Skip to content

HTTPS clone URL

Subversion checkout URL

You can clone with
or
.
Download ZIP
Chargeur SUDOC
Perl
Branch: master

Fetching latest commit…

Cannot retrieve the latest commit at this time

Failed to load latest commit information.
bin
lib/Koha/Contrib
share
COPYING
Changes
README.adoc
diag.dia
diag.svg
dist.ini

README.adoc

Chargeur SUDOC Koha par Tamil

Note

Une version en-ligne de ce document est disponible à l’URL suivante :

Important
Résumé

Le Chargeur SUDOC Koha est un logiciel sous licence GNU GPL. Il permet de déployer un Catalogue Koha dans le SUDOC. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Gestion du protocole d’envoi des fichiers par l’ABES à l’établissement en mode PUT.

  • Multi-établissements (ILN). L’outil peut gérer les chargements de plusieurs ILN fonctionnant sur un même serveur en tant qu’instances distinctes de Koha.

  • Dédoublonnage des notices bibliographiques et d’autorités entrantes.

  • Gestion des liens aux autorités.

  • Création des exemplaires en ajout de notice. Pour chaque ILN, il est possible de mettre en oeuvre une logique spécifique d’exemplarisation. On peut ainsi créer entièrement ses exemplaires dans WinIBW et générer automatiquement des exemplaires Koha.

  • Logique de fusion de notices bibliographiques paramétrable et programmable.

  • Disponibilité d’outils d’aide au déploiement initial d’un ILN dans le SUDOC.

Principes

Le catalogue du Système Universitaire de Documentation SUDOC est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le SUDOC est géré par l’Agence bibliographique nationale de l’enseignement supérieur (ABES). Le SUDOC comprend plus de 9 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits et livres anciens…​)

Le Chargeur SUDOC Koha est une boîte à outils permettant l’échange de données entre le SIGB Koha et le SUDOC. Différentes opérations sont à réaliser afin de déployer dans le SUDOC un établissement (ILN pour l’ABES) constitué d’une ou plusieurs bibliothèques (RCR). À chaque ILN, correspond une instance de Koha et à chaque RCR d’un ILN correspond une bibliothèque d’une instance Koha.

Il y a une phase préalable de localisation des ressources de l’ILN dans le SUDOC. Cette opération peut être automatisée dans une certaine mesure. Le Chargeur SUDOC propose des outils d’extraction des données bibliographiques d’un Catalogue Koha dans des formats reconnus par le SUDOC. Au moyen de ces fichiers, un ILN évalue le taux de recouvrement de son Catalogue dans le SUDOC, le localise automatiquement et en retour enrichit son Catalogue de liens vers les notices du SUDOC.

On passe ensuite à la phase de fonctionnement avec le SUDOC. À cette étape, l’ILN utilise le logiciel WinIBW afin de saisir ses notices bibliographiques et d’autorités directement dans le SUDOC. Les notices ainsi créées sont renvoyées par l’ABES à l’ILN qui les charge périodiquement dans son Catalogue Koha. Le Chargeur SUDOC gère à la fois les transferts de fichiers par l’ABES et le chargement des notices dans un Catalogue Koha.

Installation

Le Chargeur SUDOC est une collection de scripts Perl qui fonctionnent sous tout système d’exploitation Linux/Unix. Le Chargeur est disponible sous la forme d’un module CPAN qui s’installe par la commande suivante :

cpan Koha::Contrib::Sudoc

Une fois le module installé, il faut créer un répertoire par ILN dans lequel seront placés les fichiers de notices fournis par l’ABES, ainsi que le fichier de configuration du Chargeur, ses fichiers de log et, éventuellement, ses bibliothèques spécifiques de conversion/exemplariasation de notices.

Pour exécuter les scripts du Chargeur, une variable d’environnement SUDOC doit pointer sur le répertoire de l’ILN. Et bien sûr, il faut que vous ayez au moins une instance de Koha installée, avec les variables d’environnement KOHA_CONF et PERL5LIB correctement initialisées.

