle, tu pourrais faire l'affaire.~
+@37 = ~Tu es insupportable, et tu devrais �tre reconnaissant que j'ai fait voeu de patience. Peut-�tre est-ce mieux pour l'enfant qu'elle ne connaisse pas un p�re tel que toi.~
+
+/* Coran, avec le b�b� */
+@38 = ~Quelle charmante cr�ature ! Et quelle force... Incroyable comme elle s'accroche � n'importe quoi avec ses petits doigts et en plus, elle ne l�che pas. Un v�ritable miracle, cette petite ! Coran, tu me fais douter que la d�bauche cr�e sa propre punition.~
+@39 = ~Ah, d'une bonne chose ne peuvent d�couler que des bonnes choses.~
+@40 = ~Tu as raison, mon ami, tu as raison. Cependant, tu devrais changer tes mani�res au plus vite. Tu ne voudrais pas qu'une chose aussi innocente et pr�cieuse soit d�tourn�e vers tes larcins ill�gaux.~
+@41 = ~Mais tu as dit toi-m�me que cette petite avait un talent pour �a : la fa�on dont elle s'accroche � tout ce qu'on place dans ses mains, que cela lui appartienne ou pas.~
+@42 = ~Tu as mal interpr�t� mes paroles... Du peu que je sais des enfants, s'accrocher est un r�flexe, inn� et propre � tout nourrisson, pas un talent h�rit� pour les d�lits...~
+@43 = ~Peut-�tre, mais chez elle, il est exceptionnel, j'en suis s�r.~
+
+/* Dynah�ir */
+@44 = ~Je tiens la valeur de votre peuple en haute estime, Dynah�ir.~
+@45 = ~D�s lors, je Te remercie, Ajantis. Il est plaisant d'entendre que m�me dans des pays aussi distants de mon foyer, on conna�t les Rash�mi.~
+@46 = ~Mes le�ons de strat�gie et de tactique ont inclus l'�tude de nombreuses batailles, et j'ai tout appris des guerres entre la Rash�m�nie et Thay. Mon coeur est toujours du c�t� du Bien, Dynah�ir, et les Rash�mi ont gagn� mon respect en s'opposant aux arm�es du mal depuis si longtemps.~
+@47 = ~Tu fais une vertu de la n�cessit�, Ajantis. Combattre les arm�es envahisseuses de Thay assure notre survie. Un Rash�mi ne fait rien d'autre que prot�ger Sa maison.~
+@48 = ~Peut-�tre, mais il la garde contre des arm�es de zombies et d'autres viles cr�atures qu'ont invent�es ces ing�nieux Thayens. Si ce n'�tait pour la bravoure de votre peuple, s'il s'�tait rendu, les serviteurs pervertis de Thay auraient tent� d'envahir F��rune toute enti�re, j'en suis certain.~
+@49 = ~Et d'autres nations se seraient charg�es d'eux, ensuite. Ajantis, Tu es un gar�on intelligent, Tu dois comprendre que le devoir et la n�cessit� combattent plus souvent le mal que les h�ros aux yeux pleins d'�toiles.~
+
+/* Edwin */
+@50 = ~J'ai �t� mis en garde contre ton esp�ce � la capuche sanglante, mage. Ne crains-tu pas la punition divine ?~
+@51 = ~Tu crois que la moindre divinit� s'en soucie, mon cavalier na�f ? Si une divinit� n'�coutait d�j� qu'un dixi�me des cr�tins path�tiques qui se pressent dans son temple, ses jours seraient pleins, alors parler de r�tribution... (Bien que l'une ou l'autre puisse �tre tent� de frapper les plus d�biles d'un �clair divin, pour calmer son stress). Donc, tu vois, je n'ai rien � craindre. Quant aux dieux qui ne s'int�ressent pas � ces imb�ciles et leurs j�r�miades incessantes, je suis tout � fait certain qu'ils soutiendraient mon intellect exceptionnel, plut�t que de le punir.~
+@52 = ~Tu as tort de penser que tes actions passent inaper�ues aupr�s des dieux. Au moins un d�fenseur de la justice te tient � l'oeil, et tu devrais craindre les forces du bon droit !~
+@53 = ~Oh ! S'agirait-il de toi et de ton Heaum ? (Comme c'est ennuyeux...) Maintenant, j'ai vraiment peur. Que vas-tu faire ? M'assassiner au milieu de la place ? Vas-y, essaie, bien que cette armure constituera certainement un ravissant emballage de m�tal pour le pieu auquel tu te retrouveras ensuite attach�. Je suis s�r qu'Heaum sera vraiment satisfait d'une telle initiative.~
+@54 = ~Il se satisfera de ta mort, comme il se satisferait de la mort de n'importe quel vil serpent. Les hommes tels que toi sont des taches, Edwin, et c'est ma mission de les effacer.~
+@55 = ~Il n'y a pas d'hommes tels que moi, Ajantis. Il n'y a que moi. (C'�tait certainement une de mes meilleures r�pliques jusqu'ici. Si seulement c'�tait de moi ! Ah, tant pis, d�s que je me serai d�barrass� de lui, je prendrai le temps de l'�crire dans mes m�moires.)~
+@56 = ~Tous les supp�ts du Mal se pensent uniques pour une raison ou une autre, mage, mais rien ne rend les hommes pervertis plus similaires que leur illusion d'exception. Tu te tiens en trop grande estime, c'est ce qui te perdra.~
+@57 = ~Je pense que je pr�f�re faire face � mon destin parce que je me tiens en trop grande estime que de passer toute ma vie � me prendre pour un petit pav� sur le sol du temple d'un dieu au hasard.~
+
+/* Eldoth, sans Skie */
+@58 = ~Je dois l'avouer, j'ai rarement rencontr� une expression plus douce de romantisme ! En v�rit�, c'est exactement comme dans les contes que je lisais dans ma jeunesse. La jeune fille fuyant la s�curit� de son foyer pour suivre son unique amour ! C'est dommage que tu ne sois pas chevalier.~
+@59 = ~Chevaliers, dames, et un amour v�ritable... Ajantis, faites-moi une faveur, revenez me parler quand vous aurez vu un peu plus du monde. Je suis trop occup� l� maintenant pour enseigner � un jeune homme encore vert ce dont la vie est faite.~
+@60 = ~Je ne comprends pas ton m�pris, barde. Qu'ai-je dit pour inciter ton ironie ?~
+@61 = ~*soupire* Pardonnez-moi, Ajantis, pour ce moment d'impatience. J'�tais plong� dans mes pens�es, songeant � mon aim�e et � tous les p�rils que nous avons rencontr�s sur le chemin de notre bonheur b�ni. Et de la grosse bourse de son p�re.~
+@62 = ~Pardon ?~
+@63 = ~Pourquoi donc, � loyal compagnon ?~
+@64 = ~Je pensais t'avoir entendu dire... mais ce n'est certainement pas �a, excuse-moi. Ma nature suspicieuse me joue des tours, parfois.~
+
+/* Eldoth, une fois avec Skie */
+@65 = ~Ecoute bien, toi qui te pr�tends homme ! Je ne sais pas quels charmes tu as tiss�s autour de cette jeune fille, mais je t'ordonne de cesser imm�diatement ! Ou tu go�teras � la puissance de ma lame. User d'une tentation perverse pour tromper une demoiselle innocente !~
+@66 = ~Ajantis, toute d�votion doit �tre mise � l'�preuve. Qu'en retirer si d�votion et tentation sont l'une et l'autre mensong�res ?~
+@67 = ~Je n'�couterai pas tes paroles, mis�rable vermine ! Tu n'es pas digne de cette jeune femme.~
+@68 = ~Donc, ma Skie n'est pas une dame pour vous, mais juste une jeune femme ?~
+@69 = ~Ce n'est qu'une enfant, dont l'esprit a �t� empoisonn� par un homme malveillant et...~
+@70 = ~Euh... Je...~
+@71 = ~Ma Dame, je t'en prie. Ceci ne te concerne pas. Ce jeune chevalier avait simplement bien besoin d'une le�on sur les Chemins de l'Amour. Ignorant comme il est, ce gar�on pourrait presque �tre ton p�re !~
+@72 = ~Tu devrais prendre soin de cette jeune dame, Eldoth, en prendre vraiment bien soin. Car � la seconde o� son amour t'abandonnera, mon �p�e trouvera ton coeur. Et je m'efforcerai de ne pas manquer une cible si petite.~
+
+/* Faldorn */
+@73 = ~Il me semble clair, Faldorn, que vous vous souciez peu des lois humaines. Puis-je savoir pourquoi ?~
+@74 = ~Par cela, tu sous-entends que je ne me plie pas aux ordres d'un citadin minable ?~
+@75 = ~Vous vous emportez vite. Ce n'est pas ce que je veux dire. Vous n�gligez la loi �crite pour en respecter une autre, propre � un petit groupe. Ce genre de comportement, nous le savons, m�ne souvent au chaos.~
+@76 = ~Dis-moi, Ajantis : qui �dicte les r�gles qui pr�valent pour l'Ordre du Coeur Radieux ?~
+@77 = ~Eh bien, c'est le Vigilant, Heaum, bien s�r. Je pensais que c'�tait bien connu.~
+@78 = ~Et pour les Druides de l'Ombre, c'est Silvanus, le P�re Ch�ne. En quoi sommes-nous diff�rents ? En quoi ton ob�issance est-elle diff�rente de ma r�bellion ?~
+@79 = ~Peu importe la religion ou les convictions, il est des lois que nous devons tous respecter, qui n'acceptent aucune exception. Aucun Dieu dot� de bonnes intentions n'arrache ses suivants � la voie d'un comportement droit et moral.~
+@80 = ~Je me plie aux lois de la nature, et ces lois priment sur tout ce que l'homme peut inventer. Les lois des hommes ne sont construites que pour prot�ger les hommes.~
+@81 = ~Donc, dans votre coeur, la loi de la nature prime sur la vie humaine ? Vous laisseriez le faible �tre d�vor� par le fort ?~
+@82 = ~Fort et faible sont des mots invent�s par les humains. Rien dans la nature n'est sans d�faut, et de ces d�fauts, r�sulte la faiblesse. Mais la nature, dans sa sagesse, a donn� � chaque b�te, chaque oiseau, chaque plante, la chance de prosp�rer. A moins que l'�quilibre ne soit rompu, aucune race ne peut �tre annihil�e. La vie individuelle n'est qu'une partie de l'�quilibre et compte peu en elle-m�me.~
+@83 = ~Mais souvent, c'est un individu qui fait la diff�rence pour une race enti�re. Pensez-y Faldorn.~
+
+/* Garrick */
+@84 = ~Garrick, je pense que je dois louer tes aptitudes musicales. Jamais je n'ai entendu de ballades aussi bien ex�cut�es ou de m�lodies plus ma�tris�es que celles dont tu penses appropri� de nous gratifier de temps en temps.~
+@85 = ~Et moi, sire Chevalier, je me dois de louer votre ma�trise de l'�p�e. Jamais un ma�tre d'armes qui vous soit comparable n'a exist�, sans nul doute.~
+@86 = ~Tu le penses vraiment ?~
+@87 = ~Oh oui, j'ai entendu bien des r�cits � propos de l�gendaires massacreurs de dragons, de tueurs de dieux et de guerriers de renom. D�j�, en vous, je vois le potentiel de les surpasser tous.~
+@88 = ~Puis-je, hum, �crire le fil de vos exploits sur la route ?~
+@89 = ~Et qu'en sera-t-il de ton propre r�le, mon bon sire Garrick ? Aucune l�gende future sur le Seigneur Pr�lat Ajantis n'est compl�te sans Sire Garrick, le c�l�bre aventurier, barde des dieux et jeteur de sorts supr�me !~
+@90 = ~Oh dieux ! Si vous me donnez votre b�n�diction, alors je vais commencer � la minute ! Bon, o� sont pass�es mes plumes...~
+
+/* Imoen */
+@91 = ~Ma Dame, puis-je vous dire que la mani�re dont vous vous habillez me rappelle les jardins de l'Ordre, lorsqu'ils fleurissent ? Bien s�r, les corolles des amandiers et des pruniers ne sont pas aussi color�es que vos... habits.~
+@92 = ~Bien s�r, j'aime le rose ! C'est la meilleure des meilleures couleurs du monde. Si j'avais pu d�cider, le monde entier serait rose.~
+@93 = ~Imagine simplement, Ajantis : un ciel rose, un soleil rose, une verdure rose, euh... une rosure rose, des maisons roses, des enfants roses jouant dans des rues roses, et des chevaliers en armure rose sur des �talons roses.~
+@94 = ~Wouah ! C'est comme un peu de vanille gratuite sur un g�teau � la cr�me !~
+@95 = ~Ahum, ma Dame, je ne sais pas pour les �talons, mais il vous faudrait un chevalier bien s�r de lui pour porter un plastron rose.~
+@96 = ~Bah, je pensais que tous les chevaliers �taient courageux, purs et, hum... ce genre de trucs... clairement s�rs d'eux-m�mes.~
+@97 = ~Ces vertus sont g�n�ralement associ�es avec le blanc, Imoen.~
+@98 = ~Ouais, le blanc. *renifle avec m�pris* Ennuyeux ! Et puis tu vas me dire qu'un canevas quadrill�, c'est trop audacieux. Tout le monde doit voir que le rose est la meilleure des meilleures couleurs !~
+@99 = ~Heaum, aie piti� de moi... Hum... Ma dame, votre fantasme ne peut se r�aliser que dans la vitrine d'un patissier... de plus, une telle abondance de rose vous rendrait, ma dame, invisible dans la foule.~
+@100 = ~Bah, cela m'aiderait dans ma carri�re, je te le dis ! En plus, t'inqui�te pas. Non, une fille comme moi sort toujours de l'ordinaire, quand elle le veut. Je le sais parce que j'ai vu le monde compl�tement, totalement rose... Quand le soleil se couche, il colore un instant le monde � mon go�t. Ciel rose, soleil rose, verdure rose... euh... rosure rose, maisons roses, enfants roses jouant dans des rues roses, et chevaliers en armure rose sur des �talons roses.~
+@101 = ~Cela ne peut certainement pas �tre vrai. En tout cas, pas mon plastron.~
+@102 = ~Bien s�r que si ! Et de m�me pour <CHARNAME>. Youpie !~
+@103 = ~Youhou, tu es le seul chevalier que je connaisse ! Donc devine o� j'ai vu un plastron rose ? Je ne pourrais certainement pas avoir invent� �a, de toute fa�on, si ?~
+
+/* Kagain 1 */
+@104 = ~Kagain, j'ai du mal � croire que tu puisses combattre si noblement avec pour seule motivation, la richesse.~
+@105 = ~Alors c'est ton probl�me. *Je* n'ai aucune difficult� � y croire.~
+@106 = ~Mais tu risques ta vie pour une raison si ridicule ! Quelle est la valeur de l'or, si tu es mort ?~
+@107 = ~Pas tr�s �lev�e, je suppose. C'est probablement pour �a que les morts que je connais ont cess� de se battre pour lui. Mais *je* ne suis pas encore mort, comme tu pourrais peut-�tre t'en rendre compte dans un jour ou deux.~
+@108 = ~Donc, les possessions de nos ennemis, une pi�ce ou deux, et de l'�quipement usag� valent la vie d'un nain, selon ton estimation ?~