Par exemple, vous créez un répertoire pour le Chargeur /usr/local/koha/sudoc, puis vous l’initialisez avec tous les sous-répertoires nécessaires en exécutant la séquence suivante de commandes shell :

cd /usr/local/koha
mkdir sudoc
cd sudoc
export SUDOC=/usr/local/koha/sudoc
sudoc init

Vous aurez un répertoire /usr/local/koha/sudoc contenant une arborescence de sous-répertoires et les fichiers du Chargeur. Quelque chose comme ceci :

.
|-- etc
|   `-- sudoc.conf
|-- lib
`-- var
    |-- log
    |   |-- Authorities.log
    |   `-- Biblios.log
    `-- spool
        |-- done
        |-- staged
        `-- waiting
            |-- ILN186-TEST-933r374B001.raw
            |-- ILN186-TEST-933r374C001.raw
            `-- ILN186-TEST-933r376A001.raw
Caution
Lisez attentivement la suite de ce document pour comprendre le fonctionnement du Chargeur SUDOC. Configurer soigneusement le chargeur lui-même et la/les instances de Koha avec lesquelles vous l’utiliserez. Avant toute utilisation, adaptez à vos besoins le fichier sudoc.conf Faites des essais sur une instance de test de Koha avant d’utiliser le Chargeur sur votre instance de production.

Chargements réguliers

Le Chargeur SUDOC distingue le transfert des fichiers de l’ABES de leur chargement dans un/des catalogues Koha. Le chargeur peut fonctionner sur un serveur partagé disposant de plusieurs instances de Koha correspondant à des ILN distincts.

Pour chaque ILN, il y a un spool de fichiers SUDOC qui sont placés dans trois sous-répertoires. Les fichiers passent d’un sous-répertoire à l’autre en fonction de l’avancement des traitements :

  • Les fichiers arrivent de l’ABES dans le sous-répertoire staged de l’ILN. Ils y restent tout le temps du transfert par FTP.

  • Quand ils sont entièrement téléchargés, les fichiers sont déplacés du sous-répertoire staged dans le sous-répertoire waiting.

  • À une heure déterminée, a priori quand le serveur Koha est peu utilisé, le chargement des fichiers est lancé. Ce traitement peut être programmé ou lancé à la main en période de test.

Diagrammme du Chargeur

Transferts des fichiers du SUDOC sur le serveur Koha

Le transfert de fichiers du serveur du SUDOC sur le serveur Koha se fait au moyen de la méthode PUT proposée par l’ABES. Le serveur SUDOC et le serveur Koha réalisent des actions et échangent des messages par courriel selon le protocole suivant :

SUDOC

Les notices de l’ILN sont extraites selon la périodicité qui a été demandée à l’ABES. Quand les fichiers sont prêts, un message est envoyé au serveur Koha, le message status 9.

Koha

Le message status 9 est reçu par le serveur Koha. Un message GTD est envoyé au serveur de l’ABES. Il est demandé que les fichiers soient transférés dans le répertoire var/spool/staged de l’ILN. Le serveur FRP/SFTP du serveur Koha est configuré pour que sa racine pointe sur var/spool.

SUDOC

Réception du message GTD de l’ILN. Transfert des fichiers par FTP sur le serveur Koha dans le sous-répertoire de l’ILN. Envoi du message GTD Status 0. Signifiant que le transfert est terminé.

Koha

Réception du message GTD Status 0. Les fichiers sont déplacés dans le spool de staged en waiting.

Les éléments suivants doivent être définis/configurés :

  • Email du serveur SUDOC

  • Email du serveur Koha

  • FTP sur serveur Koha, hôte, login, password

Un serveur FTP/SFTP (racine sur var/spool) doit être configuré sur le serveur Koha ainsi qu’un serveur SMTP.

La commande sudoc trans gère ce protocole de transfert. Le programme examine la boîte aux lettres locale MBOX définie dans le fichier de configuration par son chemin d’accès. Il traite deux messages en provenance du SUDOC :

  1. Message status 9 qui indique qu’un lot de notices destinées à un ILN ont été extraites du SUDOC. sudoc-trans répond à ce message en renvoyant immédiatement une demande de transfert par FTP : GTD.

  2. Message GTD Status 0 qui indique que les fichiers ont été transmis par le SUDOC sur le serveur FTP dans le répertoire staged du spool de l’ILN. sudoc-trans déplace les fichiers dans le répertoire waiting du spool de l’ILN.

Le fonctionnement du daemon sudoc trans est piloté par la section Transfert de sudoc.conf.

Caution
sudoc trans doit avoir les droits suffisants pour lire et écrire le fichier MBOX de la boîte aux lettres contenant les courriels envoyés par l’ABES.
Note

Dans certaines circonstances, il peut être nécessaire d’envoyer à l’ABES une demande d’envoi de fichiers sans avoir reçu au préalable le message status 9. Pour ce faire, il est nécessaire de connaître le jobid ABES de son établissement : c’est l’identifiant ABES de la tâche automatisée qui extrait du SUDOC les notices de l’établissement récemmment mises à jour. Cet identifiant se trouve dans les messages envoyés par l’ABES. On lance alors la commande suivante : sudoc trans jobid. Cette commande force l’envoi à l’ABED d’un message GTD.

Les fichiers SUDOC

Les fichiers de notices bibliographiques et d’autorité sont stockés dans le spool du Chargeur SUDOC. La variable d’environnement SUDOC pointe sur le répertoire racine du Chargeur. Le sous-répertoire var/spool contient les fichiers de notices.

Liste des fichiers du spool — On examine les fichiers de notices avec la commande sudoc spool. Cette commande renvoie la liste de tous les fichiers qui sont en cours de transfert, en attente de chargement ou qui ont été chargées. On a donc trois sous-répertoires :

  1. staged contenant les fichiers en cours de transfert par l’ABES

  2. waiting contenant les fichiers en attente de chargement

  3. done contenant les fichiers qui ont été chargés.

La commande sudoc spool répondra par exemple :

Fichiers des autorités chargées :
Fichiers des notices biblio chargées :
Fichiers des autorités en attente de chargement :
  1. ILN186-TEST-933r374C001.raw
Fichiers des notices biblio en attente de chargement :
  1. ILN186-TEST-933r374B001.raw
  2. ILN186-TEST-933r376A001.raw

Visualisation de fichiers — On peut également voir le contenu d’un fichier spécifique avec la commande : sudoc spool fichier1 fichier2 …​.

Chargements des fichiers du SUDOC dans le Catalogue Koha

L’ILN définit avec l’ABES les fichiers qu’il souhaite recevoir régulièrement. Les notices bibliographiques des ressources cataloguées par l’établissement dans le SUDOC sont toujours transmises. Le chargeur SUDOC requiert que les notices envoyées soient encodées en UTF-8/NFC. Il est possible de demander à recevoir également les notices liées, les notices de collection par exemple. Enfin, l’ABES peut également transmettre des fichiers des autorités contenues dans les différentes notices bibliographiques.

Le Chargeur SUDOC dispose de deux commandes distinctes de chargement des notices : une première pour les notices bibliographiques et une seconde pour les notices d’autorité.

Note
Si vous n’avez pas utilisé sudoc trans pour placer vos fichiers de notices dans le spool de votre ILN, vous pouvez le faire à la main : Copiez dans var/spool/waiting les fichiers de l’ABES. Vous pouvez ensuite les lister avec la comamnde sudoc spool, puis les charger avec les commandes décrites ci-dessous.
Warning
Il faut toujours commencer par charger les autorités afin de permettre la création des liens entre notices bibliographiques et notices d’autorité.

Notices d’autorité

La commande de chargement des autorités sudoc autorité examine le répertoire des fichiers en attente de chargement. Les fichiers d’autorités sont traités un-à-un.

Pour chaque autorité, on détermine s’il s’agit d’une nouveauté ou de la mise à jour d’une autorité existante. Les nouveautés sont ajoutées à Koha. Les mises à jour remplacent les autorités Koha correspondantes. On interroge les autorités Koha pour savoir s’il en existe une ayant l’identifiant de la notice entrante (son PPN en 001). Si c’est le cas, il s’agit d’une autorité déjà présente dans Koha et qui a été modifiée dans le SUDOC.