+@109 = ~Mais non ! M�me pas ta vie, pour te dire la v�rit�.~
+@110 = ~Et pourtant, tu pr�tends ne pas servir un id�al plus �lev� ?~
+@111 = ~J'vais te dire, mon gar�on. Quiconque a obtenu la coop�ration de ces p�quenots, a d� y d�penser beaucoup d'argent. Je m'dis qu'il doit y avoir encore plus de richesses l�-derri�re, parce que sinon cette premi�re d�pense n'en vaudrait pas la peine. C'est ce tr�sor-l�, l'id�al �lev� que je poursuis, ne l'oublie pas.~
+
+/* Kagain 2 */
+@112 = ~Kagain, puis-je te parler un instant d'un sujet qui me trouble quelque peu ?~
+@113 = ~C'est pas un autre discours sur tes fichues moralit� et �thique, j'esp�re ?~
+@114 = ~Euh, non, c'est � propos d'une blague que j'ai entendue avant de rejoindre <CHARNAME> et que je ne comprends pas compl�tement.~
+@115 = ~Et pourquoi tu veux m'demander ?~
+@116 = ~Parce qu'elle concerne les nains.~
+@117 = ~Tr�s bien, gamin, sors-moi ta blague, alors.~
+@118 = ~�a allait un peu comme �a. "Comment peux-tu savoir qu'un nain approche ta femme de trop pr�s ?"~
+@119 = ~Ouais.~
+@120 = ~"Quand il te dit que ses cheveux sentent bons." Je ne comprends pas cette partie. Est-ce que c'est de l'humour nain, ou bien une subtilit� intellectuelle que j'ai rat�e ?~
+@121 = ~Si tu n'es pas � la hauteur de celle-l�, gamin, ce s'ra pas moi qui te permettrai d'en rire.~
+
+/* Khalid */
+@122 = ~Dis-moi, mon ami, dans tes qu�tes au nom du Bien, n'as-tu jamais eu de raison de supposer que la Bont�, sans le soutien de la discipline de la Loi, risquait de d�g�n�rer en un simple sursaut chaotique, ne menant nulle part ?~
+@123 = ~Peut-�tre. M-mais � d'autres moments, j'ai eu l'impression que l'oppression de la Loi r�primait une croissance valable, donc cela s'�quilibre. De toute fa�on, dans le monde tel qu'il est, juste le fait de le laisser un peu meilleur qu'il ne l'�tait quand on l'a trouv� est un triomphe en soi.~
+@124 = ~Je pense que tu es un peu trop modeste quant � l'effet qu'ont les individus sur la r�alit�, mon ami, mais cela n'a pas d'importance. Gardons cette discussion dans le domaine de l'abstrait.~
+@125 = ~Je ne pense pas que vous p-puissiez parler de l'abstrait en ignorant ce qui est. Pas de mani�re raisonnable, cela dit.~
+@126 = ~H� ! Est-ce que les Dieux ne r�sident pas dans l'abstrait, pour nous ?~
+@127 = ~Si, mais ils ne sont pas des abstractions en eux-m�mes, � leur niveau d'existence. Du moins, ce n'est pas ce qu'on m'a appris.~
+@128 = ~Et � ce niveau d'existence, les pouvoirs du plus sombre chaos ne se soumettent-ils pas � la r�gle de la Loi ? N'adaptent-ils pas leurs natures, leurs actes et m�me leurs r�sidences � la loi structur�e du cosmos ?~
+@129 = ~Vous �tes bien au-del� de quoi que ce soit dont je pourrais parler. P-peut-�tre serez-vous un Dieu vous-m�me, un jour. Alors vous pourrez m'envoyer une vision, et je saurai ce qu'il en est.~
+@130 = ~Ne blasph�me pas, mon ami. M�me pour plaisanter, cela peut porter malheur.~
+
+/* Kivan */
+@131 = ~Votre loyaut� envers D�h�riana est un bel exemple de chevalerie.~
+@132 = ~D�h�riana est mela en'coiamin... l'amour de ma vie. Je ne vois aucune raison de louer ma loyaut� comme si c'�tait quelque chose d'extraordinaire. Cela vient naturellement � ceux qui aiment.~
+@133 = ~Oui, mais elle est morte, et vous portez son deuil et refusez de prendre une autre femme.~
+@134 = ~Nous ne sommes pas r�ellement s�par�s, Ajantis. Il n'y a qu'un r�ve entre D�h�riana et moi. Elle attend que je la rejoigne � Arvanaith.~
+@135 = ~Kivan, j'ai entendu dire que les elfes peuvent quitter le monde des vivants quand ils le d�sirent.~
+@136 = ~Je dois honorer mon serment � Shevarash avant de pouvoir partir. Quand Tazok sera mort, je retournerai � Shilmista et commencerai mon voyage vers Arvanaith.~
+@137 = ~Pensez-vous, elfe, que le devoir n'existe qu'aussi longtemps qu'il vous arrange ? Les paladins basent leur existence sur la certitude que le devoir sera toujours pr�sent. R�alisez-vous que les braves gens b�n�ficieraient de votre survie, si vous leur offriez une protection contre les Tazoks � venir ? Pourtant, une fois que votre serment sera honor�, vous vous pensez libre. Je ne peux pas le comprendre, car je pr�f�rerais mourir au champ de gloire, me battant pour ce qui est juste jusqu'� mon dernier souffle !~
+@138 = ~C'est la voie de mon peuple, Ajantis. Et Ajantis, si je devais trouver la mort au cours d'une violente m�l�e, je pourrais ne pas trouver le chemin d'Arvanaith, et de D�h�riana.~
+
+/* Montaron */
+@139 = ~Je te trouve troublant, petit-homme.~
+@140 = ~Ah ouais ? M'en parle pas. La vie a pas �t� comique, ces derniers temps.~
+@141 = ~Je t'ai regard� combattre des orques et des humains. Massacrer des humains ne t'�meut pas plus que de d�barrasser le monde d'horribles gobelino�des.~
+@142 = ~Pourquoi �a devrait ? Pour moi, y'a pas de diff�rence entre un grand dadais et un autre, s'ils essaient de me tuer !~
+@143 = ~Mais tu sais - tu dois savoir - que les hommes ont une �me, qu'ils sont capables, comme les membres de ta race, de joie, d'amour et de vertu.~
+@144 = ~Qu'ils me montrent leur "veeertuuu" d'une autre mani�re qu'en essayant de m'perforer avec une fl�che ou une lame, alors !~
+@145 = ~Ne ressens-tu aucune... perte... un g�chis... quand un homme meurt alors qu'il est noy� dans le Mal ?~
+@146 = ~Non.~
+@147 = ~Sur mon honneur, je gage que si le destin avait fait de nous des ennemis plut�t que des alli�s, tu ne me traiterais pas diff�remment d'eux.~
+@148 = ~Pourquoi faire autrement ? Et si tu d�cides de t'comporter comme ils le font, au moins, tu sais � quoi t'attendre de ma part.~
+@149 = ~Je vois. Ta moralit� ne d�pend que de la mani�re dont les autres *te* traitent.~
+@150 = ~Bien s�r. Comme toi ou <CHARNAME> ou n'importe qui d'autre. P't'�tre juste pas Xzar.~
+@151 = ~J'appr�cie d'�tre diff�renci� de ton compagnon. Cela dit, sache que *je* m'accorde aux standards les plus stricts de la justice, et parmi ceux-ci, � la charit�.~
+@152 = ~Ouais-ouais. C'est toujours toi qui prends les mesures, cela dit. Tu t'es juste bricol� un m�tre-ruban d'fanatique pour le faire, c'est tout.~
+@153 = ~Quoi ! Tu nies la justice et te moques de la charit�, c'est �a ?~
+@154 = ~Si jamais j'croise l'une ou l'autre, j'te pr�viendrai.~
+
+/* Montaron, un peu apr�s la discussion pr�c�dente */
+@155 = ~Petit-homme, je voudrais te demander une faveur.~
+@156 = ~Oho ! Et il dit �a avec les formes. Demande, alors, bo�te de conserve, et nous verrons.~
+@157 = ~Je te demande de commettre un de tes actes sanglants et tra�tres devant mes yeux, de mani�re � ce que je puisse, en tout honneur, te tuer.~
+@158 = ~Ahahahahah ! Toi t'es un comique ! Bien s�r ! Laisse-moi juste percer un nouveau trou d'balle � <CHARNAME>, histoire que tu puisses me couper en rondelles avant tes pri�res du soir, �a va ?~
+@159 = ~Es-tu si vil que tu ris de ta propre couardise ? Viens ! Bats-toi contre moi !~
+@160 = ~Pourquoi se presser, esp�ce de cr�tin en collants ? T'as peur que j'te perfore � la nuit noire ? Sois pas craintif. Si j'fais rien qu'penser � m'charger d'toi, �a m'fait tellement marrer que j'peux plus marcher droit, alors trancher hein...~
+@161 = ~Ne me tente pas ! Je ne peux pas frapper le premier sans justification.~
+@162 = ~Alors j'imagine que tu frapperas pas du tout. Et �a ajoute au plaisir de ta compagnie, de voir que tu me laisses commencer *et* terminer ce petit jeu.~
+
+/* Safana, avec suite en @215-@218 si romance */
+@163 = ~Safana, puis-je vous demander, ma dame, pourquoi votre regard se pose souvent sur moi ?~
+@164 = ~Eh bien, doux Ajantis, je t'observe si souvent parce qu'il n'y a pas, tout simplement, d'autre homme dans ce groupe qui te soit... comparable.~
+@165 = ~Je prendrais cela pour un compliment, ma Dame, si vous n'aviez pas dit ces m�mes mots � bien d'autres : le tenancier de la taverne, l'aubergiste d'hier soir, des nobles qui passent...~
+@166 = ~Sire Ajantis, je me dois de protester ! Je ne vais pas nier que j'ai l'oeil pour les hommes attirants... mais mes deux yeux sont pos�s sur toi, � pr�sent, comme tu as �t� gentil de le remarquer. De plus, est-ce que tes principes chevaleresques ne t'imposent pas de te trouver une damoiselle en danger ?~
+@167 = ~Les principes de Heaum recommandent le soutien � la loi par-dessus tout, peu importe comment elle est appliqu�e. Il sugg�re aussi une parfaite neutralit�. Pour autant que je sache, il ne dit rien de l'importance d'une damoiselle.~
+@168 = ~Bien, tout cela est bien beau et puissant, mais on ne dirait pas qu'il �tait tr�s dr�le, ce Heaum.~
+@169 = ~Quels principes guident votre vie, si je puis me permettre, ma Dame ?~
+@170 = ~Je vis selon les principes du d�sir, mon ch�ri.~
+@171 = ~Ils... ne me sont pas familiers.~
+@172 = ~Vraiment ? N'as-tu jamais d�sir� une plus belle �p�e, une armure d'ankheg ou une promotion au sein de ton Ordre ? Ah, tu pensais que je ne parlais que des d�sirs de la chair.~
+@173 = ~Je... ne pense pas que cela me conviendrait, ma Dame. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, je dois... polir mon armure... bonne journ�e � vous.~
+
+/* Viconia, dans la journ�e */
+@174 = ~Votre promiscuit� est clairement apparente � la mani�re dont vous vous habillez, drow. Couvrez-vous, par Heaum !~
+@175 = ~Et qu'est-ce qui d�range Heaum dans ma tenue de voyage, Ajantis ? La profondeur de la coupe ? La mani�re dont ma robe se fend jusqu'ici ?~
+@176 = ~Votre �tre entier est une insulte � Heaum, Viconia, mais la fente de votre robe et l'exhibition de votre d�collet� sont une insulte � tous les hommes et femmes d�cents qui posent le regard sur vous. Vos v�tements en r�v�lent plus qu'ils n'en cachent. Cela ne me surprendrait pas une seconde si votre attirail nous causait plus de probl�mes que vous n'en valez.~
+@177 = ~La mani�re dont je m'habille ne regarde que moi, rivvin, et je n'�couterai pas tes sermons sur ce sujet. J'ai d�j� entendu plus d'une remarque ind�cente de la part de tes compagnons m�les mal �duqu�s. Est-ce plus ind�cent qu'une femme porte les v�tements qui lui plaisent, ou que les hommes autour d'elle bavent et �cument, comme c'est le cas ?~
+@178 = ~Que voulez-vous dire, femme sans pudeur ?~
+@179 = ~Les surfacins ont tellement peu de contr�le sur leurs �motions, Ajantis, que le d�sir ou la fureur est clairement visible sur leur visage. La seule chose que je n'arrive pas encore � d�cider, est de savoir si la seconde n'est pas simplement le r�sultat de n'avoir pu assouvir le premier.~
+@180 = ~Vous... vous vous trompez ! Je ne voudrais jamais... Et pas avec quelqu'un tel que vous...~
+@181 = ~Tu veux dire pas avec une femme ? Avec une cr�ature qui ne porte pas la barbe ? Ou bien est-ce que tu n'es pas capable de voir au del� de la peau ?~
+@182 = ~Les mani�res et les pi�ges de tes semblables n'ont pas �t� oubli�s par les enseignements de mes ma�tres, supp�t des t�n�bres et du mensonge ! Ne t'inqui�te pas, je ne m'abaisserai plus jamais � te regarder plus d'une seconde.~
+
+/* Viconia, apr�s la discussion pr�c�dente */
+@183 = ~La puanteur de la malfaisance s'accroche � vous de la mani�re la plus vile.~ [%tutu_var%AJANT30]
+@184 = ~Va t'en, rivvin. Je ne vais pas me faire malmener par ta moralit� de surface... pas aujourd'hui.~
+@185 = ~Oui, les immoraux fuient toujours les justes.~
+
+/* Viconia, si le PJ lui a demand� de se pr�parer � partir */
+@186 = ~Drow, avez-vous l'intention de tenir votre parole ?~
+@187 = ~Soyez tous maudits, cr�tins de surfacins que vous �tes ! Viconia DeVir, de la maison DeVir, la quatri�me Maison de Menzzoberranzan a donn� sa parole, et elle la tiendra. Oh oui !~
+@188 = ~Je ferai en sorte d'�tre invit�e lorsque vous crierez de douleur, suppliant pour la mort !~
+
+/* Xzar */
+@189 = ~Puis-je te parler, Xzar ?~
+@190 = ~Vous pouvez, m�me si je doute que cela vous serve. Vous n'avez pas l'air d'�tre pr�t � apprendre quoi que ce soit.~
+@191 = ~Je pense que je le suis. Je voudrais savoir si ta folie est une excuse suffisamment cr�dible pour ta vilenie ou pas.~
+@192 = ~C'est *exactement* ce que je voulais dire. Vous pr�tendez que vous d�fendez le Bien et combattez le Mal, mais vous ne connaissez rien ni de l'un, ni de l'autre. La preuve... vous n'avez m�me pas encore rencontr� Moman !~
+@193 = ~Tu sembles tr�s press� pour placer tes responsabilit�s sur un parent d�c�d�.~
+@194 = ~Ce qui est juste, est juste, non ? Elle contr�le toutes mes actions, donc tout le cr�dit est le sien, pas le mien.~
+@195 = ~"Cr�dit" n'est pas vraiment le terme que j'aurais utilis�, m�me par respect pour une m�re morte et enterr�e.~
+@196 = ~Oh ! Morte certainement, mais *pas* enterr�e ! Elle me dit, vous savez, que pour devenir un vraiment bon gar�on, je dois embrasser le Mal, lui permettre d'impr�gner chaque recoin de mon �tre. Alors seulement je saurai ce dont il s'agit et quoi en faire.~