Le Chargeur traite également le cas des Fusions SUDOC. La zone 035 est examinée afin de déterminer si l’autorité est marquée comme étant une fusion SUDOC d’autorités. Dans ce cas, on peut savoir si une autorité Koha existe déjà ayant l’identifiant (PPN) de l’autorité obsolète ayant fusionnée avec l’autorité entrante. Les notices bibliographiques liées à l’ancienne autorité sont retrouvées et elles sont rattachées à la nouvelle autorité.

Après chargement, chaque fichier d’autorités est déplacé dans le répertoire done des fichiers ayant été traités.

Important
Indexation

Concernant l’indexation des autorités chargées, il y a plusieurs stratégies possibles. Il est nécessaire que toutes les autorités chargées soient indexées avant de passer à l’étape de chargement des notices bibliographiques, sans quoi le lien biblio → autorités ne pourra pas être réalisé.

Si on est sûr de ne pas avoir des volumes trop importants d’autorités, on peut laisser Koha indexer les autorités en tâche de fond. On attend un certain délai avant de lancer le chargement des notices bibliographiques.

Une autre stratégie consiste à arrêter l’indexeur Zebra de Koha avant le lancement du chargement des autorités. À la fin du chargement, on indexe manuellement les autorités ajoutées/modifiées, puis on redémarre l’indexeur.

Notices bibliographiques

Le chargement des notices bibliographiques est réalisé par la commande sudoc biblio. Tout en ayant la même logique de fonctionnement que le chargeur des autorités, ce script réalise des traitements supplémentaires et paramétrables. On peut par exemple avoir pour un établissement donné une logique spécifique de création des exemplaires reprenant des données de champs locaux (niveau 2) de la notice entrante. Pour les mises à jour, il peut y avoir des règles de fusion entre la notice entrante et la notice existante. On peut décider de ne pas charger certaines notices sur la base de critères paramétrables.

Fusion

Pour chaque notice bibliographique, on détermine s’il s’agit d’une nouveauté ou de la mise à jour d’une notice existante. Les nouveautés sont ajoutées à Koha. Les mises à jour remplacent les notices Koha correspondantes.

Il y a trois cas de figure où l’on a affaire à une mise à jour :

  1. Mise à jour dans le SUDOC — On interroge les notices Koha pour savoir s’il en existe une ayant le PPN de la notice entrante. Si c’est le cas, il s’agit d’une notice déjà présente dans Koha et qui a été modifiée dans le SUDOC.

  2. Localisation SUDOC — On peut marquer dans le SUDOC qu’une notice est déjà présente dans Koha, soit manuellement en saisissant une zone 035 contenant un de ses RCR, soit automatiquement au moment du déploiement initial de l’ILN dans le SUDOC. On a alors une zone 035 avec un sous-champ $5 contenant un des RCR de l’ILN et en $a le numéro (biblionumber) de la notice Koha correspondante.

  3. Fusion SUDOC — La zone 035 est examinée afin de déterminer si la notice est marquée comme étant une fusion SUDOC de notices. On cherche une zone 035 contenant un $9 sudoc. Le $a contient le PPN de l’ancienne notice qui a été fusionnée. Dans ce cas, on peut savoir si une autorité Koha existe déjà ayant le PPN de l’autorité qui a été fusionnée à l’autorité entrante. Le Chargeur SUDOC ne peut effectuer la fusion de la notice entrante à une notice existante dans Koha que si une fusion n’est pas déjà nécessaire pour une des raisons précédentes (mise à jour dans le SUDOC ou localisation) et s’il n’y a bien qu’une notice Koha correspondante à une fusion SUDOC. En cas de fusion nécessaire mais que le chargeur ne peut pas effectuer, un message d’alerte est laissé dans les logs.

Exemplarisation

Pour les nouvelles notices, des exemplaires Koha peuvent être créés. Ce mode de fonctionnement est paramétrable : voir sudoc.conf paramètre itemize. Pour une mise à jour, la notice bibliographique est fusionnée avec la notice entrante mais ses exemplaires ne sont pas affectés. Il n’y pas de logique de fusion des exemplaires en standard.

En standard, le Chargeur SUDOC crée automatiquement des exemplaires Koha (zones 995) à partir du contenu des zones 915 et 930 des notices entrantes. Les sous-champs suivants de la zone 995 sont créés de la façon suivante :

$b

contient le code bibliothèque Koha du RCR de l’exemplaire SUDOC. Ce code est obtenu à partir de la table d’équivalence RCR:code Koha de sudoc.conf.

$c

idem. On a donc toujours $c = $b.

$f

contient le code à barres de l’exemplaire : 915$b ou, en son absence, l’EPN (le n° d’exemplaire SUDOC). Si l’EPN est utilisé, il est préférable de modifier par la suite les codes à barres dans Koha.

$k

contient la cote qui se trouve en 930$a.

Autoritisation

Pour toute notice, il est possible "d’autoritiser" les zones contrôlées par autorités (7xx, 6xx, etc.), c.-à-d. leur ajouter l’identifiant des autorités Koha. En effet, les notices entrantes ont un PPN SUDOC dans le sous-champ $3. Il convient d’y ajouter un sous-champ $9 contenant le numéro d’autorité Koha. On peut choisir de ne pas effectuer ce traitement, auquel cas on n’aura que des identifiants d’autorités SUDOC, ce qui peut convenir à un établissement dont tout le Catalogue Koha provient du SUDOC sans notices locales. Voir sudoc.conf paramètre authoritize.

Fichiers de log

Les chargeurs des notices bibliographiques et des autorités affichent à l’écran quelques informations sur les traitements qu’ils effectuent. Le détail de l’activité des chargeurs est écrit dans des fichiers de log se trouvant dans le répertoire var/log :

  • Biblios.log

  • Authorities.log

Ces log contiennent les informations suivantes :

  • Nom du fichier chargé

  • Nombre de notices/autorités chargées dont nombre de notices fusionnées

  • Notice/autorité SUDOC entrante brute

  • Notice/autorité avant chargement dans Koha, donc avec exemplaires, liens aux autorités, fusion, etc.

  • Rapport d’anomalie

En phase de test, on peut utiliser le chargeur sans le paramètre --doit. Ainsi les notices/autorités sont préparées pour être chargées dans Koha mais ne sont pas effectivement chargées. En examinant les log, on peut voir les traitements réalisés et vérifier qu’ils correspondent bien à ce que l’on souhaitait obtenir.

Fichier de configuration sudoc.conf

Un fichier de configuration sudoc.conf contient tous les paramètres nécessaires au bon fonctionnement du Chargeur SUDOC. Il y a deux grandes sections : une première qui pilote le fonctionnement du transfert de fichiers et une seconde qui, pour chaque ILN, pilote le chargement des notices. Le fichier sudoc.conf se trouve dans le sous-répertoire etc du répertoire d’installation du Chargeur SUDOC.

Section transfert

Une section trans détermine le fonctionnement du service de transfert sudoc trans des fichiers ABES :

timeout

Délai en minutes entre deux réveils du service de transfert. Par exemple, une valeur de 10 signifie que la boîte aux lettres SUDOC sera examinée toutes les dix minutes.

email

Section contenant les adresses de courrier électronique utilisées par le protocole de transfert de fichiers entre l’ABES et le serveur Koha :

abes

Email de l’ABES à laquelle envoyer les messages. À priori c’est toujours l’adresse abes_ftp@carmin.sudoc.abes.fr

koha

Email du serveur Koha. C’est la boîte aux lettres de cette adresse qui est examinée par le service de transfert.

mbox

Chemin d’accès à la boîte aux lettres MBOX contenant les messages adressés au serveur par l’ABES.