+@197 = ~C'est bien ce que je pensais ! Il n'y a pas de place pour le Bien dans ton d�lire.~
+@198 = ~Bien s�r que si ! Le Bien, c'est facile. Il suffit d'ajouter plein de platitudes � ce qui reste quand on a soustrait le Mal. Un canard pourrait le faire. Et ils le font.~
+@199 = ~Un canard ?!? Tu *me* compares � une volaille aquatique sans cervelle !?!?~
+@200 = ~Eh bien, vous cancanez de jolie mani�re. Et le canard que nous avons eu pour le souper l'autre soir �tait *tr�s* bon.~
+@201 = ~Ce n'est *pas* � cette sorte de "bon" que je faisais r�f�rence.~
+@202 = ~Non ? Alors demandez-vous la chose suivante, � Fl�au de la M�chancet�. Avez-vous d�j� rencontr� un canard v�ritablement mal�fique ?~
+@203 = ~Bien s�r que non, imb�cile ! Mais je suis...~
+@204 = ~Alors CQFD. Les preuves sont l�.~
+
+/* Yeslick */
+@205 = ~Si je puis me permettre, bon Yeslick, votre �ge...~
+@206 = ~Qu'est-ce qu'il en est ? Hum ! Est-ce que je me plains de ta jeunesse, moi, alors ?~
+@207 = ~Non, et je vous remercie de votre r�serve. Je ne peux qu'esp�rer que ma vie se d�roulera suffisamment vite pour que je puisse atteindre un �ge... aussi honorable et v�n�rable que le v�tre.~
+@208 = ~�a... Ce serait impressionnant que tu parviennes � t'accrocher � la vie aussi longtemps que je l'ai fait. Tu es le premier jeune humain que je vois qui voudrait devenir *vieux* rapidement !~
+@209 = ~Oui... Peut-�tre est-ce vrai. Et comme j'allais le dire, vos ann�es font de vous un v�ritable v�t�ran, et je dois dire, c'est quelque chose que je respecte.~
+@210 = ~Eh bien, l'Ecuyer Ajantis Ilvastarr en est meilleur que bien des jeunes gens que j'ai rencontr�s.~
+@211 = ~Ils sont trop nombreux � se moquer de ma barbe et de mon �ge, et de ce que je peux bien leur raconter, et puis ils s'�loignent et vont se faire tuer. Tu seras chevalier rapidement avec des pens�es aussi sages que les tiennes, ma�tre �cuyer.~
+@212 = ~Je ne pr�tends pas d�tenir la sagesse, bon nain. J'ai simplement �t� bien instruit. La v�ritable sagesse ne vient qu'avec le temps, comme le disait souvent mon ma�tre.~
+@213 = ~Mon Ordre accorde de la valeur � l'�ge et � l'exp�rience, comme � l'ob�issance au devoir et l'honneur personnel. Seuls ceux qui ont surv�cu longtemps face � l'adversit� peuvent �tre consid�r�s comme "grands".~
+@214 = ~Oui... c'est vrai. Conserve bien ton humilit�, reste fid�le � ta cause, suis l'exemple de tes a�n�s... et je ne vois pas comment il pourrait t'arriver malheur. Continue comme �a, jeune homme, continue.~
+
+/* Safana, en cas de romance avec Ajantis */
+@215 = ~D'apr�s ce que j'ai vu de toi et <CHARNAME>, je dirais que ces d�sirs te sont relativement familiers.~
+@216 = ~D'apr�s ce que j'ai vu de toi, je dirais que tu n'es pas immunis� � ces d�sirs.~
+@217 = ~Je... ne pense pas qu'il soit tr�s sage de continuer sur cette lanc�e, ma Dame. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, je dois... polir mon armure... une bonne journ�e � vous.~
+@218 = ~Je... ne pense pas que ce genre de conversation devrait s'adresser � un homme fianc�, ma Dame. A pr�sent, si vous voulez bien m'excuser, je dois... polir mon armure... une belle journ�e � vous.~
+
+/* Safana, si elle lui a confi� une boite � porter */
+@219 = ~Il est... vraiment incroyable que certaines femmes se chargent d'un �quipement si lourd...~
+@220 = ~Qu'est-ce que tu veux dire ?~
+@221 = ~Fais-tu r�f�rence � la bo�te que Safana t'a donn�e ?~
+@222 = ~Je m'interroge davantage sur la stupidit� des hommes qui acceptent de le porter pour elles.~
+@223 = ~Je n'ai pas envie d'en parler, Ajantis.~
+@224 = ~En fait, *tousse*, je faisais r�f�rence � la bo�te que Safana m'a donn�e...~
+@225 = ~Je ne l'ai fait qu'avec la v�ritable intention de soutenir et d'aider mon chef... qui a aussi tendance � �tre une personne tr�s sp�ciale...~
+@226 = ~Bien que j'aime me rendre utile, j'ai la l�g�re impression que cette bo�te ne contient en fait que des pierres... Je vais la porter encore un peu plus longtemps, mais mon assistance en la mati�re s'arr�tera t�t ou tard, car cela me ralentit inutilement.~
+@227 = ~Ma Dame ! Il n'y a rien entre nous... de mon point de vue, en tout cas.~
+@228 = ~Oui, en effet, c'est � cela que je faisais r�f�rence...~
+@229 = ~C'est un honneur d'aider un compagnon plus fr�le � porter une charge, mais dans ce cas pr�cis, je dois avouer que c'est... plus lourd que pr�vu.~
+@230 = ~Je n'appr�cie pas que tu te laisses encombrer avec les affaires d'autres compagnons, Ajantis. J'ai besoin de toute ta comp�tence au combat, si des ennemis nous attaquent.~
+@231 = ~Je me demandais justement, Ajantis. Tu as aussi offert de porter certaines choses pesantes pour moi...~
+@232 = ~Je me demandais ce qu'il y avait entre vous deux en fait, Ajantis... A voir comme vous avez tendance � discuter ensemble...~
+@233 = ~Est-ce qu'il y a quelque chose entre toi et Safana, Ajantis ?~
+@234 = ~Tu l'as prise, maintenant tu la portes. Une d�cision facile.~
+@235 = ~Alors je ne dirai qu'une chose : la bo�te que m'a donn�e Safana est... lourde.~
+@236 = ~Je vous assure, mes comp�tences au combat ne sont pas entrav�es par le poids que je porte, Dame <CHARNAME>. Mais je suis d'accord avec vous, il y a des situations o� cela pourrait poser probl�me.~
+
+/* Avec le PJ, si on lui a retir� son bouclier */
+@237 = ~<CHARNAME>, c'est vraiment dommage que nous n'ayons pas conserv� le bouclier de ma famille. Je ne peux qu'esp�rer que vous avez une bonne raison pour son absence.~
+@238 = ~Oh Ajantis, je suis d�sol� ! Ce bouclier signifie bien s�r beaucoup pour toi. Nous le r�cup�rerons d�s que possible.~
+ ~Oh Ajantis, je suis d�sol�e ! Ce bouclier signifie bien s�r beaucoup pour toi. Nous le r�cup�rerons d�s que possible.~
+@239 = ~Ajantis, j'avais mes raisons. Je suis d�sol� pour ceci, mais tu as une meilleure armure, � pr�sent, et nous avons besoin de tout l'espace dont nous disposons pour transporter nos affaires.~
+ ~Ajantis, j'avais mes raisons. Je suis d�sol�e pour ceci, mais tu as une meilleure armure, � pr�sent, et nous avons besoin de tout l'espace dont nous disposons pour transporter nos affaires.~
+@240 = ~Oh piti�. S'il te pla�t, arr�te de g�mir. Je suis certain que ta riche famille ne se rendra m�me pas compte qu'il a disparu.~
+ ~Oh piti�. S'il te pla�t, arr�te de g�mir. Je suis certaine que ta riche famille ne se rendra m�me pas compte qu'il a disparu.~
+@241 = ~En voil� une remarque d�sagr�able, <CHARNAME>. J'esp�re que cette attitude n'est que temporaire.~
+@242 = ~Je ne veux pas l'utiliser � tout prix, puisqu'il n'offre pas la meilleure protection contre les ennemis que nous rencontrons, mais cela reste un objet qui a une grande valeur pour moi.~
+
+/* Avec le PJ, si on lui rend son bouclier */
+@243 = ~Mon bouclier de famille ! <CHARNAME>, je suis tr�s heureux que nous l'ayons r�cup�r�. Faisons en sorte qu'il soit dans un endroit s�r si nous avons encore � le mettre de c�t�.~
View
77 bg1npc/tra/french/x#ajantisaddlts_pr.tra
@@ -0,0 +1,77 @@
+@0 = ~Ma dame ! Je suppose que vous vouliez dire, par ces paroles, que la pr�sence de cet homme serait une addition utile � notre groupe ?~
+@1 = ~Prends garde � tes mani�res, manant ! Tu parles � une dame honorable, alors tu ferais mieux de bien te comporter ! Il n'est pas n�cessaire d'imposer ton affection � <CHARNAME> !~
+@2 = ~Ma dame, les paroles que vous avez adress�es � ce Durlyle �taient plut�t... directes. Si c'est la fa�on dont vous pr�f�rez parler et... agir, je suppose qu'il est pr�f�rable que je garde d�sormais mes pens�es pour moi.~
+@3 = ~Remettons-nous en route et concentrons-nous sur nos devoirs. Par Heaum ! Je ne me laisserai plus distraire de mes t�ches, � pr�sent.~
+@4 = ~Mon amour ! Les paroles que vous avez adress�es � ce Durlyle �taient tr�s... indiscr�tes. Je suis stup�fait de vous entendre parler de la sorte et... � un autre homme. Comment devrais-je interpr�ter ceci ? Je pensais que nous �tions proches et intimes, que nous �tions amants... Vous avez accept� ma demande en mariage ! Suis-je en train de me fourvoyer ?~
+@5 = ~Je dois admettre que quelque part... ce Durlyle m'a fascin�e, Ajantis.~
+@6 = ~Euh, ah ah, Ajantis ! Je n'avais pas remarqu� que tu �tais si pr�s !~
+@7 = ~Tu as trouv� ces paroles trop directes ? Et quelle aurait �t� ta r�ponse si je *te* les avais adress�es, hmm ?~
+@8 = ~Ajantis, tu es vraiment mignon, mais maintenant que j'y pense, je pr�f�rerais... un homme, un vrai !~
+@9 = ~Ah, calme-toi, voyons. J'ai juste voulu d�stabiliser un peu cet homme.~
+@10 = ~"Fascin�e" ?! Vous venez juste de lui proposer... Je... Je ne peux pas le croire ! Mon amour, j'ai l'impression que l'on vient de me jeter � terre !~
+@11 = ~Je suis juste ici, � vos c�t�s, l� o� je voulais passer le restant de ma vie. Et maintenant je vous entends parler de la sorte... Vous venez de lui proposer... Je... Je ne peux le croire ! Mon amour, j'ai l'impression qu'on vient de me jeter � terre !~
+@12 = ~-"Trop directes" ?! Vous venez de lui proposer... Je... Je ne peux pas le croire ! Mon amour, j'ai l'impression qu'on vient de me jeter � terre ! Ce n'est pas la mani�re dont je voulais vous parler... Et ce n'est clairement pas la mani�re dont je voulais vous entendre parler � un autre homme !~
+@13 = ~Que dites-vous ?! Ne suis-je pas un "vrai homme" ?! Tous les mots que nous avons �chang� jusqu'ici ne sont-ils que des mensonges pour vous ? Mon amour, j'ai l'impression qu'on m'a jet� � terre ! Ce n'est pas la mani�re dont je voulais vous parler... et ce n'est clairement pas la mani�re dont je voulais vous entendre parler � un autre homme !~
+@14 = ~Que dites-vous ?! Ne suis-je pas un "vrai homme" ?! Je vous reconnais � peine, mon amour ! Tous les mots et... les actes que nous avons �chang�s n'�taient-ils que des mensonges, pour vous ? Je... Je vous ai avou� mon amour ! Nous avons pass� de nombreuses heures intimes ensemble ! J'ai l'impression d'avoir �t� jet� � terre !~
+@15 = ~C'est moi que vous avez d�stabilis�, mon amour ! Vous venez de lui proposer... Je... Je ne peux pas le croire ! J'ai l'impression d'avoir �t� jet� � terre !~
+@16 = ~Je ne peux pas accepter un tel comportement ! Notre relation prend fin d�s � pr�sent. Contentons-nous de n'�tre rien de plus que des camarades de combat et concentrons-nous sur nos devoirs. Par Heaum ! Je ne laisserai plus rien d�tourner mon attention de ma mission, d�sormais !~
+@17 = ~Les paroles que vous avez adress�es � ce Durlyle semblaient emplies d'une sorte de... chaleur, ma dame. Vous... semblez l'appr�cier ?~
+@18 = ~Oui, disons plut�t que je le trouve sympathique. Je pense que ce Durlyle est une personne tr�s int�ressante, mais pas de la mani�re dont il semble le comprendre... J'aurais aim� le garder comme ami.~
+@19 = ~Oui, je l'ai plut�t bien appr�ci�. Plus que �a, en fait. C'est vraiment un homme auquel je pourrais m'attacher. *soupire* Quel dommage qu'il n'ait pas envie de venir avec nous.~
+@20 = ~Et en quoi cela te concernerait-il ?~
+@21 = ~Je... comprends. La prochaine fois que vous le rencontrez, vous devriez clarifier ce malentendu, cependant, sinon il pourrait � nouveau essayer de vous imposer son affection !~
+@22 = ~En effet. Je... comprends. Eh bien, nous ne pouvons pas toujours obtenir ce que nous d�sirons. C'est... vrai pour nous tous. *soupire*~
+@23 = ~Allons-y et concentrons-nous sur nos devoirs, ma dame. Je ne vous d�rangerai plus avec mes pens�es � l'avenir.~
+@24 = ~...~
+@25 = ~Eh bien, en rien, j'imagine. Vous avez raison. Je devrais garder mes pens�es pour moi, d�sormais.~
+@26 = ~Allons-y et concentrons-nous sur nos devoirs. Par Heaum ! Je ne laisserai plus rien me distraire de mes t�ches, d�sormais.~
+@27 = ~Les mots que vous avez adress�s � ce Durlyle semblaient emplis d'une certaine chaleur, mon amour. Vous... semblez l'appr�cier, j'en ai l'impression. Je suis surpris de vous entendre parler ainsi � un autre homme. Comment dois-je l'interpr�ter ? Je pensais que nous avions une relation intime, que nous �tions amants. Vous avez accept� ma demande en mariage ! Ai-je tort ?~
+@28 = ~Ajantis, je pense que ce Durlyle est une personne tr�s int�ressante, et je l'aime beaucoup. Mais pas dans le sens que tu crois, ou qu'il a pu le comprendre. J'aurais voulu le conserver comme ami, voil� tout. Tu es l'homme de mon coeur, et rien ne changera jamais cela, pas m�me les plus jolies fleurs du monde ou la cour la plus charmante.~
+@29 = ~Je dois avouer que j'ai �t� plus que fascin�e par Durlyle. Peut-�tre mes sentiments pour toi ne sont-ils pas aussi forts que je le pensais...~
+@30 = ~Tout ce que j'ai fait c'est badiner un peu avec un autre homme. Cela te met-il mal � l'aise, mon amour ?~