La section loading détermine si les notices seront chargées automatiquement dans Koha par le service de transfert après que les fichiers ont été transférés par FTP/SFTP sur le serveur Koha.

auto

Indique si les fichiers qui se trouvent dans le répertoire waiting du spool doivent être chargés dans le Catalogue Koha. 1=oui, 0=non. Le chargement est déclanché par la réception du message status 0 envoyé par l’ABES quand le transfert par FTP/SFTP est achevé.

doit

Indique si le chargement est effectif ou non. Mettre ce paramètre à la valeur 0 (non) permet de tester le fonctionnement du chargement automatique après réception des fichiers.

timeout

Délai en minutes entre les deux étapes du chargement, envoi GTD et chargement proprement dit.

transfer

Délai entre l’envoi à l’ABES de la commande GTD et le début du chargement automatique des fichiers de notices. Ce paramètre n’est utilisé qu’avec l’utilisation de la commande sudoc chargeauto.

indexing

Délai entre les chargements des fichiers des fichiers du spool waiting. Ce paramètre est à régler en fonction des réglages du service d’idexation en continue de Koha. Si par exemple, les notices sont indexées toutes les cinq minutes, un timeout de sept minutes entre les chargements est une valeur appropriées.

log

Un log du chargement est envoyé par email à un administrateur de Koha. On peut régler le niveau du log ainsi que son destinataire.

level

Niveau du log : notice ou debug. Le mode debug remplit le log avec d’avantage d’informations

from

Email de l’émetteur de l’email.

to

Email du destinataire de l’email.

Section chargement

Les paramètres de chargement sont définis ainsi :

iln

Numéro de l’ILN.

rcr

Liste des équivalences entre les RCR et les bibliothèques Koha.

auth

Cette section contient tous les paramètres du chargeur des autorités sudoc autorité :

ppn_move

Tag dans lequel déplacer le PPN de l’autorité avant son chargement. Le PPN est en 001. On le déplace généralement en 009. On peut également le déplacer en 090$p : ppn_move = 090p. On ne peut pas le laisse en 001 car Koha utilise toujours cette zone pour son propre identifiant (authid). Ce n’est pas le cas pour les notices bibliographiques.

typefromtag

Liste des équivalences entre la zone contenant la vedette dans l’autorité entrante et le type d’autorité Koha. Par exemple, si on a un type d’autorité Koha Nom de personne NP et que les autorités auteurs entrantes ont leur vedette en 200, on aura alors : 200: NP.

biblio

Cette section contient tous les paramètres du chargeur des notices bibliographiques sudoc biblio :

ppn_move

Tag dans lequel déplacer le PPN de la notice bibliographique avant son chargement. Le PPN est en 001. On le déplace généralement en 009. On peut également le déplacer en 090$p : ppn*move = 090p

framework

Le code Koha du framework auquel affecter toutes les notices entrantes.

authoritize

Est-ce qu’on autoritise les notices entrantes ? Oui = 1, Non = 0. Le chargement de notices bibliographiques est sensiblement plus rapide en l’absence d’autoritisation.

itemize

Exemplarise-t-on les notices entrantes ? Oui = 1, Non = 0.

converter

Généralement laissé vide. Peut contenir le nom d’une sous-classe Perl spécifique de conversion des notices. Accessible uniquement à un programmeur Perl.

exclure

Contient la liste des champs de la notice SUDOC qu’il faut supprimer.

proteger

Contient la liste des champs de la notice Koha qu’il faut "protéger" en cas de fusion avec une notice SUDOC. Les champs protégés sont conservés de la notices Koha. Tous les autres champs sont remplacés par les champs de la notice SUDOC. Il y a un dédoublonnage des champs protégés.

Exemple

---
iln: 1234
rcr:
  692755301: BIB1
  692767892: BIB2
trans:
  timeout: 10
  email:
    abes: abes_ftp@carmin.sudoc.abes.fr
    koha: sudoc@bibliotheque.fr
  mbox: /var/mail/sudoc
  ftp_host: ftp.bibliotheque.fr
loading:
  auto: 1
  doit: 1
  timeout: 5
  log:
    level: notice
    from: contact@bibliotheque.fr
    to: sudoc@bibliotheque.fr
auth:
  ppn_move: 009
  typefromtag:
    200: NP
    210: CO
    215: SNG
    216: TM
    220: FAM
    230: TU
    235: CO_UNI_TI
    240: SAUTTIT
    245: NAME_COL
    250: SNC
    260: PA
    280: GENRE/FORM
biblio:
  ppn_move: 009
  authoritize: 1
  linking: 1
  itemize: 1
  framework: PROPRE
  converter:
  exclure:
    - 680
    - 801
  proteger:
    - 610

Configuration de Koha et Zebra

Une des tâches du Chargeur SUDOC consiste à mettre en correspondance les notices d’autorité et bibliographiques en provenance du SUDOC avec les notices déjà présentes dans Koha. Dans le SUDOC, chaque notice, d’autorité et bibliographique, est identifiée par un numéro unique appelé le PPN qui se trouve dans la zone 001.