+@31 = ~C'est ce qu'on dirait ! Je trouvais notre petite aventure plut�t sympathique, jusqu'ici, mais il n'y avait rien de plus � y voir, si ?~
+@32 = ~Mon amour, vos paroles illuminent mon coeur. Venez dans mes bras, que je puisse vous �treindre une seconde. J'ai eu peur, un instant, de vous avoir perdue pour toujours.~
+@33 = ~Mon amour, cette courte rencontre et les deux petites missions que nous avons remplies pour cet homme ont-elles plant� un tel doute dans votre coeur ? S'il vous pla�t, dites-moi que vos sentiments pour moi n'ont pas chang�, et que vous �tes toujours ma douce promise... <CHARNAME> ?~
+@34 = ~Oui, je t'aime toujours et je veux t'�pouser, Ajantis.~
+@35 = ~Non, c'est termin�, Ajantis. Cette petite rencontre m'a ouvert les yeux.~
+@36 = ~Je me suis, en effet, senti un peu mal � l'aise, mon amour. Vous lui avez parl� comme vous me parlez... � moi ! S'il vous pla�t, dites-moi que vos sentiments � mon �gard n'ont pas chang�, que vous �tes toujours ma douce promise... <CHARNAME> ?~
+@37 = ~Oui, je t'aime et je veux t'�pouser, Ajantis.~
+@38 = ~"Aventure" ?! Je vous ai donn� mon amour... Vous �tes la femme de mon coeur, et j'ai pens�... que vous ressentiez la m�me chose pour moi ! Vu vos paroles, il semble que je me sois tromp�. Notre relation s'arr�te ici. Mon amour, je ne peux pas le supporter !~
+@39 = ~"Rien de plus � y voir" ?! Je... Je vous ai donn� mon amour, et nous avons pass� des heures intimes ensemble ! Vous appelez �a "rien de plus � y voir" ?~
+@40 = ~Dans ce cas, notre relation s'arr�tera ici. Mon amour, je ne peux pas supporter ceci !~
+@41 = ~Contentons-nous de n'�tre rien d'autres que des camarades de combat et concentrons-nous sur nos devoirs. Par Heaum ! Je ne laissera plus rien me distraire de la t�che en cours, d�sormais.~
+@42 = ~Ma Dame, je vous vois sur le chemin de la vertu, mais je ne suis pas encore compl�tement satisfait. Si mon opinion vous int�resse, je pense que nous devons nous concentrer sur la r�alisation de bonnes actions et aider les personnes n�cessiteuses que nous rencontrons sur notre route.~
+@43 = ~Mon amour, nous avons perp�tr� des actes mal�fiques ! Les gens invoquent votre nom avec moins de respect qu'auparavant. Qu'est devenu notre chemin de vertu et de droiture ? Nous devons retourner sur la bonne voie, imm�diatement !~
+@44 = ~<CHARNAME>, je ne peux pas adh�rer � la mani�re dont nous traitons les personnes qui demandent notre soutien. Je vous vois prendre de mauvaises d�cisions et refuser d'octroyer votre aide. Ce n'est pas de cette mani�re que nous devrions nous comporter durant cette glorieuse qu�te !~
+@45 = ~<CHARNAME>, vous continuez � arpenter la mauvaise voie ! Je ne peux pas accepter la mani�re dont vous traitez les gens. Je vous pensais diff�rente, mais il semble que j'avais tort. Le devoir exige que je croise le fer avec vous. D�fendez-vous car je vais combattre le Mal qui vous habite !~
+@46 = ~Ajantis est devenu hostile
+
+Ajantis m'a attaqu�e, disant qu'il ne pouvait accepter la mani�re dont je traite les gens. J'ai d� le tuer, il ne m'a pas laiss� le choix.~
+@47 = ~Ma dame, j'ai... entendu que vous aviez �t� �lev�e par Gorion, un c�l�bre gardien de la biblioth�que de Ch�teau-Suif, et qu'il avait �t� assassin� par des criminels. Laissez-moi vous exprimer toutes mes condol�ances pour votre perte.~
+@48 = ~Merci pour ces douces paroles, Ajantis. Gorion �tait mon p�re et mon mentor. Je ne m'arr�terai pas tant que je n'aurai pas trouv� ceux qui sont responsables de son meurtre !~
+@49 = ~Gorion est mort en me d�fendant... Mais, ce qui rend les choses encore pires, c'est le fait que c'�tait apr�s moi qu'ils en avaient, pas apr�s Gorion.~
+@50 = ~Tout va bien. Ressasser ne va pas le ramener.~
+@51 = ~Merci, Ajantis. Quand ils m'ont pris Gorion... je suis d�sol�e, Ajantis. Je ne peux pas en parler davantage. C'est trop douloureux pour moi.~
+@52 = ~O� exactement as-tu "entendu" cela ?~
+@53 = ~Merci, Ajantis. Je pr�f�rerais ne pas en parler.~
+@54 = ~Ajantis, je n'ai nul besoin d'aborder ce sujet personnel !~
+@55 = ~Ma dame, je comprends parfaitement que vous ressentiez souffrance et deuil. Mais ne laissez pas vos sens �tre submerg�s par la vengeance et la haine. Vous ne pouvez esp�rer traquer ces meurtriers que si vous n'�tes pas aveugl�e par la haine et que vous ne laissez pas la vengeance affecter vos comp�tences au combat.~
+@56 = ~Vous voulez dire que notre ennemi inconnu pourrait s'int�resser � vous ?~
+@57 = ~Peut-�tre suis-je juste parano�aque. Allons-y et trouvons ces bandits. Ce que le futur nous r�serve sera r�v�l� en temps utiles.~
+@58 = ~Eh bien, c'est ce qu'on aurait dit... Mais je n'ai pas la moindre id�e du pourquoi, Ajantis.~
+@59 = ~Eh bien... "Livrez-nous votre �l�ve et personne ne sera bless�. Si vous r�sistez, ce sera au prix de votre vie". C'est ce que la silhouette en armure a dit avant de nous attaquer. �a sonne plut�t comme un certain int�r�t pour ma personne, Ajantis, oui.~
+@60 = ~Bien s�r que non, ma dame...~
+@61 = ~Bien s�r, ma dame. Je suis d�sol� de vous avoir importun�e.~
+@62 = ~C'est tr�s �trange en effet, ma dame.~
+@63 = ~Je comprends mieux d�sormais votre motivation � vouloir traquer les bandits sur la C�te des Ep�es, ma Dame. Je ne peux que r�p�ter ce que je vous ai d�j� dit. Soyez assur�e de mon soutien dans cette t�che p�rilleuse. Reprenons notre route et d�busquons les meurtriers de votre p�re adoptif !~
+@64 = ~Vous murmuriez dans votre sommeil, ma dame... Je suis d�sol�, je ne voulais pas para�tre indiscret.~
+@65 = ~Merci, Ajantis. Quand ils m'ont pris Gorion... Je suis d�sol�e, Ajantis. Je ne peux pas en parler davantage. C'est trop douloureux pour moi.~
+@66 = ~Garde tes oreilles indiscr�tes chez toi, d�sormais, Ajantis. Je n'ai nul besoin de ces conversations personnelles !~
+@67 = ~Alors je garderai mes pens�es pour moi-m�me, d�sormais, ma dame. Revenons � nos devoirs.~
+@68 = ~Bien s�r, ma dame. Je suis d�sol� d'avoir abord� ce si triste sujet.~
+@69 = ~Ma dame... <CHARNAME>, d�sirez-vous r�ellement porter cette �trange ceinture en d�pit de ses... cons�quences ? J'esp�re que vous ne vous offusquerez pas si je continue � vous appeler "ma dame" n�anmoins... Mais, si vous m'excusez ces paroles hardies, j'aimerais autant que vous vous en d�barrassiez aussi vite que possible.~
+@70 = ~Mon amour... <CHARNAME>, votre souhait est-il vraiment de porter cette �trange ceinture avec ses... cons�quences ? Comment devrais-je vous appeler, d�sormais, est-ce que "ma dame" est toujours appropri� ? Cela me d�route grandement... Si je puis me permettre, je pr�f�rerais que vous la retiriez aussi vite que possible.~
+@71 = ~Dame <CHARNAME> ! Il est bon de vous revoir. Je peux me joindre � vous d�s � pr�sent, n'est-ce pas ?~
+@72 = ~Je suis d�sol�e, tu vas devoir attendre un peu plus longtemps, Ajantis.~
+@73 = ~Oui, s'il te pla�t, rejoins-nous.~
+@74 = ~Comme vous le d�sirez, <CHARNAME>. J'attendrai.~
View
33 bg1npc/tra/french/x#ajantisaddlts_pr_notosc.tra
@@ -0,0 +1,33 @@
+@0 = ~Ma Dame, je vous vois sur le chemin de la vertu, mais je ne suis pas encore compl�tement satisfait. Si mon opinion vous int�resse, je pense que nous devons nous concentrer sur la r�alisation de bonnes actions et aider les personnes n�cessiteuses que nous rencontrons sur notre route.~
+@1 = ~Mon amour, nous avons perp�tr� des actes mal�fiques ! Les gens invoquent votre nom avec moins de respect qu'auparavant. Qu'est devenu notre chemin de vertu et de droiture ? Nous devons retourner sur la bonne voie, imm�diatement !~
+@2 = ~<CHARNAME>, je ne peux pas adh�rer � la mani�re dont nous traitons les personnes qui demandent notre soutien. Je vous vois prendre de mauvaises d�cisions et refuser d'octroyer votre aide. Ce n'est pas de cette mani�re que nous devrions nous comporter durant cette glorieuse qu�te !~
+@3 = ~<CHARNAME>, vous continuez � arpenter la mauvaise voie ! Je ne peux pas accepter la mani�re dont vous traitez les gens. Je vous pensais diff�rente, mais il semble que j'avais tort. Le devoir exige que je croise le fer avec vous. D�fendez-vous car je vais combattre le Mal qui vous habite !~
+@4 = ~Ajantis est devenu hostile
+
+Ajantis m'a attaqu�e, disant qu'il ne pouvait accepter la mani�re dont je traite les gens. J'ai d� le tuer, il ne m'a pas laiss� le choix.~
+@5 = ~Ma dame, j'ai... entendu que vous aviez �t� �lev�e par Gorion, un c�l�bre gardien de la biblioth�que de Ch�teau-Suif, et qu'il avait �t� assassin� par des criminels. Laissez-moi vous exprimer toutes mes condol�ances pour votre perte.~
+@6 = ~Merci pour ces douces paroles, Ajantis. Gorion �tait mon p�re et mon mentor. Je ne m'arr�terai pas tant que je n'aurai pas trouv� ceux qui sont responsables de son meurtre !~
+@7 = ~Gorion est mort en me d�fendant... Mais, ce qui rend les choses encore pires, c'est le fait que c'�tait apr�s moi qu'ils en avaient, pas apr�s Gorion.~
+@8 = ~Tout va bien. Ressasser ne va pas le ramener.~
+@9 = ~Merci, Ajantis. Quand ils m'ont pris Gorion... je suis d�sol�e, Ajantis. Je ne peux pas en parler davantage. C'est trop douloureux pour moi.~
+@10 = ~O� exactement as-tu "entendu" cela ?~
+@11 = ~Merci, Ajantis. Je pr�f�rerais ne pas en parler.~
+@12 = ~Ajantis, je n'ai nul besoin d'aborder ce sujet personnel !~
+@13 = ~Ma Dame, je comprends parfaitement que vous ressentiez souffrance et deuil. Mais ne laissez pas vos sens �tre submerg�s par la vengeance et la haine. Vous ne pouvez esp�rer traquer ces meurtriers que si vous n'�tes pas aveugl�e par la haine et que vous ne laissez pas la vengeance affecter vos comp�tences au combat.~
+@14 = ~Vous voulez dire que notre ennemi inconnu pourrait s'int�resser � vous ?~
+@15 = ~Peut-�tre suis-je juste parano�aque. Allons-y et trouvons ces bandits. Ce que le futur nous r�serve sera r�v�l� en temps utiles.~
+@16 = ~Eh bien, c'est ce qu'on aurait dit... Mais je n'ai pas la moindre id�e du pourquoi, Ajantis.~
+@17 = ~Eh bien... "Livrez-nous votre �l�ve et personne ne sera bless�. Si vous r�sistez, ce sera au prix de votre vie". C'est ce que la silhouette en armure a dit avant de nous attaquer. �a sonne plut�t comme un certain int�r�t pour ma personne, Ajantis, oui.~
+@18 = ~Bien s�r que non, ma dame...~
+@19 = ~Bien s�r, ma dame. Je suis d�sol� de vous avoir importun�e.~
+@20 = ~C'est tr�s �trange en effet, ma dame.~
+@21 = ~Je comprends mieux d�sormais votre motivation � vouloir traquer les bandits sur la C�te des Ep�es, ma Dame. Je ne peux que r�p�ter ce que je vous ai d�j� dit. Soyez assur�e de mon soutien dans cette t�che p�rilleuse. Reprenons notre route et d�busquons les meurtriers de votre p�re adoptif !~
+@22 = ~Vous murmuriez dans votre sommeil, ma dame... Je suis d�sol�, je ne voulais pas para�tre indiscret.~
+@23 = ~Merci, Ajantis. Quand ils m'ont pris Gorion... Je suis d�sol�e, Ajantis. Je ne peux pas en parler davantage. C'est trop douloureux pour moi.~
+@24 = ~Garde tes oreilles indiscr�tes chez toi, d�sormais, Ajantis. Je n'ai nul besoin de ces conversations personnelles !~
+@25 = ~Alors je garderai mes pens�es pour moi-m�me, d�sormais, ma dame. Revenons � nos devoirs.~
+@26 = ~Bien s�r, ma dame. Je suis d�sol� d'avoir abord� ce si triste sujet.~
+@27 = ~Dame <CHARNAME> ! Il est bon de vous revoir. Je peux me joindre � vous d�s � pr�sent, n'est-ce pas ?~
+@28 = ~Je suis d�sol�e, tu vas devoir attendre un peu plus longtemps, Ajantis.~
+@29 = ~Oui, s'il te pla�t, rejoins-nous.~
+@30 = ~Comme vous le d�sirez, <CHARNAME>. J'attendrai.~
View
192 bg1npc/tra/french/x#ajantisbhaallts.tra
@@ -0,0 +1,192 @@
+@0 = ~<CHARNAME>, vous... vous �tes une enfant de *Bhaal*, le Seigneur du Meurtre ?! Quelle d�couverte horrifiante ! Quel h�ritage maudit !~
+@1 = ~C'est ainsi que doivent �tre interpr�t�s les mots de Tamoko, j'imagine. C'est effrayant, en effet.~
+@2 = ~C'est ainsi que les mots de Tamoko doivent �tre interpr�t�s, j'imagine. N'est-ce pas *horrible* ? Ajantis, cette d�couverte est aussi choquante pour moi qu'elle l'est pour toi !~
+@3 = ~C'est ainsi que doivent �tre interpr�t�s les mots de Tamoko, j'imagine. A pr�sent, je connais enfin la v�rit� !~
+@4 = ~C'est effrayant, en effet.~
+@5 = ~N'est-ce pas *horrible* ? Ajantis, cette d�couverte me bouleverse autant que toi !~
+@6 = ~A pr�sent, je connais enfin la v�rit� !~
+@7 = ~<CHARNAME>, nous savions que vous aviez des pouvoirs d�passant ceux dont un <PRO_RACE> est suppos� disposer. Il y avait tant de signes : vos r�ves, par exemple, pleins de pr�sages mena�ants, et la magie dont vous h�ritiez ensuite. Et puis il y avait cet ennemi impitoyable qui s'int�ressait � vous de mani�re inexpliqu�e... Mais je n'aurais jamais devin� que la source de votre force �tait � ce point mal�fique, qu'elle �manait de Bhaal, le dieu du meurtre.~
+@8 = ~Votre h�ritage influencera votre vie, et cela a d�j� commenc�. Vous ne pourrez pas vous cacher de votre destin ! Mon amour, en tant que paladin de Heaum, et votre mari � venir, je dois savoir comment vous allez g�rer ceci ! R�pondez � mes questions avec honn�tet�. Qu'est-ce que cela signifie pour vous ? Comment allez-vous traiter votre h�ritage ?~
+@9 = ~Ajantis, je suis paladin de Heaum, et j'abhorre �tre un rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon p�re a trac�s pour moi, quels qu'ils soient.~
+@10 = ~Ajantis, je suis paladin, et j'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon p�re a trac�s pour moi, quels qu'ils soient.~
+@11 = ~J'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon p�re a trac�s pour moi, quels qu'ils soient.~
+@12 = ~J'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon p�re a trac�s pour moi, quels qu'ils soient.~
+@13 = ~Je ne sais pas... Tout s'encha�ne si rapidement... Je ne veux pas y �tre m�l�e ! Je voudrais que ce soit un malentendu !~
+@14 = ~Hmm... Je dois y r�fl�chir. Ceci ouvre en v�rit� de nouvelles possibilit�s tr�s int�ressantes...~
+@15 = ~Je suis l'enfant d'un dieu, Ajantis. Je peux sentir son pouvoir en moi ! Je dois l'utiliser. Agir autrement serait mal !~
+@16 = ~Je suis... je suis d�sol�e, Ajantis, mais cette nouvelle m'a prise au d�pourvu et j'ai peur. Pourrais-tu... me prendre dans tes bras, un moment ?~
+@17 = ~Je ne vois pas pourquoi nous devons parler de ceci.~
+@18 = ~Vous avez choisi la v�ritable voie du bien et de la droiture, en effet, et vos actions ne refl�tent aucun mal.~
+@19 = ~Vous �tes sur la voie du bien et de la vertu, car vous ne commettez pas d'actes mauvais.~
+@20 = ~Vous �tes sur la voie du bien et de la droiture, car vous ne commettez pas de m�faits. Pourtant, vous n'avez pas encore d�montr� tout votre potentiel � faire le bien, <CHARNAME>.~
+@21 = ~Je comprends que vous croyiez en ce que vous dites, mais parfois, les petites choses s'additionnent, <CHARNAME>, et renversent l'�quilibre.~
+@22 = ~Cela semble vrai, donc vous devez y faire face ! Essayer de vous cacher de votre h�ritage divin ne marchera pas, cela va seulement vous laisser sans pr�paration face aux �v�nements � venir. *expire bruyamment* Excusez ces dures paroles. Je peux imaginer que c'est aussi d�stabilisant pour vous que ce l'est pour moi.~
+@23 = ~S'il vous pla�t, mon amour, que vous dit votre coeur ?~
+@24 = ~Vous �tes la fille d'une divinit� mal�fique, dot�e de ses pouvoirs, et vous �tes li�e � votre destin�e...~
+@25 = ~Et pourtant vous �tes la fille d'une divinit� mal�fique, dot�e de ses pouvoirs, et vous �tes li�e � votre destin�e...~
+@26 = ~Je... Je n'ai pas per�u la divinit� mal�fique en vous. Je *dois* m'assurer que vous ne serez pas s�duite par le pouvoir de Bhaal ! Cette d�couverte m'effraie � un tel point que je ne sais pas quoi dire. Je ne peux pas continuer. Nous devons encore discuter de ceci, mais d'abord, je dois mettre de l'ordre dans mes pens�es !~
+@27 = ~<CHARNAME>, au nom de Heaum ! Je *dois* savoir comment vous allez g�rer ceci ! Je suis un paladin, et je serai votre �poux. S'il vous pla�t, mon amour, que vous dit votre coeur ?~
+@28 = ~Je ne veux pas en parler, Ajantis !~
+@29 = ~Ce n'est *pas* la fin de ceci ! Peut-�tre ne voulez-vous pas en parler maintenant, mais cette conversation ne peut s'arr�ter l� ! Vous �tes la fille d'un dieu mal�fique, dot�e de ses pouvoirs, et vous �tes li�e � votre destin�e...~
+@30 = ~"Possibilit�s" ?! Songez-vous s�rieusement � utiliser le pouvoir de votre p�re meurtrier pour d�fendre vos propres int�r�ts ?~
+@31 = ~Non, je ne voulais pas dire �a. C'�tait seulement une id�e g�n�rale.~
+@32 = ~En effet ! Je suis l'enfant d'un dieu, Ajantis. Je peux sentir son pouvoir en moi ! Je dois l'utiliser. Agir autrement serait une erreur !~
+@33 = ~De quoi parlez-vous ! Bhaal �tait le dieu du meurtre et de la destruction ! Voulez-vous que ces pouvoirs mal�fiques deviennent *v�tres* ?~
+@34 = ~Pas le pouvoir *mal�fique*, Ajantis. Tout ce dont je parle est du pouvoir divin que je porte en moi. Je l'utiliserai � mes propres fins.~
+@35 = ~Pourquoi ? Pense � tout le pouvoir qui serait mien ? Plus j'y r�fl�chis, plus j'aime cette id�e !~
+@36 = ~Etes-vous na�ve au point de penser que vous pourriez tromper la nature de votre g�niteur et utiliser son pouvoir pour faire le *bien* ?!~
+@37 = ~Pourquoi serait-ce impossible ? Je ne suis pas mal�fique, Ajantis. Si mon destin est de prendre la place de mon p�re, pourquoi ne pas le faire � *ma* fa�on ?~
+@38 = ~Qui parle de faire le bien, Ajantis ? Une fois que j'aurai le pouvoir, je ferai tout ce que *je* veux !~
+@39 = ~Parce que nous autres, mortels, ne sommes pas faits pour avoir ou *contr�ler* un pouvoir divin, <CHARNAME> ! Bhaal lui-m�me �tait mortel, mais il �tait vicieux et avide de pouvoir, et les pouvoirs divins qu'il re�ut furent de m�me. Vous souhaitez plier ces pouvoirs mal�fiques � vos propres fins, b�n�fiques ! Comment savez-vous que vous serez assez forte pour y parvenir ?~
+@40 = ~Je ne sais pas, Ajantis, mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela se r�alise.~
+@41 = ~Bien s�r que je serai suffisamment forte ! N'ai-je pas d�j� choisi la voie de la vertu, en d�pit de mon ascendance ?~
+@42 = ~Je serai suffisamment forte, si tu es � mes c�t�s, Ajantis, me pr�tant ta force.~
+@43 = ~Je ne suis pas une simple mortelle, Ajantis. Je suis la fille d'un dieu.~
+@44 = ~Pourquoi t'inqui�tes-tu de cela maintenant ? Le temps r�pondra � nos questions.~
+@45 = ~Je ne peux pas croire que vous traitiez ceci avec tant de l�g�ret�, <CHARNAME>, il s'agit du pouvoir d'un dieu ! Il va *vous* modeler, pas le contraire. C'est seulement si vous �tes ferme dans votre foi, et solide, sans la moindre h�sitation, dans votre qu�te de la vertu et de la droiture, que vous aurez une chance de r�ussir contre lui !~
+@46 = ~Vous... vous *admettez* que vous songez � utiliser vos pouvoirs � des fins mal�fiques ?~
+@47 = ~Je... Je ne pensais pas que cela se terminerait de cette mani�re. Je ne peux pas vous laisser continuer ! J'ai fait un voeu, <CHARNAME> ! J'ai jur� d'�tre � vos c�t�s et de veiller sur vous. J'ai jur� de marcher sur la voie de la vertu et de la droiture avec vous. Mes devoirs en tant que paladin ne me laissent pas d'autre choix ! Par Heaum ! Levez votre arme et d�fendez-vous ! Je dois combattre le Mal, aujourd'hui et � jamais !~
+@48 = ~Ajantis est devenu hostile
+
+Ajantis m'a attaqu� apr�s que je lui ai r�v�l� que je n'h�siterais pas � utiliser les pouvoirs mal�fiques de mon G�niteur ! J'ai eu � le combattre, car il ne m'a laiss� nul autre choix.~
+@49 = ~M�me si je vous remercie pour la confiance que vous placez en moi, c'est *vous* qui devez porter ce poids. C'est *vous* qui devrez conqu�rir le destin ! Vous devez trouver votre force int�rieure, et demeurer solidement sur la voie du bien et de la droiture.~
+@50 = ~Peut-�tre aurez-vous une chance... Vous �tes sur la voie du bien et de la droiture, vous ne commettez nul m�fait.~
+@51 = ~Peut-�tre aurez-vous une chance... Vous marchez sur la voie de la vertu et de la droiture, vous ne commettez pas d'actes mauvais. Pourtant, vous n'avez pas d�montr� tout votre potentiel � faire le bien, <CHARNAME>.~
+@52 = ~Parfois, les petites choses s'additionnent, <CHARNAME>, et renversent l'�quilibre.~
+@53 = ~Vous �tes l�, devant moi, vous �tes mortelle, tout comme moi, <CHARNAME>. Le temps nous dira ce qu'il adviendra de vous, mais pour transcender votre mortalit�, vous aurez � h�riter du tr�ne de votre g�niteur.~
+@54 = ~C'est une id�e incroyable ! Je... Je ne l'avais pas per�ue en vous. Je *dois* m'assurer que vous ne serez pas s�duite par ces pouvoirs mal�fiques ! Cette d�couverte est tellement sid�rante que je ne sais plus quoi dire. Nous devons discuter plus avant de ceci, mais d'abord, j'ai besoin de temps pour mettre de l'ordre dans mes pens�es !~
+@55 = ~Oh, mon amour... Bien s�r. Pardonnez-moi... *Ajantis vous prend dans ses bras. Bien qu'en apparence, il paraisse demeurer calme, quand il vous touche, vous pouvez sentir qu'il est agit� et nerveux.*~
+@56 = ~S'il vous pla�t, parlons-en. Aidez-moi � comprendre, je vous en prie... Mon amour, que vous dit votre coeur ?~
+@57 = ~Ajantis, je suis paladin et j'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans qu'avait mon g�niteur pour moi, quels qu'ils soient.~
+@58 = ~Je ne sais pas... Tout ceci est si soudain... Je ne veux pas �tre impliqu�e dans ceci ! Je voudrais que ce soit un malentendu !~
+@59 = ~Je ne veux pas en parler.~
+@60 = ~Vous connaissez les proph�ties d'Alaundo. Les enfants de Bhaal s'affronteront pour le tr�ne de leur p�re, semant chaos et destruction. Serez-vous suffisamment forte pour ne pas �tre influenc�e par votre h�ritage mal�fique ? Quel r�le jouerez-vous lorsque tout ceci se produira, <CHARNAME> ?~
+@61 = ~Ce que nous savons des rejetons de Bhaal �mane seulement des traductions mortelles des proph�ties. Je suis s�re que certains de ses enfants se battront pour son tr�ne, mais je refuse d'emprunter cette voie mal�fique juste parce qu'un... dieu a d�cid� d'impr�gner ma m�re. Je serai ce qu'il faudra que je sois pour le d�truire... avant qu'il ne puisse me d�truire.~
+@62 = ~Je ne peux pas accepter que telle soit ma destin�e ! Je ne veux pas me battre pour le tr�ne de Bhaal, je ne veux pas semer chaos et destruction ! Je resterai fid�le � moi-m�me, et essaierai de faire le bien !~
+@63 = ~Pourquoi devrais-je �chapper � ma destin�e pour rester vertueuse ? Je les combattrai effectivement, si et lorsque je trouverai des rejetons de Bhaal *mal�fiques*, Ajantis. Il y en aura beaucoup. Je ne les pourchasserai pas sans raison, ni pour le tr�ne, mais pour une chose : les arr�ter avant qu'ils ne plongent le monde dans le chaos !~
+@64 = ~Je ne me battrai pas pour le tr�ne, Ajantis, mais je serai pr�te � me d�fendre quand les autres rejetons de Bhaal viendront pour *me* tuer !~
+@65 = ~Eh bien, si telle est la volont� des dieux, je crains que les choses se d�roulent comme elles le doivent.~
+@66 = ~Je dois me jeter dans cette bataille ! C'est la seule mani�re pour moi d'obtenir l'h�ritage de mon p�re, mon droit de naissance !~
+@67 = ~Ajantis, tu me parles comme si c'�tait de ma faute, comme si j'avais fait quelque chose de mal... Je suis prise au d�pourvu par cette d�couverte, autant que toi, et je suis toujours la femme que tu as demand�e en mariage il y a peu !~
+@68 = ~Vu ta brutalit� la derni�re fois que nous en avons parl�, j'ai cru que tu t'excuserais, mais tout ce que tu fais c'est m'agresser avec une autre question hypoth�tique !~
+@69 = ~Je m'en fiche, Ajantis. Je pense que ce n'est pas tr�s utile d'y r�fl�chir pour l'instant.~
+@70 = ~Je suis d�sol�, mais ces "questions hypoth�tiques" sont d'une importance cruciale. Je n'ai pas oubli� qui vous �tes pour moi, <CHARNAME>, mon amour. C'est... C'est la raison pour laquelle cela m'�bahit � ce point. Mon coeur est empli de terreur � l'id�e de ce que cette main divine et malveillante peut vous faire. S'il vous pla�t, je dois conna�tre votre r�ponse � ma question.~
+@71 = ~Je suis d�sol�e, mais je n'ai pas de r�ponses pour toi. Ajantis, si tu ne peux pas le supporter, peut-�tre est-il pr�f�rable que nous nous s�parions.~
+@72 = ~Je ne veux pas en parler, Ajantis.~
+@73 = ~Je n'ai pas oubli� qui vous �tes pour moi, <CHARNAME>, mon amour. C'est... c'est la raison pour laquelle je suis d�stabilis� � ce point. Mon coeur est empli de terreur � l'id�e de ce que cette main divine et malveillante peut vous faire. Je ne voulais pas vous blesser, mais je dois conna�tre la r�ponse � ma question. S'il vous pla�t.~
+@74 = ~Je m'en fiche, Ajantis. Je ne pense pas que ce soit tr�s utile d'y r�fl�chir maintenant !~
+@75 = ~Ainsi, vous essaierez de rester � l'�cart du combat pour le tr�ne de votre p�re. Je suis soulag� de l'entendre, mon amour. Cependant, vous n'avez pas choisi de vous engager dans cette campagne, et pourtant, vous �tes l�, captive d'une lutte � mort avec un autre enfant de Bhaal : Sarevok !~
+@76 = ~Ce n'est pas en contradiction avec ce que j'ai dit, Ajantis. Les proph�ties d'Alaundo parlent des rejetons de Bhaal "arpentant le pays en semant chaos et destruction" et ce n'est pas ce que je fais. Je combats Sarevok parce qu'il utilise une vaste et puissante organisation � ses fins personnelles et ignobles : d�clencher une guerre entre Amn et la C�te des Ep�es ! C'est davantage... une co�ncidence qu'il soit aussi un enfant de Bhaal.~
+@77 = ~En effet. Tu vois, je ne parais pas capable d'�chapper � ma destin�e, mais c'est moi qui d�cide *quel* r�le j'y tiens.~
+@78 = ~Ils viendront me chercher m�me si je ne le fais pas : c'est Sarevok qui a d�clench� tout ceci en tuant Gorion !~
+@79 = ~C'est vrai, mon amour. Vous *emp�cherez* le chaos et la destruction en combattant les autres enfants de Bhaal. Vous le faites d�j�, en vous opposant aux manigances de Sarevok.~