Il est nécessaire que les notices SUDOC chargées dans Koha conservent leur PPN car c’est au moyen de cet identifiant que le Chargeur peut savoir si une notice entrante doit être ajoutée à Koha ou bien si elle doit écraser (partiellement éventuellement) une notice existante. Le PPN des autorités sert également à autoritiser les zones des notices bibliographiques liées à des autorités.

En fonction de son paramétrage de Koha, il peut être nécessaire de déplacer le PPN dans une zone différente qui n’entre pas en conflit avec les zones déjà utilisées. Par exemple, il arrive que la zone 001 des notices bibliographiques Koha contienne le biblionumber (numéro interne des notices Koha). Il est recommandé de déplacer la zone 001 des autorités et des notices bibliographiques dans la zone 009. Cette zone cible est définie via le paramètre ppn_move de la section biblio/auth de sudoc.conf. Ce déplacement est même indispensable pour les autorités parce que l’identifiant interne de Koha est placé en 001. Ce n’est pas le cas nécessairement pour les notices bibliographiques.

Afin que le Chargeur SUDOC puisse interroger les PPN, il faut ajouter aux fichiers de configuration de Zebra un nouvel index PPN. Par exemple, si on les déplace en 009, il faudra ajouter la ligne suivante aux fichiers authority-koha-indexdefs.xml ou biblio-koha-indexdefs.xml des autorités et des notices bibliographiques :

<index_control_field tag="009">
  <target_index>PPN:w</target_index>
  <target_index>PPN:n</target_index>
</index_control_field>

Automatisation

Les différents programmes du Chargeur SUDOC doivent être utilisés conjointement et en séquence afin de réaliser les opérations de chargement des notices : 1°) autorités, 2°) notices liées, 3°) notices bibliographiques. De plus, entre chaque chargement, l’indexation des nouvelles données doit être réalisée.

Toutes ces tâches peuvent être automatisées en activant le paramètre loading:auto. On peut alternativement lancer les commandes de chargement au moyen d’un script Shell. Par exemple :

sudoc-charge.sh
#!/bin/sh

CLIENT='mabibli'
ILN='123'
DOIT='--doit'
EMAIL_FROM='Tamil e-Biblio Service <contact@tamil.fr>'
EMAIL_TO='xx@yy.fr'
EMAIL_CC='yy@zz.fr'
SLEEP='5m'
TMP_FILE="/tmp/sudoc_$CLIENT"

export LANG='fr_FR.UTF-8'
export PERL5LIB=/usr/local/koha/lib
export KOHA_CONF=/usr/local/koha/koha-conf.xml
expôrt SUDOC=/usr/local/koha/sudoc (1)

exec 1>$TMP_FILE 2>&1 (2)
echo "Chargement SUDOC"

sudoc autorité $DOIT (3)
echo ----------------------------------------
sleep $SLEEP (4)
sudoc biblio $DOIT(5)
echo ----------------------------------------
sleep $SLEEP (6)
sudoc biblio $DOIT (7)

iconv -f utf8 -t latin1 -c $TMP_FILE | \
  mail -a "FROM: $EMAIL_FROM" -s 'Chargement SUDOC' -c $EMAIL_CC $EMAIL_TO (8)
  1. Définition de l’environnement d’exécution du Chargeur SUDOC

  2. Renvoi dans un fichier temporaire de la sortie standard

  3. On charge d’abord les autorités

  4. On laisse le temps à l’indexeur Zebra d’indexer les autorités ajoutées/modifiées

  5. On charge les notices bibliographiques liées (collections par ex.)

  6. Idem 3 pour l’indexation des notices biblio

  7. Chargement des notices bibliographiques.

  8. Envoi par email du résultat des différents chargements

Chargement initial

Opération de chargement initial des notices d’un établissement dans le SUDOC.

sudoc-localisation

Cette commande est à utiliser en vue d’une localisation automatique d’un Catalogue Koha dans le SUDOC.