+@80 = ~Ainsi, vous tenterez de demeurer � l'�cart du combat pour le tr�ne de votre p�re. Mais vous pensez que vous �tes destin�e � �liminer les rejetons mal�fiques de Bhaal. Ceci, je peux l'accepter, mon amour, et je suis tr�s heureux de l'entendre.~
+@81 = ~Et pourtant, vous voici, coinc�e dans une lutte sans merci avec un autre enfant de Bhaal : Sarevok !~
+@82 = ~En effet. Tu vois, je ne peux pas �chapper � ma destin�e, mais c'est moi qui d�cide *quel* r�le j'y joue !~
+@83 = ~Cependant, je ne pense pas que le temps des proph�ties d'Alaundo soit venu, Ajantis. Je combats Sarevok parce qu'il utilise une vaste et puissante organisation pour r�aliser son immonde objectif personnel : d�clencher une guerre entre Amn et la C�te des Ep�es ! C'est plut�t... une co�ncidence s'il est aussi un enfant de Bhaal.~
+@84 = ~Mais la mani�re dont les choses vont se d�rouler n'est pas grav�e dans le marbre. Votre destin�e, votre futur peuvent �tre diff�rents, en fonction des choix que vous posez. Je dois savoir ce que vous d�ciderez !~
+@85 = ~Je les combattrai, en effet, si et quand je rencontrerai des rejetons de Bhaal *mal�fiques*, Ajantis. Il y en aura beaucoup. Je ne les pourchasserai pas sans raison, ni pour le tr�ne, mais pour une seule chose : pour les emp�cher de mettre le monde � feu et � sang.~
+@86 = ~Je ne me battrai pas pour le tr�ne, Ajantis, mais je serai pr�te � me d�fendre quand les autres rejetons de Bhaal viendront pour *me* tuer !~
+@87 = ~Quand le jour viendra, je verrai ce que la destin�e me r�serve, et je ferai alors ce qui doit �tre fait.~
+@88 = ~Sarevok est effectivement un ennemi puissant. Il vous menace, et le combattre signifie emp�cher une guerre entre Amn et la C�te des Ep�es. Si votre destin�e est de livrer les bonnes batailles, comme celle-ci, je l'accepte avec fiert�, mon amour !~
+@89 = ~<CHARNAME>, vous ne pouvez �viter de devenir un pion de la destin�e que si vous restez ferme dans vos croyances. Il est n�cessaire que vous *sachiez* o� vous vous tenez. Y penser maintenant, ou encore mieux *d�cider* maintenant, est la seule mani�re pour vous de gagner � ce jeu immonde. S'il vous pla�t, r�pondez honn�tement � ma question.~
+@90 = ~Pourquoi devrais-je �chapper � ma destin�e pour rester vertueuse ? Je vais en effet les affronter, si et quand je rencontrerai des rejetons *mal�fiques* de Bhaal, Ajantis. Ils seront nombreux. Je ne les pourchasserai pas sans raison, ni pour le tr�ne, mais pour une seule chose : pour les arr�ter avant qu'ils ne plongent le monde dans le chaos.~
+@91 = ~Je dois livrer cette bataille ! C'est la seule chance que j'ai d'obtenir l'h�ritage de mon g�niteur, mon droit de naissance !~
+@92 = ~Ajantis, tu me parles comme si c'�tait de ma faute, comme si j'avais fait quelque chose de mal... Je suis aussi surprise par cette d�couverte que toi, et je suis toujours la femme dont tu as demand� la main il y a peu !~
+@93 = ~Apr�s ta brutalit� la derni�re fois que nous en avons parl�, je pensais que tu t'excuserais ! Mais tout ce que tu fais est de m'agresser avec une autre question hypoth�tique !~
+@94 = ~C'est vrai, vous avez raison, mon amour. Il a commenc�... et vous emp�cherez chaos et destruction en vous battant contre ce rejeton de Bhaal.~
+@95 = ~Je ne peux pas croire que vous ne me fournissiez pas de r�ponse ! Ne pouvez-vous voir combien ceci est important pour moi ?! Votre attitude m'effraie, mon amour. Vous ne pouvez pas m'exclure, vous ne pouvez pas simplement refuser d'en parler ! Comment pouvez-vous attendre mon soutien si vous ne me r�v�lez pas vos v�ritables sentiments en la mati�re ?~
+@96 = ~Tr�s bien, Ajantis, je vais r�pondre � ta question.~
+@97 = ~Tr�s bien, Ajantis, parlons-en, alors. Repose-moi ta question.~
+@98 = ~"Droit de naissance" ?! Songez-vous s�rieusement � vous battre pour obtenir le tr�ne de Bhaal, le Seigneur du *Meurtre*, en semant d�vastation et d�sespoir sur vos traces ?~
+@99 = ~Maintenant que tu le dis comme �a... Non, ce n'est pas ce que je voulais dire.~
+@100 = ~Si c'est n�cessaire pour obtenir un pouvoir divin, alors oui, je le ferai.~
+@101 = ~Alors, je vous en prie, r�pondez � ma question honn�tement.~
+@102 = ~Je les combattrai, en effet, si et quand je trouverai des rejetons de Bhaal *mal�fiques*, Ajantis. Ils seront nombreux. Je ne les pourchasserai pas sans raison, ni pour le tr�ne, mais pour une chose : pour les arr�ter avant qu'ils ne plongent le monde dans le chaos.~
+@103 = ~Peut-�tre ne combattrai-je pas pour le tr�ne, Ajantis, mais je serai pr�te � me d�fendre quand les autres enfants de Bhaal se lanceront � *ma* poursuite !~
+@104 = ~Laissez-moi vous reposer ma question, <CHARNAME>. Quel r�le jouerez-vous ?~
+@105 = ~Peut-�tre ne combattrai-je pas pour le tr�ne, Ajantis, mais je serai pr�te � me d�fendre quand les autres enfants de Bhaal se lanceront � *ma* poursuite !~
+@106 = ~Bon, je vous le redemande. Quel r�le jouerez-vous, <CHARNAME> ?~
+@107 = ~*soupire de soulagement* Bon, je vous le demande � nouveau, et Heaum soit remerci� pour ce revirement. Dites-moi... Comment traiterez-vous cet h�ritage ?~
+@108 = ~Ajantis, je suis paladin de Heaum, et j'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon g�niteur a trac�s � mon intention, quels qu'ils soient !~
+@109 = ~Ajantis, je suis paladin, et j'abhorre �tre le rejeton de Bhaal ! Je ne succomberai pas au Mal, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour d�jouer les plans que mon g�niteur a trac�s � mon intention, quels qu'ils soient !~
+@110 = ~Je ne sais pas... Tout ceci s'encha�ne si rapidement... Je ne veux pas y �tre m�l�e ! Je voudrais que tout ceci ne soit qu'un malentendu.~
+@111 = ~Hmm... Je dois y r�fl�chir. Cela ouvre de nouvelles possibilit�s tr�s int�ressantes, en v�rit�.~
+@112 = ~Je suis l'enfant d'un dieu, Ajantis. Je peux sentir son pouvoir en moi ! Je dois l'utiliser. Faire autrement serait une erreur.~
+@113 = ~Vous paraissez d�termin�e, mon amour. Je ne sais pas si je pourrais �tre ainsi, si j'�tais � votre place : pr�t � accepter tout ce que me r�serve le destin. Et vous voici... Prisonni�re d'une lutte sans merci avec un autre enfant de Bhaal, Sarevok.~
+@114 = ~C'est vous, en effet, qui influencerez les �v�nements � venir...~
+@115 = ~Je vous remercie d'avoir r�pondu � mes questions. Je... je commence � voir les choses comme vous... Je dois encore y r�fl�chir. Revenons � notre qu�te, pour l'heure, mon amour.~
+@116 = ~Que voulez-vous dire, mon amour ?! J'ai jur� d'�tre � vos c�t�s, et de veiller sur vous. J'ai jur� d'arpenter la voie de la vertu et de la droiture en votre compagnie. Mais je ne peux pas le faire si vous ne me faites pas confiance ! Tout ce que je vous demande c'est de r�pondre honn�tement � mes questions !~
+@117 = ~Je vois. Je suis d�sol�e. Quelle �tait la question, d�j� ?~
+@118 = ~Tr�s bien, je vais r�pondre � tes questions, dans ce cas.~
+@119 = ~Ajantis, je n'ai pas de r�ponses � te donner. Je n'aime pas o� cela nous m�ne. Je veux que nous mettions fin � notre relation.~
+@120 = ~J'entends vos paroles et elles font saigner mon coeur. Mais j'accepte votre d�cision, <CHARNAME>. Nos fian�ailles sont rompues. Demeurons des camarades de lutte et retournons � notre mission. Par Heaum ! Je ne laisserai plus rien me distraire de mes t�ches, d�sormais.~
+@121 = ~Cependant, je ne pense pas que le temps des proph�ties d'Alaundo soit venu, Ajantis. Je combats Sarevok parce qu'il utilise une vaste et puissante organisation pour r�aliser son ignoble but personnel : d�clencher une guerre entre Amn et la C�te des Ep�es ! C'est plut�t... une co�ncidence qu'il soit un enfant de Bhaal lui-m�me.~
+@122 = ~Que voulez-vous dire, mon amour ! J'ai jur� d'�tre � vos c�t�s et de veiller sur vous. J'ai jur� d'arpenter la voie de la vertu et de la droiture en votre compagnie. Mais je ne peux le faire si vous ne me faites pas confiance ! Tout ce que je vous demande est de r�pondre honn�tement � mes questions !~
+@123 = ~Je vois. Je suis d�sol�e. R�p�te-moi ta question.~
+@124 = ~Tr�s bien, Ajantis. Repose tes questions.~
+@125 = ~<CHARNAME>, je vous demande pardon pour... vous avoir harcel�e de questions alors que que vous �tiez tourment�e. Laissez-moi essayer de vous expliquer ma duret�...~
+@126 = ~J'ai eu l'impression qu'on m'arrachait au sol. Etre fianc� avec une personne li�e � la divinit� mal�fique du meutre... *Vous*, �tre un enfant de Bhaal... Ce savoir a transform� ma vie en chaos, alors que je pensais �tre pr�s de r�aliser tout ce dont j'avais toujours r�v�.~
+@127 = ~Oui, vous avez raison de me regarder ainsi, mon amour... J'ai vu votre futur, encercl� de t�n�bres, et cela m'a effray�. Cela m'a effray� car au d�but, j'ai cru que je devrais me s�parer de vous pour pouvoir �tre fid�le � mes voeux de paladin.~
+@128 = ~Et je vous aime, <CHARNAME>. Je dois avouer que j'ai toujours peur de ce qui va vous arriver. Mais ce n'est plus la peur d'un destin in�vitable. C'est l'attention vigilante que l'on r�serve � un ennemi bien connu. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@129 = ~Je suis heureux de l'entendre, <CHARNAME>. Je dois avouer que je suis toujours inquiet de ce qui va vous arriver. Mais ce n'est plus la peur d'une destin�e in�vitable. C'est l'attention vigilante r�serv�e � un ennemi bien connu. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@130 = ~Vous avez raison, <CHARNAME>. Je dois avouer que je suis toujours inquiet de ce qui va vous arriver. Mais ce n'est plus la peur d'une destin�e in�vitable. C'est l'attention vigilante r�serv�e � un ennemi bien connu. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@131 = ~Je dois avouer que je suis toujours inquiet de ce qui va vous arriver. Mais ce n'est plus la peur d'une destin�e in�vitable. C'est l'attention vigilante r�serv�e � un ennemi bien connu. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@132 = ~Ajantis, bien s�r que je veux que tu restes � mes c�t�s ! Je t'aime !~
+@133 = ~Je suis tr�s heureuse que tu en sois arriv� � cette conclusion. Tu sais, toute cette histoire m'effraie beaucoup, moi aussi. Mais avec ton soutien, je me sens beaucoup plus rassur�e.~
+@134 = ~Enfin ! Je pensais que tu ne cesserais jamais de t'interroger. Ajantis, je t'ai dit ce en quoi je croyais. Mais ce qui se produira r�ellement, seul le temps nous le dira.~
+@135 = ~Ajantis, si c'est seulement ton sens du devoir qui te fait prononcer ces paroles, peut-�tre serait-il pr�f�rable que nous mettions un terme � notre relation.~
+@136 = ~Et je vous aime, <CHARNAME>. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@137 = ~Je suis heureux de l'entendre, <CHARNAME>. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@138 = ~Vous avez raison, <CHARNAME>. Je me sens suffisamment fort pour arpenter cette voie avec vous, mon amour.~
+@139 = ~Vous ne comprenez pas, <CHARNAME>. C'est justement l'amour que j'ai pour vous qui m'a men� � ces pens�es. Je dois avouer que je crains toujours ce qui va vous arriver. Mais ce n'est plus la peur d'une destin�e in�vitable. C'est l'attention vigilante r�serv�e � un ennemi bien connu. Je veux rester avec vous, si vous l'acceptez.~
+@140 = ~Je suis tr�s heureuse que tu en sois arriv� � cette conclusion. Tu sais, toute cette affaire m'effraie beaucoup, moi aussi. Mais avec ton soutien, je me sens beaucoup plus rassur�e.~
+@141 = ~Enfin ! J'ai cru que tu ne cesserais jamais de t'interroger. Ajantis, je t'ai dit ce en quoi je crois. Mais ce qui va r�ellement se produire, seul le temps nous le dira.~
+@142 = ~Ajantis, si c'est seulement ton sens du devoir qui te fait prononcer ces paroles, peut-�tre serait-il pr�f�rable que nous mettions fin � cette relation.~
+@143 = ~Mon devoir et mes souhaits, l'humble ob�issance � mon Seigneur Heaum et mes sentiments, sont des choses intiment intriqu�es, <CHARNAME>, et elles le seront toujours. Mais je vous assure que c'est l'amour qui m'a fait prononcer ces mots.~
+@144 = ~Je suis soulag�e de l'entendre !~
+@145 = ~Cela ne me pla�t pas. S�parons-nous, Ajantis.~
+@146 = ~Laissez-moi refaire cette promesse, mon amour. Je vous ai offert ce pr�sent autrefois, quand je n'osais esp�rer que je serais aussi proche de vous que je le suis aujourd'hui.~
+@147 = ~Donc, laissez-moi renouveler notre lien spirituel, mon amour. Laissez-moi vous offrir un cadeau sp�cial. Ce n'est rien que vous puissiez voir ou toucher. Et pourtant, c'est quelque chose que vous pourrez dire v�tre jusqu'� la fin de votre vie.~
+@148 = ~Mais j'ai laiss� la peur m'aveugler, et je vous demande pardon, mon amour. Votre futur n'est pas pr�d�termin�, et il n'est pas du tout sombre, mais rayonnant de mille feux dans la lumi�re du bien. Tout est entre vos mains, d�sormais, et je serai � vos c�t�s, pour vous soutenir, sur la voie de la vertu et de la droiture. Je serai votre �poux, <CHARNAME>, et je serai l� pour vous, d�s que vous aurez besoin de moi !~