La procédure et les fichiers attendus sont documentés par l’ABES.

À partir d’un Catalogue Koha, ce script génère des fichiers d’ISBN ou de Date- Auteur-Titre. Ces fichiers sont demandés par l’ABES afin de réaliser soit un test de recouvrement soit une localisation automatique. Ces fichiers suivent la convention de nommage demandée par l’ABES : commence par la lettre i (pour ISBN) ou r (pour Date-Auteur-Titre), suivi du RCR de la bibliothèque, puis le code de PEB (u disponible pour le PEB, ou g non disponible). Ces noms de fichiers sont suffixés d’un index. Par exemple :

i3641767u.0001
i3641767g.0002

Plusieurs fichiers sont créés, chacun contenant un maximum de 1000 lignes. Chaque ligne contient une clé de dédoublonnage (ISBN ou date-auteur-tire), suivie d’une cote et du biblionumber de la notice Koha, séparés par un point virgule. Un groupe de fichiers est généré par RCR tel que défini dans sudoc.conf.

Pour les notices ayant plusieurs exemplaires dans une même bibliothèque (RCR), on retient la cote du premier exemplaire.

Si une même clé de dédoublonnage (ISBN ou Date-Auteur-Titre) pointe sur plusieurs ISBN, la clé n’est pas retenue. Elle est envoyée dans un fichier des clés multiples, un fichier par RCR. Vous pouvez choisir de dédoublonner ces notices dans Koha ou bien de les localiser manuellement dans le Sudoc. Exemple de fichier de clés multiples:

i641767u_clemult.txt

Ces fichiers sont envoyés à l’ABES qui, en retour, soit renvoie un rapport de taux de recouvrement soit procède à la localisation automatique des notices de chaque bibliothèque dans le SUDOC.

Ce script dispose de plusieurs paramètres :

--dat

Produit un fichier de type Auteur-Date-Titre. Sans ce paramètre, c’est un fichier d’ISBN qui est généré.

--select <clause SELECT sur base KOHA>

Sélection des biblionumber des notices pour lesquelles générer les fichiers de localisation. Par défaut, on prend toutes les notices. Exemple :

--select "SELECT biblionumber FROM biblioitems WHERE itemtype='OUV'"
--select "SELECT biblionumber FROM biblioitems WHERE isbn IS NULL"

--lignes

Les fichiers clés contiennent au plus <lignes> lignes, y compris la première ligne qui indique ce que contiennent les lignes suivantes. Par défaut 1000 lignes.

--test

Fichiers de clés uniquement pour un test de recouvrement.

--coteabes

Spécifie le champ de la notice ABES où placer la cote Koha. Par exemple, pour une rétroconversion : --coteabes 991\ \$a. Par défaut, 930 $a.

--peb | --nopeb

Notices disponibles pour le PEB ? Si non fourni, disponibles pour le PEB. Les fichiers générés pour le PEB contiennent u dans leur nom. Ceux contenant des notices non disponibles pour le PEB ont un nom comprenant un g.

sudoc-ppnize

Cette commande ajoute à un catalogue Koha les PPN SUDOC des notices qui y ont été localisées automatiquement.

Après une localisation automatique, l’ABES fournit un fichier d’équivalences entre les PPN des notices SUDOC et les biblionumber des notices Koha. Ce script modifie les notices Koha en y ajoutant en 009 le PPN du Sudoc.

Le fichier fourni est consitué d’une ligne par équivalence, chaque ligne ayant le format suivant :

PPN <PPN> : <biblionumber>

Par exemple :

PPN 000004405 : 17417
PPN 000006475 : 11841
PPN 000007323 : 5810

Usage :

sudoc-ppnize [--doit --verbose]

Synopsis :

sudoc-ppnize L035-ILN80-abcd.raw
sudoc-ppnize L035-ILN80-abcd.raw --verbose
sudoc-ppnize L035-ILN80-abcd.raw --doit
Something went wrong with that request. Please try again.