+@149 = ~Si vous... si vous le d�sirez, mon amour.~
+@150 = ~Je suis heureuse que tu en sois arriv� � cette conclusion. Tu sais, toute cette histoire m'effraie beaucoup, moi aussi. Mais avec ton soutien, je me sens vraiment rassur�e.~
+@151 = ~Cela signifie-t-il que tu n'es plus effray� par mon h�ritage, Ajantis ?~
+@152 = ~Donc tu �tais r�ellement en train de songer � me laisser tomber ?! Ce n'est pas ce que j'attendais, apr�s toutes ces d�clarations d'amour et de d�votion �ternels.~
+@153 = ~<CHARNAME>, je vous offre ceci : je vous prot�gerai et combattrai pour vous avec toute la puissance que m'a conf�r�e Heaum. Je marcherai sur la voie de la vertu avec vous, et tout comme mes pouvoirs vous prot�gent du mal aujourd'hui, ils vous prot�geront pour le restant de votre vie. Je vous aime, mon adorable et courageuse dame.~
+@154 = ~<CHARNAME>, comme je l'ai dit alors, je le r�p�te aujourd'hui : je vous prot�gerai et combattrai pour vous de toute la puissance que m'a conf�r�e Heaum. Je marcherai sur la voie de la vertu avec vous, et tout comme mes pouvoirs vous prot�gent du mal aujourd'hui, ils vous prot�geront pour le restant de votre vie. Je vous aime, mon adorable et courageuse dame.~
+@155 = ~Je... ne vous ai rien dit de ceci auparavant, mon amour, mais je veux que vous sachiez...~
+@156 = ~Ajantis ! Que se passe-t-il ?~
+@157 = ~Oui, continue ?~
+@158 = ~Oh non, pas encore un de tes interrogatoires, si ?~
+@159 = ~Non, pas du tout. Plus d'interrogatoires, mon amour, m�me si j'avais esp�r� que vous comprendriez la n�cessit� de nos discussions.~
+@160 = ~Il ne reste pas de doute en moi que devenir votre �poux est la chose � faire, mon amour. En tant que paladin, je dois justifier le choix de ma promise � de nombreuses autorit�s. La premi�re est mon dieu : rien ne doit me d�tourner de mes devoirs. Heaum voit vos v�ritables intentions, et je suis certain qu'il approuve notre lien.~
+@161 = ~Je dois aussi justifier mon choix aupr�s de l'Ordre, puisque j'esp�re �tre fait chevalier, une fois notre ennemi vaincu et la paix revenue sur la C�te des Ep�es. Ils verront vos hauts faits, et tout comme je suis convaincu que votre bonne nature pr�vaudra dans votre combat int�rieur, je suis certain que les grands ma�tres de l'ordre en seront convaincus �galement.~
+@162 = ~Mais il y a une autre... autorit�. Je suis �galement le fils d'une famille noble, et je dois remplir les conditions que les traditions familiales m'imposent.~
+@163 = ~Qu'essaies-tu de me dire, Ajantis ?~
+@164 = ~Ajantis, ta famille a d�j� consenti � notre mariage !~
+@165 = ~Tu continues � me parler comme si j'avais une sorte de maladie contagieuse ! Arr�te �a, s'il te pla�t !~
+@166 = ~*soupirer* Ah, bien... Ta famille, de nouveau. Quel est le probl�me, exactement ?~
+@167 = ~Quand mes parents ont envoy� leur lettre, consentant � notre mariage, ils l'ont fait en croyant que j'allais �pouser <CHARNAME> de Ch�teau-Suif, fille adoptive de Gorion.~
+@168 = ~Et sans savoir que j'�tais un rejeton de Bhaal... je vois. Eh bien, que sugg�res-tu ?~
+@169 = ~Mais c'est toujours ce que je suis !~
+@170 = ~Je ne vois toujours pas pourquoi cela devrait �tre un probl�me, Ajantis.~
+@171 = ~Es-tu s�rieusement en train de me dire que tu n'as pas de soucis avec mon h�ritage de Bhaal devant Heaum, mais que tu t'attends � des probl�mes avec ta *famille* ?~
+@172 = ~Oui, mais ils n'ont pas consenti � un mariage avec un rejeton de Bhaal. Quand mes parents ont envoy� une lettre de consentement � notre mariage, ils l'ont fait en croyant que j'allais �pouser <CHARNAME> de Ch�teau-Suif, fille adoptive de Gorion.~
+@173 = ~Bon, que sugg�res-tu ?~
+@174 = ~Oui, bien s�r. Mais vous �tes aussi la fille de Bhaal, et ils ne le savaient pas. Je suis s�r que vous comprenez que cela modifie la donne.~
+@175 = ~Pas de maladie, mon amour, mais un h�ritage qui va influencer votre vie, que vous le vouliez ou non.~
+@176 = ~J'imagine que �a para�t �trange... C'est parce qu'il est impossible de leur parler maintenant, <CHARNAME>.~
+@177 = ~Je dois leur redemander leur consentement... Et cette fois, je ne peux pas le faire en leur envoyant une lettre. J'irai � Eauprofonde, mon amour, apr�s que nous ayons d�fait Sarevok. J'irai l�-bas et je dirai � mes parents que j'ai d�cid� de vous �pouser, merveilleuse <CHARNAME>. Je... J'esp�re qu'ils accepteront. Cela serait... plus pratique. Je tiendrai ma parole envers vous, mon amour, que j'aie leur assentiment... ou pas.~
+@178 = ~*Vous embrassez Ajantis sur les l�vres.* Ce sont de belles paroles, vraies, braves et humbles. Je sais ce que ta famille signifie pour toi, et je te remercie profond�ment pour ton soutien.~
+@179 = ~Pauvre Ajantis. Je peux voir que ce n'est pas facile pour toi. Je te remercie de ton soutien. Moi aussi, j'esp�re que nous pourrons convaincre ta famille de m'accueillir comme belle-fille.~
+@180 = ~Tu veux dire que tu m'�pouseras m�me si tes parents te renient ? J'esp�re vraiment qu'ils ne seront pas aveugles � ce point !~
+@181 = ~J'ai... un mauvais pressentiment, Ajantis. Je ne veux pas �tre un fardeau pour toi...~
+@182 = ~Eh bien, j'imagine que nous ne pouvons rien faire pour l'instant.~
+@183 = ~Je voulais �tre Dame Ilvastarr, Ajantis. Ne me dis pas que tu crains qu'ils ne te d�sh�ritent !~
+@184 = ~<CHARNAME>, Gorion vous a sauv�e car il a vu le bien en vous. Je lui suis �ternellement reconnaissant pour ce qu'il a fait, car ainsi vous pouvez �tre � mes c�t�s aujourd'hui. Je vous vois marcher sur la voie de la vertu, et j'ai jur� de vous soutenir de toutes mes forces. C'est ce que je ferai. Vous �tes ma promise, ma magnifique fianc�e.~
+@185 = ~Quoi qu'ils fassent, ils auront leurs raisons.~
+@186 = ~Vous n'�tes pas un fardeau ! Vous �tes ma promise, ma magnifique fianc�e !*il vous prend dans ses bras* <CHARNAME>, Gorion vous a sauv�e car il a vu le bien en vous. Je lui suis �ternellement reconnaissant pour ce qu'il a fait, car ainsi il vous a permis d'�tre aujourd'hui � mes c�t�s. Je vous vois marcher sur la voie de la vertu, et j'ai jur� de vous soutenir de toutes mes forces. C'est ce que je ferai. Vous �tes ma promise, ma magnifique fianc�e.~
+@187 = ~Rien pour l'instant, non. S'il vous pla�t, comprenez que ce n'est pas facile pour moi. J'aime mes parents, et je souffrirais qu'ils s'opposent � mes d�cisions.~
+@188 = ~Ce n'est... pas la r�action � laquelle je m'attendais. S'il vous pla�t, comprenez que ce n'est pas facile pour moi. J'aime mes parents, et je souffrirais qu'ils s'opposent � mes d�cisions.~
+@189 = ~Vous �tes aussi un rejeton de Bhaal, et ils n'�taient pas au courant. Je suis certain que vous �tes d'accord pour dire que cela change la donne.~
View
22 bg1npc/tra/french/x#ajantischallenges_pr.tra
@@ -0,0 +1,22 @@
+@0 = ~Vous distraire, ma dame ? J'essaie d'imaginer ce qu'une dame comme vous appr�cierait comme distraction. Devrais-je vous r�citer un po�me ? Vous en aurez certainement entendu de meilleurs dans les salles de Ch�teau-Suif. Devrais-je vous raconter une histoire ? Vous en aurez probablement lu de meilleures dans la grande biblioth�que. Devrais-je vous faire une d�monstration martiale ? Il y a suffisamment de batailles dans votre vie, et c'est loin d'�tre assez romantique pour occuper la soir�e d'une dame telle que vous.~
+@1 = ~J'aimerais vraiment pouvoir vous emmener � Eauprofonde, ma dame, mais c'est trop loin pour l'instant... Alors j'ai d�cid� de vous proposer quelque chose de tr�s sp�cial et de rarement disponible. D�couvrez le plaisir que l'on peut ressentir gr�ce � une combinaison de magie et d'artisanat ! Gond, le Faiseur de Merveilles, divinit� de l'artisanat, de la construction et de la ferronnerie, offrit la poudre � canon aux habitants de Lantan pendant le Temps des Troubles. Elle est arriv�e jusqu'ici, en petits paquets qui dessinent des �tincelles color�es dans le ciel quand on les allume. Mais je ne dois pas trop parler, ma dame. Voyez pour vous-m�me.~
+@2 = ~J'esp�re que vous avez appr�ci� le spectacle, ma dame. C'�tait un plaisir furtif, et j'esp�re, le type de distraction que vous aimez. J'ai jet� dans le ciel des feux �ph�m�res de grande puissance, pour vous impressionner, ma dame... en esp�rant que vous d�couvririez le feu �tincelant, qui br�le sans faiblir en mon coeur... *hum* Bien que les premiers aient �t� tr�s impressionnants, ils se sont consum�s rapidement. Ma flamme constante vous gardera au chaud jusqu'� la fin de votre vie... si vous le d�sirez, adorable <CHARNAME>.~
+@3 = ~Ma dame, vous m'avez demand� un cadeau... oui, il y a un cadeau que je voudrais vous faire, belle <CHARNAME>. Ce ne sera rien que vous puissiez voir, rien que vous puissiez toucher. Et pourtant c'est quelque chose que vous pourrez dire v�tre jusqu'� la fin de votre vie, si vous l'acceptez.~
+@4 = ~<CHARNAME>, ce que je vous donne est ceci : je vous prot�gerai et combattrai pour vous avec toute la puissance dont m'a dot� Heaum. Je marcherai sur la voie de la vertu avec vous, et tout comme mes pouvoirs vous prot�gent aujourd'hui du mal, ils vous prot�geront jusqu'� la fin de votre vie, si vous le d�sirez. Si... vous *me* voulez, ma dame. Je suis votre humble serviteur, brave et superbe dame.~
+@5 = ~Comment vous sauverais-je d'un dragon, ma dame ? De toutes mes forces, je vous l'assure. Si le temps le permettait, je commencerais par faire des recherches. C'est plus important que vous ne pourriez le penser. Ce n'est pas pour rien qu'Heaum a affirm� le principe suivant : "Connais tes ennemis. Une planification prudente surpasse toujours les actions pr�cipit�es, au final." Comme les dragons sont de puissants ennemis, dans ce cas, il serait crucial de savoir par quel type de dragon vous avez �t� captur�e, et dans quelle phase de sa vie il se trouve. Les pouvoirs d'un dragon diff�rent en fonction de son �ge : serait-ce un jeune dragon, un vieux dragon ou un wyrm ?~
+@6 = ~Savez-vous qu'il existe dix races de vrais dragons ? Il y a cinq dragons chromatiques : le noir, le bleu, le vert, le rouge et le blanc. Et il y a cinq sortes de dragons m�talliques : le cuivre, le bronze, l'airain, l'or et l'argent. Tous peuvent devenir de gigantesques wyrms. Ils obtiennent une immunit� aux armes non-magiques, ainsi qu'aux sortil�ges qui les endorment ou r�sultent en une paralysie. Tous sont immunis�s � au moins un type d'�nergie �l�mentaire, comme le froid, le feu, l'acide ou l'�lectricit�, en fonction de celle que le dragon utilise comme souffle. Ceci trahit aussi, bien s�r, la faiblesse de chaque dragon, car ils se montrent souvent vuln�rables aux attaques impliquant l'�l�ment oppos� !~
+@7 = ~Apr�s avoir avoir rassembl� des informations sur qui j'ai � affronter, je recruterais des compagnons. Ne pensez pas que je sois trop effray� pour affronter un tel danger seul, ma dame. Mais il n'est pas utile de se ruer dans un combat sans pr�paratifs, et c'est � cela que s'apparenterait d'y aller seul. Si c'est possible, je prendrais au moins un clerc, qui pourrait soigner nos blessures et b�nir le groupe de ses protections.~
+@8 = ~Alors j'approcherais le dragon, ma dame. Et cela pourrait se passer comme ceci...~
+@9 = ~Ce n'�tait bien s�r... pas s�rieux, ma dame, puisqu'il s'agissait d'un dragon d'argent. Vous savez certainement que les dragons d'argent, comme tous les dragons m�talliques, sont g�n�ralement serviables et amicaux envers les humains... Je suis d�sol�, mais je n'ai pas pu r�sister. *tousse*~
+@10 = ~Quand vous me demandiez comment je vous sauverais d'un dragon, vous pensiez certainement � quelque chose comme un dragon rouge, le plus mal�fique et f�roce des dragons chromatiques, et particuli�rement adapt� � cet exemple, puisqu'il a tendance � capturer *ahum* des jeunes vierges pour se nourrir... Dans ce cas, tous les pr�paratifs que j'ai cit�s seraient cruciaux, car les dragons rouges sont des ennemis tr�s puissants.~
+@11 = ~Je vous assure, ma dame : si je n'avais pas le temps de faire des pr�paratifs prudents, j'irais au devant du dragon seul pour vous sauver. M�me si je n'avais qu'un morceau de bois, ma dame, j'affronterais *quand m�me* le dragon pour vous sauver. Je combattrais pour permettre votre �vasion avec tout le pouvoir que m'a conf�r� Heaum. Je donnerais ma vie pour la v�tre : jamais une cr�ature mal�fique ne posera les mains sur vous tant que je serai aupr�s de vous, douce et brave <CHARNAME>.~
+@12 = ~Salutations, puissante dame. Je vous demande pardon pour le d�rangement.~
+@13 = ~Salutations, ami humain. Quel est le d�sir qui a men� vos pas jusqu'ici ?~
+@14 = ~Lumi�re argent�e sur �cailles d'argent,
+Scintille au-dessus des champs.
+Comme du mithril brillant dans la nuit,
+refl�tant la lune p�le qui luit.
+Gracieux comme des bardes elfes le chant,
+Dragons d'Argent aux ailes d'argent.~
+@15 = ~C'est pour <CHARNAME> que je suis venu, ma dame. J'esp�re que cela ne vous d�range pas si je la ravis � votre sainte compagnie.~
+@16 = ~Pas du tout, ami humain. J'ai appr�ci� sa pr�sence, mais je sais que vous autres, humains, devez toujours vous h�ter... Portez-vous bien, <CHARNAME>, et que votre vie soit prosp�re.~
View
73 bg1npc/tra/french/x#ajantisdreamlts.tra
@@ -0,0 +1,73 @@
+@0 = ~Ma dame, j'ai remarqu� que vous vous agitiez dans votre sommeil... Par Heaum, vous �tes tremp�e de sueur ! Que se passe-t-il ?~
+@1 = ~J'ai fait un r�ve �trange � propos de Mulahey...~
+@2 = ~C'�tait horrible, Ajantis... Quelque chose m'a fait si peur que je me suis r�veill�e !~
+@3 = ~Rien, vraiment... Juste un mauvais r�ve, mais ce n'est pas surprenant, vu notre situation.~
+@4 = ~Tout va bien, Ajantis. Pas besoin de s'inqui�ter.~
+@5 = ~Mon amour, j'ai remarqu� que vous vous agitiez dans votre sommeil... Par Heaum, vous �tes tremp�e de sueur ! Que se passe-t-il ?~
+@6 = ~Quel cauchemar ! S'il te pla�t, prends-moi dans tes bras un moment, tu veux bien ?~
+@7 = ~Il n'est pas surprenant que ces �v�nements vous donnent de mauvais r�ves, ma dame. Vous n'avez pas �t� entra�n�e � combattre et tuer des ennemis mal�fiques mena�ant votre vie. Mulahey paraissait �tre notre principal adversaire jusqu'� ce que nous d�couvrions qu'il y a manifestement une organisation bien plus vaste derri�re tout ceci...~
+@8 = ~Non, ce n'est pas Mulahey qui a fait de mon r�ve un cauchemar... C'�tait davantage comme l'ombre de... d'une puissance hostile, tr�s d�termin�e, qui me guette.~
+@9 = ~Peut-�tre as-tu raison. Ce que nous traversons est un peu difficile � avaler. Je ferai en sorte de prendre du vrai repos tr�s bient�t.~
+@10 = ~Allons, tout va bien, Ajantis. Pas besoin de s'inqui�ter.~
+@11 = ~Il n'est pas surprenant que ces �v�nements vous donnent de mauvais r�ves, mon amour. Vous n'avez pas �t� entra�n�e � combattre et tuer des ennemis mal�fiques mena�ant votre vie. Mulahey paraissait �tre notre principal adversaire jusqu'� ce que nous d�couvrions qu'il y a manifestement une organisation bien plus vaste derri�re tout ceci...~
+@12 = ~Non, ce n'est pas Mulahey qui a fait de mon r�ve un cauchemar... C'�tait davantage comme l'ombre de... d'une puissance hostile, tr�s d�termin�e, qui me guette.~
+@13 = ~C'est vrai, ma dame. Ce n'est pas surprenant que ces �v�nements vous donnent de mauvais r�ves. Vous n'avez pas �t� entra�n�e � combattre et tuer des ennemis mal�fiques mena�ant votre vie. M�me vaincre Mulahey ne nous a pas apport� la victoire que nous �tions en droit d'esp�rer. Cela nous a tout juste appris qu'il pourrait y avoir une plus vaste organisation l� derri�re...~
+@14 = ~C'est vrai, <CHARNAME>. Ce n'est pas surprenant que ces �v�nements vous donnent de mauvais r�ves. Vous n'avez pas �t� entra�n�e � combattre et tuer des ennemis mena�ant votre vie. M�me la d�faite de Mulahey ne nous a pas apport� la victoire que nous �tions en droit d'esp�rer. Cela nous a seulement appris qu'il pourrait y avoir une plus vaste organisation l� derri�re...~
+@15 = ~Nos voyages et nos combats sont tr�s exigeants. Je vous sugg�re de vous arranger pour vous reposer assez pour r�cup�rer vos forces. Nous ne pouvons nous permettre d'�tre affaiblis lorsque notre glorieuse t�che exige que nous combattions un nouvel ennemi !~
+@16 = ~Il est ais� d'avoir l'impression que nous sommes traqu�s si nous devons sans cesse nous soucier d'ennemis armes en mains ! Nos voyages et nos combats sont tr�s exigeants. Je vous sugg�re de vous assurer que votre repos vous permet de r�cup�rer des forces. Nous ne pouvons pas nous permettre d'�tre affaiblis alors qu'� tout moment, notre t�che glorieuse pourrait nous mener � combattre un nouvel ennemi !~
+@17 = ~Bien s�r, mon amour. *Ajantis vous entoure de ses bras.* Voulez-vous en parler ?~
+@18 = ~Non, ce n'est pas n�cessaire. Ce n'�tait qu'un mauvais r�ve, rien d'inhabituel vu la situation dans laquelle nous nous trouvons.~
+@19 = ~Nos voyages et combats sont tr�s exigeants. Je vous sugg�re de vous assurer que votre repos vous permet de r�cup�rer des forces. Nous ne pouvons pas nous permettre d'�tre affaiblis alors que notre t�che glorieuse exige que nous combattions un nouvel ennemi !~
+@20 = ~J'esp�re que votre repos sera de meilleure qualit� la prochaine fois.~
+@21 = ~Cela �tant, je sugg�rerais que je... prenne votre tour de garde, ma dame. Pour vous donner plus de temps pour vous d�tendre. C'est important que notre leader soit bien repos� et... je me sens mal de vous voir si boulevers�e.~
+@22 = ~Cela �tant, je sugg�rerais que je... prenne votre tour de garde, mon amour. Pour vous donner l'opportunit� de vous d�tendre davantage. *Ajantis caresse votre joue de sa main.* Dites-moi si je peux faire quoi que ce soit d'autre pour vous. Je me sens mal de vous voir si boulevers�e.~
+@23 = ~Ma dame, je n'ai pas l'impression que votre nuit ait �t� tr�s reposante.~
+@24 = ~En effet... J'ai r�v� d'une statue de pierre me repr�sentant, tr�s profond�ment enfouie sous terre... Et la menace que je pourrais �tre d�truite comme on pourrait r�duire la statue en miettes.~
+@25 = ~J'ai fait un cauchemar, et je n'ai pas su me rendormir...~
+@26 = ~En effet, mais c'est termin� � pr�sent. Pas besoin de s'inqui�ter, attaquons la journ�e.~
+@27 = ~Mon amour, je n'ai pas l'impression que vous ayez eu une nuit tr�s reposante.~
+@28 = ~Je vois...~
+@29 = ~Et une voix disait que mes pouvoirs n'�taient qu'emprunt�s... et que je devrais le payer, t�t ou tard.~
+@30 = ~Bien, peu importe. C'est termin� maintenant, alors attaquons la journ�e.~
+@31 = ~Je suis d�sol� de l'apprendre. Voulez-vous en parler ?~
+@32 = ~J'ai r�v� d'une statue de pierre me repr�sentant, enfouie quelque part profond�ment sous terre... Et de la menace que je pourrais �tre d�truite comme on pourrait r�duire cette statue en miettes.~
+@33 = ~C'est termin�, maintenant. Pas besoin de s'inqui�ter, entamons la journ�e.~
+@34 = ~Vos pouvoirs seulement emprunt�s ? C'est une id�e �trange. Pourtant il y *a* quelque chose de particulier dans vos r�ves, car c'est au travers d'eux que vous gagnez vos pouvoirs... *s'arr�te dans un silence songeur*~
+@35 = ~Quelle qu'en soit la raison, ne vous laissez pas effrayer par ces images semblables aux pr�sages d'une menace future ! Nous sommes engag�s dans la juste qu�te qui vise � sauver la C�te des Ep�es des criminels qui la menacent ! Qu'une volont� mal�fique vous menace ou pas, vous ne le d�couvrirez qu'en menant votre qu�te � bien. Quel que soit l'ennemi qui nous attend, nous ne lui laisserons pas la chance de nous surprendre � l'improviste !~
+@36 = ~Il y *a* quelque chose de particulier dans ces r�ves, car c'est au travers d'eux que vous gagnez vos pouvoirs... *s'arr�te dans un silence songeur*~
+@37 = ~Quelle que soit la raison de ces cauchemars, ne vous laissez pas effrayer par ces images, peut-�tre pr�sages d'une menace future ! Nous sommes engag�s dans la juste qu�te qui vise � sauver la C�te des Ep�es des criminels qui la menacent ! Nous ne leur laisserons pas la chance de nous surprendre dans un moment d'inattention !~
+@38 = ~Ne vous laissez pas effrayer, car vous avez de loyaux compagnons qui se battent � vos c�t�s. Je vous l'ai d�j� dit, je vous aiderai contre nos ennemis, de toutes mes forces. Je serai l� pour vous prot�ger... vous aider, <CHARNAME>.~
+@39 = ~Ne vous laissez pas effrayer, car vous avez de loyaux compagnons qui se battent � vos c�t�s. Je vous aiderai contre nos ennemis, de toutes mes forces. Je serai l� pour vous aider, et vous prot�ger, <CHARNAME>, mon amour.~
+@40 = ~Ma dame, je vous ai entendue crier... Est-ce que tout va bien ?~
+@41 = ~Je... Je ne l'ai pas tu� !~
+@42 = ~J'ai r�v� de Gorion... r�v� que j'�tais responsable de sa mort... C'�tait encore un de ces songes charg�s de signes et d'indices � propos d'un h�ritage mal�fique que je porterais.~
+@43 = ~C'�tait un horrible cauchemar. J'�tais � nouveau � Ch�teau-Suif...~
+@44 = ~Je vais bien. Je vais bien, Ajantis. Levons-nous.~
+@45 = ~Mon amour, je vous ai entendue crier... Est-ce que tout va bien ?~
+@46 = ~*L'entourer de vos bras* Ajantis, serre-moi fort !~
+@47 = ~De qui parlez-vous ? Calmez-vous, <CHARNAME> ! Vous venez de vous �veiller d'un cauchemar. Tout va bien, � pr�sent.~
+@48 = ~Je parlais de Gorion. J'ai r�v� que j'�tais responsable de sa mort... C'�tait un autre de ces r�ves pleins d'indices et de signes concernant un h�ritage mal�fique que je porterais.~
+@49 = ~Oh, Ajantis ! Quel horrible cauchemar. J'�tais � nouveau � Ch�teau-Suif...~
+@50 = ~Rien, c'�tait seulement un r�ve. Levons-nous.~
+@51 = ~Revoir des images de son enfance ne fait pas d'un r�ve un cauchemar... Que s'est-il pass� ?~
+@52 = ~Eh bien, �a l'�tait cette fois. Levons-nous, je vais bien.~
+@53 = ~Un h�ritage mal�fique... *vous regarde, pensif*~
+@54 = ~Ainsi soit-il. Avec l'aide de Heaum, nous affronterons et d�truirons le Mal qui nous attend, quelle que soit sa forme !~
+@55 = ~Vous n'aviez pas l'air "bien" il y a une seconde, <CHARNAME> !~
+@56 = ~J'ai r�v� de Gorion. J'ai r�v� que j'�tais responsable de sa mort... C'�tait